Partagez | .
 
 Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Kilian Doyle
    • Nombre de messages : 253
    • Age : 29
    • Date d'inscription : 21/03/2007

    • Pensine
      Statut sanguin:
      Baguette magique:
    avatar
  • Membre de la Brigade de Police Magique Membre de la Brigade de Police Magique
MessageSujet: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   Sam 18 Jan - 16:47:30




Dude, what the f**k did you do, this time ?









Alors qu'il passait devant un kiosque à journaux, Kilian jeta un regard amusé aux tabloïds qui faisaient la une depuis quelques jours. Il s'arrêta pour en attraper un et laissa quelques pièces au vendeur avant de repartir, tournant rapidement les pages pour atterrir sur les quelques feuillets qui l'intéressaient. Kilian ne put s'empêcher de sourire, amusé. Oaken s'était encore embourbé dans les emmerdes sans les voir venir. C'était tout lui ça, le zébulon avait vraiment un don pour ça. Enfin, au moins, il semblait toujours savoir prendre du bon temps. Néanmoins il n'était plus ce gamin totalement irresponsable que Kilian avait rencontré à l'époque. Aujourd'hui, les conséquences de ses actes le préoccupaient. Mais plus que les retombées médiatiques, c'était les retombées sentimentales qui semblaient l'inquiéter. Il n'avait pas seulement emballé une joueuse de l'équipe adverse, il avait surtout emballé sa meilleure amie. C'était en substance ce qu'avait compris Kilian aux hiboux qu'ils avaient échangés. Cela lui rappelait comme tout avait été compliqué avec Liliana quand elle était revenue. Ho pas pour elle, bien sûr, elle n'en avait rien su, mais pour lui. Jongler entre ses sentiments, leur amitié, leur fragilité, leurs études. Ça n'avait pas été aisé. Alors les peurs qu'expérimentait l'athlète, il pensait pouvoir les comprendre mieux que personne.

Le jeune flic avait donc proposé à son ami de se retrouver autour d'une bière : il semblait avoir besoin de l'éternel duo pote/alcool requis en cas de crises. Et puis Lily était en déplacement, c'était l'excuse idéal pour sortir un peu.
Kilian arriva le premier. Après s'être assuré que son pote ne se cachait pas parmi les clients déjà présents, il alla saluer le personnel. Le Grizz'light n'abritait peut-être plus les activités plus ou moins illicites qu'on y trouvait à l'époque où il travaillait ici, mais il était resté une sorte de mascotte. Noah, le patron, s'en était plutôt bien tiré et malgré les ennuis de la mafia, l'endroit avait tenu bon. Alors il ne manquait jamais de lui offrir une conso et de se remémorer le bon vieux temps. Après tout, Kilian avait travaillé longtemps ici.

L'été après ses ASPICS il avait emménagé dans l'appartement juste au dessus et avait travaillé sans relâche pendant plusieurs mois, occupant son temps entre le bar et les combats clandestins. L'alcool, les filles, le sang, le fric. Son monde avait tourné autour de ça pendant près de 5 mois. Jusqu'au retour de Liliana dans sa vie. Après ça, et une nuit d'abandon dans les bras de son ex, Jaina, il avait finit par se ranger. Arrêter les combats n'avait pas été aussi simple qu'il l'avait cru. On ne quittait pas ce milieu aussi facilement et il gardait quelques jolies cicatrices de cette époque. Mais finalement, il avait réussi à raccrocher et se donnant le but de devenir quelqu'un de meilleur -quelqu'un qui pourrait mériter la femme qu'il aimait- il avait rejoint l'UMA pour devenir flic ; tout en continuant à bosser au Grizz pour financer ses études. Bien sûr, les choses s'étaient compliquées ensuite, entre le SDM, la fermeture de l'UMA, l'insécurité grandissante, mais bon gré mal gré, il avait finit par y arriver. Ils avaient finit par y arriver. Il avait finalement eu la femme qu'il aimait, le job qu'il voulait et ils vivaient ensemble, la plupart du temps. Et il ne le regrettait presque jamais !

