Partagez | .
 
 TP Bota [Oaken, Marvich, Elwin, Waldon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Apollon Oaken
    • Nombre de messages : 205
    • Age : 22
    • Date d'inscription : 23/07/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcier simple
      Baguette magique: Bois de cornouiller – vibrisse de chartier –  14 cm (sans la garde :na:)
    avatar
  • Joueur de Quidditch professionnel Joueur de Quidditch professionnel
MessageSujet: TP Bota [Oaken, Marvich, Elwin, Waldon]   Lun 3 Juin - 10:12:29

Trois jours, pas une seule connerie. Presque pas une seule vanne, pas de pétard du Dr Flibuste « lâché » par accident dans les toilettes des filles, même Connard beuglait moins d'insultes que d'habitude. Un souffle de calme balayait même le dortoir d'Oaken le soir venu. Pas de musique à fond, pas de cris, de bataille d'oreillers ou d'objets plus dangereux, de discussions animées à propos de Quidditch. Rien de tout cela depuis trois jours.
Depuis la mort de Rusard, il semblait qu'Apollon ait pris un coup au moral. La quasi totalité des élèves, d'ailleurs, le regardaient d'une drôle de façon, ce qui n'arrangeait pas l'humeur maussade dans laquelle se trouvait le Gryffondor. Habituellement, il se fichait bien des qu'en dira-t-on, et prenait même un malin plaisir à nourrir les rumeurs peu glorieuses que l'on faisait courir à son sujet. En revanche, la dernière en date ne laissait pas Apollon indifférent. Comment aurait-il pu rire du fait qu'on le prenne pour le meurtrier de Rusard ? Oaken n'avait absolument rien fait. Et c'était bien là le drame. D'habitude, il avait toujours une bonne raison de se retrouver dans le bureau de Minerva McGonagall ou celui d'un professeur mécontent. Cette fois, cependant, il avait été au mauvais endroit, au mauvais moment.
Néanmoins, le jeune homme ne pouvait pas s'empêcher de s'interroger à propos de l'accident mortel qui avait frappé le concierge. Y était-il, d'une façon ou d'une autre, pour quelque chose ? Avait-ce été un genre de crise cardiaque magique, occasionnée par le préfet que Rusard haïssait tant ? Ce vieux fou n'avait certainement pas eu l'habitude de gérer et sentir le flux magique en lui. Ses nerfs avaient lâché, entraînant un débordement magique et... paf. Oui, paf, il n'y avait pas d'autres mots. Quand Apollon avait rouvert les yeux, il s'était même attendu à trouver des copeaux de Rusard.

Pire encore. Lorsque les autres ne le considéraient pas comme un assassin, ils le voyaient comme un genre de héros : celui qui avait enfin eu raison du cracmol acariâtre. Apollon trouvait cette vision des choses particulièrement dégueulasse. Aussi inconséquent, insolent, je m'en foutiste était-il, il avait des principes. Il aurait volontiers échangé sa place à ceux qui cherchaient à lui taper dans la main dès qu'ils le croisaient dans un couloir. Ils n'avaient pas été témoin du moment de sa mort, eux. Ils n'avaient pas passé plus d'une heure dans le bureau de la directrice pour raconter une, deux, trois fois ce qu'il avait vu et comment cela s'était produit. Ils n'avaient pas non plus passés deux heures à l'infirmerie, sous prétexte qu'il avait été légèrement blessé par Miss Teigne et qu'il devait être sous le choc de ce à quoi il avait assisté. Puis, autant méprisait-il Rusard, autant il n'avait jamais souhaité sa mort. C'était trop horrible de souhaiter une telle chose et ce n'était absolument pas son genre. Il avait même fini par s'énerver contre Ange lorsque celle-ci s'était montrée trop curieuse et l'avait pressé de lui donner des détails sur l'accident.

Affalé dans un fauteuil, son sac à ses pieds, Apollon écouta l'horloge du château sonner 10 heures moins le quart. Une petite Gryffondor, sûrement de première année, passa devant lui avec un air un peu paumé sur le visage. Il se leva, se préparant à aller au TP de botanique, et remarqua bien vite que la môme cherchait quelqu'un pour l'accompagner, elle aussi. Oaken passa la bandoulière de son sac sur son épaule et s'approcha avec nonchalance de la petite.


« Salut, tu cherches quelqu'un pour le TP de bota ? Tu peux venir dans mon groupe, si tu veux. On est déjà un. »

Il alla pour sourire, mais un sixième année l'interpela :
« Hé, Oaken ! Fais gaffe aux « accidents », surtout ! Ce serait con que tu causes la mort d'une première année, cette fois ! »
Des ricanements ponctuèrent la remarque du garçon et Apollon ferma une seconde les yeux en soupirant, pour ne pas s'énerver. Choisissant de répondre par le mépris, le préfet reposa son attention que la petite Marvich. Au même moment, ce fut Arabella, sa collègue préfète qui passa en trombe à côté de lui.
« Hé, Ara ! T'as quelqu'un pour le TP de Bota avec toi ? » Et, sans lui laisser le temps de répondre, il ajouta : « Super, on y va ensemble. Bon, ne traînons pas, on va être en retard. »

Voilà comment rassembler une équipe en une trente-deux secondes. Oaken passa devant, sortit de la salle commune et s'achemina jusqu'au lac, où le professeur leur avait donné rendez-vous. Une fois là-bas, il déposa ses affaires, ôta cravate, cape, chemise et chaussures, puis prit sa baguette et sa branchiflore en mains. Il ne fit même pas une remarque du style : « je me la pète à propos de mes abdos musclés ». Quand on vous disait qu'Apollon était encore sous le choc.


