Partagez | .
 
 Hayden Rosenheart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Hayden Rosenheart
    • Nombre de messages : 96
    • Age : 30
    • Date d'inscription : 20/03/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang Mêlée
      Baguette magique: 27 cm, bois de charme et cheveu de Vélane
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Hayden Rosenheart   Mer 4 Déc - 14:27:32

Fiche d'état civilNom : Rosenheart
Prénom(s) : Hayden Alaska
Âge : 25 ans
Date de naissance : 14 Février 1979
Statut sanguin : Sang-mêlée
Ville d'origine : Londres
Habite à/au : Londres
Situation maritale : Célibataire
Enfant(s) : Aucun
Emploi actuel : Médicomage au service des accidents matériels de Sainte Mangouste



Un bruit de klaxon tira Hayden de ses pensées et la fit sursauter sur sa chaise de bureau. Elle soupira, se passa une main dans les cheveux pour les ramener vers l'arrière et se frotta les yeux. Depuis combien de temps était-elle penchée sur ces dossiers infernaux qu'elle avait ramené de l'hôpital ? Elle n'en avait pas la moindre, mais son dos la faisait souffrir, et ses yeux commençaient à piquer à cause du manque de luminosité dans la pièce.
Un rapide coup d'œil au mur lui faisant face lui indiqua qu'il était déjà presque deux heures du matin. Elle soupira, épuisée. Elle était partagée entre l'envie d'aller se coucher et de finir à tout prix le travail qu'elle avait ramené chez elle afin de ne pas prendre de retard. Les dossiers de certains patients étaient de vrais casse-têtes, et elle devait tout faire pour éviter de voir cette situation s'embourber.
Elle était rentrée du travail vers vingt heures, et depuis, elle n'avait pas prit un seul moment pour elle. Par Merlin, elle ne souvenait même pas avoir diné ! Et d'ailleurs, à quand remontait son dernier repas ? Elle n'en avait aucune idée. Pas à ce midi en tout cas, puisqu'elle avait sciemment sauté la pause déjeuner pour ne pas perdre de temps.
« Si tu voyais ta tête… » soupira Camden, sa jeune demi-sœur, en passant près de son bureau.
« On jurerait que tu n'as pas fermé l'œil depuis deux jours.
− Probablement parce que c'est le cas. » répondit-elle laconiquement en refermant ses dossiers.
« Que fais-tu debout à une heure pareille ? »
La jeune brune, légèrement embarrassée, tenta de dissimuler de la nourriture dans son dos avant de marmonner :
« Je pourrais te poser la même question ! »
− Je trouve bien insolente. Tu vois bien que je suis en train de travailler, je ne me suis pas levée au beau milieu de la nuit pour venir piller le réfrigérateur moi. » rétorqua t-elle, tentant de dissimuler son agacement.
Elle soupira et se leva de son bureau, s'excusant au passage auprès de sa demi-sœur, qui la regardait sans trop comprendre. Peu désireuse de s'expliquer à une heure pareille et dans un tel état de nerf, elle marcha rapidement jusqu'à sa chambre et s'y enferma. Elle tombait pratiquement de fatigue, aussi quitta t-elle rapidement ses vêtements pour se blottir dans son lit, sous la couette chaude et molletonnée.

