Partagez | .
 
 Insomnie et petite faim (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Insomnie et petite faim (libre)   Lun 30 Oct - 0:06:38

Il faisait nuit sur le manoir des Whiby, une de ces nuits fraîche et brumeuse si typique du paysage londonien. Afin de profiter d'une des rares fois où Kevin, l'ainé des enfants de la maison, se trouvait au manoir, la famille au complet s'était réunie autour d'un diner, dans ce qui se voulait être un grand moment d'unité familiale. Ne voulant gacher cette initiative, les elfes de maison avaient fait de leur mieux pour qu'au diner leur maîtres puissent disposer de mets aussi fins que variés. Et leur travail porta ses fruits, les plats disposés sur la table où était réunie la famille étaient des plus apréciables. L'on y vit, du velouté de hommard au gingembre, un feuilleté de langouste et crevettes sautées, du poulet de bresse en habit truffé et en dessert un soufflé au champagne. La boisson était également représentée en force, allant du jus d'orange pour Bety, la petite soeur de Kevin, aux vins de champagne, digestifs et autres alcools pour le reste de la famille.


Ayant bien profité du repas, les discussions allaient en s'apaisant, les membres de la famille s'étant déjà échangé toutes les nouvelles et s'étant di tout ce qu'il fallait et plus encore, ils préféraient maintenant profiter de leur bien être. Profitant de ce relachement, le pouffy quitta la pièce pour aller fumer une cigarette. En chemin, son père le ratrapa, Kevin pensait qu'il avait certainement quelque chose à lui dire pour ne pas pouvoir se passer de sa présence, mais il apparut que non, simplement l' alcool avait fait ses effets et le père semblait pri d'une si grande affection pour son fils qu'il ne put s'en éloigner plus de quelques instants.


Dix minutes plus tard, devisant de choses et d'autres, le père et le fils Whiby étaient de retour dans la salle à manger, mais là où ils attendaient une famille attablée se trouvait plutôt Bety pleurant sur le corps encore chaud, dégoulinant de sang, de sa mère ainsi que trois silhouettes sombres dont une de forte carrure semblait menacer la petite fille d'une baguette magique. Sous le coup de la stupeur le poufsouffle ne fit rien, mais son père, plus prompt à réagir à ce genre de situation, dégaina. Kevin vit avec horreur ce geste de défense se transformer en un allé simple pour l'au delà pour son père. Et sa soeur, sa tout jeune soeur, sanglotant à fendre l'âme, serrant entre ses bras chétifs la corps sanglant de sa mère; la jeune Betty, c'est après deux sortilèges doloris et autant de plaintes assourdissantes que les intrus se décidèrent à la tuer, un sort suffit à cela. Et pendant ce temps, lui, l'ainé de la famille n'avait rien fait; la peur de subir le même sort, la peur d'être le plus faible avaient agi en lui comme autant de liens l'empechantde mourir avec un minimum d'honneur. La plus grande des silhouettes, après s'être répue déjà de la mort du père de famille, certainement pas rassasié, pointa cette fois sa baguette sur le dernier survivant de la famille, en prenant son temps, sans se donner la peine de prononcer la formule, décocha son trait. Kevin ne se donna pas la peine de tenter d'esquiver le sort mortel.


C'est dans son lit que le préfet des jaunes et noirs, haletant se réveilla. *Encore ce cauchemard, pfff, c'est chiant, en plus c'est toujours la même chose.* Dix minutes plus tard, revoilà notre infatigable dormeur coincé entre deux coussins essayant de reprendre son activitée favorite, mais en vain. Il poursuivit son effort pendant encore un quart d'heure, toujours en vain, il dut se résigner: il ne dormirait plus de la nuit. Après sêtre dit tout ce qu'il pensait de la situation, il se demanda ce qu'il pourrait faire du reste de sa nuit. *J'ai faim, je pourrai passer par les cuisines me prendre un bierraubeurre et quelque chose à grignoter, puis j'irai faire un tour aux bains me relaxer , en espérant y trouver une jeune fille innocente que je croiserai totalement par hasard...hum, oui, bonne idée Kevin, on va faire ça.* Se félicitant de son idée et de la courte distance séparant son lit des cuisines, le préfet la parcourut. Après avoir chatouillé la poire de la coupe, il entra dans la salle où tous les mets de Poudlard étaient confectionnés, une batterie d' elfe de maison l'accueillit, mais il y avait également un/une autre élève.