Le sourire aux lèvres d'avoir laissé ses pensées dériver, Kilian s'installa confortablement dans un coin tranquille en attendant l'arrivée de son ami. Lorsque celui-ci débarqua finalement, l'ex-serpentard ricanait encore du contenu de l'article qui concernait Apollon.
Il se leva pour lui serrer la main et rentra directement dans le vif du sujet.
"Heureusement que tu es photogénique…" Fit-il remarquer goguenard en poussant le magazine vers lui. Sur la page central, les deux jeunes célébrités s'embrassaient fiévreusement. "Je t'offre une bière ? Tu as l'air d'en avoir besoin…"
Il se pencha sur le côté de la table et montra le chiffre 2 au barman avant de reporter son attention sur le joueur de Quidditch, amusé. "Alors, raconte. C'était aussi bien que ça en a l'air ?"


© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Apollon Oaken
    • Nombre de messages : 205
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 23/07/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcier simple
      Baguette magique: Bois de cornouiller – vibrisse de chartier –  14 cm (sans la garde :na:)
    avatar
  • Joueur de Quidditch professionnel Joueur de Quidditch professionnel
MessageSujet: Re: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   Mar 21 Jan - 9:53:06

Dimanche. On sonna à la porte de l'appartement et Apollon sortit à contrecœur de son lit. Traînant des pieds, le batteur des Flèches s'achemina jusqu'à l'entrée et observa à travers le judas, avant de pousser un juron et ouvrir la porte. Derrière la première de couverture d'un magazine people, Oaken avait deviné l'épaisse chevelure rousse de son frère. Et s'il venait en personne de bon matin, un dimanche, l'heure était grave. Les yeux plissés, vêtu seulement d'un caleçon, Apollon se décala pour laisser passer Alcibiade, qui affichait en retour un air goguenard en agitant le torchon qui lui servait de lecture.
« Coucouuu l'étalon ! Alors, on est bien amusé vendredi soir ? Vu tes yeux qui collent, je suppose que ça a chevauché sec toute la nuit !
— Putain Al, me dis pas qu'tu m'réveille pour… »

Le regard d'Apollon bifurqua sur la Une et son cœur rata un battement lorsqu'il découvrit la photo qui l'ornait. Oh putain de merde. S'il l'avait vu venir, il avait tout de même eu le maigre espoir que le serveur ait des scrupules à étaler sa vie privée contre quelques gallions. Apollon devait s'y résoudre. Le monde était cruel et il n'était qu'un pauvre utopiste.
« Putain de merde… »
Il alla pour prendre le journal des mains d'Alcibiade, mais celui-ci l'éleva au-dessus de sa tête, comme si cela suffisait pour empêcher son frère de le prendre, comme à l'époque où Apollon n'était qu'un petit garçon. Cependant, Apollon abandonna pour cette fois, tout endormi qu'il était encore. …Même si se voir collé à la bouche de Rachel en gros plan avait de quoi le réveiller.
« Je te conseille de ne pas ouvrir ce torchon pour lire ce qu'ils ont écrit. Ni celui-là, ni les autres, déclara Alci, un peu plus sérieux, bien qu'il dédramatisait en lançant à son frère cadet un sourire complice. Ce serait te faire du mal inutilement. »
Il y avait de quoi être rassuré… D'autant qu'il pouvait se demander quelle avait été, ou quelle serait, la réaction de la seconde concernée lorsqu'on lui apporterait à elle aussi la bonne nouvelle, ou pire : lorsqu'elle verrait sa ganache en tête d'affiche des gondoles à journaux, sur le Chemin de Traverse. Et…
« Putain, Striker va me tuer…
— Ah, c'est sûr, après une défaite des Flèches en plus, tu vas le sentir passer. » rétorqua Alcibiade en préparant le café d'un coup de baguette magique.
« Je suppose que si tu débarques comme ça, c'est que ça a fait le tour de la famille… 
— Précisément.
— Qu'est-ce qu'elle a dit, maman ? »
Alcibiade ricana en se laissant tomber dans le canapé, une tasse de café noir fumant en main.
« Maman ? Elle a ri et a déclaré qu'elle avait toujours su que c'était la fille que tu épouserai. …et qu'elle regrettait de t'avoir apporté du crumble la veille. Maintenant, elle n'a plus d'excuse pour venir te voir et t'interroger en long, en large et en travers. …Elle n'a pas lu l'article fort élogieux, juste vu la photo et c'était tout ce qui lui importait. Le reste, elle s'en fout. Adrian, par contre, est devenu vert et a déclaré que c'était honteux. Mais tu sais comment il est, il a peur pour sa propre réputation.
— Et papa ?
— Ah, papa… Bah il t'a traité de petit con, puis il a traité le photographe de gros con et enfin, l'auteur du papier de sale enfoiré. »
Apollon soupira en rejoignant son frère dans le canapé, veillant à ne pas renverser sa propre tasse en s'étalant de tout son long. Alcibiade lui adressait un regard pétillant et insistant.
« Et moi ?
— Quoi, toi ?
— Tu ne me demande pas ce que j'en dis ?
— …T'en dis quoi ? »
Un large sourire fendit les lèvres de son grand frère.
« Bien joué, mec ! »
Dans un même réflexe, il topèrent.


