Partagez | .
 
 Aely Strange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Aely Strange
    • Nombre de messages : 248
    • Age : 22
    • Date d'inscription : 20/05/2012

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière née Moldue.
      Baguette magique: Bois de Saule Pleureur, Plume de Pheonix Noire, 27,5 cm, Rigide.
    avatar
  • Chasseuse de Créatures Magiques
MessageSujet: Aely Strange   Dim 8 Déc - 21:05:41

Fiche d'état civilNom : Strange
Prénom(s) : Aely June
Âge : Bientôt 17 ans
Date de naissance : Le 29 février 1988
Statut sanguin : Née moldue
Ville d'origine : Londres
Habite à : Londres, dans un vieil hôtel particulier
Situation maritale : Célibataire
Enfant(s) : Auncun
Emploi actuel :Chasseuse de Créatures Magiques sous contrat avec la Réserve Naturelle du Magizoo



Il faisait froid, le temps était brumeux et il commençait à pleuvoir. La jeune fille qui se trouvait dehors en cette matinée de janvier fut soulagée d'apercevoir sa demeure en tournant à l'angle d'une rue. Elle poussa la grille, remonta l'allée de gravier en pressant le pas et ouvrit la grande porte en bois de sa maison. Elle entra sans faire de bruit, retira ses chaussures trempées et déposa son manteau fourré sur un fauteuil dans l'entrée. Aely Strange, c'était son nom, avança précautionneusement jusqu'à l'escalier qu'elle entreprit de monter sans un bruit. Sa tache se corsa arrivée sur le premier pallier où, malgré sa démarche légère, le parquet sombre la trahi en un grincement sinistre. Un craquement sonore se fit entendre dans la seconde qui suivit et un petit elfe de maison fit son apparition, un sourire collé sur le visage.

« Renn avait entendu Maîtresse Aely avant même que le parquet grince ! Les chaussettes de Maîtresse Aely sont mouillées  et ont laissé des traces sur le marbre ! Renn est vraiment de plus en plus très forte ! »

L'auteure de toute cette agitation déposa un baiser sur le somment du crâne de la petite elfe dont les oreilles pointues frémirent de contentement et monta se changer, gravissant les escaliers jusqu'à sa chambre en courant puisqu'elle avait perdu le jeu du silence. Aely ouvrit la porte de sa chambre à la volée et se jeta dans la salle de bain, où un bain brûlant l'attendait déjà, dédaignant Zary, son chat noir roulé en boule sur le lit. La jeune fille était frigorifiée, et après cette nuit de pleine lune, elle méritait bien de se détendre un peu.
Avec Natalee, elles avaient traqué toute la nuit sous leur forme la plus noire, et il fallait bien avouer que, même sous Tue-Loup depuis maintenant plus de quatre ans, Aely éprouvait toujours une certaine jouissance au moment d'acculer sa proie.

Elle avait d'ailleurs eu peur de ce plaisir, et c'était pour cela qu'elle était allée trouver le professeur Abberline, à la Réserve Naturelle dans l'archipel des Hébrides, alors qu'elle n'avait pas encore quinze ans. Le vieux bonhomme, qui paraissait un peu fou au premier abord, avait été enchanté de la rencontrer et de l'éclairer sur sa lycanthropie, lui qui avait écrit tant de thèses sur le sujet. Aely avait apprit beaucoup de choses, mais ce qui l'avait retenu si longtemps, là-bas en Écosse, c'était les dizaines et les dizaines de carnets où Abberline avait retranscrit les témoignages de dizaines et de dizaines de loup-garou de tous âges, sexes et nationalités. Elle avait voulu les ramener avec elle en Angleterre pour pouvoir les étudier comme elle le voulait mais le professeur avait catégoriquement refusé de lui prêter ses précieux carnets. Alors ils avaient trouvé un compromit. Le vieux lui permettait de lire ses notes ici, en Écosse, la logeait et la nourrissait, et en échange, Aely travaillait avec lui et ses collègues à la Réserve, héritière du Magizoo.

C'était le genre de chose qu'on ne pouvait refuser, et la jeune fille n'avait pas hésité une seule seconde. Tous les employés de la Réserve étaient des passionnés et si, au départ, elle ne pensait pas vraiment que passer son temps avec les créatures du Parc lui plairait, elle s'était très vite rendue compte du contraire. Que ce soit avec les abraxans, les kelpys, les hydres ou même lorsqu'il fallait aller nourrir le Vert Gallois, Aely ressentait une sorte d’apaisement, au contact des créatures. Elle avait interrogé Abberline à ce sujet, et le savant fou avait ricané.


