Partagez | .
 
 Bureau du Professeur Vector
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Bureau du Professeur Vector   Mer 14 Fév - 15:51:00

Une salle rigoureusement rectangulaire aux dimensions assez particulières. Il faut dire que cette même pièce avait servit à tous les professeurs d'Arithmancie qui enseignèrent par le passé et enseigneraient dans le futur. La pièce avait été conçue dans un soucis de respect du nombre d'or, au même titre que chaque cadre qui l'emplissait à l'instant présent. En effet, Septima aimait les belles oeuvres d'art, son bureau décoré d'une multitude de cadres représentant des choses variées mais utilisant toujours la règle de l'antique chiffre d'or dans les dimensions. Sans doutes un oeil normal ne faisait pas la différence, mais c'était selon Septima l'une des conditions de la beauté d'une oeuvre.
Il y avait également quelques étagères remplies d'ouvrages ou d'objets magiques, venant de toutes époques. Certains de ces items étaient des sculptures, d'autres des outils de mesures dont un vieux sextan plaqué or.
Face au bureau de vieux chêne, contre le mur opposé, une grande horloge émettait un "toc toc" continu, donnant un air rustique à la pièce lorsque le silence s'imposait. Dans un angle, une chaise à bascule recouverte d'une couverture de laine vert pâle. Les mauvaises langues auraient parlé d'un bureau de grand-mère, mais il n'en était rien: c'était le cadre minimal necessaire à Septima pour travailler en toute sérénité, occupant son temps libre à diverses recherches.

Derrière le bureau -qui était impéccablement rangé- un fauteuil style Louis XV parfaitement conservé, l'un des biens acquis par Septima grace à l'argent accumulé au cours de ses années de service pour Gringotts. Certains autres objets avaient été achetés après qu'elle eut été embauchée à Poudlard. Comme un cadre sublime représentant Gringotts, acheté l'année dernière et qui ornait maintenant le mur sur la droite de son bureau. Septima n'était pas dépensière, c'est pourquoi elle pouvait se permettre d'acquérir des objets de grande valeur occasionnellement.
Et, derrière son fauteuil, plaqué contre le mur, une étagère elle aussi en chêne massif sans vitrine, complètement close, sa propre réserve. A l'interieur étaient stockés ses dossiers par élèves, les plans de ses leçons, les anales de tous les examens qu'elle avait donné, ainsi que ses travaux personnels: des études numériques basées sur Poudlard, son personnel, son architecture et quelques unes de ses reliques. Dont un dossier complet sur le miroir du Rised et son existence numérique. L'un de ses autres trésors étant un ouvrage sur la Pierre Philosophale: elle était persuadée que l'arithmancie avait prit une place importante dans la création de Nicolas Flammel et cherchait à le prouver, ce même si elle n'était pas alchimiste et ignorait comment concevoir le légendaire cailloux.
Bien entendu tout ceci était protégé par un mécanisme presque aussi complèxe que ceux de Gringotts, dont seule elle connaîssait la combinaison...
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Années passées-