C'était après cet épisode de haute complicité fraternelle que les choses s'étaient corsées pour Apollon. Nous passerons le moment d'interrogatoire digne des services de la Gestapo qu'avait subi Apollon de la part d'une mère qui, impatiente, avait fini par débarquer chez lui à l'improviste sous le prétexte de lui faire son plat préféré (« après une défaite, ça fait toujours du bien ! »).  Nous passerons aussi les hurlements furibonds d'un entraîneur aussi enflammé que si son batteur était passé, ni plus, ni moins à l'ennemi et l'entraînement post-défaite intensif que les Flèches d'Appleby avaient subi. Un entraînement tel que l'endurance d'Apollon n'avait pas suffi pour s'éviter les poumons en feu et les jambes flageolantes. On s'épargnera tout aussi bien les commentaires – râleurs, graveleux, moqueurs, incrédules – du reste de l'équipe sous les douches mais en revanche, le tourbillon de désespoir sentimental dans lequel Apollon se trouva plongé mérite qu'on s'y penche en plus d'une phrase.

Oaken avait enduré ces derniers évènements en estimant qu'ils avaient été inévitables, conséquences directes de ce qu'il s'était passé entre Rachel et lui. Il s'était consolé d'un entraînement qui avait manqué de le tuer en se disant qu'Adamson valait bien la souffrance subie. La désillusion avait été cruelle, en revanche, lorsqu'il n'avait eu de son amie – petite amie ? pouvait-il bien l'envisager comme cela ? – qu'un silence complet. Il n'avait pas compris, sur le coup, pourquoi Rachel était partie si vite de chez lui le lendemain matin. Plus précisément, il n'y avait pas fait vraiment attention, prenant comme argent comptant une excuse qui s'avérait, après analyse, complètement bidon. À présent, Adamson l'évitait purement et simplement. Il était impossible de le nier. Elle était sur le point de sortir chaque fois qu'il tentait de lui rendre visite à son appartement et ne donnait plus la moindre de ses nouvelles. Un silence auquel le jeune homme n'était absolument pas habitué et qui l'avait laissé, les premiers temps, perplexe. Puis cette perplexité s'était transformée en inquiétude et l'inquiétude en une sorte de résignation désespérée.
Quelle connerie avait-il fait ? Avant ce foutu lendemain, Apollon n'aurait jamais imaginé que révéler ses sentiments à Rachel lui aurait fait la perdre. Et c'était bien ce qui semblait se produire. Cet article – qu'Apollon avait fini par lire, incapable de résister – n'avait certainement pas arrangé la situation. Les commentaires avaient été d'une bassesse et d'une vulgarité déplaisantes. À croire qu'Oaken récoltait le mauvais karma des commentaires puérils et graveleux qu'il avait balancé tout au long de son adolescence.

Alors, quand après un topo succinct, Doyle avait proposé au joueur de Quidditch de boire une bière au Grizz, Apollon avait accepté de bon cœur. Il n'aurait jamais cru dire ça un jour, mais il avait bien besoin d'une présence amicale et masculine à ses côtés, de celle qui peut détendre l'atmosphère tout en comprenant la situation et donner d'éventuellement bon conseils. Sous ses airs de kéké des plages et de type parfaitement détaché du reste du monde, Oaken savait Kilian plus sérieux et sensible qu'il le laissait paraître. Les deux jeunes hommes étaient différents l'un de l'autre, mais ils avaient cela de commun et c'était certainement la raison pour laquelle ils étaient devenus de bons copains.
Vêtu « à la cool », d'une veste de jogging sur son tee-shirt et d'un jean, Apollon s'était donc rendu au Grizzlight après son entraînement. Kilian était déjà là. Oaken reconnut sans mal l'ossature musculeuse de son ami qui, même de dos, ne donnait pas envie de lui chercher des poux. Il avait peut-être plus une stature de batteur que lui, ironiquement, mais si Apollon était moins épais que l'ancien Serpentard, il avait largement ce qu'il fallait de puissance dans les bras pour dégommer un adversaire d'un lancer de cognard bien senti.

