Partagez | .
 
 Dennis Crivey (Gryffondor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Dennis Crivey (Gryffondor)   Mar 6 Nov - 20:08:24

- Nom : Crivey
- Prénom: Dennis
- Age en HJ : 15 ans
- Age du personnage s'il est du livre (11 ans pour tous les autres.) : 12 ans
- Comment avez vous connu le forum? Top Site

___________



- Dépêche toi Maman ! Hurla Dennis pour sa mère qui fignolait son maquillage. On va rater le train !
Lui et son grand frère Colin attendaient sur le palier de la belle demeure des Crivey. C’était un pavillon ravissant de la banlieue londonienne, bordé d’un jardin soigneusement entretenu où fleurissaient roses et autres bruyères. La famille Crivey était des plus soudées, et même les capacités spéciales des deux fils n’avaient réussi à troubler cette entente cordiale. La mère Crivey rejoignit bientôt ses rejetons d’un pas pressé, et ouvrit le coffre de leur vieille Ford à la peinture noir écaillée. Les deux frères s’empressèrent d’introduire leurs imposantes valises dans la malle avec le renfort de leur père. C’était un petit homme de frêle carrure et aux cheveux sombres, qui marchait d’un pas décidé en regardant droit devant lui, la tête haute. Colin et Dennis lui avaient emprunté sa petite taille et sa maigreur. Cependant, ils avaient le visage de leur mère : des lèvres rouges contrastant avec une peau claire, des yeux noisette et de ravissants cheveux châtain clair, ponctués de reflets blonds.

Arriva bientôt le temps des adieux. Mrs Crivey et son mari serrèrent fort leurs deux fils dans leurs bras avant de les regarder traverser la barrière séparant les quais 9 et 10 de la gare King’s Cross, menant à la voie 9 3/4. C’était le symbole de la séparation de deux mondes : celui de Colin et Dennis, et le leur ; le monde magique et celui des moldus. Mais Mrs Crivey leur avait fait promettre d’envoyer des lettres et des photos régulièrement, pour soulager son cœur triste de mère pour qui l’éloignement de ses deux enfants était à peine supportable.

Cela faisait maintenant 3 ans que Colin, qui rentrait en quatrième année, avait reçu la première lettre lui révélant ses pouvoirs en matière de sorcellerie, et lui promettant une scolarité au collège de Poudlard. Depuis ce jour, Dennis n’avait cessé de rêver de l’école, de tout ce qu’il y apprendrait, des nouveaux amis qu’il se ferait. Il dévorait littéralement les nombreuses lettres que leur envoyait son frère, apprenant sa rencontre avec Harry Potter, narrant les cours de sortilèges d’un certain professeur Flitwick et les cours de métamorphose où les élèves transformaient des épingles en allumettes. Puis il y avait eu la pétrification de Colin. Elle eut un effet désastreux chez la mère de famille, qui, effondrée, songea à empêcher ses fils de retourner à Poudlard. A l’inverse, son mari qui vouait un culte sans limites aux sorciers dont il avait récemment appris l’existence, ne perdit jamais confiance. Ainsi, Dennis, qui était un jeune garçon impatient et ambitieux fut envoyé pour la première fois à Poudlard, où il apprendrait à devenir un sorcier aguerri.

Dennis gardait un bon souvenir de son premier voyage jusqu’à l’école. Il s’était tout d’abord installé dans un compartiment du Poudlard Express avec son frère et un de ses amis, qui allait, à l’époque, étudier pour la troisième année au château. Impatient, il se glissa aisément à l’avant du train grâce à sa petite taille, pour intercepter la vendeuse de friandises, pressé qu’il était de goûter à tous ces bonbons magiques dont son frère lui avait tant parlé. Il dévora une chocogrenouille, fit la découverte des Cartes des Sorciers et Sorcières célèbres, et ne recula pas devant les dragées de Berty Crochue. En effet, Dennis, comme son frère, était un garçon courageux, ce qui lui avait valu quelques petites cicatrices comme celle qu’il arborait sur son menton fluet. Cette caractéristique lui venait de son père qui avait l’habitude de dire que
« l’on ne mesure pas la grandeur d’un homme avec un mètre ».

Le train continua son cheminement, et la pluie s’abattit avec une violence croissante sur le long véhicule d’un rouge criard. Lorsqu’ils arrivèrent à la Gare de Pré-au-Lard, et descendirent sur le quai, une vraie tempête s’abattait sur eux. Tous les élèves avaient rabattu leurs capuchons au dessus de leurs têtes, et tenaient leurs animaux de compagnie bien au sec sous leurs robes. Au milieu de ce tumulte, Dennis aperçu l’homme le plus grand qu’il n’ait jamais vu. Il était robuste, portait une longue barbe broussailleuse aussi noire que ses cheveux et tenait un vieux parapluie rose au dessus de sa tête, qu’il agitait en tous sens en criant :
- Les premières années s’il vous plaît! Hurlait-il en se servant de sa main libre comme porte voix.
Dennis accourut aussitôt devant le géant. Il ne lui arrivait pas à la taille.