-Qu'est-ce que tu fais là? Tu sais qu'il est interdit d'être en dehors des dortoirs à cette heure, dit-il négligeamment, oubliant qu'il était de son devoir de préfet de punir ce genre de manquement à la discipline.
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Insomnie et petite faim (libre)   Lun 30 Oct - 9:22:31

Halloween, c'était LA fête selon Kelly Anderson. Il ne pouvait y avoir une fête plus parfaite que celle-ci, où on pouvait faire des farces de toutes sortes sans même qu'on vous prenne pour une grosse tâche telle Ron.

C'est alors que Kelly durant toute son après midi s'était cachée derrière une cabane dans la forêt pour sauter sur tout ce qui bouger. faim! Elle avait même emporté avec elle un sac en plastique noir immense pour envelopper sa ou ses victimes dans le but de faire un shushi géant !

Sauf que... Kékette avait beau attendre, Kékette ne vit personne. A croire qu'il n'y avait que des poules mouillées à cette époque de l'année. Habituellement il y avait toujours un ou deux débiles élèves qui rodaient dans la forêt pour se la jouer. Mais là, rien, niette, ketchi nada! Haaaaa... tout ceci portait à croire que les Poufsouffles les avaient tous contaminés! Bandes d’ingrats ! Ils auraient pu en laisser un ou deux pour que Kelly fasse joujou quand même. Tsss tsss.

C’est avec cette déception que Kelly décida de rentrer au château au bout de plus de quatre heures d’attentes inutiles. Mais ce qui était le plus surprenant c’était qu’elle avait mit encore deux heures pour enfin revenir au château. La pauvre petite Anderson aussi n’avait pas su échapper à la crise qui se promenait à Poudlard. Elle aussi était devenue une semi Poufsouffle en cette période d’Halloween. Au moment où elle avait décidé de s’en aller la deuxième année avait fait la rencontre d’une créature des plus abjects et effroyables qui ne puissent exister dans Poudlard après Ron bien entendu. Alors Kelly ne su que prendre ses jambes autour de son cou pour échapper à la… à ce… au… raton laveur. Rolling Eyes

Et ui !! Ce que certains d’entre vous ignorent c’était que Kelly avait été traumatisé par les ratons laveurs et tout ceci à cause d’un Julian Cooper, un poufsouffle ! Tsss tsss (bis).


" J’ai faimmmmmmmmm !! " S’écria Kelly en fonçant droit dans la direction de la grande salle avant de se rétracter devant la porte. Non, non jamais elle ne pouvait manger dans l’état où elle se trouvait, la robe froissée, les cheveux décoiffés et la peau tâchée. Non ! Et puis… elle était arrivée trop tard pour l’heure du dîner.

* Les cuisines !! * Pensa-t-elle en faisant demi-tour.

" Heuuu… et maintenant ? " Songea-t-elle en arrivant sur le dit lieu et en étant face à la coupe d’un air complètement désemparée.

" Habracadabra !! heuuu… Sésame ouvre toi !! "

Kelly avait beau essayé toutes les incantations qu’elle connaissait, mais rien n’y faisait. Zut de zut ! C’est alors qu’elle secoua avec énergie le tableau en face d’elle et toujours rien.

" Pitiééééééé !! " Gémit Kelly en faisant glisser doucement ses mains sur la coupe en passant par la poire. Et la…

" Youhouuuuuuuu !!! Que... Comment j’ai fait ?? Haaa ! S’en fou !! A moi la nourriture !! YEAH !! " Se déchaîna Kelly devant la porte en sautant dans tous les sens.