Évidemment, ce gros con l'accueillit avec le journal criminel de son humiliation publique et le jeune homme ne put retenir une moue de désespoir en s'installant à côté de Doyle.
« Ouais, me faut une bonne vieille pinte de porter, là. » grimaça-t-il, le regard toujours braqué sur la photo. Ils ne pouvaient pas se décoller l'un de l'autre, par Merlin, au lieu de s'embrasser indéfiniment ? D'un geste las, Apollon retourna le journal, aussi bien pour soustraire la photo à sa vue qu'éviter de se faire emmerder par des indiscrets qui le reconnaîtraient plus facilement en le voyant à côté d'un magazine people dont il faisait la couverture.
« Alors, raconte. C'était aussi bien que ça en a l'air ?
Apollon soupira.
— Si seulement ça avait été décevant, au moins on aurait pu faire comme si de rien n'était et déclarer ce soir-là comme « erreur de parcours à oublier »… Et putain, j'aurais dû péter la gueule à ce connard de serveur qui nous a pris en photo. »

_________________________________


Dernière édition par Apollon Oaken le Mer 22 Jan - 11:38:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kilian Doyle
    • Nombre de messages : 253
    • Age : 29
    • Date d'inscription : 21/03/2007

    • Pensine
      Statut sanguin:
      Baguette magique:
    avatar
  • Membre de la Brigade de Police Magique Membre de la Brigade de Police Magique
MessageSujet: Re: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   Mar 21 Jan - 17:48:23




Dude, what the f**k did you do, this time ?









Apollon semblait sincèrement abattu et Kilian le prit en pitié. Il se moquerait de lui plus tard, le joueur de quidditch avait l'air d'avoir besoin de se confier et le flic sentait qu'il ne dirait pas non à un ou deux conseils plus ou moins bien avisé. Bon la soirée avait à priori été tout sauf un désastre, mais ça ne semblait pas réjouir son ami. Kilian ignorait les détails, il ne savait donc pas si c'était simplement de voir sa vie privée dévoilée au monde entier qui le gênait ou s'il y avait une autre raison. Quelque chose lui disait que cela avait tout à voir avec Adamson et les retombées de ce dérapage.
Il eut un sourire compatissant avant de grimacer en tapotant le torchon. "C'était peut-être une erreur de parcours, mais personne ne te laissera l'oublier. Crois-moi, ne pas lui péter la gueule a probablement été ta meilleure décision de la soirée. Car en plus de te retrouver quand même en première page, tu aurais peut-être fini par me rendre visite au poste, et pas une visite de courtoisie…"

Le barman débarqua avec leurs deux bières et Kilian le remercia d'un signe de tête puis leva sa bière en direction de son comparse avant d'en boire une gorgée. "Mec, qu'est-ce que t'as foutu, cette fois ? Vous aviez l'air de passer un bon moment. Alors, c'est quoi le problème ?"

Il plongea son regard dans celui de son ami en attendant une réponse. Il fronça les sourcils quand un doute survint. "Et elle en pense quoi, Rachel, de tout ça ?" Il ne manquerait plus que le Zébulon ait couché avec sa meilleure amie sur un coup de tête puis ai fait le mort, par la suite. C'était le genre de décision complètement débile qui pouvait ruiner une amitié. Et tout à coup, Kilian comprenait un petit peu mieux pourquoi Apollon avait l'air déprimé. Quelque chose lui disait qu'ils allaient avoir besoin de plus d'une bière.



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Apollon Oaken
    • Nombre de messages : 205
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 23/07/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcier simple
      Baguette magique: Bois de cornouiller – vibrisse de chartier –  14 cm (sans la garde :na:)
    avatar
  • Joueur de Quidditch professionnel Joueur de Quidditch professionnel
MessageSujet: Re: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   Mar 21 Jan - 18:21:05