- Salut petit ! Moi c’est Hagrid ! Dit il d’un air amusé en posant sa large main sur l’épaule du petit Crivey, qui manqua de valdinguer dans la boue sous la violence du choc. Maintenant suivez moi ! annonça le grand homme à la barbe hirsute à l’attention des nombreux apprentis sorciers rassemblés devant lui.
Il les emmena au bord d’un lac, dont la berge accueillait de vieilles barques savamment alignées. Elles étaient munies de lanternes insensibles aux trombes d’eau qu’elles recevaient. Dennis se précipita dans l’une d’elle. Il fut rejoint par deux filles, qu’on aurait pu croire muette et par un garçon dont les yeux laissaient transparaître une anxiété certaine. Hagrid prononça quelque chose à haute voix et toutes les barques avancèrent alors d’un seul et même élan. L’embarcation sur laquelle se trouvait Dennis tanguait dangereusement, sous l’effet couplé du vent et des vagues qui parcouraient exceptionnellement le lac. Le bateau fit une embardée inattendue, si bien que le garçon qui accompagnait Dennis, effrayé, bondit en avant pour ne pas tomber à l’eau. Il percuta violemment le benjamin de la famille Crivey qui bascula en arrière. Dennis sentit l’eau entrer de toute part dans son ample robe de sorcier. Il agita frénétiquement les bras, pris d’une soudaine panique, avant de se rappeler par une illumination divine qu’il savait bel et bien nager. Il esquissa un mouvement de brasse, lorsqu’il vit une ombre dans l’eau, en dessous de lui. Un long bras gluant s’enroula autour de sa taille, et l’émergea entièrement de l’eau, le soulevant même largement au dessus de la surface de celle-ci.

- Waooooouuuhhhhhh !!! Cria Dennis à la fois terrifié et enchanté de ce qui lui arrivait.
Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, car il avançait maintenant à une vitesse incroyable dans l’air, guidé par la longue tentacule visqueuse. Puis, avec une douceur innatendue, es pieds retrouvèrent le fond usé de la barque dans laquelle il s'était trouvé peu de temps au paravant. Il resta immobile, ébahi, submergé d’émotion, avec la tête d’un enfant à qui l’on viendrait d’offrir l’Eclair de Feu qu’il attendait depuis une décennie. Il dégustait ce moment incroyable et terrifiant, écrivant mentalement la prochaine lettre qu’il allait envoyer à ses parents pour leur narrer son aventure extraordinaire. Il avait même oublié le froid qui le transperçait, ce qui lui couta par ailleurs un traitement intensif à la Pimentine pendant la semaine qui suivit.
Les barques arrivèrent toutes en même temps et Hagrid accourut d’un pas précipité.

- Ca va mon grand ?! s’assura t’il
- Oui oui, c’était génial !!!
Le grand homme à la barbe épaisse pouffa d’un rire grave et sonore puis ajouta :
- Tu as bien de la chance que Dumbledore aie domestiqué ce bon gros Calamar ! Tiens, prend ça !

Il lui offrit son manteau en peau de taupe et s’élança ensuite rapidement vers la porte massive du château qui se dressait devant eux, et les fit entrer en hâte. Une sorcière relativement grande et assez mince, qui paraissait de bon âge se présenta devant eux. Elle portait une paire de lunettes carrées sur le bout de son nez pointu, et passait pour quelqu’un avec qui la plaisanterie n’était pas de mise.
- Merci Hagrid ! Vous pouvez aller vous installer, je m’occuperai de ces élèves.
Elle se présenta, leur annonçant qu’elle se nommait Mrs Mc Gonnagal, et qu’elle enseignait la métamorphose dans l’école. Elle leur apprit qu’elle allait diriger la cérémonie de répartition, et leur fit comprendre qu’ils avaient intérêt à se tenir tranquille pendant leur affectation aux maisons de l’école.
- Il existe 4 Maisons : Serpentard, Pouffsoufle, Serdaigle et Griffondor dont je suis la directrice. A présent, suivez-moi ! Dit-elle d’un air impérial, en s’élançant vers une porte immense.
Dennis suivit le reste des premières années, emmitouflé dans le manteau de Hagrid, au milieu d’une salle immense où étaient disposées 4 grandes tables décorées aux couleurs de leur maison respectives. Au passage, il apperçut son frère Colin, à qui il tendit fièrement ses deux pouces, levés vers le plafond magique.

- Je suis tombé dans le lac, lui annonça t-il avec un franc sourire.

Les futurs élèves s’arrêtèrent devant une cinquième table disposée au fond de la salle où trônaient plusieurs sorciers adultes, parmi lesquels Dennis reconnut le directeur, Albus Dumblerdore.
La cérémonie de répartition débuta. Le professeur Mc Gonagall revint, après avoir quitté la salle, portant à la main un vieux chapeau miteux sur lequel se dessinait une bouche. Le Choipeau Magique … pensa Dennis. Puis, elle entama l’appel des élèves de première année. Ceux-ci se succédèrent sous le vieux chapeau, qui criait avec force et après une hésitation plus ou moins prononcée :
"Gryffondor" ou "Serpentard", ou bien "Pouffsoufle" et encore "Serdaigle".

- Dennis Crivey ! lança la voix sévère du professeur Mc Gonagall.

Le petit garçon châtain s’avança, saisit le Choipeau à deux mains et, sur de son fait, le plaça sur sa tête. Il entendit l’objet magique murmurer, puis …


[HJ: Merci d'éditer mon pseudo si vous acceptez ma fiche ! Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Dennis Crivey (Gryffondor)   Mer 7 Nov - 15:03:22

Huummm




Je dirais...




GRYFFONDOR ! ! !


[Voilà Wink je te mets en deuxième année... Very Happy Bon jeu Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-