D’un pas assuré, Anderson pénétra enfin dans la cuisine quand elle vit une masse de bêtes sauvages de lutins d’elfes de maison devant elle.


* Ohhh non… encore une épreuve à passer ?!! C’est pire que durant les championnats des coupes de maison ça ! * Songea-t-elle en poussant un long soupir avant de s’agenouiller pour se mettre à la hauteur des elfes de maison.

" Je ne voulais pas en arriver la… mais vous m’y avez forcé " Dit-elle d’une voix lugubre avant de glisser ses mains sur le corps de quelques elfes comme elle avait fait pour la coupe. Et… des jérémiades et des brouhahas se firent entendre. On pouvait même… presque entendre des petits cris " Oh viole ! " de la part d’un elfe de maison.

Et contre tout ce qu’elle avait pu s’imaginer avec ce qu’on avait pu lui raconter au sujet des elfes de maison, l’un d’eux s’avança vers elle avec une corde à la main.

* Gloops *

Mais comme dans toutes situations critiques, il y avait toujours un héros quelque part près à surgir Dieu je ne sais où pour vous secourir. niarkhéhé Et là, Kelly vit un Poufsouffle s’approchait. Sauf qu’il… semblait être moins héroïque qu’elle ne pu se l’imaginer.

" Je… Bennnn je… " Bafouilla-t-elle en croisant le regard de l’elfe qui tenait toujours sa corde serrée dans ses mains. Shocked

" O s’coursssss !!! Si tu tiens à le savoir… Aide moi !! Bhuhuhuuuuu ! Je crois qu’on veut ma peau ! "
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Insomnie et petite faim (libre)   Lun 30 Oct - 16:20:12

Et voilà, encore des ennuis, qu' elle idée aussi d'aller chatouiller le cuir d'un elfe de maison. C'est qu'elles supportent mal les chatouilles ces bêtes là et en voilà un maintenant qui tente de ligoter la demoiselle. Jurant par tout ce que le monde portait de plus putride, Kevin se décida à intervenir. Le jeune hommes s'approcha furtivement de la gryffondor, et par surprise lui aggripa les pieds afin d'aider l'elfe à l'atacher. Ah, les elfes de maison, ce n'est plus ce que c'était. Il fut un temps où l'on avait droit à mille courbettes et à une mini montagne de gâteaux dès que l'on entrait en cuisine. *Ah, hermione et sa S.A.L.E, je la retiens. Etre obligé de lâcher une pauvre gryffondor entre les pattes poilues d'un elfe de maison pour réclamer sa pitance, il n'y a plus de petit personnel. Hum, mais au fait, pourquoi la créature tenait-elle à ligoter la gryffondor? Suspect * C'est alors qu'il prit conscience de sa bétise. Il pesa longuement le pour et le contre, le sandwich ou l'innocence d'une jeune fille sans défense? Puis arriva à une conclusion: *je ne peux pas la laisser aux mains de cette créature puante, je vais la sauver.* Il tira sa baguette magique de sa poche puis, se ravisant préféra opter pour la voie diplomatique.

- Ecoutes elfe de maison, je t'achètes cette élève dix galions, c'est un prix honnête. Penses à tous les beaux vêtements que tu pourrais t'acheter avec cette somme, des chaussetes, des bonnets et peut-être même un pull.

L'elfe dansait d'un pied sur l'autre, marque de son hésitation. De toute évidence la stratégie employée par Kevin portait ses fruits.

- Elle en vaut plus, regardes son visage d'ange, ses cheveux sentent le miel, regardes, regardes. Je te la vends à vingt galions, et c'est un prix d'ami, je pourrai en tirer deux fois plus en la vendant à ses parents ou à la direction de l'école.

On eut dit deux marchands de tapis se disputant, un tissu de premier choix. Le poufsouffle se passa la main dans les cheveux, réfléchit. Vingt gallions effectivement, c'était un bon prix, mais Kevin voulait avoir le dernier mot et un rabais.

