Partagez | .
 
 Balade au claire de Lune [PV Ethel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Mer 31 Juil - 18:49:55


Décembre 2000 ... Cela faisait maintenant 4 mois que la troisième année à Poudlard de Sandro le Rouge et Or avait commencé,  Il avait un temps manqué pas mal de choses , restant cloîtré dans la Tour de Gryffondor sans voir personne, sans participer au cours, mais toutes mauvaises passes ont une fin , cela faisait peu de temps qu'il avait retrouvé gout à sa vie à Poudlard l'École de Sorcellerie , depuis l'Entraînement de Quiddtch inter-maison pour être plus précis et désormais il voulait profiter et partir à l'aventure et surtout retourner en cours ! Il avait par ailleurs commencé à rédiger une certain nombres de devoirs afin de rattraper son retard et ainsi faire son retour dans les salles de classes afin de faire gagner des points et la coupe à sa maison Gryffondor.

Il se souvenait du visage des Serpentards l'an passé , lorsque les Rouge et Or avaient remporter la Coupe de 4 Maisons sa première depuis sont arrivée à Poudlard , alors pourquoi pas la gagner une deuxième fois à la suite? Et rien que pour revoir le visage dépité des Serpents, la motivation de Sandro était à bloc !
Coupe des 4 Maisons ! Prend garde à toi !

Ainsi donc, Sandro avait envie de repartir à l'aventure , comme à l'époque où il s'était aventuré dans la réserve avec John Tatcher aujourd'hui disparu , ou quand il est partit en Écosse pour voir le Lochness avec Rupert, Akiko et Alexis , des moments splendides que Sandro désirait revivre à nouveau et pour cela il n'y avait qu'un endroit à Poudlard qui lui permettrait de ressentir autant de sensation , et cet endroit c'était la Forêt Interdite...  L'aventure qu'allait vivre le brun ce soir là allait sans doute être la plus périlleuse de toutes celle qu'il avait vécu mais le danger ne faisait pas peur au Lion, c'est pourquoi ce soir là , il remonta discrètement dans son dortoir pour se préparer à faire sa petite virée nocturne.

Depuis le départ d'un certain nombre de Gryffons,  Sandro ce retrouvait à présent seul dans son Dortoir , ce qui n'était pas pour lui déplaire, car comme cela il pouvait aller et venir sans se soucier de ses compagnons de dortoir qui tenteraient de l'arrêter surement s'ils savaient où le Sang et Or allait ce soir là...
Mais heureusement pour lui ce n'était pas le cas, pas de problème donc il pouvait préparer ses affaires tranquilles.
Il sortit de son placard un sac à dos dans lequel il allait ranger des affaires qu'il allait prendre avec lui c'est à dire des gants , une écharpe ainsi que quelques choses à se mettre sous la dent et un peu d'eau.
Le kit de randonnée prêt il allait pouvoir se mettre en route, seulement il était encore trop tôt pour passer par la salle commune et d'autre élèves seraient sans aucun doute encore présent, ce qui signifierait fin de la balade pour le brun.
Il ne pouvait prendre ce risque c'est pourquoi il attendit seul dans sa chambre que 22h sonne...
A présent il était temps de partir , il attrapa son sac à dos et le mit sur le dos et sortit de son dortoir en silence.
Tout doucement il descendit les marches de l'escalier en colimaçon qui montait aux dortoirs pour finalement se retrouver dans la salle commune, elle était plongée dans la pénombre et plus personne ne l'occupait , c'était le moment ou jamais de prendre la poudre d'escampette.
Seulement sortir sans embûche aurait été trop beau ! Seulement le brun marcha sur la queue de l'un des chats d'un des élèves de Gryffondor ! Stupide animal ! Qu'est ce qu'il foutait là !  Le chat surprit avait poussé un miaulement tonitruant qui aurait même pu réveiller un troll endormit, toutefois après quelques secondes , Sandro n'entendit aucun pas venir dans la direction , c'était le moment où jamais il accéléra le pas et sortit par le portrait de la Grosse Dame.

Enfin il était dans les couloirs, maintenant étape importante ! Ne pas tomber sur l'un des Préfets !  Afin de regagner la porte rapidement. Il accéléra le pas mais resta tout de même prudent , le chemin entre la tour de Gryffondor et la porte du château lui paru extrêmement long et angoissant, la prochaine fois il passerait par la fenêtre du dortoir...
Mais l'angoisse faisait partit du jeu et à part un silhouette qu'il avait cru apercevoir alors qu'il se trouvait dans l'ombre, il avait eu la chance de pourvoir dire " Rien à signaler"  
Il poussa la porte du château et sortit enfin, il faisait un peu froid en cette nuit de décembre mais il  n'avait pas de temps à perdre planté devant la porte il fallait qu'il bouge et vite afin de ne pas être repéré.

Il avança donc en direction de la Forêt Interdite ,en prenant garde de bien resté dans les zones d'ombres, d'ailleurs ce soir là , la nuit était particulièrement sombre, mais cela c'était normal  la lune était caché par une épaisse couche de nuage qui l'empêchait de renvoyer sa lumière sur la terre.
Après plusieurs minutes de marches Sandro arrivait enfin à l'orée de la forêt , juste le temps d'un petit coup d’œil afin de regarder si personne ne le suivait et le Brun au yeux rouge s'engouffra dans la forêt sombre.




[HJ: J'espère que ça te va comme début =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Mer 31 Juil - 19:49:01


On était au mois de Décembre de l’année 2000, soit pas trois mois après le début de la sixième année d’Ethel à Poudlard mais aussi de sa seconde année en tant que préfète en chef. La galloise n’était pas très fière de son titre, mais elle n’était pas non plus du genre à reculer devant les responsabilités. Mais, il fallait avouer que lorsqu’on avait, pendant des années, été considérée comme la petite dernière fragile d’une grande fratrie, ce genre de responsabilité se prenait avec honneur. Seulement, c’était sans compter sur le genre d’énergumènes après lesquels la galloise devait sans arrêt courir. Pas qu’elle aimait retirer des points ou coller des élèves en retenue - Cela n’était jamais arrivé d’ailleurs – Mais, elle n’avait pas vraiment le choix. Cependant, elle agissait rarement sans réfléchir. C’était contraire à l’éthique des Gryffons, vous me direz … Disons que ce genre de fonction devait sans doute, apporter une certaine sagesse à celui qui s’en retrouvait affublé …

Reprenons-là nos moutons …

Après le diner, Miss Perks était donc remontée aux dortoirs avec le reste des rouge et or, avait rangé ses affaires de cours et s’était préparée, en compagnie d’Apollon et d’Arabella, pour leur surveillance du soir. Ses camarades étant chargés de faire leur ronde aux alentours des couloirs qui menaient aux deux tours, elle rejoignant Gabriel pour une ronde un peu plus poussée sur le reste du château. Elle avait fait un bref tour d’horizon dans la tour, afin de s’assurer que tous les élèves, sans exception, étaient remontés.

Elle patienta quelques minutes dans la salle commune, installée dans un des fauteuils moelleux de la pièce. Un grincement dans l’escalier qui menait au dortoir des garçons la fit sursauter. Elle s’enfonça d’avantage dans son siège. Plus pour ne pas se faire surprendre que par peur de tomber sur un intrus. La pure stratégie du prédateur qui surveille une proie potentielle. Elle aurait pu tout simplement se redresser et agresser verbalement le fugitif qui s’apprêtait à prendre la fuite, mais elle n’en fit rien. Elle se contenta d’attendre qu’il s’aventure d’avantage dans ses projets d’évasion.

Fourbe Ethel ? Pas le moins du monde …

Disons plutôt qu’avec l’expérience, elle avait vite appris à ruser. Surtout que les lionceaux étaient loin d’être bête en matière d’échapper aux règlements.

L’ombre de l’élève passa devant elle, visiblement sans la voir. Parfait. Sa surprise n’en serait que plus grande. Elle attendit qu’il ait franchi le tableau avant de se lancer à sa poursuite. Se saisissant de sa cape chaude sur lequel elle agrafa son insigne de préfète, elle se leva à son tour et quitta la tour.

Sa mission maintenant : suivre le petit fourbe en espérant pour ses plumes qu’il ne soit pas attrapé par Peeves. Valait mieux pour lui qu’Ethel l’attrape avant.

L’ombre descendit quatre à quatre les marches de l’escalier de la tour avant de rejoindre la grande salle. Visiblement son objectif était d’atteindre l’extérieur du château.

« Oh non, mon petit, tu n’iras pas si loin ! », maugréa la préfète dans sa barbe.

Elle accéléra le pas, laissant tout de même une légère distance entre elle et l’élève rouge et or.

L’élève atteignit la porte et la tira lourdement. Le grincement de la vieille porte en bois aurait pu réveiller jusqu’aux morts du château mais il n’en fit rien. Une chance pour lui.

Elle s’engouffra dans le froid de la nuit à la suite du garçonnet. Si elle venait à l’attraper celui-là, elle lui ferait regretter de lui avoir fait déserter la chaleur des dortoirs.

Surveillant ses moindres faits et gestes, elle finit par arriver à sa hauteur.

Les bruits alentours ne la rassuraient pas. Mais, ce n’était pas le moment de se montrer effrayée.

C’était plutôt lui qu’elle comptait effrayer.

Prenant une inspiration, elle choisit de sortir sa plus « grosse voix » :


« Alors ? On se promène ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Jeu 1 Aoû - 10:42:00



Il y avait une différence notable, entre vouloir faire une virée nocturne, et  y parvenir sans embuche, c’était quelques choses que le Rouge et Or avait comprit il y a bien longtemps, c’est pourquoi même quand tout portait à croire qu’il allait réussir, il se devait de rester sur ses gardes.
Le Grffon était parvenu à sortir du château sans s’attirer les foudres des Préfets ce qui n’étais déjà pas si mal, il était même parvenu à arriver jusqu’à la lisière de la forêt, facile n’est ce pas ? Trop facile même aux yeux du Lion …

Toutefois, malgré ce cruel ressentit de facilité, il commença à s’avancer vers l’intérieur de la forêt après avoir prit le temps de regarder que personne ne l’avait suivit, mais c’était bien trop calme et le vent portait de fin bruissement, était-il suivit ? Mais cela n’avait pas d’importance car celui qui le suivait oserait-il s’aventurer dans la Forêt Interdite ?
Conscient que la meilleur solution pour s’échapper était de pénétrer dans la forêt, il s’y engouffra d’un pas rapide et c’est alors que ses craintes se réalisèrent, il y avait bien quelqu’un à ses trousses… Et ce dernier avait une voix grave et puissante. Et flûte ! Par la barbe de Merlin on ne pouvait donc pas sortir en paix ici ?! Il ignorait ce qu’il allait faire mais par sécurité il mit la main sur sa baguette avant de se retourner dans la direction d’où venait la voix qui lui disait :


« Alors ? On se promène ? »


En se retrouvant face à face, il s’aperçut qu’il s’agissait en réalité d’Ethel Perks , la Préfète en Chef et sixième année de Gryffondor, mais Sandro connaissait sa voix d’origine alors il ne comprenait pas pourquoi , la jeune fille avait prit cette grosse voix … Surtout pour faire peur au Rouge et Or mais , Sandro avait passé l’âge d’avoir peur des grosses voix , et oui Miss Perks , les jeunes évoluent tu ne peux pas toujours impressionner ce que tu impressionnais auparavant, c’est la vie …
Enfin … Malgré tout, même s’il se retrouvait confronté à une Préfète il était content que ça soit Ethel, parce qu’à son humble avis, si c’était Gabriel de Serpentard qui lui était tombé dessus il aurait sans aucun doute passé un mauvais quart d’heure…



Oh … C’est toi … Tu voulais me foutre la frousse avec ta grosse voix,
dit-il en se rapprochant de sa Préfète. Oui j’avais envie d’une petite expédition dans la forêt…

Sandro était étonnamment calme, Il était à présent tout proche d’Ethel, tandis que les rayons de la Lune commençaient à passer outre les nuages. Apportant ainsi leur reflet sur le visage du Gryffon, reflet qui laissait apparaître les yeux rouges du Lion, il regarda alors Miss Perks et gentiment, le sourire aux lèvres il s’adressa à sa préfète :

Je peux te poser une question ? Tu vas tenter de m’en empêcher ?


Non parce qu’il devait savoir, mais ce qui était sur c’est que quoi qu’il arrive il irait dans la forêt ce soit, quitte à faire une course poursuite avec la jeune fille de trois ans son ainés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Jeu 1 Aoû - 11:17:23


A présent qu’ils se faisaient face, Ethel pouvait plus aisément identifier l’élève récalcitrant qui se trouvait devant elle.

Sandro Britto. Elève en troisième année à Gryffondor. En à peine deux ans de présence à Poudlard, ce gamin avait déjà donné du fil à retordre à tout le personnel de l’école. Et visiblement, aucune sanction, aucune punition n’avait semblé décourager le rouge et or jusque-là. En même temps, on n’était pas un vrai rouge et or si on ne parvenait pas à bafouer le règlement au moins une fois au cours de sa scolarité. De plus, le garçonnet semblait n’avoir que faire de l’autorité.

Même une Préfète-en-Chef ne lui faisait pas peur. La preuve : Il dévisageait Ethel très calmement, les mains dans les poches.

Quel culot !


« Oh … C’est toi … Tu voulais me foutre la frousse avec ta grosse voix.  Oui j’avais envie d’une petite expédition dans la forêt… »

Et visiblement, si Ethel avait voulu lui « foutre la frousse », comme il disait si bien, elle avait raté son coup. D’ailleurs, il n’y avait plus grand-chose à Poudlard pour faire peur aux élèves. Hormis peut-être les habitants du château. Mais ceux-là, on ne les croisait que si on s’aventurait hors des sentiers balisés.

« Je peux te poser une question ? Tu vas tenter de m’en empêcher ? »

Voilà qu’il la défiait, à présent. Et très calmement en plus.

Ethel ne se démonta pas. Il était plus jeune qu’elle, Merlin ! Ce n’était pas un nabot qui allait lui faire peur. Il en allait de son insigne.


« Toujours aussi téméraire, Sandro, à ce que je vois ! », répondit-elle en souriant.

Il fallait qu’elle réfléchisse attentivement à la manière dont elle devrait s’y prendre avec le gamin. Les menaces ne semblaient servir à rien. En plus, il n’avait visiblement pas peur de grand-chose. Et c’était sans compter sur l’absence de Rusard. Maintenant que le vieux débris avait claqué, les solutions pour apeurer les premières années étaient aussi fines que des grains de sable.

Que faire dans ce cas ?

L’usage de la psychologie semblait être la meilleure des solutions.


« Je pourrais … Mais je pourrais aussi te laisser te perdre dans la forêt. Je suis sûre que tu serais ravi de te retrouver avec des loups garous, « Monsieur-je-n-ai-peur-de-rien » ! »

Cependant, il y avait un frein à sa provocation. La sécurité.

« Et tu comptais faire quoi, seul, dans la forêt ? »

Elle le détailla attentivement. Visiblement, l’adolescent trimballait tout un barda. Ainsi, il avait réellement l’intention de partir en ballade. Comme ça, en pleine nuit. Et ici de surcroit.

Si elle se mettait à la place de Sandro, lui répondrait-il franchement ? C’était peu probable. Il tenterait de trouver des solutions pour éviter la conversation, très certainement.


