Partagez | .
 
 Quand cela devient une obsession par Drago Malefoy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Quand cela devient une obsession par Drago Malefoy   Mar 4 Juil - 5:52:47

Quand cela devient une obsession



Citation :
*Titre de ta nouvelle : Quand cela devient une obsession

*Présentation de l'histoire
L'histoire se déroule à travers les yeux de Drago Malefoy, aujourd'hui en septième année. Certains personnages ont été inclus dans l'histoire pour son bon déroulement. Quand deux Préfets en Chefs, qui se détestent à mourir, deviennent alliés pour une cause qui est plus grande qu'eux et qui pourtant, leur demeure inconnue.

*Protagonistes : Drago Malefoy, Hermione Granger, Harry Potter

*Catégorie : Septième Année

*Genre : Romance, drame

* Nombre de chapitres : Pas décidé

*Complet : Non

Citation :
Avertissement: Je ne sais pas quand je continuerai l'histoire, j'ai deux autres chapitres d'écrit mais la suite est encore non écrite. L'histoire pourrait comporter des scènes de provocation pouvant être désignée comme frôlant l'érotisme.

Chapitre 1 Retour au château

Le quai 9 3/4, cela faisait sept ans qu'il y venait. Cette fois, c'était la dernière en partance pour Poudlard. Il avait appris à connaître le train comme sa poche. Il connaissait l'emplacement de chaque groupement d'élèves, en particulier celui de Saint-Potter.

Il avait toujours le don de se faire remarquer celui-là, avec sa manière d'annoncer sa présence avec son rire éclatant de joie. Non pas que Drago en était jaloux, il était simplement haineux de son existence où malgré les tragédies passées, joyeuse et insouciante. Jamais lui, Drago Malefoy, n'avait eu l'impression de se pavaner d'une joie insouciante et cela l'énervait. Pourquoi d'autres en auraient le droit?

Avec son amour inconditionnel envers Potter, il lui adressa son plus beau sourire ironique et lui dit de son ton glacial.


« Si ce n'est pas le balafré, où est ta petite Sang-de-Bourbe et ton chien chien de Weasley?»

-« Bonjour à toi aussi Malefoy. Ne t'inquiète pas, ils ne m'ont pas encore rejoints c'est tout.»

«Je vois, ce n'est pas que je déplore ta compagnie Potter mais je dois y aller. Il y a des choses qui n'attendent pas.»


Il avait dit cela en regardant une jolie brune lui faire des grands signes de la main. Harry l'avait vue du coin de l'oeil et riposta sèchement.

«Oui, ces CHOSES-LÀ, je crois, Malefoy, que tu n'as point évolué au cours de l'été, tu cherches toujours à faire grandir le nombre de tes conquêtes.»

Avec un sourire narquois, Malefoy répondit.

-« Peut-être bien Potter mais n'empêche que je ne peux me refuser à de si délicates mains ni à de délicieuses mademoiselles. Une pointe de jalousie Potter?»

Il ne lui laissa pas le temps de parler et Drago rejoignit sa brunette. Lorsqu'il la rejoignit, celle-ci, Dania, le serra dans ses bras et lui murmura doucement.

«Tu m'as manqué»

Il lui fit un sourire coquin puis rétorqua.

«Allez, viens, on va se chercher un compartiment en attendant Justin et Mark.»

Drago avait enfin lâché les trolls galeux qu'était Crabbe et Goyle. Il n'avait plus besoin de leur présence à ses côtés car sa carure avait fortement changée. Il avait un ventre à faire rougir grâce aux séances de Quidditch, une carrure d'athlète mêlé à son teint laineux et ses yeux gris aciers lui conférait une beauté incomparable. Derrière ses muscles, ses traits montraient une faiblesse attendrissante auquelle il ne fallait malheureusement pas se fier. Justin et Mark étaient des Serpentards de septièmes années également mais ils ne ressemblaient pas à des gorilles, eux au moins.

Il déposa sa valise ainsi que celle de sa compagne dans le compartiment choisi, celui du fond où rare était ceux qui se rendaient. Ils pouvaient donc parler de choses moins décentes sans le risque que des élèves colles leurs oreilles de Sang-Mêlé pour en comprendre les mots. En adressant un sourire en coin à sa compagne, il se laissa choir sur le banc puis entama une discution.


«Comment a été ton été Dania?»

