Partagez | .
 
 Comprends-tu l'énigme des dragées? [PV Maureen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Tomas Herz
    • Nombre de messages : 337
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 16/01/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Mélé
      Baguette magique: Boix d'Erable, 30.5 cm, Oreille de Koblod, souple
    avatar
  • Journaliste
MessageSujet: Comprends-tu l'énigme des dragées? [PV Maureen]   Dim 15 Déc - 14:20:15

[HJ: J'ai déplacer mon message, avant d'avoir une réponse, car le reste du rp ne se passe pas en Angleterre. Si j'ai fait une bêtise, lapidez moi!]


Il l'avait déjà fait une fois, il y a de cela une éternité. Seulement, celle qui avait vu Tomas faire tout ces efforts l'avait repoussé comme une vulgaire chaussette trouée. Mais aujourd'hui, c'était différent. Maureen et lui avait eu le temps d'apprendre à vivre ensemble, sous un même toit. Ils savaient parfaitement comment l'autre fonctionnait. Du coup, cela avait été moins difficile de partir à l'aventure en solitaire et de laissé sa chère et tendre derrière lui. En même temps, comment lui refuser cette occasion en or ? Au lieu de partir avec son baluchon sur l'épaule, Tomas faisait le tour du monde pour un magazine sorcier de voyage ! Il voyageait à l’œil, par Merlin ! C'était mieux que tout ce qu'il aurait pu espérer. Il faisait ce qu'il aimait, mais il savait bien que cette vie de lui conviendrait pas pour toujours.  A un moment ou à un autre, il déposerait ses bagages définitivement. C'est pourquoi il avait pris cette décision mais avant... Il lui fallait une permission.

Expirant un bon coup pour se donner courage, Tomas franchit la porte d'un cottage Irlandais d'où provenait une joyeuse conversation ainsi qu'une douce chaleur accueillante.



--------------------------------------


Belle Londres. Voilà au moins deux mois que Tomas n'y avait plus mis les pieds. Durant ces deux derniers mois, le jeune homme avait arpenté l'Océanie et passer Noël sur Christmas Island. Une toute petite île perdue dans l'Océan Indien, apprécié par les touristes-plongeurs pour sa faune aquatique mais aussi terrestre. Noël était le moment idéal pour y faire une excursion et observer l'impressionnante migration des crabes rouge. Des milliers, voir plus, de crabes traversaient toutes l'île pour y pondre leur œufs, attirant par la même occasions des requins-baleines venus festoyé de leur œufs et larves. Et là-bas, point de température en dessous de zéro. Non, non, un bon 21°C ! Du coup, Tomas était bien la seule personne dans les rues à avoir un tin bronzé et qui semblait mourir de froid !

Mais ce ne serait pas le froid, ni le brouillard londonien qui aurait raison de sa bonne humeur ! Il était sur le chemin de l'appartement qu'il avait partager avec Maureen durant la quarantaine et l'année qui s'en suivit. Avec les deux longs paquets blancs qu'il avait sous le bras, il se doutait bien qu'il allait titiller la curiosité de sa chère Irlandaise.

On peut dire qu'il avait de la chance. Lui qui adorait les illuminations de fin d'année, il était rentré juste à temps avant qu'on ne les enlève. Et cette année, les londoniens avaient encore fait fort. En cette fin d'après-midi, le jour commençait déjà à tomber et les lampes s'allumaient une à une. Avant de tourner dans la rue de leur appartement, Tomas s'arrêta une minute pour prendre le temps d'admirer les décorations de Noël que sa bien-aimée avait du voir chaque matin avant d'aller travailler.

Après avoir rassasier ses yeux de merveilles, l'allemand repris sa route et entra dans une rue qui était invisible pour les yeux des moldus. Une rue de résidence sorcière dans Londres, en dehors du Chemin de Traverse qui était trop bruyant. Arrivé devant l'immeuble, il sourit en jetant un coup d’œil à l'une des fenêtres de l'appartement. Ayant tout les deux des salaires avantageux, les deux jeunes gens avaient les moyens de se payer un appartement modeste mais confortable dans ce côté de Londres. C'était surtout l'obligation qui les avaient conduit ici, étant tout les deux sorciers, ils n'avaient plus le droit de vivre du côté moldu. Quelle loi idiote.

Sans plus attendre, il sortit la clé de bronze de sa poche et l'inséra dans la serrure. Deux tours à droite et la porte s'ouvrit. Après avoir fermée cette dernière, Tomas gravit les quelques marches qui le séparait de l'appartement en lui-même. Même clé, un tour à droite et il put entrer.


-Maureen ? C'est moi ! Déclara-t-il dans l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwwangelinedufief.com
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Le Reste du Monde :: Le Reste du Monde-