« Tu veux peut-être que je t’accompagne ? A moins que la présence d’une fille ne soit pas dans tes projets ? »

Voulait-elle vraiment partir à l’aventure, là, maintenant, tout de suite ? Certainement pas. Mais, plus vite elle se mettrait l’adolescent dans la poche, plus vite ils pourraient rejoindre le chemin du retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Jeu 1 Aoû - 15:54:39

Sortir en douce, la nuit à Poudlard était un acte absolument interdit, qui pouvait attirer énormément d’ennuis ce celui qui osait transgresser ce point clefs du règlement, mais Sandro passait au dessus de tout ça, il n’en avait que faire et avait depuis sa première année toujours tendance à ne pas respecter de le règlement, et pourtant il ne s’était jamais fait attraper, et c’était toujours amusé du vieux Rusard qui désormais avait clamsé. Plus de « rempart » même si le vieux ex-cracmole n’en avait jamais été un… A présent les seuls qui pouvaient présenter quelques soucis étaient les préfets, et encore …

Ce soir là, Ethel Perks, Préfète en Chef et élèves de Gryffondor avait coincé Sandro à la lisière de la Forêt Interdite. Pourtant il ne se sentait pas en danger au contraire …
Car si il y avait bien des Préfets corruptibles, c’était bien les préfets de Gryffondor, surtout lorsque la clef, était une balade dans les endroits interdits de Poudlard.  

Après que le brun est engagé la conversation avec sa préfète, cette dernière lui répondit avec sourire


« Toujours aussi téméraire Sandro à ce que je vois »


Sandro ? Téméraire ? Jamais de la vie, du moins, le garçon préférait le terme d’Aventurier
Ce qui sonnait bien mieux que téméraire…
Toutefois remarquant qu’Ethel était tout à fait détendu et pas agressive du tout, après tout ça aurait été normal qu’elle flanque une bonne leçon au Lion après que ce dernier n’ait pas respecté le règlement. C’était son job de Préfète, mais bon Sandro n’était pas du genre  à réclamer des coups, alors il ne répondit rien, il laissa toutefois apparaître un large sourire sur ses lèvres, histoire d’aller dans le sens d’Ethel , d’où l’expression «  caresser dans le sens du poil » plus vite il en aurait terminé plus vite il pourrait rejoindre la forêt…

« Je pourrais … Mais je pourrais aussi te laisser te perdre dans la forêt. Je suis sûre que tu serais ravi de te retrouver avec des loups garous, « Monsieur-je-n-ai-peur-de-rien » ! »

Oh ! Remarque intéressante de la part de la Préfète, toutefois Sandro n’avait pas fait attention à regarder la Lune ce soir avant de partir, rencontrer un Loup-Garou … N’est ce donc pas excitant ?


-C’est vrai … Tu pourrais facilement me ligoter et me ramener de force dans la Salle Commune …

Toujours flatter les filles , ça les mettaient de bonne humeur, elle était plus réceptives ensuite…

-D’ailleurs ça serait ton devoirs … Mais je sais que tu es confronté à un dilemme ou plutôt un choix … Agir en Préfète … ou bien laisser la Lionne de Gryffondor avide d’exploration prendre le contrôle … Que vas-tu faire ?? …

Voilà de quoi montrer qu’il n’était plus un gamin et qu’il pouvait être assez mature pour assumer ses explorations périlleuses

« Et tu comptais faire quoi, seul, dans la forêt ? »

Voilà que la Lionne se mettait à être curieuse, son côté exploratrice téméraire commençait-il à faire surface ?

-J’ai besoin de pratiquer la Magie, de m’entraîner, j’ai participé à peu de cours ces derniers temps, et partir en expédition dans la forêt me semble être un bon moyen pour reprendre mes marques et progresser et je trouve qu'on s'ennuie beaucoup, il n'y a jamais d'action ... Donc si je croise un Loup-Garou ou même un Troll et bien je me débrouillerai pour revenir en un seul morceau…

La Préfète connaissait ses intention à présent, et le discours de Sandro pouvait être interprété comme étant de la pure folie, pourtant la Miss ignorait que la seul chose dont Sandro ait eu peur est morte il y a à peu prêt trois ans des mains de Potter.
Un bien funeste mésaventure qu’avait rencontré le Gryffondor face à Lord Voldemort des années auparavant…

Et ce fut avec toutefois grande surprise que Sandro écouta la proposition d’Ethel, elle souhait lui apporter son aide , ce soir Sandro était un veinard, il allait pouvoir visiter la forêt et en plus en compagnie d’une jolie fille , si la belle gryffonne n’avait pas été présent, il aurait sans toute crié «  VICTOIRE ! »



« Tu veux peut-être que je t’accompagne ? A moins que la présence d’une fille ne soit pas dans tes projets ? »

-Je ne suis pas contre … Mais tu ne crains pas d’avoir peur ? … La présence d’une fille ne me gêne pas , j’aurais une bonne raison d’être deux fois plus attentif


Le mot de la fin était pour Ethel Perks , soit elle le suivait, soit elle l’empêchait et dans ce cas là, Sandro se débrouillera pour lui filer entre les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Jeu 1 Aoû - 17:23:04

« C’est vrai … Tu pourrais facilement me ligoter et me ramener de force dans la Salle Commune … »

Qu’il n’en dise pas plus pour la tenter. La Lionne en était bel et bien capable.

Ceci dit, même si dès son premier jour Sandro était apparu aux yeux d’Ethel comme un élément plus que perturbateur – le genre à autant défier les adultes que ses ainés, ajouté à une pincé de « je sais tout mieux que tout le monde » - il avait tout de même toutes les qualités dignes de la maison de Godric : téméraire, audacieux, un non-respect de l’autorité ni du règlement, un goût inopiné pour le danger.

Ethel, elle-même, possédait certaines de ces qualités. Mais, c’était sans doute son âge et son expérience qui la faisait prendre un peu plus de recul. Surtout que Sandro n’avait que peu connu les évènements perturbateurs de ces dernières années. Du moins, pas de front.

La galloise observait, avec amusement, le jeune rouge et or. Le gamin la défiait et ne perdait pas son sang-froid. Il était tordant, ce gosse.


« D’ailleurs ça serait ton devoir … Mais je sais que tu es confronté à un dilemme ou plutôt un choix … Agir en Préfète … ou bien laisser la Lionne de Gryffondor avide d’exploration prendre le contrôle … Que vas-tu faire ?? … »

Il avait raison. Qu’allait-elle faire ?

Elle réfléchissait tout en gardant son sang-froid. Sandro lui faisait l’effet d’une boule d’énergie prête à exploser. Elle comprenait son admission chez les lions et encore plus son choix de postuler dans l’équipe de Quidditch. Ce môme avait besoin de se dépenser.

Ce qu’il annonça de lui-même.


« J’ai besoin de pratiquer la Magie, de m’entraîner, j’ai participé à peu de cours ces derniers temps, et partir en expédition dans la forêt me semble être un bon moyen pour reprendre mes marques et progresser et je trouve qu'on s'ennuie beaucoup, il n'y a jamais d'action ... Donc si je croise un Loup-Garou ou même un Troll et bien je me débrouillerai pour revenir en un seul morceau… »

Ah oui ? Il pensait sérieusement ce qu’il disait ?

En voilà un qui n’avait certainement jamais été confronté à un vrai mage noir. N’était pas Harry Potter qui le voulait.

Mais son arrogance … Même elle n’en était pas dotée. Et Sandro transpirait l’arrogance. Plus encore parce que c’était un garçon.

« Je ne suis pas contre … Mais tu ne crains pas d’avoir peur ? … La présence d’une fille ne me gêne pas, j’aurais une bonne raison d’être deux fois plus attentif ».

Non mais il se moquait de qui le nabot là ?

D’accord, Ethel n’était pas une grande courageuse. D’ailleurs, il était intéressant d’avoir peur. Etre conscient d’avoir peur rendait plus fort. Donc avoir peur était une qualité.


« Je crois bien en avoir vu et vécu plus que tu ne pourrais l’imaginer Britto ! Je te rassure de suite, un loup-garou ne me fait pas peur ! »

D’autant plus qu’elle en comptait un parmi ses amis.

« Et puis, surveille d’abord tes propres fesses ! Il serait bête qu’un scroutt à Pétard ou un troll les abiment ! », Répondit-elle sur un ton moqueur.

Le mot était clair. Il n’irait pas plus loin. Du moins, pas sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Jeu 1 Aoû - 19:13:08

Sandro savait qu'il était en situation délicate, qu'à tout moment Ehtel pouvait décider d'employer la force et ramener le gryffon de troisième année contre son grès dans la salle commune.
Pourtant , elle demeurait là ,  face au Sang et Or,  sans dire le moindre mot.
Elle se contentait de fixer le brun , scrutant sans dire un mot.
Sans doute qu'elle pensait que le Rouge et Or était bon pour un séjour à Sainte Mangouste au service psychiatrique, pourtant Sandro allait très bien ! Il était parfaitement lucide et avait contrairement à ce que la Préfète pensait, mûrement réfléchit ça sortie ce ce soir …  
Alors non il n'était pas fou , il s'était même préparé pour cette expédition nocturne.

Cela devait faire cinq minutes à présent que Ethel l'avait rattrapé et que la jolie jeune fille lui bloquait le passage , et Sandro , garçon très caractériel commençait à s'impatienter.

C'est alors qu'enfin ! Après que Sandro ait tenter de semer le doute dans sa tête, qu'il lui ai révélé ses véritables intentions , après être longtemps resté de marbre , elle se décida enfin à parler :


« Je crois bien en avoir vu et vécu plus que tu ne pourrais l’imaginer Britto ! Je te rassure de suite, un loup-garou ne me fait pas peur ! »

Alors là ! Elle se trompait , et de loin, d'ailleurs Sandro qui ne partageait pas du tout le même avis que lui n'allait pas se dérober pour lui faire savoir . Après tout , l'âge n'avait pas forcément un rapport avec les expérience vécu.


-Je me doute que ce qui c'est passé ici a du être horrible Ethel , en revanche il y a eu d'autre victime avant que Lord Voldemort s'en prenne à Poudlard … Dis moi Ethel son visage s'était obscurcit …As tu déjà croisé son regard ?

Sandro était partit ! Miss Ethel Perks avait ravivé de vieux souvenir en lui parlant de la sorte et elle allait avoir droit à toute l'histoire, ainsi peut-être qu'elle changerait d'avis à propos des vécus de chacun.

-Cela c'est passé il y a 5 ans maintenant, le jour de mes 8 ans .Le Gryffon avait prit un air sombre laissant planer sa voix pour laisser le suspense s'éterniser. J'étais seul chez moi ce soir là alors les parents de ma meilleur amie Mélina, m'ont invité chez eux pour fêter mon anniversaire.
Nous étions dans la chambre de mon amie , lorsque des bruits se firent entendre . Mon amie s'était précipité hors de sa chambre mais quelques secondes plus tard elle était morte gisant sur le sol , une lumière verte l'avait entourée avant de la projeter en arrière. C'est alors qu'il apparu devant moi , il plongea ses yeux de serpent dans les miens tandis qu'il s'avançait vers moi .


Au même moment Sandro imitait la scène en s'avançant vers Ethel , ne lâchant plus son regard couleur rouge sang des yeux de sa Préfète.
Le Gryffondor sortit alors doucement sa baguette puis progressivement la leva vers Perks


-Il était comme ça devant moi , sa baguette pointée sur moi, je ne pouvais rien faire tellement la peur m'habitait , me dominait, me consumait même , il ne me lâchait pas du regard , un énorme serpent se traînait lourdement à ses côtés.
Il prononça alors «  Avada Ked »
.

Sandro pointait toujours sa baguette vers Ethel lorsqu'il commença à prononcer la formule interdite.
Mais il l'a baissa rapidement , le but n'était pas d'en faire usage mais de montrer de manière réalise ce qu'il avait vécu.


-A ce moment là , mon père et les autres Aurors arrivèrent et Voldemort transplana.

Voilà , il avait finit son histoire morbide , il espérait qu'Ethel avait comprit la leçon , après avoir terminé son histoire, il retrouva son air amusé et joyeux qu'on lui connaissait tous.
De plus il était très prêt d'Ethel , il posa la main sur l'épaule de la préfète , c'est à ce moment là que les jeunes remarquait s'il avait grandit ou pas, lorsqu'il était arrivé à Poudlard , il était tout petit et maintenant il faisait la taille d'une sixième année …


-Tant mieux si un Loup-Garou ne te fait pas peur , mais moi c'est la meute que je veux trouver  

C'était ce qu'il avait lâché calmement , en faisant un clin d'oeil à Ethel par la suite .
Quoi ? La sixième année ignorait-elle que les Loups-Garou se rassemblait en meute ?
Enfin la n'était pas la question, car Sandro n'avait pas prit la peine de regarder si ce soir là était la pleine lune avant de sortir, ça serait la surprise,puis avec un peu de chance Ils tomberaient sur un colonie de Troll.
C'est alors que la Préfète en Chef ajouta :


« Et puis, surveille d’abord tes propres fesses ! Il serait bête qu’un scroutt à Pétard ou un troll les abîment ! »

Alors ça c'était bien drôle ! La Miss se faisait du soucis , en tout cas elle avait de l'humour , mais dans la façon dont elle avait parlé , on sentait même que cela serait embêtant que la jolie paire de fesses du Gryffondor de troisième année ne soit abîmées par l'une de ces créatures...  Ce qui fit beaucoup rire Sandro, et ouvertement en plus !
Enfin il scruta la silhouette d'Ethel avant d'ajouter :


-Parles pour toi , ça serait vraiment dommage que les tiennes soient abîmées également …

Bon c'est pas que le garçon s'ennuyait mais il en avait marre de rester planter là devant la forêt , même si il était ravis de la compagnie d'Ethel , mais bon !
Au bout d'un moment il fallait penser aux choses sérieuses.
Il recula de plusieurs pas avant de faire face à nouveau , puis attrapa sa baguette qu'il laissa dans l'alignement de son corps.
Pourquoi avait-il fait ça ? Tout simplement au cas où Ethel déciderai de le ramener de force . Il se défendrait et sans hésitation.


-Bon , je vais pas t'attendre toute la nuit … Prends ta décision , tu me laisses y aller et tu fais comme si on ne s'était pas vu , ou alors tu m'accompagnes ?

A ce même moment quelques choses attira l'attention du Gryffon, le vent s'était levé, et il soufflait depuis le château, ce qui portait les bruits émis depuis cette direction vers nos deux compères.

-Ethel tu entends ça ?

Pas le temps de réfléchir , il couru vers Ethel et l'attrapa par le bras avant de l'entraîner derrière un gros rocher massif qui les cachait aisément.
Les deux Gryffondor purent alors découvrir l'arrivée lente, de trois personnes , de loin ils étaient peu visible mais après que ces derniers ce soient rapprochés de quelques mètres , Sandro remarqua qu'il s'agissait de trois Serpentard, l'un d'eux était par sa taille, plus âgé que lui , tandis que les deux autres devaient sensiblement avoir le même âge. Il regarda Ethel et demanda:


-On fait quoi maintenant ? Si tu as envie de faire la Préfète sadique ,c'est maintenant que tu dois l'appeler parce que j'ai drôlement l'impression qui vont dans la forêt également …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Ven 2 Aoû - 8:01:31


« Je me doute que ce qui s’est passé ici a dû être horrible Ethel, en revanche il y a eu d'autre victime avant que Lord Voldemort s'en prenne à Poudlard … Dis-moi Ethel son visage s'était obscurcit … As-tu déjà croisé son regard ? »

Sandro avait le don d’exaspérer la jeune préfète. Il venait de lui répondre comme si elle n’avait jamais eu la moindre idée de ce qui s’était passé à l’extérieur de Poudlard.