Et elle entreprit de lui raconter le tout, évitant les détails saugrenus car malgré la gentilesse que Drago lui portait, elle savait bien qu'il fallait y aller de prudence. La laissant s'échauffer, Drago avait le loisir de laisser son esprit vagabonder où bon lui semblerait.

"Préfet-en-chef"
Ces mots lui tournaient dans la tête depuis qu'il avait reçu la lettre quelques semaines plus tôt. Il savait bien qu'il en acquiert le pouvoir d'enlever des points au maison et cette pensée lui arracha un sourire. Il pourrait enfin rabattre le clapet de ce Potter. Drago avait cependant évolué, l'injustice complète confrontait l'indifférence. Non, il préfèrait pouvoir savoir ce que ce Saint préparait pour le pénaliser ensuite. Il savait aussi que lui aussi devait ménager son vocabulaire d'insultes, l'autre préfet-en-chef, un Gryffondor surement, retirerait des points à Serpentard. Il frissonna. Il essayait d'imaginer qui serait son équivalent féminin. Mais son choix tombait bien vite, la Sang-de-Bourbe, Granger. Drago se doutait bien que celle-ci avait les compétences requises à ce poste (bien que cela lui fit mal de l'avouer). Il revoyait les cheveux entremêlés en une tignasse qui rappelait celle d'Hagrid, les vêtements trois fois trop grand comme pour cacher l'apparition d'un attribut féminin. Il soupira. Il fut sorti de ses pensées lorsque le silence se fit entendre.


«Et toi, ton été?»

Il chercha ses mots un instant puis retorqua

«Rien de bien excitant, je suis resté au Manoir un bout de temps puis je suis allé chez une cousine de Mère comme tu sais, il lui fit un clin d'oeil puis continua, dépaysement qui fut fort apprécié. Comme tu sais, Lucius me parle de plus en plus souvent de l'approche de la cérémonie qui me fera entrer comme Mangemort.»

Dania était l'une des rares personnes qui recevait quelques-unes de ces confessions même s'il n'avouait jamais réellement ce qu'il pensait. C'était l'une de ses lointaines cousines d'ailleurs et c'était chez elle qu'il avait passé une partie des vacances. Chez les Sangs Purs, les liens familiaux étaient souvent étroit vu le peu de familles restant pures justement.

Ils furent interrompus par Mark qui venait de faire son apparition dans le cadre de porte. Plutôt beau garçon celui-là, il avait des cheveux noirs qu'il portait assez long et des yeux bleus saphir. Une carure de joueur de Quidditch mais qui restait incomparable à Drago cependant. Celui-ci posa les yeux sur Mark et le salua.


«Bonjour Mark»

Il avait dit ça avec une pointe de joie, ce qui était rare.

-«Drago, heureux de te revoir mon vieux»

Il s'assit près de Dania et l'entoura de son bras. Ils étaient ensemble depuis juin dernier. Ne pouvant contenir un sourire, il se demandait qu'est-ce que ce dernier penserait s'il savait tout ce que lui et Dania avait fait cet été.

Ce fut ensuite le tour de Justin d'arriver, il tenait par la taille une Serpentard de sixième année, Mélisandre. Pour être drageur, Justin l'était. Ce jeune homme à l'ossature parfaite et aux cheveux châtains était le meilleur ami de Drago. Ils se comprenaient sans pour autant ouvrir la bouche. C'est avec un réel sourire que Drago accueillit son ami.


«Justin, je suis franchement heureux de te revoir, en forme pour une année de débauche et de dévergondage des plus extrêmes?»

-«Je ne suis pas contre Drago, non loin de là, mais de la part d'un préfet-en-chef, cela me parait surprenant. Ah un peu plus j'en oubliais les convenances, Méli, voilà Drago, Dania et Mark. Tous, voilà Mélisandre!»


Ils la saluèrent comme il saluait les centaines de demoiselles que ce charmeur ramenait.

Ils étaient tous entrain de discuter lorsqu'un élève de deuxième année les interrompit. Voyant son malaise de se trouver devant eux, Drago ne put retenir un sourire narquois de voir le jeune chercher ses mots.


«Dé..désolé de vous in..interrompre mais le prof..professeur McGonagall souhaiterait voir le.. le préfet-en-chef.»

-«C'est bon, c'est moi. Conduis-moi.»


