Partagez | .
 
 Plume Sagace n°5 – Novembre 2000
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Mister Hycks
    • Nombre de messages : 176
    • Age : 107
    • Date d'inscription : 24/06/2008
    avatar
  • Journaliste Anonyme
MessageSujet: Plume Sagace n°5 – Novembre 2000   Jeu 27 Juin - 18:18:31

Les prémisses d’une nouvelle maladie magique !

Depuis quelques semaines le Professeur Arsène Vawdrey, Médicomage et Professeur de Soins Magiques, mène des recherches au sein de l’Hôpital Ste Mangouste. Suite à l’apparition de symptômes particulièrement inquiétants chez certains patients du célèbre hôpital, le Médicomage s’inquiète de voir cette maladie évoluer vers une épidémie. La Plume Sagace a souhaité en savoir plus et est allée à la rencontre du Professeur Vawdrey.

Emilien Dawster : Bonjour Professeur, que pouvez-vous nous dire au sujet de cette étrange maladie ?

Professeur Vawdrey : Tout d’abord – et même si les symptômes font penser à un état grippal – nous nous trouvons face à une toute nouvelle maladie que nous n’avons encore jamais rencontrée auparavant, du moins à ma connaissance. Depuis quelques mois, les services de l’Hôpital Ste Mangouste se heurtent à des cas de grippes intraitables de manière conventionnelle et depuis quelques semaines nos patients ont commencé à développer de nouveaux symptômes, particulièrement inquiétants, qui mettent le monde de la Médicomagie en alerte.

ED : Quels sont-ils ? Y-a-t-il un moyen de les reconnaitre ?

PV : Nous sommes loin de tous les avoirs mis en lumière et il s’avère qu’ils ne sont pas les mêmes chez tous les sujets malades. Si les premiers symptômes sont les mêmes pour tout le monde, des variantes apparaissent au bout de trois semaines :

1er semaine : Incubation
2e semaine : Premiers symptômes semblables à une grippe : rhume, toux, fièvre avec frissons, douleurs généralisées…
3e semaine : Nous l’appellerons la Phase 1 : disparition de l’état grippal pour laisser place à de nouveaux symptômes dont tous n’ont pas encore été identifiés mais d’une manière générale nous pouvons constater des troubles dans l’utilisation de la magie, c’est-à-dire : perte de contrôle dans le lancer de sorts simples, difficultés à pratiquer la magie sans faire de pause, instabilité dans l’utilisation de la baguette, sortilèges amplifiés ou amenuisés. Ces symptômes ne sont pas présents de manière constante, ils vont et viennent. Nous pensons qu’ils sont en lien avec d’autres phénomènes encore non-identifiés.

1-2 mois : (Phase 2) Il semblerait que l’état d’instabilité de l’utilisation de la magie devient de plus en plus présente et s’accompagne d’un retour de fièvre, de migraines, de fatigue intense, de malaises bénins…


Nous ne souhaitons pas affoler la population sorcière, cependant il serait sage de s’inquiéter d’un état grippal inhabituel et persistant. Nous vous conseillons fortement de consulter à l’Hôpital Ste Mangouste.

ED : Avez-vous un remède à ce mal ? Comment évolue la maladie ? Pensez-vous que celle-ci soit contagieuse ?

PV : Malheureusement à ce jour il n’existe aucun remède. Nous avons certes trouvé des moyens d’atténuer les premiers symptômes en les traitants comme une grippe banale, cependant nous nous heurtons à une impuissance accablante quant aux phases suivantes. Nous ne savons pas réellement quel est l’impact de cette maladie à long terme, mais je peux déjà affirmer que certains de nos patients en sont morts. Maintenant il est encore difficile d’évaluer si ces patients sont décédés à cause de la maladie ou d’une autre cause. Quant à sa contagion, nous sommes actuellement en train d’étudier un groupe de gnomes de jardin et certains elfes de maison qui présentent les mêmes symptômes que nos cas sorciers. Nous espérons pouvoir déterminer bientôt s’il y a transmission de la maladie d’être à être et comment.

ED : Conclusions plutôt inquiétantes. Selon vos dernières interventions dans la presse, vous avez annoncé être à la tête d’un groupe de recherche qui s’est ouvert autour de la création d’un remède à cette maladie. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

PV : Fort heureusement depuis que le groupe de recherche a commencé à se constituer, nos efforts se voient récompensés rapidement par de premiers résultats plutôt réconfortant, notamment sur le traitement de l’état grippal et nous sommes déjà en train de travailler sur la première phase de la maladie. Nous espérons faire une avancée assez rapide et elle se présente plutôt sous cet angle pour le moment.

Nous sommes en pour parler avec l’Université de Magie Avancée afin d’implanter le groupe de recherche en son sein, ce qui nous permettrait de bénéficier des dernières avancées techniques et médicomagiques avec un financement non négligeable. Cela permettrait à l’UMA de développer officiellement un pôle de recherche et ainsi d’encourager ses étudiants à se lancer dans la recherche. Nous sommes donc plutôt positifs quant à l’implantation de ce pôle de recherche et nous pourrions ainsi débuter plus sérieusement nos recherches et trouver au plus vite un remède à cette maladie.

Le Magizoo entamant également des recherches de son côté, les concentrer à l’UMA serait l’occasion de réunir toutes nos informations et d’avancer de manière plus efficace en bénéficiant également du savoir des plus grands professeurs de Grande-Bretagne.

ED : Quels sont les conseils en attendant que vos recherches avancent ?

PV : Tout d’abord, ne tombons pas dans la psychose, il s’agit là pour le moment de rares cas de cette maladie que nous avons constaté. Nous ne sommes encore sûrs de rien quant à sa contagion et nous ne souhaitons pas affoler la population. Nous appelons à la prudence et surtout à l’observation des premiers symptômes à ne pas rater pour une meilleure prise en charge de la maladie.

J’en profite pour lancer un appel aux témoignages. Si nous voulons avancer efficacement et avec rapidité, nous avons besoin de recenser un maximum de cas, ce qui nous permettrait d’étayer les symptômes rencontrés et d’avoir une meilleure idée de la manière dont cette maladie se manifeste. Ceci dans le but de la traiter au mieux et d’éviter qu’une épidémie nous touche.

ED : Encore une dernière question. Faites-vous un lien entre cette maladie et le Vit Magic ? Des rumeurs courent depuis le décès tragique de Monsieur Argus Rusard, concierge à Poudlard.

PV : Pour le moment nous ne pouvons rien affirmer, mais il est vrai que nous avons remarqué que la plupart des patients observés avaient utilisés cette potion. Mais cela reste une hypothèse car les créatures magiques qui présentent les mêmes symptômes n’en ont pas utilisé. Du moins pas à ma connaissance. Cependant oui, peut-être faudrait-il utiliser ce produit avec prudence.

ED : Merci pour ces informations fort intéressantes. La Plume Sagace espère que ce pôle de recherche pourra se créer et qu’un remède sera très rapidement trouvé. Dans tous les cas nous suivrons l’avancée de vos recherches.

Emilien Dawster
Rédacteur adjoint à la Plume Sagace
Filière Générale, 4e année, section sciences politiques, spécialisé en journalisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 1999-2000-