Partagez | .
 
 Nikolaï M. Dmitriev
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Nikolaï M. Dmitriev
    • Nombre de messages : 431
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 26/01/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 28,7 cm, bois de frêne, poudre de sabot de Sombral
    avatar
  • Membre des Tireurs de Baguette d’Élite Membre des Tireurs de Baguette d’Élite
MessageSujet: Nikolaï M. Dmitriev   Sam 30 Nov - 21:44:55

Fiche d'état civilNom : DMITRIEV
Prénom(s) : Nikolaï Mikhaïlovitch
Âge : 18 ans
Date de naissance : 14 août 1986
Statut sanguin : Sang-Pur
Ville d'origine : Moscou, Russie
Habite à/au : Manoir Dmitriev, dans la campagne londonienne
Situation maritale : En couple
Enfant(s) : /
Emploi actuel : Apprenti à la bridage des Tireurs de Baguette d'Elite


25 Avril 2004

Des pamphlets, des pamphlets et encore des pamphlets. Il ne voyait plus que ça. Il ne rêvait plus que de ça. Il ne mange… Bon n’exagérons peut-être pas non plus. Néanmoins, force était de constater que depuis son rendez-vous d’orientation avec Slughorn une semaine auparavant, la question qu’il avait si brillamment réussi à éviter depuis la dissolution du Damier et la disparition conséquente de son avenir tout tracé dans le business familial revenait le hanter nuit et jour : Qu’allait-il faire de sa vie ? Car, la diplomation approchait à grands pas comme les discours alarmistes des professeurs sur l’arrivée des ASPICs ne cessaient de le lui rappeler et, après cela, c’était le grand saut dans le vide.

Dans un sens, c’était particulièrement ironique. Lui qui avait passé la moitié de sa vie à rêver de pouvoir échapper au destin déjà écrit que son nom de famille lui imposait, désormais que l’incarcération de son père lui ouvrait tout un nouveau champ de possibilités, il était comme paralysé devant l’immensité du choix. Et autant dire que les paroles de son directeur de maison ne l’avaient en rien guidé. Pour un homme qui avait pour habitude de l’arrêter dès qu’ils se croisaient dans un couloir avant la fermeture du collège, depuis la disgrâce familiale c’était tout juste s’il tolérait sa présence. Et ses capacités abyssales dans sa matière ne faisaient rien pour le faire remonter dans l’estime du Maître des Potions. Non pas que cela dérangeât particulièrement le Russe au quotidien - l’avis de Slughorn lui importait à peu près autant que celui de sa grand-tante Galina - mais il aurait néanmoins apprécié que l’homme soit capable de dépasser ses préjugés deux minutes le temps de… voyons, faire son job correctement par exemple, et le conseiller sur la carrière la plus à même de correspondre à ses capacités ? Malheureusement, il ne fallait pas en attendre tant de ce dernier qui s’était contenté de lui refourguer un paquet conséquent de prospectus concernant toutes les professions qui recrutaient avec les matières qu’il avait choisi de poursuivre en ASPICs. D’où son état de stress intense actuel.

Il avait en effet lu l’intégralité des pamphlets mais n’avait réussi qu’à éliminer par défaut un certain nombre de professions qu’il ne se voyait tout simplement pas exercer. Soit car elles exigeaient un trop grand travail d’équipe, soit tout simplement parce qu’elles étaient d’un ennui mortel. Honnêtement qui voulait s’occuper du réseau de cheminées de Grande-Bretagne pour le restant de ses jours ? Cependant, une fois ce premier tri effectué, le choix s’annonçait cornélien. D’un côté, son envie d’en découdre avec tout le monde et personne à la fois le dirigeait naturellement vers un job dans le Département de la Justice mais il craignait que son patronyme n’y constitue un handicap de choix ; de l’autre, si l’idée de devenir Briseur de Sorts avait un attrait non négligeable, il ne désirait nullement quitter le pays régulièrement désormais que sa relation avec Ara était enfin stable. Car les quelques mois après le démantèlement du Damier avaient comme qui dirait instauré une certaine tension entre lui et l’intégralité de ses connaissances à l’exception d’Akiko qui était déjà au courant. Il avait d’ailleurs dû rapidement apprendre à passer outre les regards de travers et autres pointements de doigts qui se voulaient discrets ou bien il aurait passé le restant de sa scolarité en retenue pour sortilège hors de propos. Bien entendu le fait qu’il avait enfin atteint la stature naturelle des hommes de sa famille en fin de sixième année, autrement dit qu’il mesurait désormais un bon mètre quatre-vingt-neuf et avait acquis une carrure de batteur au meilleur de sa forme – bien qu’il n’ait jamais tenu une batte entre les mains – avait énormément aidé à faire taire les plus effrontés des mauvaises langues. Sans compter que son talent naturel pour le Duel n’avaient fait que se renforcer au fur et à mesure de ses cours avec McCarter et de ses entraînements avec Lev.