Il s'adressait à lui comme à un elfe de maison.

Justin s'esclaffa sous le regard de l'élève. Drago le suivit jusqu'au wagon où l'insigne de préfet dominait le cadre de porte. Il poussa la porte coulissante et entra.


Il ne fut pas surpris de voir McGonagall le regarder avec son regard sévère habituel. Il lança un bref coup d'oeil à la jeune femme enfoncée dans sa banquette. Des yeux chocolats, une silhouette fine, aucun doute.

Granger.

Pourtant, elle avait enfin découvert ce que voulait dire le mot femme. Il remarqua que ses cheveux étaient lisses et tombaient joliment sur sa poitrine, ils avaient été foncis pour avoir un brun comparable à ses yeux, elle avait mis des fringues à sa taille, un débardeur rose avec un jeans. Pour relever le tout, elle avait mis un gloss rose et une délicate ligne d'eye-liner.

Il avait remarqué ça en moins d'une trentaine de secondes. Son expertise de jugement rapide de la gent féminine n'était plus à prouver. Il alla s'assoir dans la banquette faisant face à Granger. McGonagall se racla la gorge puis se mit à parler.


«Drago Malefoy et Hermione Granger les deux préfets-en-chef, rien qui ne puisse me surprendre. Cependant, connaissant votre amitié légendaire, je souhaiterais que vos confrontations se fassent en privés. Vous représentez l'autorité et je ne puis tolérer un relâchement dans votre comportement. Vous allez partager des appartements dans le côté est de Poudlard, vous pouvez même apercevoir le terrain de Quidditch de vos quartiers. J'espère que vous ferez honneur à votre rôle et à votre maison. Bien, je vous laisse le temps de vous parler puis les préfets viendront recevoir les explications.»
Sur ce, elle quitta la salle.

Après quelques minutes de silence sourd, Drago prit la parole.

« Eh bien, Granger, rien à dire?»

-« Non Malefoy, je n'ai rien à prononcer à part mon dégoût de me retrouver dans une salle commune avec toi. Je me sens mieux maintenant que c'est dit.»


Il admirait son caractère, peu de celles qui l'insubordinait de cette manière ne pouvaient plus en témoigner.

«C'est partagé Granger mais quoi qu'il en soit, il faut faire semblant d'une coopération neutre comme McGonagall nous l'a bien mis au clair.»

-« Il m'est dur de croire que tu écoutes ce que dit McGonagall pour une fois»


Il feignit l'indignation

«Moi? J'écoute toujours ce que cette vieille chouette nous dit même si ce n'en vaut que rarement la peine.»

Hermione s'était levée et pointait sa baguette sur lui.

«Ne parle pas de Minerva comme ça, et encore moins quand je suis là. Elle est exceptionnelle et enseigne très bien sa matière. Il me serait fort désagréable d'abîmé ton visage de porcelaine pour te le prouver.»

-«Je ne suis point une poupée Granger, prends garde»

«Ah oui? À quoi»


Ce n'était pas une bonne idée de chercher un Malefoy, même si vous vous appelez Hermione Granger.

«À toi Sang-de-Bourbe, tu connais peut-être bien les sortilèges de McGo mais j'ai passé une partie de mon été à apprendre des sortilèges qui te ferait beaucoup plus mal que ce que tu peux avoir entendue de McGonagall. C'est clair?»

Il avait dit cela en s'approchant dangereusement d'Hermione. Il lui détailla le visage, elle avait changée Granger pendant ces grandes vacances.

-« Malefoy, sache que tu ne me fais aucunement peur. Tes menaces me font l'effet d'une patacitrouille. Tu parles, tu parles mais jamais tu n'agis.»

«Tu me provoques Granger, oui c'est ça, tu adores ça même. On va bien s'amuser cette année.»


Il marqua une pause.

«Bon maintenant, tu donneras ça aux préfets, j'ai fait ça dans mes derniers jours de vacances.»

Il lui tendit un paquet de feuille où était inscrit le tour de garde de chacun des préfets.

«Malefoy qui travaille, dis donc, tu n'as pas d'autres surprises aussi inusitées à me montrer?»

-«Peut-être mais tes yeux de Sang-de-Bourbe n'en sont pas digne, enfin pas encore»


Il lui fit un clin d'œil et quitta le wagon...
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Vos créations :: Fanfictions-