Bien sûr qu’elle savait ce qu’avait fait le Seigneur des Ténèbres avant comme après. Même si elle ne l’avait jamais affronté directement, elle savait ce dont il était capable. Elle n’avait croisé que ses disciples. Et franchement, vu leur cruauté, cela lui laissait suffisamment de quoi imaginer ce dont leur chef pouvait être capable.

Et comme elle était décidée à ne pas flancher devant Sandro, elle ne se démonterait toujours pas.
Après tout, c’était lui qui s’était lancé dans un récit héroïque du « garçon qui a survécu ».

Le garçonnet ne s’arrêta pas. Et, comme poussé par un troupeau d’hypogriffes en furie, il partit dans un récit dont seul lui pouvait être maitre.


« Cela s’est passé il y a 5 ans maintenant, le jour de mes 8 ans. J'étais seul chez moi ce soir-là alors les parents de ma meilleur amie Mélina, m'avaient invité chez eux pour fêter mon anniversaire. Nous étions dans la chambre de mon amie, lorsque des bruits se firent entendre. Mon amie s'était précipité hors de sa chambre mais quelques secondes plus tard elle était morte gisant sur le sol, une lumière verte l'avait entourée avant de la projeter en arrière. C'est alors qu'il apparut devant moi, il plongea ses yeux de serpent dans les miens tandis qu'il s'avançait vers moi. Il était comme ça devant moi, sa baguette pointée sur moi, je ne pouvais rien faire tellement la peur m’habitait, me dominait, me consumait même, il ne me lâchait pas du regard, un énorme serpent se traînait lourdement à ses côtés. Il prononça alors «  Avada Ked » […] A ce moment-là, mon père et les autres Aurors arrivèrent et Voldemort transplana ».

Il cherchait à lui prouver quoi là, vraiment ?

D’accord, il n’avait que cinq ans à l’époque et cela pouvait effectivement être traumatisant de voir sa meilleure amie se faire tuer devant ses yeux lorsqu’on était aussi jeune. Mais ça l’était aussi lorsqu’on était plus âgé. Au contraire, à moins que Sandro ait été plus doué qu’un autre enfant de son âge, il n’était pas en mesure de comprendre ce qui lui arrivait.

Il voulait quoi ? Qu’on le regarde comme « le nouveau garçon qui avait survécu » ?

Au moins, il avait eu de la chance puisque du secours était intervenu avant que cela ne dégénère d’avantage.

Toujours aussi calme, elle se décida à lui répondre :


« Je n’ai jamais dit que Voldemort ne s’en était pas pris à ailleurs que Poudlard. Et j’étais, bien sûr, au courant de ce qui s’était passé dehors ».

Elle marqua une courte pause.

« Ce que tu n’as pas l’air de comprendre c’est que, justement, Voldemort n’aurait jamais dû réussir à pénétrer dans l’école. C’était une forteresse jugée imprenable. C’est pour ça que j’insistais là-dessus ! »

Sandro ne devait pas savoir mesurer l’importance des choses. Après tout, il était encore jeune. Il avait été traumatisé certes. Chacun avait son degré de peur. Mais, selon la préfète, il en faisait peut-être un peu trop.

« On était censé être en sécurité à Poudlard. Sinon pourquoi nos parents ne nous auraient pas enlevés de l’école plus tôt, selon toi ? On était protégés et d’un seul coup, l’école s’est retrouvée envahie par une série de mages noirs ayant réussi à briser toutes les protections du château. C’est ça que je cherche à te faire comprendre. Certaines choses sont plus horribles à vivre quand tu penses être en sécurité là où tu te trouves ».

La galloise se doutait bien que le garçon aussi avait dû se penser en sécurité lorsque c’était arrivé. Mais, selon elle, il n’était pas encore assez humble. Parce qu’en plus, lui avait survécu.

Lorsqu’il posa la main sur son épaule, la jeune fille sursauta.

Hey ! Pas trop de familiarité, jeune homme !

La conversation reprit son cours normal et voilà que les deux adolescents repartaient à parler des loups garous qui devaient peupler les environs.


« Tant mieux si un Loup-Garou ne te fait pas peur, mais moi c'est la meute que je veux trouver ».

Sandro ne se démontait pas. Les loups garous ne lui faisaient décidément pas peur.

A sa connaissance, Ethel ne connaissait pas une meute de loups garous présente dans le coin. Il y en avait peut-être encore un qui peuplait la forêt. Si tant est qu’il était toujours en vie. Ethel l’espérait quand même. Il s’agissait d’un élève. Et, en plus, d’un ami.

Il devait certainement y en avoir d’autres, mais l’école n’avait pas pour habitude de faire un recensement des différents habitants du domaine à ses élèves. C’était bien plus intéressant de les laisser découvrir cela par eux-mêmes.

Elle rêvait ou il venait également de parler de la sécurité de ses propres fesses ? Non mais pour qui se prenait-il le nabot ? Qu’il laisse ses fesses tranquilles, cela éviterait qu’il arrive un pépin aux siennes.


« Bon, je ne vais pas t'attendre toute la nuit … Prends ta décision, tu me laisses y aller et tu fais comme si on ne s'était pas vu, ou alors tu m'accompagnes ? »

Bon. Visiblement, malgré tout ce qu’elle pourrait dire, rien ne semblerait dissuader l’adolescent de sa promenade nocturne. Et, comme elle n’était pas décidée à le laisser trainer seul ici, elle devrait l’accompagner. Elle s’en serait bien passée. Mais, il en allait de son insigne.

Devait-elle le forcer à son autorité et le ramener par les fesses à son dortoir en lui promettant une retenue des plus cinglantes ou bien devait-elle le laisser faire et se contenter de le suivre, pour sa propre sécurité ?
Cruel dilemme.

Où, finalement, réponse toute fondée.

Elle commençait à connaitre Sandro et savait que le mieux à faire, serait de le suivre, de le laisser prouver sa bravoure, de le laisser se cramer les fesses et de le ramener sain et sauf dans l’enceinte de l’école une fois qu’il aurait pris une bonne leçon.

Elle inspira un grand coup et ses épaules se relâchèrent.

Il lui paierait cher. Très cher.


« Okay, c’est bon, je t’accompagne ! De toute façon, si je ne viens pas, tu serais bien capable de te faire tuer et ça, je m’y refuse ! »

Elle s’attendait à ce qu’il lui réponde que « non, il ne se ferait pas tuer parce qu’il était grand et fort et connaissait un ou deux sortilèges capables de lui sauver la vie ». Réponse typique d’un garçon qu’il veut impressionner une fille. Même si celle-ci a d’avantage d’expérience que lui.

« Mais je te préviens, pas de réaction idiote ! »

Oui, elle anticipait.

« Les loups garous sont dangereux, que tu le veuilles ou non. Si tu veux les observer, c’est de loin et en silence. Tu ne t’approches pas d’eux. Inutile de jouer au héros, je ne veux pas ramener ton cadavre à l’école ! »

D’accord, elle avait cédé. Où pas … Elle marchait dans son sens. Une sorte de  psychologie de ce que lui avait appris Billy sur le monde Moldu.

Un bruit de branche qu’on écrasait sur le sol stoppa net leur discussion.


« Ethel tu entends ça ? »

Tiens, Sandro faisait moins le fier, tout à coup.

Il courut vers Ethel et l'attrapa par le bras avant de l'entraîner derrière un gros rocher massif qui les cachait aisément. Elle n’eut donc pas d’autre choix que le suivre et se cacher derrière la masse sombre. Etroite cachette mais qui leur permit un excellent champ de vision sur ce qui était en train de se produire.
Trois personnes. Et visiblement, des élèves.

Depuis que Rusard avait claqué, sortir en expédition nocturne était décidément plus facile pour les aventuriers de l’école.


« On fait quoi maintenant ? Si tu as envie de faire la Préfète sadique, c'est maintenant que tu dois l'appeler parce que j'ai drôlement l'impression qui vont dans la forêt également … »

Visiblement, la présence des trois représentants de Salazar semblait inquiéter Sandro.

Tiens, aurait-il peur d’une mêlée de Serpentard, lui qui faisait le grand guerrier fier désireux de voir des loups garous ? il ne pouvait en être autrement. Sinon, il ne serait pas en train de supplier son ainée de rappeler à l’ordre leurs trois condisciples.


« Et pourquoi je ferais ça ? Tu n’as pas envie de voir jusqu’où ils vont ? »

Elle souriait.

« Après tout, si toi tu te promènes, pourquoi eux n’auraient pas le droit ? Je ne vais pas les punir eux sans te punir toi ! »

Elle le toisa, fière.

« Je n’ai pas pour habitude de faire des concessions. Et puis … J’ai bien envie de connaitre leur intention avant de leur mettre la main dessus, pas toi ? »

Voilà qui était surprenant. C’était maintenant Ethel qui jouait à l’aventurière.

« Alors, voilà ce qu’on va faire : Tu te tais, tu me suis, tu ne fais pas un bruit. On se faufile derrière eux, on voit ce qu’ils fabriquent et à la moindre occasion, on leur fera passer l’envie de sortir sans autorisation ! »

A Sandro, maintenant, de savoir comment réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Ven 2 Aoû - 16:45:09

« Je n’ai jamais dit que Voldemort ne s’en était pas pris à ailleurs que Poudlard. Et j’étais, bien sûr, au courant de ce qui s’était passé dehors ».

Encore heureux ! Les dégâts et les pertes furent même déplorable.
Suite à cette remarque Ethel , elle aussi avait commencé à raconter son histoire :


« Ce que tu n’as pas l’air de comprendre c’est que, justement, Voldemort n’aurait jamais dû réussir à pénétrer dans l’école. C’était une forteresse jugée imprenable. C’est pour ça que j’insistais là-dessus ! »
« On était censé être en sécurité à Poudlard. Sinon pourquoi nos parents ne nous auraient pas enlevés de l’école plus tôt, selon toi ? On était protégés et d’un seul coup, l’école s’est retrouvée envahie par une série de mages noirs ayant réussi à briser toutes les protections du château. C’est ça que je cherche à te faire comprendre. Certaines choses sont plus horribles à vivre quand tu penses être en sécurité là où tu te trouves ». 


Sandro comprenait mieux ce que ressentait et ce que voulait dire la Gryffone tout à l'heure, elle avait du ressentir un moment de Chaos, et totalement en insécurité face à ces hordes de mage noir.
Effectivement... Poudlard était un lieu sur certes et d'ailleurs chacun ne le démentira, mais Sandro avait une petite raison de ce qui avait causé la perte de l'école et surtout ce qui avait bafoué ce lieu dit le plus sur dans le monde magique, d'ailleurs il le fit remarquer gentiment à Ethel …


-Oui je comprend, mieux ce que tu veux dire , et tu veux mon avis … L'École aurait du fermer , réfléchis … Pour quelle raison Poudlard est il resté si sûr pendant des décennies ? Un seul nom … Dumbledore... Durant des années personnes ne s'est attaqué à Poudlard car personne ne voulait se confronter lui .Dès le moment où Albus Dumbledore a disparu la sécurité de l'école aurait du être remis en cause , tu ne crois pas ? Ou du moins énormément renforcé, sachant que Voldemort s'y pointerait un jour...

Il disait ça comme ça, peut-être que l'école avait été renforcé sur le plan de la sécurité , toutefois n'étant pas élèves à ce moment là, il n'en avait pu juger par soit même , à Ethel de confirmer ou pas sa théorie, bien que personne ne souhaiterai que Poudlard ferme , et c'est sans doute ce qu'allait lui répondre le Rouge et Or.

De toute évidence , les deux adolescents en avaient bavé et rester là à ressasser le passé n'avancerai à rien , alors Sandro avait en quelques sortes posé un Ultimatum à sa Préfète … Érange... n'aurait ce pas du être l'inverse ?
Ceci étant la Sang et Or était redevenu bien calme , et le brun voulait vraiment partir à la recherche des Loups-Garou , finalement elle prit sa décision. ENFIN !

Est ce l'obsession de l'aventure du jeune Gryffon qui l'avait décider à se bouger l'arrière train, ou bien , le côté aventure d'Ethel commençait à prendre le dessus.
Ceci étant la Préfète avait décidé de l'accompagner .


« Mais je te préviens, pas de réaction idiote ! »

Ah beh voilà , la première condition, il y en avait toujours avec les filles ! Qu'elles sont casse pieds !
Non mais attend Perks,c'était la sortie de Sandro , si elle venait c'était à elle d'écouter le jeune homme sinon c'était moins amusant !


-Oh... tu t'inquiètes pour moi ? C'est gentil dit-il avec un large sourire .
Ne t'en fais pas vas, j'ai déjà tout prévu en cas de problème . On sera sortit en moins de deux si ça venait à mal tourner.
Alors toi , évites de prendre des décisions hâtives .


« Les loups garous sont dangereux, que tu le veuilles ou non. Si tu veux les observer, c’est de loin et en silence. Tu ne t’approches pas d’eux. Inutile de jouer au héros, je ne veux pas ramener ton cadavre à l’école ! »

Rhoo , deuxième condition en quelques secondes, mais qu'elle était ennuyeuse ! Mais ou  était passé son goût de l'aventure, sa folie des expédition , à croire que son rôle de Préfète lui brouillait l'esprit et surtout sa vrai nature.
Mais enfin pour qui elle le prenait pour un abruti ?


-En réalité je t'ai pas dit , j'ai bien envie de tenter de brosser les crocs à l'un d'eux ça peut-être marrant...  

Après quelques secondes il reprit

-Non plus sérieusement, j'ai étudié le cas … leur odorat et sur-développé donc même si on se cache arrivé à une certaine distance on sera de la dinde, ils seront que nous sommes là .

Autant être franc jusqu'au bout , il avait commencé autant finir avec les révélations qui auraient sans aucun doute pu faire changer d'avis la Préfète en Chef.

-De plus avec ce vent , impossible de déterminer cette distance car selon leur position le vent portera nos odeur vers eux...

Voilà terminé pour les révélation maintenant , place à l'action , toutefois Sandro avait entendu un bruit , justement porté par ce même vent qui venait du château.
Et après avoir entraîné Ehtel derrière un gros rocher où personne ne pourrait les voir.
Les deux Gryffondor purent remarquer l'arrivée de trois Serpentard qui marchait en direction de la forêt.


« Et pourquoi je ferais ça ? Tu n’as pas envie de voir jusqu’où ils vont ? »
« Après tout, si toi tu te promènes, pourquoi eux n’auraient pas le droit ? Je ne vais pas les punir eux sans te punir toi ! »
« Je n’ai pas pour habitude de faire des concessions. Et puis … J’ai bien envie de connaître leur intention avant de leur mettre la main dessus, pas toi ? »



Finalement, Le Rouge et Or préférait la Ehtel silencieuse !
Sérieusement pourquoi les filles se sentaient elles tout le temps obligée de poser plein de question ?
Pourquoi le Gryffon avait-il réagit de la sortes à l'arrivée des trois serpy ?
Les raisons était toutes simples. Et il n'allait pas se dérober et s'empêcher de dire à Ethel quelles étaient ces raisons


-Tu poses vraiment trop de question toi … Si ! je veux voir où il vont ça pourrait être marrant de les piéger , ce sont des Serpentard ! Voilà pourquoi tu devrais les punir , Gabriel n'hésiterai pas si les rôles étaient inversés ! D'accord, mais quand tu découvriras leurs intentions il sera peut-être déjà trop tard.

Il se laissa quelques secondes afin de respirer pour finalement reprendre

-Parce qu'avec le bordel qu'ils font, je donne pas cher de leur peau , surtout avec ce vent, si il y a des Loups-Garou … ils sont morts.