D’ailleurs combien de fois n’avait-il pas prié pour que la profession de Duelliste professionnel existe au même titre que celle de joueur de Quidditch professionnel, ce qui lui aurait évité bien des maux de tête ? Mais, sa bonne étoile avait toujours refusé de l’écouter – une fois de plus si je puis me permettre de préciser – et il se retrouvait donc exactement au même point, à savoir nulle part. La seule bonne nouvelle dans toute cette histoire était qu’à l’exception de quelques rares cas de gens comme Arabella qui savaient depuis toujours à quoi ils dédieraient leur existence, les trois quarts des septième année étaient dans la même situation que lui. Alors, ça ne réglait bien entendu pas son problème mais quelqu’un avait dit un jour « Quitte à être dans la merde, autant y être à plusieurs ! » - il se demandait soi-dit en passant si ce n’était pas son oncle maternel, mais peu importait – et il était loin d’avoir tort. Il était toujours rassurant de savoir que d’autres souffraient tout autant que soi. Simple règle de l’emmerdement maximum.

17 Juillet 2004


Il était le prochain. Merde. Il n’était pas prêt. Il ne serait jamais prêt. Il aurait voulu se rassurer en se disant que ses résultats de BUSEs et d’ASPICs étaient exemplaires – Potions et Divination mis à part – et qu’il n’avait aucune raison de ne pas intéresser les recruteurs de la Brigade des Tireurs, mais il savait qu’il y avait de grandes chances qu’ils ne soient pas allés plus loin que la première ligne de son curriculum vitae, cette fatidique ligne où se trouvait son nom. Il lui fallut donc tout son self-control acquis à force de côtoyer Alekseï pendant l’intégralité de sa vie pour ne pas prendre ses jambes à son cou, ou mieux encore transplaner hors du Ministère.

Ainsi donc, il resta. Il avait finir par choisir d’affronter le risque de rejet, il ne serait par conséquent pas dit qu’il s’était dégonflé à la dernière minute. Il aurait après tout toujours l’occasion d’aller ensuite rendre visite aux Gobelins si ça ne marchait pas. Viviane savait que seul le profit les intéressait et qu’ils ne jetteraient probablement pas même un regard à son nom – du moins l’espérait-il puisque l’épisode de « rachat » de la banque par son père et ses complices aurait pu sinon assez mal passer. Enfin, il n’était pas encore temps d’envisager le plan B tant que le plan A n’avait pas échoué.

-Suivant.

Et voilà il y était. Il se leva de manière quelque peu raide et se dirigea vers le bureau. Un homme à lunettes d’une quarantaine d’années lui tint la porte avant de la fermer d’un coup de baguette qui le ne fit pas sursauter – pas du tout ! Il se retrouva alors face audit personnage assis aux côtés d’une femme à l’air impassible auquel il aurait été bien en peine de donner un âge. Il attendit donc dans un silence tendu qu’ils lui adressent la parole.

-Dmitriev ? Comme dans Mikhaïl Dmitriev.
-Non, comme dans Nikolaï Dmitriev.


Il ne sut pas d’où était sorti ce ton posé avec lequel il avait répondu mais intérieurement, il était mortifié. Il venait à tous les coups de faire voler en éclats la moindre chance qu’il avait d’être embauché en voulant jouer les malins. Par la baguette de Circée, il aurait dû savoir que sa répartie facile finirait par le mettre dans l’embarras ! Il n’en laissa néanmoins rien paraître et lorsqu’il crut apercevoir l’ombre d’un sourire sur le faciès de l’interrogatrice, il se dit que tout espoir n’était peut-être finalement pas encore perdu. La suite fut d’ailleurs plus conventionnelle et, lorsqu’ils le raccompagnèrent jusqu’à la sortie en lui promettant une réponse dans la courant de la semaine, il se permit même un soupir soulagé. Mikhaïl n’avait apparemment pas encore complètement ruiné sa vie… du moins l’espérait-il.

1er septembre 2004

-Mesdemoiselles, Messieurs, vous êtes désormais d’apprentis Tireurs. Faites-moi donc un plaisir d’oublier toutes les conneries qu’on vous a enseigné à Poudlard et ne retenez qu’une chose : sur le terrain, on se protège d’abord, on réfléchit ensuite. Sur ce, je vous souhaite la bienvenue à tous dans le département. Vous serez assignés à un partenaire formateur d’ici quelques minutes.

Un sourire idiot étira ses lèvres à l’écoute de ces paroles, il en était bien conscient mais pourtant ça lui était égal. Il y était. Il était officiellement membre du Département de la Justice. Il avait enfin intégré la voie royale pour finir par un jour diriger son aîné dans la même direction que celle dans laquelle s’était déjà engagé leur géniteur : Azkaban. L’avenir s’annonçait par conséquent radieux.


Votre âge : 23 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Je suis tombée dedans quand j'étais petite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Le Staff
    • Nombre de messages : 962
    • Date d'inscription : 17/04/2006
    avatar
  • Compte commun du Staff
MessageSujet: Re: Nikolaï M. Dmitriev   Dim 1 Déc - 8:25:26

Jolie fiche ! Et bienvenue dans la Brigade !

Nous te validons à nouveau, tu peux donc reprendre le jeu avec Nikolaï. Very Happy

_________________________________
Compte commun de l'équipe d'administration du Miroir du Risèd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-