- Tu sais bien que c'est la porte ou la prison qui t' attend si tu tentes de la vendre à quelqu'un d'autre qu'à moi, de plus, je préfère te le dire tout rond, je n'ai pas vingt galions. J'en ai dix-sept, ça te convient?

Sur ce coup là l'elfe ne smblait pas d'accord du tout, mais se heurtant aux argument du préfet et à son refus de débourser une noise de plus, le ravisseur accepta et libéra son otage. Aidant cette dernière à se relever, Kevin engagea la conversation.

- Pas très héroïque comme sauvetage n'est-ce pas? Je suis Kevin Whiby, préfet de Poufsouffle. Euh, pour l'argent on fait cinquante-cinquante hein? J'ai un peu de mal avec les fins de mois ces temps-ci, dit-il dans un pieux mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Insomnie et petite faim (libre)   Lun 30 Oct - 17:01:27

Cela finissait par être vraiment pénible que l'on veuille ligoter la petite Kelly à tout bout de champs. Non mais franchement, à Poudlard on ne pense jamais à châtier d'une autre façon?? Et l'originalité vous ne connaissez pas ça?

* Julian aurait pu poser son copyrith! * Songea-t-elle en repensant au jour où il l'avait attaché contre un arbre pour abuser d’elle.

Mais l’intervention du jeune Poufsouffle la retira de ses rêveries.


" Me… Me quoi ?? "

Kelly resta bouche bée devant la scène qui s’offrait à elle. Kevin avait le culot de vouloir l’acheter ! Hé ho ! Mais elle n’est pas à vendre hein ! et encore moins avec un prix si minable

" Heuuu non pas le miel… Je les lave à la lavande mes ch’veux ! 8) " Intervint subitement Kelly. Mais il semblerait que ni l’un ni l’autre voulait porter attention à ce qu’elle disait.

* Dans ce cas j’fais du boudin ! Dis non dis non !! Aller encore dix Galions ! * Pensa-t-elle en secouant négativement de la tête. Mais en vain. Kévin avait ‘gagné’.

" Nooooooooon !!! non! Me lâchez pas !! Me lâchez pas !! Surenchérissez ! Aller mec !! S’pèce d’y radin !! J’en vaux plus quand même ! " S’écria Kelly en se débattant.

" Augmentes la mise mec !! Ou... Heuuu ouuu… Ou j’me remet à toucher c’te elfe de -maichon- !! " Bafouilla-t-elle la mine pas du tout ravie, mais alors la pas du tout.

* Si Ron savait combien je valais il me pouffera dessus ! J’en suis sûre ! *

Ses plaintes, ses cris, ses gémissements ne servaient plus à rien, les elfes de maisons avaient décidé de retourner à leurs occupations. Bandes de nigauds !

Le seul qui portait encore attention à elle c’était Kévin. Soit.


* Pas très héroïque comme sauvetage n'est-ce pas? *

" N’est ce pas ?... Rolling Eyes "

* Je suis Kevin Whiby, préfet de Poufsouffle.*

" Et radin " Mâchonna-t-elle.

Et sa dernière réplique ?? Mais alors là ! N’en parlons même pas !


" Mais ui c’est ça ! J’irai piquer de l’argent aux mendiants ! Requêter les voleurs ! Et détrousser Ron ! Ha non… lui il est pire que les mendigots. pour te rendre la monnaie de ta pièce ! " Répliqua-t-elle d’une façon insolente.

" Non… vraiment, j’admire ton côté clown comique mais la… laisse moi me remettre de ce traumatisme quand même. "

* être vendue à seulement dix sept Galions. La HONTE ! *

" Ha mais j’ai un moyen pour te donner l’occasion de te racheter. Apporte moi de la nourriture, tu veux bien ? "
Revenir en haut Aller en bas
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Insomnie et petite faim (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Années passées-