Et là , le jeune brun était sérieux , très sérieux même les sens des Loups-Garou étaient bien plus développer , l'odorat, la vue dans la nuit , l'ouïe . Toutes ces caractéristiques qui en faisaient des prédateurs d'exception.
Libre à Ethel  de voir, mais si le Gryffone voulait empêcher la mort de quelques , il fallait plutôt qu'elle se concentre sur celle des trois idiots plutôt que de celle du garçon de sa maison.



« Alors, voilà ce qu’on va faire : Tu te tais, tu me suis, tu ne fais pas un bruit. On se faufile derrière eux, on voit ce qu’ils fabriquent et à la moindre occasion, on leur fera passer l’envie de sortir sans autorisation ! »


Quoi ? Mais elle rêvait celle là ? Alors comme ça elle voulait diriger les opérations.  Et bien ça c'était une bonne blague ! Qui fit rire Sandro

-Tu veux mon avis il vaudrait mieux qu'on se taise tout les deux,  si tu  veux être devant pas de problème tu seras en première ligne si on nous attaque …

Il avait dit ça d'un air sarcastique , en tout cas ce soir il allait vraiment s'éclater.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Ven 2 Aoû - 17:27:29


« Oui je comprends, mieux ce que tu veux dire, et tu veux mon avis … L'École aurait dû fermer, réfléchis … Pour quelle raison Poudlard est-il resté si sûr pendant des décennies ? Un seul nom … Dumbledore... Durant des années personnes ne s'est attaqué à Poudlard car personne ne voulait se confronter lui .Dès le moment où Albus Dumbledore a disparu la sécurité de l'école aurait dû être remis en cause, tu ne crois pas ? Ou du moins énormément renforcé, sachant que Voldemort s'y pointerait un jour... »

Sandro n’en démentait pas. Il voulait avoir raison, il ne lâcherait l’affaire que lorsqu’Ethel cèderait. Ceci dit, il avait raison sur un point : Si Poudlard était resté sûr pendant un petit moment c’était juste parce qu’entre ses murs se tenait la personne qui effrayait le plus Voldemort : Dumbledore. Il avait fallu peu de temps au seigneur des Ténèbres et à ses Mangemorts pour instaurer la terreur au sein de l’école une fois que le directeur avait disparu. Ethel en gardait un souvenir amer.

Son cadet agissait avec insouciance. Tout ce qui l’intéressait c’était de défier le danger. Certes, un loup-garou ne valait pas grand-chose côté frayeur face aux Mangemorts. Ethel en savait quelque chose. Mais tout de même … Il s’agissait de créatures s auvages et dangereuses. Même si derrière l’un d’eux pouvait se cacher jusqu’à son meilleur ami.


« Oh... tu t'inquiètes pour moi ? Ne t'en fais pas vas, j'ai déjà tout prévu en cas de problèmes. On sera sorti en moins de deux si ça venait à mal tourner. Alors toi, évites de prendre des décisions hâtives […] En réalité je t'ai pas dit, j'ai bien envie de tenter de brosser les crocs à l'un d'eux ça peut-être marrant [...] Non plus sérieusement, j'ai étudié le cas … leur odorat et surdéveloppé donc même si on se cache arrivé à une certaine distance on sera de la dinde, ils seront que nous sommes là […] De plus avec ce vent , impossible de déterminer cette distance car selon leur position le vent portera nos odeur vers eux [...]  Tu poses vraiment trop de question toi … Si  je veux voir où il vont ça pourrait être marrant de les piéger, ce sont des Serpentard ! Voilà pourquoi tu devrais les punir, Gabriel n'hésiterai pas si les rôles étaient inversés ! D'accord, mais quand tu découvriras leurs intentions il sera peut-être déjà trop tard ».

Ben ouais tiens … Il allait lui dire qu’il avait sur lui tout l’attirail du parfait petit chasseur de loup-garou tant qu’on y était. Ce garçon était vraiment dingue, ça crevait les yeux. Digne d’être chez les lions, cela ne faisait pas de doute. Ceci dit, il manquait un soupçon de réflexion dans sa cervelle de griffon échauffé. Le pire, c’est qu’il croyait dur comme fer dans tout ce qu’il disait. En tout cas, ses objectifs dans la vie semblaient minces. Il était visiblement né pour échapper aux règlements, chercher des problèmes aux Serpentards et au corps enseignant. Du temps des Carrow, Ethel n’aurait pas donné cher de sa peau.
En plus, sa tête était pleine de préjugés.


« Parce qu'avec le bordel qu'ils font, je donne pas cher de leur peau, surtout avec ce vent, si il y a des Loup-Garou … ils sont morts […] Tu veux mon avis il vaudrait mieux qu'on se taise tous les deux,  si tu  veux être devant pas de problème, tu seras en première ligne si on nous attaque … ».

Cependant, il y avait peut-être une chose sur laquelle il n’avait pas tort.

Si les deux autres fugitifs continuaient d’avantage leur tintamarre, on retrouverait leur cadavre au petit matin dévoré par les monstres de la forêt interdite. Et pas sûr qu’ils sauraient se débrouiller tout seul en pleine nuit.

Il fallait agir. Vite. Et avec réflexion.

Ethel tapota, du plat de la main, sa baguette qui se trouvait accrochée à son jean. Elle connaissait quelques sorts de défense qui leur seraient certainement très utiles en cas d’attaque.

En tout cas, ce ne serait pas chose aisée. Elle devait, à la fois, surveiller leurs gardes et surveiller Sandro. Ce petit imbécile était capable de les mener à leur perte juste pour jouer au héro.

Elle se tourna vers le gamin pour lui faire face.


« Ca y est ? T’as fini de jouer au héro ? Tu me laisses tout prendre en charge ? »

Elle marqua une courte pause.

« Si tu es si aventurier que ça, j’espère au moins que tu connais de bon sorts de défense. L’attaque ne te servira à rien si un prédateur te prend en charge. Tu es prévenu ! »

Dans sa tête, elle tentait de rassembler, dans un ordre précis, la manière dont ils devraient agir.

« On va d’abord aller voir où sont les deux autres idiots. Je compte sur toi pour rester tranquille. Plus vite nous serons tous les quatre réunis, plus vite nous pourrons inspecter d’autres endroits de la forêt. Je ne tiens pas à attendre ici qu’un Serpentard ou un loup-garou m’attaque par surprise ».

Elle qui n’avait pas pour habitude de donner des directives, trouvait qu’elle s’en sortait plutôt bien.

« Et par pitié, si tu veux jouer au héro, fais-le au moins avec discernement. Compris ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Sam 3 Aoû - 9:11:06

Bien ,le récit de leurs épisodes troublants du passé terminé , les deux Gryffondor pouvait à présent se concentrer sur ce qui était IMPORTANT ! C'est à dire la balade nocturne dans la Forêt Interdite ce soir .

Sandro avait été une première fois interrompu par la Préfète en Chef , qui depuis maintenant quinze bonnes minutes essayait d'empêcher le Gryffon de s'engouffrer dans la forêt de manière très psychologique, mais c'était peine perdue ! Le brun avait décidé d'aller dans la forêt et il irait dans la forêt . Ne pas se plier au règlement était disons... son troisième talent , après ses compétences magiques et son aptitude au balais.


Et voilà qu'après Ethel c'était trois élèves de Serpentard qui se ramenait vers la forêt. Ethel aurait pu leur tomber dessus , afin de préserver leur existence dans ce monde, c'est ce que le gryffon lui avait recommandé de faire. Mais décidément Ethel était décidément soit sourde soit malade... Remarque elle était à Gryffondor donc bon ... ça laissait peu de place au doute quant à cette interrogation. Visiblement elle voulait avoir leur mort sur la conscience.

Cependant lorsque Sandro fit remarquer que les trois Vert et Argent, avait peu de chance de s'en sortir, cela active la réflexion de le Préfète ... ( La belle affaire !)
Elle sortit sa baguette et la tapota sur la paume de sa main.
Cool !! de l'action !
C'est partit , on allait cassé du Serpy ce soir , le passe temps de Sandro .


« Ca y est ? T’as fini de jouer au héro ? Tu me laisses tout prendre en charge ? »
« Si tu es si aventurier que ça, j’espère au moins que tu connais de bon sorts de défense. L’attaque ne te servira à rien si un prédateur te prend en charge. Tu es prévenu ! »


Mais quelle rabat joie ! C'est pas possible comme on pouvait être ennuyeux à ce point ? Mais c'est incroyable . HéHO ! Ethel la Lionne ? Il y a quelqu'un vous me recevez ?
Heureusement qu'il connaissait de bons sortilèges ! Elle le prenait pour qui ? De plus il n'avait quasiment jamais manqué un cours de Duel, il commençait à se débrouiller dans ce registre là.
Elle croyait vraiment que Sandro voulait jouer au héro ? Elle se trompait toutefois , le brun n'en dit pas un mot préférant rester silencieux , car les trois autres se rapprochaient dangereusement de leur position.


« On va d’abord aller voir où sont les deux autres idiots. Je compte sur toi pour rester tranquille. Plus vite nous serons tous les quatre réunis, plus vite nous pourrons inspecter d’autres endroits de la forêt. Je ne tiens pas à attendre ici qu’un Serpentard ou un loup-garou m’attaque par surprise ».

-Mais bon sang, Chut à la fin tu ne vois pas qu'ils se rapprochent ? Il vont t'entendre dit-il en chuchotant. D'accord ,on a deux choix réfléchis bien , soit on les laisse entrer dans la forêt et on les suit pour ce retrouver à quatre comme tu dis , et c'est là que les choses se compliquent ... On fait quoi quand on sera cinq ? Si ils décident d'attaquer ? Tu crois qu'une bataille dans la forêt est de bonne augure pour notre sécurité si il y a des Loups-garou ?

Et après on allait dire , que le Gryffondor ne réfléchissait jamais !

- Parce que bon ok on les retrouve et après ? On ne pourra pas faire marche arrière une fois qu'on les aura trouvé , et il sera impossible de progresser à cinq dans la forêt une nouvelle fois pour des raisons de sécurité car , on sera bien trop nombreux et bruyant.  Et si on décide de les laisser partir, ils iront immédiatement rendre visite à leur Directeur de Maison et ça en sera finit de nous à Poudlard.

Après tout les Serpentard feraient n'importe quoi pour empêcher Gryffondor de gagner la coupe.
Toutefois le seul point positif d'un tel regroupement c'est qu'il serait plus fort en cas d'attaque et encore ça c'était moins évident.


-D'accord on serait plus fort à cinq mais qu'est ce qui te garantit qu'ils ne nous lâcheront pas si on venait à se faire attaquer ? Cela aurait été des Gryffondor, y'aurait pas eu de problème mais là ... bien que je ne favorise pas les querelles entre maisons... Je ne fais pas confiance au Serpent quand il s'agit de la mise en jeu de a vie et surtout d'une de mes camarades de maison.
Donc moi je conseille qu'on leur tombe dessus maintenant pour leur sécurité et la notre .


Avec ça si il n'avait pas démontré qu'il avait un brin de jugeote , alors là il abandonnait direct.
Mais ce qu'il avait dit était malheureusement vrai , des Gryffondor se seraient serré les coudes mais des Gryffondor et Serpentard ensemble , qui pouvait affirmer que personne ne déserterai ? Et dans cette situation la division est fatale.


« Et par pitié, si tu veux jouer au héro, fais-le au moins avec discernement. Compris ? »


Encore cette remarque ? Mais elle commençait vraiment à lui pomper l'air avec cette idée stupide , cette fois-ci il n'allait pas s'empêcher de répondre

-Si j'avais voulu jouer les héros je t'aurais attaché à un arbre pour t'empêcher de mettre ta vie en danger pour moi. C'est le cas ?

Il fallait vraiment qu'Ethel arrête de penser ça et qu'elle commence à reconsidérer les capacités de Sandro parce que dans cette forêt , elle aurait autant besoin de lui, que le brun aurait besoin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Sam 3 Aoû - 9:40:23


« Mais bon sang, Chut à la fin tu ne vois pas qu'ils se rapprochent ? Ils vont t'entendre dit-il en chuchotant. D'accord, on a deux choix réfléchis bien, soit on les laisse entrer dans la forêt et on les suit pour se retrouver à quatre comme tu dis, et c'est là que les choses se compliquent ... On fait quoi quand on sera cinq ? S’ils décident d'attaquer ? Tu crois qu'une bataille dans la forêt est de bon augure pour notre sécurité s’il y a des Loups garous ? […] Parce que bon ok on les retrouve et après ? On ne pourra pas faire marche arrière une fois qu'on les aura trouvé, et il sera impossible de progresser à cinq dans la forêt une nouvelle fois pour des raisons de sécurité car, on sera bien trop nombreux et bruyant.  Et si on décide de les laisser partir, ils iront immédiatement rendre visite à leur Directeur de Maison et ça en sera fini de nous à Poudlard […] D'accord on serait plus fort à cinq mais qu'est ce qui te garantit qu'ils ne nous lâcheront pas si on venait à se faire attaquer ? Cela aurait été des Gryffondor, y'aurait pas eu de problème mais là ... bien que je ne favorise pas les querelles entre maisons... Je ne fais pas confiance au Serpent quand il s'agit de la mise en jeu de ma vie et surtout d'une de mes camarades de maison. Donc moi je conseille qu'on leur tombe dessus maintenant pour leur sécurité et la nôtre ».

Visiblement, le jeune rouge et or n’aimait pas qu’on lui rappelle le règlement et les règles de sécurité. A l’entendre, Ethel n’avait pas sa place chez les Lions si elle passait son temps à éviter les ennuis. Mais, ce qu’il ne savait pas, c’était que lorsqu’on obtenait des responsabilités telles que la sécurité de l’ensemble des élèves, il fallait faire des concessions.

Sandro réagissait comme si c’était la galloise qui les mettait en danger en le réprimant. D’abord, elle ne criait pas et sa voix ne devait pas porter plus loin que l’endroit où ils se trouvaient. Certes si cela alertait les trois élèves de Serpentard, ceux-ci devraient réfléchir à deux fois avant de faire un geste brusque. Un craquement de branche et le loup-garou leur sauterait dessus.

Mais, ce qu’elle n’appréciait pas, par-dessus tout, c’était les clichés dans lesquels l’adolescent semblait s’être enfermé. Certes, les disciples de Salazar pouvaient se montrer fourbes. Mais, la galloise en avait assez vécu pour pouvoir démontrer qu’en temps de trouble, les alliances pouvaient être possible. D’ailleurs, le match que Poudlard avait disputé contre l’UMA lorsqu’elle était en quatrième année en était le parfait exemple.

Un peu plus et il allait la faire exploser.

D’accord, sa présence réduisait les plans du fugitif à néant. Mais, elle était là pour ça après tout.


« Tu oublies que je suis Préfète en Chef. Je doute que des élèves oseront me viser juste pour s’amuser. Je n’ai encore jamais collé en retenue mais je peux t’avouer  que ce que je pourrais réserver pourrait être pire que ce que prévoyait Rusard ».

En vrai, elle n’avait pas vraiment imaginé ce qu’elle pourrait faire. Mc Gonagall attendait d’elle qu’elle agisse avec sagesse. Ce qu’elle avait l’intention de faire. Après tout, une bonne punition à l’ancienne remettrait certainement les pendules à l’heure, non ?

« Oui je sais, tu me prends pour une rabat-joie ! Pas besoin de le dire, ça se lit sur ton visage cramoisi. Au moins, si on est quatre ou cinq, on en sera que plus forts face à un danger extérieur. Tu as l’air de croire que les Serpentards sont tous vils, Sandro. Tu as juste l’air d’oublier que ce qui motive les querelles, c’est la coupe des quatre maisons, c’est tout ».

Elle marqua une courte pause.