La meilleure décision de Kilian semblait, pour Apollon, la pire qu'il avait pourtant faite, sur le coup. Mais à la réflexion, peut-être Doyle n'avait-il pas tort. Qu'est-ce qui avait bien pu lui passer à l'esprit pour croire que cette amourette d'un soir se serait terminé autrement ?
Bon, il était vrai que s'il avait violenté publiquement un serveur, qu'elle qu'aurait été son excuse, il aurait été tellement lynché par la presse qu'il en aurait sûrement perdu sa place chez les Flèches d'Appleby. C'était le revers de la médaille que d'exercer une profession impliquant une certaine notoriété et les quelques cafouillages des premiers temps avaient permis à Apollon de l'apprendre à ses dépens. Avec un soupir, Oaken se rendit à l'évidence : oui, cela avait été la meilleure décision de sa soirée. L'inertie avait été sa meilleure attitude, inertie qu'il aurait dû conserver avec le cas Rachel, manifestement.
Levant vaguement sa bière, il bu une grosse gorgée et reposa la pinte sur le comptoir du bar, avant de s'accouder à celui-ci.
« Bah, ce que j'ai foutu, tu l'as eu en face des yeux. J'ai emballé ma meilleure amie. » répliqua-t-il, résigné. « Et j'aimerais bien savoir ce qu'elle en pense moi aussi, mais elle refuse tout simplement de me revoir. »
Le batteur des Flèches laissa passer un court silence, avant de préciser :
« Enfin, c'est ce que je suppose. En tout cas elle m'évite carrément, depuis. »

De là à dire qu'elle ne voulait plus le voir, il n'y avait effectivement qu'un pas. C'était tout de même rageant, à y repenser. Ok, ils avaient couché ensemble, mais elle n'avait pas franchement eu l'air de s'être forcée, elle non plus ! Ils n'avaient pas non plus bu à en être ivre-morts avant que cela se produise ! Elle était déçue ? Elle ne partageait pas les sentiments que lui avait pour elle ? Était-ce une raison pour l'éviter comme une gamine de quatorze ans qui ne sait pas quoi faire pour se débarrasser d'un gros lourd ?
« Putain, je suis vraiment dans la merde. T'imagines pas comme ça me fait chier. J'en ai rien à foutre de ce putain d'article, si j'avais dû me soucier de l'avis des autres ça ferait longtemps que je me serai avada kedavérisé. Mais on a plus quinze ans, bordel, elle pourrait au moins assumer si elle ne veut pas aller plus loin. »

Depuis combien de temps ressentait-il cette colère sous-jacente ? Apollon n'aurait su le dire. Malgré celle-ci, il pouffa, avant de tourner un regard empreint de dérision à l'adresse de Kilian.
« Et voilà, je parle comme une gonzesse. Quand je te dis que je suis dans la merde ! »
Qu'Al lui dise encore une fois que l'amour grandissait un individu et il lui pétait la gueule. Tiens, il prendrait aussi pour le serveur, ça ferait au moins passer à Apollon sa frustration.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kilian Doyle
    • Nombre de messages : 253
    • Age : 29
    • Date d'inscription : 21/03/2007

    • Pensine
      Statut sanguin:
      Baguette magique:
    avatar
  • Membre de la Brigade de Police Magique Membre de la Brigade de Police Magique
MessageSujet: Re: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   Mar 21 Jan - 22:56:26




Dude, what the f**k did you do, this time ?









La situation semblait un chouia plus compliquée que ce qu'avait cru Kilian de prime abord. Il grimaça et resta songeur un moment, buvant une nouvelle gorgée de bière.
"Mmmh, y'a pas trente-six-milles solutions, soit t'es un super mauvais coup et elle sait pas comment te le dire, soit… t'as assuré mais être le coup d'un soir de son meilleur pote n'était pas vraiment dans ses projets."

Kilian ne fut pas étonné lorsque le joueur de Quidditch lui apprit que Rachel l'évitait. Coucher avec une amie c'était toujours à double tranchant. Cela lui était arrivé quelques fois mais il n'avait jamais dû en subir de graves conséquences. Avec Jaina, ça n'avait été qu'une nuit délurée suivi d'une matinée câline à pouvoir se confier à quelqu'un qui connaissait son passé. Et avec Lily… il était amoureux d'elle, alors cela avait été totalement différent. Il avait beaucoup redouté ce moment, de lui faire mal, de l'effrayer, de ne pas être à la hauteur. Le stress avait été grand pour tous les deux cette nuit-là, quoi que pas pour les mêmes raisons. Ça n'avait pas été simple, non, mais, ça en avait valu la peine… Les autres n'avaient été que des inconnues avec qui il passait du bon temps, cela n'avait rien à voir. Et il les avait toutes oubliées au profit de sa jolie blonde. Mais la situation d'Apollon n'avait probablement rien à voir, il n'avait pas passé des années à fantasmer sur sa meilleure amie dans l'espoir d'être un jour assez bien pour elle, pas vrai ? Quand Kilian avait couché avec Lily, il était déjà tenu pour acquis qu'ils étaient… ensemble.