~~

« Bonjour Doc' ! » lança t-elle avec bonne humeur en entrant dans la salle de réunion où elle avait l'habitude de prendre son café en compagnie d'Alan ou Lavande avant le début de son service. « J'ai l'impression que la journée va être chargée, tu es sûr de ne pas vouloir te laisser tenter par un café ?
− Mon thé me suffit amplement !
− J'ignore comment tu fais pour ne pas tomber de fatigue…
− Je pense à prendre du temps pour moi ! » ajouta ce dernier en lui adressant un clin d'œil complice.
Hayden se prépara son café et le but en silence, méditant sur les dernières paroles d'Alan, son collègue et ami. Prendre du temps pour soit ? Elle haussa les épaules, retenant de justesse un petit rire désabusé : elle avait mille choses plus importantes à faire que prendre du temps pour elle ! Mais elle ne s'en plaignait pas pour autant. Elle avait l'habitude. Depuis très jeune déjà, lorsqu'elle se lançait dans un quelconque projet, elle déployait assez d'énergie et de bonne volonté pour déplacer des montagnes. Parfois et même souvent au détriment de sa vie sociale.
D'ailleurs, c'était un doux euphémisme. Elle n'avait aucune vie sociale. Lavande et Alan restait avant tout des collègues de travail, et la seule personne qui lui rendait visite chez elle plus ou moins fréquemment, c'était Camden, sa sœur. Elle avait perdu de vue la plupart des gens qu'elle avait connu à Poudlard, puis, peu à peu, ceux qu'elle avait connu à l'UMA.
Au début, elle avait tenté de se convaincre qu'elle ne s'en souciait pas. Après tout, son travail lui apportait tout l'épanouissement possible, non ? Mais à force d'y repenser, elle était bien forcée d'admettre que cette solitude constante lui pesait parfois. L'effrayait même. Etait-elle ce genre de femme navrante, incapable d'entretenir en même temps une vie sociale et un travail enrichissant ? Etait-elle condamnée à faire un choix ? Son humeur s'assombrit. Pour rien au monde elle n'aurait abandonné ce métier qu'elle aimait tant. Mais était-elle prête pour autant à renoncer à avoir une vie privée épanouie ?
Gênée par le tour que prenait ses pensées, elle souhaita une bonne journée à son collègue et marcha d'un pas vif jusqu'à son bureau. Plus vite elle se mettrait au travail, moins elle aurait le temps de penser à tout ça. Elle attrapa le premier dossier de la pile impressionnante qui trainait sur son bureau et partit en direction des chambres. Sa première patiente de la journée, Mathilda Atwater, 35 ans, qui souffrait de lésions physiques et mentales, était en convalescence ici depuis quelques jours déjà. Une simple erreur d'inattention de sa part avait suffit à faire exploser son chaudron lors de la préparation d'une potion de confusion.
« Comment vous sentez-vous aujourd'hui, miss Atwater ? » demanda Hayden d'une voix chaleureuse en entrant dans la chambre.

~~

Cela faisait maintenant deux ans qu'elle exerçait ce métier, et elle imaginait déjà toutes les possibilités d'évolution qu'il pourrait lui apporter dans un futur proche. Au vu de tout le travail qu'elle abattait depuis son arrivée à Ste Mangouste, elle n'aurait, a priori, aucun mal à obtenir la promotion pour le poste qu'elle briguait depuis toujours, quand le moment serait venu. Au final, elle n'avait peut-être pas sacrifié sa vie sociale sur l'autel de la réussite pour rien !
Après la crise épidémique qui avait secoué l'Angleterre quelques années auparavant, un certain nombre d'élève avait décidé de se tourner vers autre chose, affolé. En effet, pendant cette période sombre, les Médicomages et les Guérisseurs avaient été plus sollicités que jamais, et, incapables de trouver un remède efficace, dans un premier temps, s'étaient retrouvé débordés. Hayden était forcée d'admettre qu'elle était soulagée de n'avoir pas eu à affronter une telle situation. Se retrouver dans un tel fourbi dès sa première année l'aurait surement découragée. Mais dans ce cas, peut-être aurait-elle mieux réussi socialement.
Elle soupira à cette pensée. Il fallait absolument qu'elle arrête de se torturer l'esprit avec ces histoires, elle ne ferait que se faire du mal inutilement. Ses proches s'évertuaient déjà à lui faire prendre conscience de la platitude de sa vie sentimentale. Mais ça n'était tout de même pas de sa faute si elle n'était pas faite pour vivre en couple ! En témoignait l'échec complètement ridicule de sa relation avortée avec Aïlin Bower. Ils étaient tous les deux taillés du même bois, passant toute leur attention et leur énergie dans leurs métiers respectifs, sans même parfois se rappeler qu'une vie à l'extérieur les attendait. Fatalement, leurs chemins s'étaient séparés.
En marchant d'un pas pressé jusqu'à la chambre d'un patient, elle croisa un stagiaire, immobile au milieu du couloir, l'air complètement épuisé. Il semblait sur le point de craquer. Ou de faire une crise nerveuse.
« Tenez le coup. Cette semaine a été éprouvante pour tout le monde, l'agitation retombera bientôt, croyez-moi ! » expliqua t-elle pour tenter de le réconforter tout en lui adressant un sourire encourageant.
Ce jeune homme allait devoir s'endurcir s'il voulait un jour décrocher le poste de Médicomage, car c'était loin d'être un métier reposant. Parfois, les semaines étaient plutôt calmes, mais l'agitation finissait toujours par reprendre ses droits.


Votre âge : 19 ans
Comment avez-vous connu le forum ? A long time ago..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Le Staff
    • Nombre de messages : 962
    • Date d'inscription : 17/04/2006
    avatar
  • Compte commun du Staff
MessageSujet: Re: Hayden Rosenheart   Jeu 5 Déc - 17:21:48

C'est tout bon pour nous !
Jolie fiche, Hayden. Very Happy Bon retour parmi nous !

_________________________________
Compte commun de l'équipe d'administration du Miroir du Risèd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-