« Entre bestioles, vous vous comprenez ! Ils savent, gamine. Toutes ces bêtes là, dans le Parc. Elles savent c'que t'es d'l'intérieur ! »

Et si l’explication l'avait au départ laissé perplexe, la jeune fille avait bien été obligée de constater que la Louve était très différente depuis qu'elles étaient arrivées. Son Monstre à elle semblait calme. Sans doute parce qu'ici, mise à nue par les créatures de la Réserve, la Louve sentait que les lois animales étaient respectées. Cela s'était vérifié lorsque les soigneurs avaient arrêté de vouloir l'impressionner en lui montrant les gros animaux du Parc et l'avaient envoyée nourrir les tébos. Impossible pour elle de les approcher. Ces bestioles, qui ressemblaient à de gros sanglier végétariens, s'étaient affolés et s'étaient mis à courir dans leur enclos sans aucune explication.
Abberline s'était moqué d'elle, déclarant qu'en général, les canidés étaient des bêtes plus intelligentes que ça. Ce n'est qu'après que le ton de la conversation soit monté un peu trop haut que le professeur avait bien voulu lui lâcher quelques indices supplémentaires.


« Tsss... Qu'est-ce que ça t'donne quand t'enferme un loup avec des cochons ? Réfléchis un peu la p'tiote, t'es pas humaine pour eux ! T'es rien d'autre qu'un énorme carnivore affamé ! M'étonnes pas qu'ils aient flippé les pauvres vieux ! »

Et alors seulement la jeune fille avait comprit le lien qui l'unissait avec les créatures du Parc. Les dragons ne voyaient pas en la Louve une véritable menace et se comportaient alors avec elle comme avec une simple soigneuse. La chimère voyait en elle une créature dangereuse, s'en pour autant savoir qui d'elles deux aurait le dessus en cas d'affrontement, et se tenait donc tranquille. Il n'y avait que les animaux placés en bas de la chaîne alimentaire qui lui posaient des problèmes, terrifiés à l'idée qu'elle veuille les dévorer.

À partir de ce moment, Aely chercha à créer un lien avec les animaux, même après qu'elle eu lu tous les carnets du professeur. Et pendant un an, elle parcouru le Parc au pas de course, de cage en cage, des lacs aux grottes, la Louve appréciant le fait de ne plus être enfermée autant qu'elle même. Si bien que lorsqu'Abberline lui signifia qu'elle était sans doute restée un peu trop longtemps, la jeune femme qu'elle était alors devenue le supplia pour rester.

Et le professeur lui décrocha un contrat avec la Réserve, mettant en avant tout ce qu'elle avait accomplit durant l'année écoulée, de façon à ce que le directeur général du Magizoo, MacFusty, ne puisse rien lui refuser. Il fit même plus, dépoussiérant pour elle le poste de Chasseuse de Créatures Magiques, lui permettant de parcourir les forêts du monde à sa guise, référençant avec soin tous les animaux hors captivité qu'elle découvrait, les éloignant des zones moldues quand ils s'étaient égarés et cherchant les espèces en voie de disparition dont avait besoin la Réserve...

L'eau du bain n'était plus que tiède lorsqu'Aely se rendit compte du temps qui s'était écoulé. La jeune femme sortit de la baignoire et, enroulée dans une serviette bleu marine, elle surprit son reflet dans le grand miroir. Elle avait bien changée depuis le temps de son entrée à Poudlard. La gamine au visage enfantin avait grandit et la personne qui se tenait dans le miroir semblait incroyablement mûre pour son âge. Malgré tout, Aely avait gardé ses longues boucles rousses qui lui tombaient au milieu du dos et ses grands yeux verts impénétrables, le tout lui laissant l'air mutin qu'elle avait toujours eu.

La rouquine enfila des vêtements confortables et descendit jusqu'à la cuisine où un chocolat chaud l'attendait ainsi qu'un gros bout de brioche, préparée par Renn. La jeune femme mordit dedans et se mit à mastiquer avec application avant de s'adresser à la petite elfe.


« Lee m'a dit qu'une partie de forêt en Irlande avait été incendiée très tôt ce matin, et Abberline m'a appelé quand je me suis réveillée, il faudrait que j'aille jeter un coup d’œil, un Cornelongue Roumain s'est échappé d'un centre au Mexique il y a une semaine, il pense que c'est lui... Mais je vais passer chez Ara d’abord, les dragons en liberté c'est pas trop mon truc... Elle pourra m'aider je pense. »

Et quelques instants plus tard, la porte d'entrée claqua de nouveau, mais dans le sens inverse cette fois-ci, se fermant sur une crinière flamboyante et sur un dernier cri que Renn entendit avec peine puisque sa maîtresse avait déjà quasiment atteint le bout de la cour :

« Je serais de retour pour le dîner, hein ! »


Votre âge : 15 ans
Comment avez-vous connu le forum ? En cherchant bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Le Staff
    • Nombre de messages : 962
    • Date d'inscription : 17/04/2006
    avatar
  • Compte commun du Staff
MessageSujet: Re: Aely Strange   Mer 11 Déc - 13:21:49

Salut!

C'est tout bon, on te re-valide et tu peux désormais retourner et jeu avec Aely! Very Happy


Bonne journée
Le Staff

_________________________________
Compte commun de l'équipe d'administration du Miroir du Risèd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-