Il laissa l'athlète continuer. La réaction de sa meilleure amie le contrariait beaucoup et Kilian acquiesça, compréhensif. L'article n'était donc définitivement pas le problème, bien sûr. Le flic sourit, amusé par la réplique avant de ricaner lorsqu'il se plaignit de se transformer en gonzesse.  
"Je confirme, t'es dans la merde ! Remarque, c'est peut-être ça ta solution. Une fois que tu lui auras avoué que t'es gay, elle te pardonnera tes piètres performances !"  
Il lui donna un coup de coude, goguenard avant de se mettre en tête d'essayer de le rassurer. Enfin…

"C'est une nana, Apo, elle ne va pas te dire immédiatement ce qui ne va pas, ce serait trop facile…"   Il lui jeta un regard malicieux avant de redevenir plus sérieux.
"Réfléchis, si elle t'évite, c'est sûrement parce qu'elle redoute aussi ta réaction. Il faut que vous ayez une discussion et il va falloir te battre un peu pour l'obtenir."  

Il haussa les épaules avant de se remettre à siroter sa bière. "La vraie question est "Est-ce que tu sais ce que toi tu veux ?""   Coup d'un soir, plan cul régulier, relation sérieuse, les choix étaient légions et avaient tous des implications très différentes. Leur erreur avait été de ne pas en parler avant de franchir le pas. Kilian s'était toujours assuré que ses compagnes d'un soir sachent à quoi s'attendre et celui lui avait évité bien des ennuis.





© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Apollon Oaken
    • Nombre de messages : 205
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 23/07/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcier simple
      Baguette magique: Bois de cornouiller – vibrisse de chartier –  14 cm (sans la garde :na:)
    avatar
  • Joueur de Quidditch professionnel Joueur de Quidditch professionnel
MessageSujet: Re: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   Mer 5 Mar - 21:58:21

Apollon poussa un soupir blasé en se laissant bousculer par Kilian. Son regard, déprimé, se fixa sur la robe de sa bière et il observa distraitement les bulles se dessouder soudain du verre pour venir éclater à la surface, sous une fine couche de mousse.
« Arrête tes conneries, mec. » marmonna-t-il, sans vraiment, pour autant, prendre ombrage de la façon dont Doyle le taquinait. Il laissait faire de bon gré, car sûrement aurait-il eu la même attitude à la place de l'ex Serpentard. Voir pire.
Cependant, Doyle eu la grandeur d'âme de reprendre rapidement son sérieux, lui donnant une leçon pour la moins évidente. En effet, il marquait un point. Le seul problème, c'était que pour avoir une discussion, il fallait avoir l'occasion de pouvoir parler à la première concernée. C'était là le cœur du problème, puisque comme Oaken l'avait confié à son ami, Rachel l'évitait tout simplement. Le batteur des Flèches but une nouvelle lampée de bière, pour anesthésier son désespoir avant que celui-ci émerge.
« T'as remarqué que c'est toujours à nos de faire des putains d'efforts ? Ça pourrait être tellement simple si elles passaient pas leur temps à tout compliquer. Ça m'fout mal au crâne ! » ronchonna Apo avant de reprendre une gorgée de sa pinte, puis braquer un regard sur Kilian. Un regard qui n'avait plus rien de sa nonchalance habituelle.