« Si on leur tombait dessus maintenant, tu peux être sûr que le bruit de nos attaques attirerait à coup sûr une des créatures de la forêt. Tandis que, si on s’enfonce derrière eux, leurs oreilles ainsi que les nôtres, seront sur le qui-vive. Il sera donc plus facile de leur mettre la main dessus ».

Son visage s’illumina.

« De plus, une attaque contre moi et c’est la retenue assurée ainsi que la perte de points. Sans me vanter, je pense que leur désir de victoire ne s’en retrouverait que freiné ».

Ethel continuait à fixer Sandro. Mais quel âge avait-il à la fin ?

« Si j'avais voulu jouer les héros je t'aurais attaché à un arbre pour t'empêcher de mettre ta vie en danger pour moi. C'est le cas ? »

Ben voyons … Un vrai petit mec, celui-là.

Mais, allait-il arrêter avec ses penchants héroïques, à la fin ?


« Et tu aurais fait comment en te retrouvant à quatre contre un, Monsieur le héros ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Sam 3 Aoû - 12:23:53

« Tu oublies que je suis Préfète en Chef. Je doute que des élèves oseront me viser juste pour s’amuser. Je n’ai encore jamais collé en retenue mais je peux t’avouer  que ce que je pourrais réserver pourrait être pire que ce que prévoyait Rusard ».

Et c'est repartit pour un tour , mais bon sang c'était si compliqué que ça de mettre un terme à cette discussion et de partir dans la forêt ?
ATTENTION! En un instant il vu Ethel vieillir pour arriver au même point que Rusard ... BEURK c'était pas beau à voir autant la garder comme elle était à ce moment


-C'est vrai ... mais bon je doute être le seul élèves qui transgresse le règlement de cette école ... En tout cas , oui j'espère qui seront pas assez stupide pour nous attaquer. Ou plutôt pour t'attaquer Mademoiselle Perks

Du sarcasme ? Non pas du tout ! Cela faisait bien longtemps que Sandro n'avait plus appelé quelqu'un avec Mademoiselle , Monsieur ou Madame avant le nom de la personne.
Ethel pouvait en être flattée.

Le Rouge et Or avait par la suite proposé différents plan à sa Préfète en Chef mais visiblement aucun n'avait semblé convenir à la demoiselle qui se faisait de plus en plus têtue et obstinée.


« Oui je sais, tu me prends pour une rabat-joie ! Pas besoin de le dire, ça se lit sur ton visage cramoisi. Au moins, si on est quatre ou cinq, on en sera que plus forts face à un danger extérieur. Tu as l’air de croire que les Serpentards sont tous vils, Sandro. Tu as juste l’air d’oublier que ce qui motive les querelles, c’est la coupe des quatre maisons, c’est tout ».

-J'ai jamais dit qu'ils étaient tous vils , ne déformes pas ce que j'ai dit , même si on se l'avouera jamais parce que les garçons sont stupides, je considère Nikolaï Dmitriev comme l'un de mes meilleurs amis et pourtant il est à Serpentard. Mais on a apprit à ce connaître , et je voulais juste dire que me lancer dans la forêt et faire totalement confiance à des personnes que je ne connais pas et bien c'est difficile.
Maintenant si tu y tiens on a cas les appeler tout de suite comme ça on sera directement plus nombreux si c'est ce que tu souhaites. C'est comme tu veux .


Ethel continua alors:

« Si on leur tombait dessus maintenant, tu peux être sûr que le bruit de nos attaques attirerait à coup sûr une des créatures de la forêt. Tandis que, si on s’enfonce derrière eux, leurs oreilles ainsi que les nôtres, seront sur le qui-vive. Il sera donc plus facile de leur mettre la main dessus ».

Oui, remarque très pertinente de la part de la préfète , toutefois un peu fausse pour le jeune garçon qui s'appuya contre le rocher derrière lequel ils étaient cachés avant de lever les yeux au ciel.

- Regarde Ethel , la Lune est encore cachée par les nuages, les Loup-Garou ne se sont donc pas encore transformés ... le processus commencera lorsqu'ils seront frappés par les rayons de la lune...
Mais, enfin selon moi si ils sont dans cette forêt c'est pour y rester , tu as déjà vu un Loup-Garou se balader derrière la cabane d'Hagrid ? généralement il reste dans leur forêt... tu ne crois pas ? ...
Tu parles comme si c'était nous qui allions les trouver... mais la forêt est leur terrain de jeu, si on tombe sur eux , ça sera parce que eux nous aurons trouver... Même à cinq nos sens ne sont pas aussi développer que ceux d'un Loup-Garou...


Sandro même si c'était un grand déconneur qui se fichait du règlement pouvait parfois réfléchir réellement , il était également un bon élève malgré tout , du moment que le cour en question l'intéressait.
DONC  il était absolument nécessaire que les deux Gryffons commence à coopérer plutôt que de chercher à savoir qui avait raison ou tord.
Lorsqu'une nouvelle remarque frappa à nouveau le brun
.

« Et tu aurais fait comment en te retrouvant à quatre contre un, Monsieur le héros ? »

Il fronça les sourcils , bon sang mais elle était stupide ou quoi il lui avait déjà dit que jouer le héros n'était pas ses intentions pourquoi elle remettait sans arrêt ça sur le plateau. Et en plus de manière infondée !
C'était le comble ? avait-elle insinuée de se ranger du côté des Verts et Argent ?
Ethel l'agaçait fortement mais  il neutralisa sa colère afin de répondre calmement et sans animosité à Miss Préfète en Chef.


-Si j'avais du t'attacher à un arbre ça aurait été fait depuis un moment bien avant que les trois zigotos se ramènent. J'ai pas l'audace de prétendre pouvoir gérer quatre sorciers en même temps ,dont toi qui a trois ans de plus que moi . Arrêtes avec tes allusions sur l’héroïsme.  Car je ne prétend pas en être un.

Il marqua une courte, très courte pause avant de relancer :

-Je te propose de coopérer , tu crois être capable de me faire confiance ? Moi je te fais confiance . Maintenant si t'es pas prête à le faire, vas retrouver les trois Serpentard et partaient à la recherche des Loup-Garou.
Pendant que moi je ferais ce que j'ai à faire de mon côté, seul .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Sam 3 Aoû - 13:55:42


« C'est vrai ... mais bon je doute être le seul élèves qui transgresse le règlement de cette école ... En tout cas, oui j'espère qui seront pas assez stupide pour nous attaquer. Ou plutôt pour t'attaquer Mademoiselle Perks ».

La situation devenait de plus en plus complexe aux yeux d’Ethel. La galloise était confrontée à un gamin de sa propre maison qui semblait avoir un ego surdimensionné. Ceci dit, il semblait faire preuve d’un minimum de jugeote. Merlin soit loué !

« J'ai jamais dit qu'ils étaient tous vils, ne déformes pas ce que j'ai dit, même si on se l'avouera jamais parce que les garçons sont stupides, je considère Nikolaï Dmitriev comme l'un de mes meilleurs amis et pourtant il est à Serpentard. Mais on a appris à se connaître, et je voulais juste dire que me lancer dans la forêt et faire totalement confiance à des personnes que je ne connais pas et bien c'est difficile. Maintenant si tu y tiens on a cas les appeler tout de suite comme ça on sera directement plus nombreux si c'est ce que tu souhaites. C'est comme tu veux […] Si j'avais du t'attacher à un arbre ça aurait été fait depuis un moment bien avant que les trois zigotos se ramènent. J'ai pas l'audace de prétendre pouvoir gérer quatre sorciers en même temps, dont toi qui a trois ans de plus que moi. Arrêtes avec tes allusions sur l’héroïsme.  Car je ne prétends pas en être un  ».

Sandro marquait un point. Mais, il se méprenait. Dans les situations critiques, il fallait justement faire confiance à tout le monde. Même à son pire ennemi. De là en dépendait la survie.

« Et pourtant, dans une situation comme celle-là, accorder confiance à quelqu’un qu’on ne connait pas est plus que nécessaire. Les différends sont à régler quand la situation se clarifie. Et puis, reconnais-le, à quatre, on sera plus forts qu’à deux ! »

La galloise faisait de son mieux pour tempérer son caractère et celui de son cadet. Ce n’était pas chose facile. Et pourtant, ils ne pouvaient pas continuer à se disputer comme des gamins, en plein terrain miné.
Elle sourit à l’allusion du gamin de l’attacher à un arbre.


« Tu crois vraiment que je t’aurais laissé m’attacher à un arbre ? Monsieur Britto, vous agissez pourtant comme si vous prétendiez être un héros. Ou plutôt comme un griffondor écervelé ! Mais on vous pardonnera, c’est dans notre nature ! »

La cadette Perks leva les yeux au ciel. Finalement, ce gamin semblait doté d’un peu plus de jugeote qu’il n’en avait l’air. Heureusement. Il lui manquait juste un peu de discipline.

Sandro, quant à lui, reprenait l’explication de son plan :


« Regarde Ethel, la Lune est encore cachée par les nuages, les Loup-Garou ne se sont donc pas encore transformés ... le processus commencera lorsqu'ils seront frappés par les rayons de la lune... Mais, enfin selon moi si ils sont dans cette forêt c'est pour y rester, tu as déjà vu un Loup-Garou se balader derrière la cabane d'Hagrid ? Généralement il reste dans leur forêt... tu ne crois pas ? ... Tu parles comme si c'était nous qui allions les trouver... mais la forêt est leur terrain de jeu, si on tombe sur eux, ça sera parce que eux nous aurons trouvé ... Même à cinq nos sens ne sont pas aussi développer que ceux d'un Loup-Garou ... »

Pour le moment, la nuit était encore calme. Le ciel n’était pas assez clair pour qu’on distingue la lune et d’ailleurs, on n’était pas assuré que celle-ci soit pleine ce soir-là. D’ailleurs, pour une fois, elle était d’accord avec l’explication de Sandro. Généralement, les loups garous restaient dans leur clairière. Si les deux adolescents prenaient le risque de quitter le domaine de l’école, ils se retrouveraient sur leur territoire et là, les créatures seraient dans leur droit de les attaquer librement.

« Je te propose de coopérer, tu crois être capable de me faire confiance ? Moi je te fais confiance. Maintenant si t'es pas prête à le faire, vas retrouver les trois Serpentard et partaient à la recherche des Loup-Garou. Pendant que moi je ferais ce que j'ai à faire de mon côté, seul ».

Ethel réfléchit quelques instants. Etait-elle effectivement capable de faire confiance à Sandro. Elle pouvait, si ce dernier accepter de ne pas en faire constamment à sa tête. Il avait de bonnes idées. Il manquait juste de discernement. Certainement parce qu’il était encore jeune.

Ne voyez pas là notre griffonne agir comme une vieille mégère. Elle en avait connu suffisamment pour grandir vite et être en mesure de faire la part des choses.

Seulement, Sandro semblait trop sûr de lui. Pour Ethel, malgré son appartenance à la maison de Godric, c’était tout le contraire. Elle manquait souvent de confiance en elle. Leur différence résidait dans les décisions qu’ils prenaient.

Après un léger temps de réflexion, elle se décida à répondre à Sandro :


« D’accord, je te fais confiance. Mais de ton côté, ne fonce pas tête baissée. On réussira mieux en se concertant plutôt qu’en réfléchissant à l’aveugle ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Dim 4 Aoû - 8:23:06



« Et pourtant, dans une situation comme celle-là, accorder confiance à quelqu’un qu’on ne connait pas est plus que nécessaire. Les différends sont à régler quand la situation se clarifie. Et puis, reconnais-le, à quatre, on sera plus forts qu’à deux ! »

Dit comme cela , ça semblait tellement simple , cela paraissait également logique , même pour la tête brûlée qu'était le troisième année. Pourtant , une fois sur le terrain , lorsque le danger était bien présent cela devait être une autre histoire, enfin le Gryffondor conscient qu'il allait finir par rentrer bredouille, car la situation commençait vraiment à s'éterniser , finit par répondre :

-J'essayerai de faire avec ... Par contre ,si ils tentent quoi que ce soit , ça va chauffer .

Les tensions s'étaient calmées, et on retrouvait entre les deux gryffons un climat de paix , des sourires étant même échangés


« Tu crois vraiment que je t’aurais laissé m’attacher à un arbre ? Monsieur Britto, vous agissez pourtant comme si vous prétendiez être un héros. Ou plutôt comme un griffondor écervelé ! Mais on vous pardonnera, c’est dans notre nature ! »

- Je sais pas vraiment si j'en aurais été capable ... c'est bête on le saura jamais . Non , j'aime simplement repousser mes limites, c'est comme ça qu'on progresse non ? Et puis tu as du passer par là j'imagine ,quand tu étais encore jeune


Il fit un clin d'oeil puis Sandro se souvint alors de ce Cours de Duel sous le froid de l'Hiver auquel il avait participé en compagnie de Niko et d'Akiko de Serdaigle, durant ce cours ils avaient du affronter McCarter leur professeur ...
Autant dire qu'ils avaient sérieusement dérouillé à certain moment , mais que globalement ils étaient tous ressortit beaucoup plus fort de ce duel. C'est ce que cherchait à nouveau le brun ce soir en allant dans la forêt.
Quasiment privé de la vue, il devrait alors focaliser son attention sur ses autres sens ... En somme un très bon moyen pour améliorer sa concentration.

Il avait par la suite , exposé son plan à Ethel et pendant un très long moment cette dernière était restée silencieuse , très silencieuse.  Approuvait-elle ce que le garçon lui racontait ? Pour la première fois depuis qu'elle était arrivée pour stopper net son excursion  ...
C'était pas trop tôt , ils n'aurait eu aucune chance si Ethel aurait continué à croire que Sandre n'était qu'un gamin insouciant


« D’accord, je te fais confiance. Mais de ton côté, ne fonce pas tête baissée. On réussira mieux en se concertant plutôt qu’en réfléchissant à l’aveugle ».


Enfin ! A la bonne heure ! Par la barbe de Merlin ? Avait-elle finit par comprendre ?
L'envie de sauter au ciel l'avait démangé fortement, mais les trois Serpentard auraient sans doute immédiatement rappliqué et les auraient démasqué.



-Tu m'en vois ravis , bon on se bouge ? ils sont déjà dans la forêt .

Les Vert et Argent avaient disparu, toutefois , cela ne devait pas faire longtemps en s'y prenant maintenant ils devraient les rattraper sans problème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Dim 4 Aoû - 9:49:58


« J'essayerai de faire avec ... Par contre, si ils tentent quoi que ce soit, ça va chauffer ».

Voilà qui était plus sage. Même si, au fond d’elle-même, Ethel ressentait tous les efforts que Sandro avait dû faire avec lui-même pour ne pas lui répondre autre chose.

A présent, les tensions entre la galloise et son cadet semblaient s’être dissipées. Ethel préférait ça. Surtout s’ils venaient à passer une partie de la nuit dehors. Elle espérait juste qu’on ne remarquerait pas leur absence. Enfin, pour cela, il faudrait qu’ils soient de retour avant le petit matin.


« Je sais pas vraiment si j'en aurais été capable ... c'est bête on le saura jamais. Non, j'aime simplement repousser mes limites, c'est comme ça qu'on progresse non ? Et puis tu as du passer par là j'imagine, quand tu étais encore jeune »

Ce qui satisfaisait le plus la jeune préfète c’était qu’elle avait réussi à faire admettre au jeune griffon qu’il ne lui aurait pas tenu tête bien longtemps. Ouf, son honneur de préfète était sauvé !

Qu’entendait-il par « quand tu étais encore jeune » ? Etait-il en train de sous-entendre qu’elle était trop vieille maintenant pour partir en expédition nocturne et repousser ses limites ?

Pourtant, sa dernière sortie avec Page, même si elle remontait à deux ans auparavant, ne lui paraissait pas si loin que ça …

Et à vrai dire, ses premières années à Poudlard n'avaient pas été un terrain assez stable pour tester ses capacités de Gryffondor à défier les règlements.

Quoi que, en y réfléchissant bien, si. Sa première année, qui correspondait avec la date de création de l'AD, avait sans doute été l'année la plus riche en défis.

Elle s'en souvenait comme si c'était hier. L'école était envahie par les Mangemorts. Elle ne faisait pas parti des enfants Moldus, mais avait décidé de lutter avec eux. De moins en moins de choses leur étaient permises et les élèves devaient agir en secret pour la plupart de leurs activités. Elle avait donc dû apprendre à redoubler de vigilance pour ne pas se faire prendre.


« Si je suis passée par là ? C’est évident. Et puis, ça m’arrive encore. Que crois-tu que je sois en train de faire, là, avec toi ? Et puis je te signale que j’ai seize ans. Pas trente. Je suis donc encore jeune ! »

Elle lui souriait. Finalement, cette idée de sortie nocturne n’était peut-être pas une si mauvaise idée que ça. Ethel avait gardé son esprit aventurier. Elle faisait juste un peu plus attention. Plus encore si elle devait être accompagnée.

Les deux adolescents avançaient prudemment. Le moindre faux-pas leur serait fatal.

Maintenant qu’Ethel avait accepté sa proposition, il n’était plus temps de reculer.


« Tu m'en vois ravi, bon on se bouge ? Ils sont déjà dans la forêt ».

La galloise acquiesça d’un signe de tête et signala à son camarade qu’il pouvait avancer.

Devant eux, les trois Serpentards avaient disparu. Ils ne devraient sans doute pas tarder à les rattraper, mais Ethel n’était pas non plus entièrement rassurée.

Si jamais ils s’étaient sentis poursuivis, alors peut-être les attendaient-ils en embuscade quelque part. Et, avec le loup-garou que Sandro espérait voir, ils devraient redoubler encore plus de vigilance.

Les deux rouge et or s’enfoncèrent un peu plus dans la forêt interdite. Le climat était lourd et pesant. Le silence régnait. Il était quelques fois trahi par des grognements ou des bruits d’oiseaux. Pas de craquement de branche ou de hurlement ceci-dit. Ce qui n’était pas non plus rassurant à 100%. Parfois, il fallait mieux se sentir prédateur que proie.

Ethel suivait Sandro qui leur traçait un chemin. Ils n’avaient pas encore quitté le sentier. S’ils y parvenaient, ils seraient encore moins en sécurité.

Les trois élèves de Serpentards semblaient beaucoup mieux organisés. Hormis leur avancée, aucun autre bruit ne venait trahir leur présence. C’était signe qu’ils préparaient un mauvais coup, ça.

Arrivés à la frontière de ce qui semblait être une clairière, Ethel fit signe à Sandro de s’arrêter. La lumière y était plus claire. Ils devraient faire un peu plus attention à leurs faits et gestes.  Ce petit coin boisé était l’endroit idéal pour une observation en toute sécurité.

La main sur sa baguette, Ethel attendit, en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Dim 4 Aoû - 14:08:52

« Si je suis passée par là ? C’est évident. Et puis, ça m’arrive encore. Que crois-tu que je sois en train de faire, là, avec toi ? Et puis je te signale que j’ai seize ans. Pas trente. Je suis donc encore jeune ! »

Sandro adorait provoquer Ethel et surtout il appréciait encore plus quand sa provocation fonctionnait, bien entendu que le lionne n'était pas un vieille peau , mais à l'échelle de Poudlard , ça en était une

-Je parle au niveau de Poudlard, t'es un peu la Mamé GryGry qui doit faire attention à tout les petits , je comprend que ton goût naturel prononcé pour l'aventure ait pu être endommagé par toutes ces responsabilités.

On échange ??  Sandro ferait un Préfet de choix ! ça c'est certain , reconnu pour son laxisme , le meilleur Préfet connu à Poudlard ça ne fait aucune doute

-Mais l'un empêche pas l'autre regarde Oaken , il est Préfet mais il n'a pas perdu de son instinct aventurier

Ce qui faisait défaut à Ethel depuis qu'elle avait trouvé Sandro à la lisière de la forêt.
Enfin finalement après beaucoup d'effort les deux Rouge et Or s'étaient finalement mit d'accord sur la marche à suivre , et Sandro allait pouvoir , avec près de trente minutes de retard commençait enfin son expédition.

Alors que les Serpentard avaient déjà pénétré la forêt , ce fut autour d'Ethel et de Sandro d'y entrer enfin.

L'atmosphère était pesante, le silence était le seul ami des deux Lions, parfois il était coupé par des bruissements légers , le vent soufflait dans les arbres et faisait bouger les branches.
Mais pour l'instant rien d'alarmant, aucun hurlement à l'horizon et c'était tant mieux , parce que rechercher trois serpent sans savoir sur quoi tomber après avoir entendu un hurlement c'était pas top voyez ...

La marche fut longue, mais il finirent par arriver au bout ,du sentier , c'était bien trop calme aux yeux du Sang et Or , même si le silence pouvait être agréable , parfois il pouvait être annonciateur de mauvaise chose. Avaient-ils étaient repéré ? c'était peu probable , ils avaient bien fait attention . Mais attention ne pas tirer de conclusion hâtives arriver au bout du sentier désormais , le pire pouvait se produire.

Cependant levant les yeux au ciel et constatant que la Lune était encore bien dissimulée , soulagea un peu le Gryffondor,ses sens étaient en éveil constant c'était très épuisant mentalement , au même moment Ethel lui fit signe de s'arrêter , il scruta l'ensemble du paysage ,et  remarqua l'étrange clarté de la clairière, pas de toute c'était l'endroit rêvé pour poser une embuscade.  Les deux Gryffondor devait être très prudent .
Sandro sortit également sa baguette et s'appuya contre un arbre dans l'ombre , il était en position pour essayer de remarquer ce qui lui avait précédemment échappé. Où ces trois Serpentard pouvait se cacher ?

Avaient-ils continué leur route dans la partie noire de la forêt qu'on pouvait apercevoir au-delà de la clairière ? Une parcelle de forêt sombre où l'on ne pouvait que voir que très faiblement. Et sans aucun doute l'endroit le plus dangereux de la Forêt Interdite.

De temps en temps il jetait un coup d’œil rapide à sa Préfète pour prendre connaissance de ses impressions, mais pour l'instant rien .
Il lui vint une idée, il semblait logique qu'aucun des deux camp prendrait le risque de dévoiler leur position en premier, alors le Gryffondor n'avait qu'à faire en sorte que ça soit les autres qui n'est pas le choix de le faire.  

Il chuchota alors quelques incantations:


-Avis ...

C'était un sort auquel Sandro tenait particulièrement, des dizaines et des dizaines d'oiseau arrivèrent à plusieurs mètre d'eux , et le Gryffondor d'un geste de baguette les envoya en exploration ainsi peut-être qu'il pourrait voir un sortilège partir, ou même entendre des bruit de pas en fuite .

-Serpensortia ...

Il fit ensuite apparaître un serpent à environ deux trois mètres devant eux , ce dernier commençait déjà à ramper en direction de la clairière, mais il était encore caché par des arbustes.

-Amplificatum ...

Jeté sur le serpent, ce dernier commença à grossir et grossir , si bien que lorsque Sandro pu le revoir rampant dans la clairière , le serpent en question avait pour ne pas mentir aisément trimplé de taille et d'épaisseur et était devenu un monstre de reptile. Avec ça et les oiseaux, il y avait de quoi pousser les Vert et Argent à bout et à commettre une erreur fatale,  il fit signe alors à Ethel de se décaler , doucement de plusieurs mètres au cas où les Serpentards auraient remarqué leur position , ce qui était peu probable sachant que Sandro était resté caché derrière un arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Dim 4 Aoû - 15:49:20


« Je parle au niveau de Poudlard, t'es un peu la Mamé GryGry qui doit faire attention à tous les petits, je comprends que ton goût naturel prononcé pour l'aventure ait pu être endommagé par toutes ces responsabilités. Mais l'un n’empêche pas l'autre. Regarde Oaken, il est Préfet mais il n'a pas perdu de son instinct aventurier ».

Visiblement, provoquer Ethel semblait devenir un des passe-temps favoris de Sandro. Depuis le début de leur escapade, il ne s’était pas passé une minute sans que le Sang et Or ne sorte des piques à l’encontre de son ainée. Voilà maintenant qu’il la traitait de « Mamé » et qu’il osait la comparer à Oaken.

S’il y avait bien une différence entre Apollon et la galloise s’était bien leur goût pour les responsabilités. Le blondinet ne pensait qu’à son physique et à mettre la main sous les jupes des filles pour explorer de nouveaux horizons. Fût un temps, il avait aussi été l’ennemi n°1 de Rusard. Et aussi, celui qui l’avait fait trépasser. Depuis, il était vu en héro par l’ensemble de la maisonnée.

Etait-ce réellement ce qu’Ethel voulait ?

Certainement pas. Elle n’avait jamais voulu de ces deux insignes. Devenir préfète puis préfète-en-chef c’était renoncer pour de bon à la place favorisée de cadette qu’elle avait toujours eu. Devenir la protectrice des plus jeunes lui apportait des responsabilités et un autre regard de la part de ses professeurs ; Mais cela ne lui permettait plus la moindre erreur.

De son côté, Apollon n’avait de préfet que le titre. Comme Sandro le soulignait, il prenait encore un malin plaisir à dénigrer les règlements, n’hésitant pas à introduire des élèves plus jeunes dans ses plans tordus.

Alors, Sandro avait-il raison ? Ethel était-elle en train de devenir aussi sage et coincée que William avant elle ? N’avait-elle pas un minuscule esprit aventurier comme Page ? Même au plus profond d’elle-même ?

Les paroles de Britto donnait à la galloise l’occasion d’une bonne remise en question. Mais, ce n’était ni le lieu ni le moment.

Après tout, elle était hors de l’école en ce moment même. Son devoir de préfète aurait dû l’amener à attraper Sandro et à le ramener à Poudlard, par la force s’il le fallait. Et pourtant, elle avait accepté de le suivre. Elle n’était même pas sûre de le livrer à Flit ou Mc Go à leur retour.

Y avait-il en elle une petite flamme d’aventure qui ne demandait qu’à se réveiller ?

Il lui restait moins de deux ans à Poudlard. Il n’était pas encore trop tard pour vivre de son insouciance.

La noirceur de la nuit trônait au-dessus d’eux. L’absence de la lune les protègerait des loups garous au moins jusqu’à leur retour aux dortoirs. Sauf si le ciel se dégageait avant. Les deux adolescents se tenaient face à une clairière qu’Ethel avait repérée. Petite et étroite, ce serait l’endroit rêvé pour se protéger des prédateurs. Enfin, jusqu’à ce qu’ils ne les repèrent.

Il ne leur fallait pas attendre qu’on leur tombe dessus. L’idéal était de préparer le terrain. Ca, Sandro l’avait bien compris et entreprenait déjà de préparer le terrain. La volée d’oiseaux qui sortit de sa baguette impressionna Ethel. Elle se demandait comment un élève aussi jeune pouvait connaitre un sort qu’elle-même avait appris seulement l’année dernière. Enfin, ce n’était pas non plus un sort très compliqué. Au moins leur servirait-il à quelque chose. Le sort suivant la ravit beaucoup moins.

Un serpent sorti de la baguette du gamin et gonfla suite à son incantation suivante. L’adolescente déglutit. Elle n’appréciait pas beaucoup les serpents. Ou alors, uniquement en cage. Forcément avec tout ce qu’elle avait entendu sur Nagini …

Au moins cela aurait pour mérite de faire fuir les Serpentards. Du moins c’était ce qu’Ethel espérait.

De son côté, elle choisit des sorts plus passifs mais peut-être plus défensifs. Dans un murmure, elle susurra un « protego » autour d’elle et de Sandro. Le sortilège aurait pour fonction de neutraliser au moins les sortilèges qui pourraient leur tomber dessus.

Il lui tardait réellement d’entrer en 7e année. Parce que ce serait sa dernière année à Poudlard, mais aussi parce qu’elle aurait plus de sortilèges à sa portée.

Comme Sandro, Ethel dû rapidement se trouver une planque. Juste au cas où. Il ne leur restait plus qu’à attendre.

Un craquement de branche se fit entendre. L'ennemi était tout près.


« Hey Aleksei, c'est quoi au juste ton plan, ce soir ? Tu veux attraper de quoi flanquer la trouille à ton trouillard de frangin ? » 

Tiens, tiens ... Aleksei et sa bande de retour à Poudlard. Les idiots ! Ils devaient avoir redoublé pour la énième fois.

D'un geste de la main, elle fit signe à Sandro de ne pas émettre un seul bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Dim 4 Aoû - 18:22:06

Sandro et Ethel c'étaient à présent posté près de la clairière parés à toutes éventualités ,
Apparemment les deux gryffons étaient assez syncho puisque pendant que Sandro envoyait entre autre oiseau et serpent en reconnaissance, Ethel elle posait quelques sortilèges de défenses autour d'eux car Sandro ne les avaient pas encore étudiés.

Puis une longue attente s'était installée , comme on pouvait s'y attendre, pas le moindre bruit ne venait se faire entendre à l'horizon.
Aussi bien, les deux Sang et Or attendait là alors que les trois Serpentard étaient déjà loin devant, toutefois quelques choses ne tournait pas rond ici .  
C'était bien trop calme ...

Et après quelques minutes, un premier bruit ce fit entendre puis Sandro entendit clairement quelqu'un s'exprimer


« Hey Aleksei, c'est quoi au juste ton plan, ce soir ? Tu veux attraper de quoi flanquer la trouille à ton trouillard de frangin ? »

Sandro passa rapidement la tête au dessus d'un buissons et les vit avancer à travers la clairière venant dans leur direction, il se planqua à nouveau , et regarda Ethel , cette dernière lui faisait signe de faire aucun bruit, même si l'intention première du gryffons n'était pas de sauter en criant "par ici"

Maintenant qu'il réfléchissait, Aleksei , ce nom lui disait quelques choses.
Aleksei Dmitriev , le frère aîné de Nikolaï , d'après ses souvenirs les deux frères ne s'entendaient pas du tout et d'après les dires de celui qui s'était exprimé cela ne c'était pas arrangé.
Aleksei était beaucoup plus vieux qu'Ethel et Sandro , en clair il était sensé être plus fort ... Les deux Gryffondor allait devoir la jouer tactique et à la ruse.

Mais,l'heure n'était pas à la réflexion , mais à l'action car les trois compères se rapprochaient dangereusement d'Ethel qui avait trouvait une cachette non loin de Sandro lorsque soudain


-Haaaaaaaaaaaa !!! Un cri sonore raisonna dans la clairière
Aleksei regarde ce serpent !

Ils étaient tombés sur le gros serpent du gryffondor , et visiblement l'un d'eux avait été effrayé par la bête.
Mais le cri aurait sans nul doute pu réveiller les morts de la Forêt Interdite.
 

- La ferme Abruti ! Tu as déjà vu un serpent dans une forêt en Écosse ? Pas moi .

Splash , un nouveau bruit c'était fait entendre , et le serpent avait disparu... Paix à son âme .
En tout cas ça n'avait pas leurré Aleksei


-C'est bizarre ... Des dizaines d'oiseau tout à l'heure, un serpent maintenant ... Nous ne sommes pas seul dans cette clairière.