« La vraie question est « Est-ce que tu sais ce que toi tu veux » ? »
La question de Doyle prit Apollon au dépourvu, et il regarda trois longues secondes son ami avec un air médusé.
« Je connais Rachel depuis toujours, ou presque. Je l'inviterai pas soudain au restau et voir son groupe préféré juste pour me la taper un soir. Je… »
Les mots restèrent coincés dans sa gorge. Merlin que ça allait sonner pathétiquement niais s'il osait finir cette phrase ! Alors, plutôt que d'aller plus loin, il grimaça.
« Je ne pensais pas que ça finirait comme ça… Je veux dire, ce soir-là. Je n'imaginais pas coucher avec elle, je voulais juste faire un premier pas et… il s'avère qu'il avait plutôt bien réussi ! »
Un petit rire naquit dans sa gorge, puis il adressa un sourire amer à Kilian.
« Enfin c'est ce que j'ai cru jusqu'au lendemain matin, quoi. Putain si j'avais pas eu la tête dans le cul, je l'aurais retenue, mais je me suis juste rendormi comme un con. En plus t'imagines pas l'entraînement que Striker m'a spécialement collé pour avoir « fraternisé avec l'adversaire ». »
Fraterniser… Le terme était plutôt léger, à ce niveau-là de la compétition. D'autant qu'il n'avait jamais caché à qui que ce soit la profonde amitié qui le liait à Rachel, ni le fait qu'il ne comptait pas la revoir à la baisse pour les besoins du sport. Les deux gens savaient au moins faire la part des choses de ce côté là.
« C'est marrant, sur le terrain on sait très bien faire la différence entre notre taff et notre amitié, et là, tout a complètement capoté. Je sais pas ce que je vais faire si je la perds. »

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kilian Doyle
    • Nombre de messages : 253
    • Age : 29
    • Date d'inscription : 21/03/2007

    • Pensine
      Statut sanguin:
      Baguette magique:
    avatar
  • Membre de la Brigade de Police Magique Membre de la Brigade de Police Magique
MessageSujet: Re: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   Jeu 3 Avr - 10:26:11

Kilian Doyle a écrit:



Dude, what the f**k did you do, this time ?


Kilian se mit à rire sourdement à la réflexion de son ami. Il avait on ne peut plus raison.

"Ouais, je sais, mec, le monde est injuste et c'est toujours à nous de leur courir après… "

Son regard se fit plus doux alors qu'il pensait à sa propre vipère, celle qui hantait ses draps et ses pensées avec toujours autant de vivacité qu'à l'époque de leur rencontre.

"Mais elles en valent la peine."

Quelque part, ce serait sûrement beaucoup moins drôle. Les humeurs de Lily mettaient sans aucun doute du piquant dans sa vie et même s'il était parfois totalement perdu, il arrivait à s'en amuser. C'était leur truc. Tous les couples ne fonctionnaient pas comme ça mais le leur si et il fonctionnait à merveille, même s'il avait dû se battre longtemps pour arriver à ce résultat.

Quand le brigadier demanda à son cadet ce qu'il voulait vraiment, la réponse de ce dernier ne le surprit pas. C'était évident qu'Apollon ressentait quelque chose pour Rachel mais il était bien placé pour savoir que le ressentir ne voulait pas forcément dire l'accepter. Or, Apo avait déjà dépassé cela. Il avait organisé cette soirée pour faire le premier pas. C'était étonnement mature de sa part et il se retrouvait un peu dans le joueur de Quidditch. Après tout, lui-même, malgré l'instabilité de sa vie, avait toujours été très lucide concernant ses sentiments envers la blonde. Il s'était battu pour elle, pour devenir une meilleure personne et la mériter. Il avait longtemps été l'ami et le confident avant même qu'elle n'accepte de le voir autrement. Elle était blessée, fragile, instable. Cela n'avait pas été facile de l'apprivoiser, mais c'était son objectif et il n'avait jamais lâché. Tant qu'Apollon était sûr de ce qu'il voulait, tout irait bien.

Kilian acquiesça en grimaçant au reste de la tirade du jeune homme.

"Tu es un crétin, Apo."  Dit-il en poussant un faux soupir à fendre l'âme.  "Tu n'aurais jamais dû la laisser partir comme ça. Enfin, ce qui est fait est fait. Il n'y a rien à regretter, vous étiez deux à le vouloir. Rachel n'a pas l'air du genre à se laisser faire si elle n'en a pas envie. Débrouille-toi simplement pour avoir cette discussion et ça ira mieux. Elle aussi doit se sentir mal et avoir peur de ta réaction."

La dernière réflexion du blond lui attira un regard compatissant. Il comprenait cette impression.

"Tu ne vas pas la perdre. C'est ta meilleure amie depuis des années. Même si c'était un fiasco, tu pourrais toujours arranger les choses. Mais faut que tu l'obliges à te parler et que tu évites de dire des conneries plus grosses que toi."

Il lui jeta un regard à moitié moqueur :

"Tu crois en être capable…?"


© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Angleterre :: Le Chemin de Traverse :: Le Grizz'light-