Sa voix était glaciale , on sentait bien que c'était lui le chef de la petite bande. Aie ça sentait le cramoisi de chez cramoisi là , en plus d'être sauvagement sadique avec son cadet, Aleksei était aussi visiblement un bon sorcier, il ne s'était pas fait berner par les sortilèges de Sandro et maintenant la situation semblait critique , car les trois garçons commençaient déjà à se mettre à la recherche de nos deux gryffondor.

Vite Vite Vite , une idée , une diversion ! Eureka , il espérait vraiment que ça allait fonctionner mais il devait agir vite sinon ils seraient bientôt démasqué.
Il visa à travers les buissons , une branche tombée d'un arbre, elle se situait à une dizaine de mètre de lui légèrement décalée vers la droite, elle semblait se trouver , au niveau du début d'un nouveau sentier.

Il chuchota en un murmure à peine audible:

- Cracbadaboum ...

En quelques instants la branche craqua ce qui attira l'attention des trois Serpentard , Aleksei et l'un des deux autres se dirigèrent vers la direction de la branche tandis que l'autre resté tout prêt des deux Gryffondors seul ...
Diviser pour mieux régner ? Voilà un exemple typique pour cette expression moldus.

Il rampa doucement jusqu'à Ethel et lui chuchota à l'oreille


-On a une chance , profitons en ... Je ne connais pas de sortilège qui pourrait l'empêcher de crier en revanche je peux très bien le ligoter cloues lui sa langue de serpent...

Tout dépendait d'Ethel à présent mais ce qui était certain c'est qu'il ne pourrait pas rester plaqué bien longtemps malheureusement pour eux...

Sandro était prêt lâcher son Incarcerem afin de ligoter pieds et mains du Serpentard, maintenant c'était à Ethel de prendre la décision car , le jeune troisième année ne pouvait pas agir seul. D'Autant plus qu'avec le cri qu'avait lancé l'autre troll sans cervelle, les cinq élèves présents auraient bientôt une colonie de bête sur le dos.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Lun 5 Aoû - 8:01:11


Un cri sonore raisonna dans la clairière.

« Haaaaaaaaaaaa !!! Aleksei regarde ce serpent ! »

Ethel pouffa intérieurement. Un Serpentard qui avait peur des Serpents ? La bonne blague ! Remarquez, derrière leurs carrures de grosses brutes, les verts et argents avaient eux aussi leur peur. Très utile quand on voulait jouer contre eux. Pas forcément fair-play. Mais assez important à noter.

« La ferme Abruti ! Tu as déjà vu un serpent dans une forêt en Écosse ? Pas moi […] C'est bizarre ... Des dizaines d'oiseau tout à l'heure, un serpent maintenant ... Nous ne sommes pas seul dans cette clairière ».

Décidément, Aleksei était et restait une grosse brute. La galloise se demandait ce qu’Angelina avait bien pu lui trouver. On racontait que leur union avait été arrangée par leurs deux familles. Pas étonnant, dans ce cas, qu’elle ait terminé en internement à Ste-Mangouste.

Ethel ne l’avait rencontré qu’une seule fois. Et c’était bien assez. Elle le trouvait trop arrogant. Il semblait apprécier se reposer sur ses sous-fifres. Comme beaucoup de Serpentards. Seulement, lui n’avait aucun respect pour personne. Uniquement pour lui.

La galloise trouvait que même Ange, avec ses airs d’enfant gâtée, paraissait plus respectueuse d’autrui.
Ceci dit, le russe n’était pas si sot qu’il en avait l’air puisqu’il ne croyait pas au manège inventé par les deux Gryffondor. Aussi, l’intervention de Sandro leur sauva la mise.


« Cracbadaboum … »

Le sort qui provenait de la baguette du gamin cassa la branche d’arbre qui était au plus près du trio. De quoi les occuper un moment.

« On a une chance, profitons-en ... Je ne connais pas de sortilège qui pourrait l'empêcher de crier en revanche je peux très bien le ligoter cloues lui sa langue de serpent ... »

La préfète en chef fouilla dans ses souvenirs. Elle était sûre d’avoir lu et appris quelque chose là-dessus. Vite. Elle devait agir vite.

Deux sorts lui venaient à l’esprit. L’un étourdissait, l’autre rendait muet. De quoi occuper les trois idiots un moment.

La galloise se positionna devant Sandro, toujours à couvert et visa l’un des deux vert et argent.

En chuchotant, mais d’une manière assez audible, elle prononça son incantation :


« Confundo ! »

Logiquement ça devrait marcher. Au pire, elle trouverait autre chose.


[H.J : A toi de voir si ça marche ou non Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Lun 5 Aoû - 17:34:24

Faire une virée nocturne dans la forêt interdite, c'était déjà énorme, la faire avec une Préfète en Chef ça l'a rendrait carrément excitante ! Mais alors tomber sur un trio débile de Serpentard en supplément, c'était la cerise sur le gâteau. Même si Sandro aurait sans aucun doute préféré tombé sur des Vert et Argent un peu moins expérimentés , c'était assez génial d'avoir l'occasion de faire tourner en bourrique le frère aîné de l'un des meilleurs amis de Sandro, d'autant plus que ce dernier n'était pas très gentil vis à vis de Nikolaï.
Du coup le Rouge et Or allait prendre plaisir à le ridiculiser grâce à la ruse.

D'autant plus qu'Aleksei semblait être le seul réellement dangereux , les deux autres n'étant que de pauvre larbins.
Alors qu'il s'approchait dangereusement des deux Gryffondor, dans l'urgence , le brun avait trouvé l'astuce de faire craquer une branche ce qui avait eut pour effet de diviser les trois Serpent.
Aleksei et l'un des deux larbins allant vers la branche, tandis que le deuxième restait beaucoup plus prêt des Sang et Or .

Il y avait là une ouverture et il fallait absolument en profiter.
Après avoir rejoins Ethel, ils s'étaient ensuite concerté pour un plan , visiblement le Préfète était d'accord avec celui proposé par le brun la machine ce mit alors en route, mais pas n'importe laquelle des machines, celles de Gryffondor.


-Incarcerem chuchota-t-il

Au même moment Perks lança le sortilège de confusion sur le Serpentard qui était resté tout seul
Il commença alors à tituber à perdre l'équilibre lorsque les chaînes en acier du Gryffondor se lièrent à ses pieds et à ses mains , il s'écroula alors sur le sol groggy.
En voilà un de moins maintenant il fallait passer aux autres, deux choix se présenter , soit ils les divisaient en nouveau, soit il les attaquer ensemble. Conscient que cette technique de diversion ne marcherait surement pas éternellement.
Il chuchota à nouveau à l’intention de la Préfète en Chef


-Bien joué, cool ce sortilège ... bon ça en fait déjà un de moins. On doit se mettre à leur place , quand il s'apercevront que l'un d'eux à disparu , quel sera leur réflexe selon toi ? Qu'est ce que tu ferais ? Personnellement je reviendrais là où ils l'avaient laissé c'est à dire par ici ...

En gros cela voulait dire qu'il fallait bouger, ou alors continuer à les attendre bien sagement, Ethel devait trancher Sandro avait dit qu'il n'agirait pas sa réfléchir ... sauf en cas d’extrême urgence bien évidement.
La meilleur tactique serait d'essayer de les contourner pendant qu'ils reviennent par ici pour se retrouver dans leur dos enfin ça c'était son avis .

Mais il fallait vite trancher car d’après ce qu'il pouvait attendre, les deux Serpentard restant avait remarqué l'absence de leur acolyte.
Ce qui ne plaisait pas à Aleksei


-Aleksei ... Où est passé Mélo ?

Visiblement c'était le prénom de celui qu'Ethel et lui avait neutralisé.
Les deux sortirent alors leur baguette , revenant légèrement vers les deux Gryffons mais pas suffisamment pour les contourner sans se mettre à découvert.
De son côté Aleksei baguette en main était furieux :


-Allez ! Amenez-vous ! Sortez de vos cachettes qu'on en finisse !!

Sandro pouvait sentir le froid émanant de ses paroles, finalement ils auraient peut-être du le ligoter en premier, même si renoncer , voir même capituler était contraire à la nature de Sandro et des Gryffondor.
Ethel et le brun finirait bien pas les avoir, mais pour l'instant que faire ?

Le Sang et Or attendait des directives venant d'Ethel depuis le début c'était plus ou moins lui qui avait proposé ses plans mais celui qu'il avait en tête ne plairait surement pas à Ethel du coup il laissait à la belle l'occasion de montrer ces talents de stratège.
Si il aurait été seul le Gryffon aurait sans doute agis différemment mais là ils étaient deux, Sandro aurait très bien pu se mettre à découvert pour attirer l'attention d'Aleksei et de son larbin pendant qu'Ethel encore dans l'ombre neutralisait ce même larbin , laissant par la suite Aleksei seul face aux deux Gryffondor, mais ça c'était qu'une idée qui avait traversé la tête d'intrépide qu'était Sandro .




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Lun 5 Aoû - 18:37:19


Le sortilège de confusion qu’avait lancé Ethel porta ses fruits : Le Serpentard visé commença à tituber à perdre l'équilibre. Sandro y apporta une petite touche personnelle en ligotant l’intrus avec des chaines. Pourquoi fallait-il toujours qu’il en fasse trop ? Etait-il réellement nécessaire de l’attacher aussi solidement.

La galloise observa la carrure du blondinet. Il devait faire aisément deux à trois têtes de plus qu’Ethel. Son corps était celui d’un batteur qui suivait un entrainement régulier. Après mûre réflexion, l’adolescente jugea que son camarade avait bien fait.

Associé à son travail, la cible n°1 était maintenant hors d’état de nuire.

Sandro félicitait déjà leur travail exécuté.


« Bien joué, cool ce sortilège ... bon ça en fait déjà un de moins. On doit se mettre à leur place, quand ils s'apercevront que l'un d'eux a disparu, quel sera leur réflexe selon toi ? Qu'est-ce que tu ferais ? Personnellement je reviendrais là où ils l'avaient laissé c'est à dire par ici ... »

La préfète observa la scène. Le serpentard gisait étendu sur le sol, inconscient. Il était évident que si ses camarades faisaient marche arrière et lui tombaient dessus, ils se douteraient de quelque chose et n’hésiteraient pas à riposter.

Déjà, il fallait dissimuler les preuves de leur passage.

Ethel avait bien une idée. Encore fallait-il que ça soit réalisable.


« Petrificus Totalus »

Le sort qu’elle lança en direction du corps du Serpentard l’immobilisa complètement. L’adolescente garda sa baguette braquée sur lui et compléta son sort par un « mobili corpus » avant de le déplacer  derrière les fourrés.

C’était tout juste. Les autres ne tardèrent pas à rappliquer.


« Aleksei ... Où est passé Mélo ? »

Merlin ! Elle devrait songer à faire taire le second.

« Allez ! Amenez-vous ! Sortez de vos cachettes qu'on en finisse !! »

Voilà que le chef de la bande rappliquait maintenant.

Ethel inspecta l’environnement naturel qui trônait autour d’eux. Il y avait d’énormes racines qui jonchaient le sol. A tel point qu’ici et là la terre craquelait naturellement. Malheureusement, Ethel ne connaissait aucun sort qui pouvait donner vie aux objets. Aucun sort prononçable.

Elle tenta de fouiller dans sa mémoire. Elle se rappelait sa quatrième année et les cours avec Ilya Shodako. Ceux de magie sans baguette. Ce n’était qu’une option facultative qui n’existait même plus cette année. A l’époque, l’adolescente avait pensé que ce serait certainement stupide de prendre des cours en plus étant donné le retard qu’elle avait accumulé à cause de la guerre. Néanmoins, elle avait choisi l’option. Il lui fallait quelque chose, de toute façon, pour compenser l’absence de cours de vol.

Lors des différentes leçons, il leur était demandé de faire le vide à l’intérieur de leur esprit pour ne visualiser que l’objet à matérialiser. Où à dématérialiser. Durant son entrainement, la gryffondor était parvenue à changer la couleur d’un objet pour le faire briller d’un rose scintillant. Elle se doutait que forcer un objet neutre à bouger était différent et serait certainement plus dur et plus fatiguant. Mais, la situation pressait. Elle n’avait pas le temps de cogiter d’avantage.

Elle regarda Sandro et lui fit signe, d’un geste de la main, de prendre un peu de distance.


« Je vais essayer quelque chose ! »

Ethel rangea alors sa baguette. Normalement, elle n’en aurait pas besoin. Elle fixa, pendant un moment, les racines de l’arbre le plus proche. Elle inspira profondément et plongea dans ses souvenirs.

*****

Elle avait alors trois ans. Elle marchait, ou plutôt titubait, dans le jardin familial. Il faisait beau et chaud. C’était l’été, à Israël. Sa mère était absente, pour la énième fois. Quant à son père, il devait encore être à une de ses réunions au consulat. La petite avait donc été laissée sous la surveillance de ses deux grands-frère, Sally-Anne étant à peine plus âgée que sa sœur de deux ans.

Toute la famille était composée de sorciers. Nul doute que la totalité des enfants disposerait de dons, mais on n’était à l’abri de rien. Les deux garçons avaient déjà fait leur preuve. Sally-Anne, pas plus tard que la veille. Quant à Ethel, on n’en savait encore rien.

Devant la petite fille, il avait un papillon posé sur une feuille. Et à quelques mètres seulement, Basile, la bestiole de Manu. Le chat semblait avoir réfléchi au menu de son repas du soir. Mais, Ethel n’était pas d’accord. Elle le trouvait joli, d’abord, ce papillon.

Le prédateur se rapprochait de plus en plus rapidement de sa proie. La petite fille, qui venait d’échapper aux regards, s’était avancée à sa poursuite, mais sans courir. Elle avait fixé la branche d’arbre qui s’était doucement secouée, faisant décoller le joli insecte.

C’est à ce moment-là qu’on avait su qu’Ethel irait à Poudlard.


*****

En se remémorant cet épisode, la jeune fille fit appel au ressentit qu’elle avait eu ce jour-là. Elle avait été heureuse. Heureuse que le petit papillon échappe aux griffes de Basile. Avant ça, en exécutant le sort, elle avait serré ses petits points. Elle voulait sauver la vie du petit papillon. De même qu’elle voulait que Sandro et elle sauvent leur peau.

En silence, donc, elle fixa les racines et fit, de nouveau, le vide dans son esprit. Après de longues secondes d’hésitation, celles-ci bougèrent enfin et se fixèrent à hauteur des genoux.

Le piège était prêt. Les Serpents pouvaient arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Mer 7 Aoû - 16:03:18

Faire face à trois Serpentard , beaucoup plus âgés en plus , n’était pas une mince affaire pour Ethel et Sandro . Ils disposaient de moins de sort mais ne manquait pas d’ingéniosité, et de ruse, ce qui dans une bataille était souvent le facteur gagnant .

Après avoir réussit à mettre en place la tactique «  Diviser pour mieux régner », l’un des Serpentard c’était retrouvé à l’écart, le moment rêvé pour les deux lions de frapper.
En combinant leur force Ethel qui lança un sortilège de confusion combiné à l’Incarcerem de Sandro parvinrent à mettre au tapis le Vert et Argent, Ethel le fit alors léviter après l’avoir pétrifié et le cacha dans un buisson tandis que ses deux compères revenaient à présent sur leurs pas afin de découvrir la raison de la mystérieuse disparition de leur camarade.

La Préfète en Chef pris alors les commandes, Sandro la sentit bizarrement apaisée puis quelques secondes plus tard, des racines c’était misent à bouger … De la Magie, sans baguette ? La Préfète se révéler être plus forte que ce que le Gryffondor aurait pu espérer  jolie piège …
Après la tactique «  Diviser pour mieux régner », ils attaquaient maintenant la phase « Piéger pour mieux frapper » et si ça marchait ça pouvait être intéressant pour les deux gryffons.



-Alors ça c’était carrément génial, faudrait que j’apprenne à faire ça moi aussi.


Et en plus de ça , le piège fonctionna trop occupé à regarder autour d’eux , Aleksei et son larbin n’avait pas prévu que le danger pouvait également venir du dessous, et rapidement les deux furent prit au piège , car les racines les avaient bloqué et ces dernière montaient à présent à hauteur des genoux. Ils étaient scellés, toutefois un doute persistait … Ils ne pouvaient plus bouger… mais leurs bras étaient libre … ce qui signifiait que les Vert et Argent pouvaient encore utiliser leur baguette…

Que faire à présent ? Attaquer Aleksei ? … C’était risqué trop risqué, il se doutait que les racines étaient forcément un piège et que donc les deux Gryffons ne se trouvaient pas bien loin, il serait sur le qui vive.
L’autre faisait beaucoup plus stupide, mais également moins inquiétant pour la suite des évènements. Que faire ?
Aleksei ? Ou l’autre débile ?

Tout devait être prit en compte finalement le choix le plus logique restait Aleksei, Sandro espérait qu’Ethel en profiterait pour mettre au tapis son complice.
Mais Aleksei de plus en plus furieux commençait à perdre patience [/i]


-Vous vous croyez malin avec vos racines, mais les racines ça prend facilement feu non ?


Il ne comptait quand même pas foutre le feu à la forêt ? Quoi que ce grand malade en était capable tant il ne respectait rien, Sandro était même un ange à côté.

-Incendio !!


Si , il venait de le faire, il avait visé quelques mètre devant lui , et brûla les racines qui commencèrent à craquer sous la puissance du feu , si les gryffons n’intervenait pas , les Vert et Argent finirait par pouvoir se libérer, tandis que certaines créatures seraient attiré , c’était un jeu dangereux mais si c’était pour éviter une catastrophe Sandro devait réagir et vite sans avoir de remords par la suite.

Il se recula un peu puis visa le feu qui commençait à prendre de l’ampleur


-Aquamenti …


Pratique ce sortilège surtout lorsqu’il avait été l’objet d’un cours de Duel l’an passé, un puissant jet d’eau sortit de la baguette du brun et alla s’écraser sur la racine puis sur Aleksei et le deuxième Serpentard, qui à présent était trempé jusqu’à l’os, ce qui attisa sa fureur.
Sandro qui avait prit le risque de se faire voir avec ce sortilège devait à présent bouger toutefois il n’en eut pas le temps
Car Aleksei venait de jeter un puissant « Expulso ».

Le brun se sentit décoller du sol, il sentait le vol plané arriver hélas pour lui,  mais pas le temps de tergiverser, à faire un vol autant que ce dernier soit utile pour Ethel.
Mouvement de rotation au niveau du poignet, un mouvement sec et rapide, regarde vocaliser sur Aleksei.

[Et paff  ça a fait de chocapic]

Un éclair de lumière rouge sortit se précipita  instantanément sur le grand Serpentard et le toucha de plein fouet, les racines devenu fragiles cédèrent et Dmitriev tomba à la renverse.
Sa baguette virvolta pour finir sa chute à quelques mètres du Gryffondor de troisième année qui pour sa part avait terminé sa chute contre un tronc d’arbre.

Il se redressa difficilement pour aller ramasser la baguette d’Aleksei , et lorsqu’il eut dans le main , il fit un sourire à Ethel , signifiant «  Je crois qu’on a gagné » . Aleksei était sans aucun doute plus puissant qu’Ethel et Sandro mais sa rage lui avait fait baisser sa garde, et à présent il était sans baguette. Et son larbin débile n’allait pas tarder à subir le même sort, mais ça serait à Ethel de s’en occuper, car le brun se tenait le bras au niveau de l’épaule. Il avait prit un sacré coup contre ce tronc d’arbre.
Il s’approcha doucement d’Ethel, visiblement le larbin de Serpentard ne comprenait, ce qui était bon pour eux, car il était distrait par la chute de son chef.
Aleksei lui rageait déjà encore plus


-Ma Baguette ! Rendez-moi ma baguette ou je vais vous anéantir …

Sandro haussa les épaules et regarda Ethel il était juste à côté d’elle à présent :

-Menace en l’air mon grand dit-il en chuchotant

Il montra la baguette du russe à sa Préfète avant de rigoler de bon cœur même si son épaule le faisait souffrir, il devait pas le montrer.
Le brun était satisfait de son action avec au passage informulé, chose qu'il n'avait jamais réussit à faire . Comme quoi les conditions sur le terrain était favorable à la progression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Jeu 8 Aoû - 7:28:38


Bon, son sortilège avait marché. On dit « Merci Ilya Shodako et sa persévérance envers Ethel. Si la jeune femme n’avait pas insisté suite aux premiers échecs de l’adolescente, celle-ci n’aurait jamais persisté et, les deux élèves ne se trouveraient pas en si bonne posture, actuellement.

Apparemment, la prestation d’Ethel avait laissé Sandro sur le derrière. Le gamin avait déjà hâte de lui arriver à la cheville
.
Patience, jeune scarabée. La pratique vient en s’entrainant.


« Alors ça c’était carrément génial, faudrait que j’apprenne à faire ça moi aussi ».

La préfète en chef adressa un clin d’œil complice à son cadet.

Aleksei, lui, semblait en manquer, de patience.


« Vous vous croyez malin avec vos racines, mais les racines ça prend facilement feu non ? »

Bon, exhiber sa fierté de Lionne, ce serait pour plus tard, hein ? Pour l’instant les choses pressaient. L’autre grand dadet d’Aleksei ne se rendrait pas aussi facilement. De ce qu’elle avait entendu de la part de Nikolaï, son ainé était plutôt du genre violent. Et alors ? Qu’il vienne !

Il était surprenant d’imaginer Ethel penser ainsi une seule seconde. Elle qui était plutôt tolérante, de manière générale. A Poudlard, elle avait peu d’ennemis, se faisant plutôt des amis dans chaque maison. Mais, pour devenir amie avec le Russe, il aurait fallu qu’elle soit comme lui. Et, fort heureusement, ce n’était pas le cas.

Sandro avait réagi rapidement, alors que le vert et argent venait de mettre le feu à un des arbres les côtoyant. Finalement, dans les situations extrèmes, l’adolescent pouvait se révéler efficace. A cet instant, la galloise était plutôt fière de lui.

Le troisième année avait rebondi pour éteindre le feu et, à la même occasion, en avait profité pour subtiliser la baguette d’Aleksei. Alors là, chapeau ! Il avait été très rapide. Tellement rapide qu’Ethel n’avait pas eu le temps de le voir bouger. Un bon point pour lui s’il espérait évoluer dans l’équipe de Quidditch par la suite.


« Ma Baguette ! Rendez-moi ma baguette ou je vais vous anéantir … »

S’ils avaient été au château, les hurlements du brun auraient sûrement réveillé tout le monde. Il fallait espérait qu’aucun habitant de la forêt ne soit dérangé d’un bon sommeil réparateur. Ethel trouvait qu’ils avaient assez chaud aux fesses comme ça pour qu’un Scroutt à Pétard vienne y ajouter son grain de sel. La cadette Perks se demandait s’il n’existait pas un sort pour remplacer la bouche du russe par une fermeture éclair. Ça pourrait s’avérer utile.

« Menace en l’air mon grand ».

Et comme si ça ne suffisait pas, Sandro renchérissait. Décidément, quand il faisait preuve de bon sens, son arrogance de lion reprenait le dessus trop rapidement.

Elle nota un détail moins amusant. Britto avait manifesté une légère grimace de douleur. Etait-il blessé quelque part ? Visiblement à l’épaule, vu comment il venait de la frotter.

Bon, il devait arrêter de faire le malin maintenant et laisser Ethel régler les choses. Et, maintenant qu’il était désarmé, Aleksei en viendrait surement aux mains. Car, à l’inverse de beaucoup, elle ne croyait pas vraiment à sa nature de « gentilhomme ». Ça c’était la facette qu’il réservait à Angelina. Et encore … Vu où cette pauvre malheureuse était à présent, il avait dû dépasser les bornes.

La cadette Perks s’autorisa une petite analyse de la situation. Deux des Serpentards étaient maintenant désarmés, il n’en restait plus qu’un. Le point positif c’était que le plus dangereux était magiquement hors d’état de nuire. Il n’en restait plus qu’un. Après ça, il leur faudrait prendre le chemin du retour. Il était hors de question qu’ils continuent leur promenade nocturne avec : 1/ des Serpentards à leurs trousses 2/ un gryffondor blessé.

Le troisième ennemi était quelques mètres plus loin. Visiblement toujours sur ses gardes, il n’avait pas bougé pour autant en entendant les protestations de son chef. Tiens, on dirait que Monsieur le Russe était finalement lâché par ses fidèles. Ethel se demandait d’ailleurs comment pouvait-on accepter de servir un débile pareil. Il leur avait proposé quoi en échange ? Certainement pas de les aider à avancer leurs devoirs de sortilèges … Quoique, vu qu’il redoublait, Aleksei devait maintenant être au point, non ?!

Ethel avait le choix : Soit elle continuait à agir sans que le russe ne la voit pour le piéger plus facilement, soit elle lui faisait finalement face. Néanmoins, elle doutait que son insigne fasse reculer la vipère. Elle choisirait donc la manière forte.

Après tout, elle en rêvait depuis sa quatrième année. Depuis qu’il lui avait manifesté son arrogance et son mépris parce qu’elle avait eu le malheur de faire fuir sa misérable petite chouette de la volière. Ou bien était-ce parce qu’il n’avait pas apprécié être surpris en train de fumer illégalement ?! A l’époque, elle n’était qu’une simple élève. Certes, elle ne devait pas se servir de son insigne pour régler ses comptes, mais après tout, Aleksei était déjà dans une situation illégale. Et elle, tout à fait dans ses droits.

Si Mc Gonagall lui posait la question, l’adolescente n’aurait qu’à répondre qu’elle avait vu l’élève et ses complices sortir en douce du château et qu’elle n’avait fait que le suivre pour les appréhender. Quant à Sandro, elle dirait qu’il l’avait sûrement suivie pour la protéger. Autant lui donner le beau rôle, pour une fois.
Finalement, elle choisit le face-à-face. Après tout, elle n’avait rien à perdre. Elle sortit à peine de l’ombre, juste pour qu’Alekesei ne distingue que sa silhouette.


« Et tu comptes faire comment sans baguette Dmitriev ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sandro Britto
    • Nombre de messages : 164
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 05/06/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur
      Baguette magique: 27,5 cm , Sequoia Giganteum, Plumes de Phénix
    avatar
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   Jeu 8 Aoû - 15:44:04



Les Gryffondors étaient en position favorable face Aleksei et ses troupes.
La « bataille » avait commencé avec la neutralisation du premier des trois Serpentards.
Ehtel avait été ensuite très brillante afin de tendre un très beau piège au deux restants.
Mais c’était sans compter sur la rage d’Aleksei qui avait tenté de mettre le feu à la forêt.
Un grand malade celui-là !
Toutefois le jeune troisième année avait trouvé la parade et était parvenu à désarmer le grand russe même si au final son épaule était légèrement endolorit mais ceci n’était qu’un détail rien de plus.

A présent le Préfète et Sandro étaient en supériorité numérique, mais aussi mentale, parce que le Serpentard restant était loin d’être le plus costaud, mais il était de loin le plus débile, plus d’inquiétude donc  désormais pour nos deux gryffons.
Dmitriev lui était fou de rage, il voulait récupérer sa baguette, et il hurlait si fort que son écho se faisait entendre au sein même de la clairière.

Les deux Rouge et Or étaient toujours caché bien sagement derrière un buisson, Ethel restait silencieuse, l’air songeuse …
Occasion rêvé donc pour le Sang et Or de se reposer un peu suite à sa blessure à l’épaule…
Après un petit moment d’analyse, Ethel finit par bouger, elle était en train de se redresser.
Ce visage là, de la personnalité d’Ethel plaisait énormément au jeune gryffon , il n’avait rien à voir avec celui qu’avait présenté la Préfète avant d’entrer dans la forêt.

Ils étaient à présent sortit de leur planque et faisait face aux Serpentards. Sandro était extrêmement confiant concernant la suite des évènements maintenant que le sorcier le plus « dangereux » était hors service.


« Et tu comptes faire comment sans baguette Dmitriev ? »


Le brun écarquilla les yeux, c’était Ethel qui venait de parler ? Elle venait bien de narguer le russe en colère ? Alors là Sandro était tout simplement ravi, elle avait du cran la Miss derrière son masque de Préfète coincé…


- Mais bon sang ! Qui êtes vous et qu’avez-vous fait à Ethel Perks !? Je ne la reconnais plus !

Aleksei lui était encore plus blasé  que tout à l’heure, rien que le fait de découvrir que c’était des Gryffondor qui l’avait battu, rien que cela était insupportable pour ce stupide Vert et Argent.

-Perks ! Tu me le paieras crois moi j’aurais ma vengeance ! Et toi aussi sale crétin de Gryffondor !

C’était au Rouge et Or qui venait de parler là ? Ce Vert et Argent était vraiment stupide, Niko n’avait absolument rien à lui envier.  
Sandro eut la brûlante envie d’en finir avec eux pour pouvoir retourner à ses recherches principales de la nuit.
Mais Sandro avait prit la décision d’attendre de voir ce qu’Ethel ferrait pour agir.


-Ethel comment as-tu osé me désarmer, rends moi ma baguette qu’on règle ça maintenant en face à face.

C’était toujours Sandro qui avait la baguette du russe et il n’avait pas vraiment prévu de lui rendre de si tôt. Et visiblement Aleksei ne savait pas que c'était le troisième année qui était parvenu à le désarmer
Sandro agita sa baguette en direction d’un buisson et le corps pétrifié de leur camarade commença à léviter, Sandro l’amena devant Aleksei puis le lâcha lourdement, c’était assez épuisant de faire léviter des corps humains.


-Vous allez finir comme ça si ça continue … Alors virez de là, on déposera ta baguette à l’extérieur de la forêt interdite.

-Je t’ai pas parlé bon à rien de Gryffondor.

Alors là il allait trop loin il valait mieux vite passer ce cas là sinon ça allait vite dégénérer.
Pour qui il se prenait lui, et surtout il ne connaissait pas le Gryffon et son caractère bien trempé surtout que le Russe était désarmé tandis que le brun était toujours en possession de sa baguette.


-C’est bien celui qui a redoublé mainte et mainte fois qui me dis ça ? … Je plains ton frère d’avoir un abruti pareil dans sa famille Dmitriev.

Il regarda Ethel un instant, elle avait l’air toujours songeuse …

-Ethel, on en finit une bonne fois pour toute, j’ai mieux à faire ce soir … Je te laisse Aleksei quelques choses me dit que tu as une dent contre lui, je me charge de l’autre  si tu n’y vois pas d’inconvénient ?

Il attendit alors une réponse, lorsque soudainement l’autre Serpentard encore en possession d’une baguette se décida enfin à bouger

-Je vais récupérer ta baguette et faire en sorte qu’ils ne t’insultent plus maître !!

Il venait vraiment de l'appeler maître ? Drôle de blague de plus dans le genre « j’attaque discrètement » on ne pouvait pas faire mieux , attendons de voir ce que Ethel et Sandro réservait à ce Vert et Argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Balade au claire de Lune [PV Ethel]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 1999-2000-