J'espère que ça vous conviendra ! Caleb, à toi de voir comment tu as été incrusté dans l'équipe : Par Ara ou à l'arrache, c'toi qui vois ! Very Happy

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Arabella Waldon
    • Nombre de messages : 199
    • Age : 23
    • Date d'inscription : 03/08/2009

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang Pur
      Baguette magique: 33 cm, Sorbier, nerf de dragon, étonnament maniable
    avatar
  • Éleveuse de dragons
MessageSujet: Re: TP Bota [Oaken, Marvich, Elwin, Waldon]   Lun 3 Juin - 13:13:33

HJ : Un Rp un peu court, mais bon, j'suis un peu enrhumée, pardon!



Aujourd'hui TP de botanique. Ce genre de truc c'était en équipe, non? Bah oui et devinez quoi ; Elle était toute seule! Si c'était pas une chance de cocu, tiens. Depuis le début de la semaine que la préfète s'emmerdait ferme et pourtant, même pas foutue de penser à trouver des coéquipier. Ara voulait laisser Niko respirer un peu, Kels' semblait introuvable et du coup, la voilà, dans la merde. L'adolescente fit son sac, soupirant sans cesse, espérant trouver quelque autres âmes perdues pour le TP d'ici son arrivée. En plus le jardinage magique, c'était pas trop son truc voyez. Elle rattacha ses cheveux en une longue queue de cheval, mais ce fut bien à contre cœur que la jeune fille descendit de son dortoir, parcourant à grand pas la salle commune, prête à devoir se taper les travaux de plantage de mauvaise herbe toute seule, pourtant son collègue Apollon la stoppa dans son élan.

- Hé, Ara ! T'as quelqu'un pour le TP de Bota avec toi ? La lionne alla pour répondre mais se fit stopper dans son élan. Super, on y va ensemble. Bon, ne traînons pas, on va être en retard.
- Haaa Apo, c'que j'adore quand tu prends les rennes! Ça finit jamais comme on s'y attend!

Ara sourit, un peu moqueuse. Bien sûr, elle ne faisait pas référence au décès de Rusard, à laquelle malheureusement elle avait assisté, mais c'était comme ça avec Apollon : Là on parlait TP de botanique, mais il serait bien capable de transformer des mandragores en trous noirs, volontairement ou non. La jeune fille était pareille pour être franche. En détournant le regard, Ara aperçu une première année cheveux bruns, grands yeux bleus, l'air encore un peu intimidée. Sincèrement, Arabella se retrouva un peu dans cette petite et lui adressa à elle un grand sourire.

- Ouais bon allons-y!

Tous trois prirent la direction de la serre. Pour un matin qui avait commencé dans le stress, c'était quand même déjà mieux. Et au moins pour une fois, les escaliers ne voulaient pas la faire chier. Somme toute, un assez bon matin, oui. La jeune fille se perdit dans ses pensées le long de la descente, mais alors qu'ils arrivaient dans le hall, la quatrième année remarqua un poufsouffle qui semblait être perdu. Avec ses cheveux éclatants, ça aurait été dur de le manquer. La rouge en passant à côté s'arrêta, ce serait l'hôpital qui s'fout de la charité si elle n'aidait pas quelqu'un en manque d'équipiers alors que 5 minutes plus tôt, elle même était frustrée à l'idée.

- Hé toi, tu chercherais pas des gens pour le TP de bota à tout hasard? Ramènes toi, s'tu veux!

Hey, mais au fait... c'était Elwin ce mec, non? C'était ce poufsouffle, Ara avait toujours trouvé qu'il avait la gueule d'un garçon de douze ans, même si il avait un an de plus qu'elle. Et non, c'était pas méchant, c'était pas sa faute si il avait un visage enfantin! La Gryffondor sourit pour une troisième fois dans la journée, ce qui était déjà plus que ce à quoi on aurait pu s'attendre 10 minutes avant un TP. À quatre au moins, ils feraient une bonne équipe. Et ils s'emmerderaient pas, ce qui était un plus non négligeable. Maintenant, c'était direction le jardinage magique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Deliriumblacktis.tumblr.com
  • Liloo Marvich
    • Nombre de messages : 40
    • Age : 30
    • Date d'inscription : 19/05/2013

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière Simple
      Baguette magique: Bois de charme, 23cm, ventricule de dragon
    avatar
MessageSujet: Re: TP Bota [Oaken, Marvich, Elwin, Waldon]   Mar 4 Juin - 20:10:54

Novembre : pluie et mauvaise humeur au rendez-vous. Décidément, l’hiver était loin d’être la saison favorite de Liloo. Ce temps maussade jouait avec ses nerfs, et elle n’avait qu’une envie, se blottir sous sa couette et penser… Penser à ce qu’elle deviendra plus tard, penser à son premier futur petit copain, oui, ça la travaillait, penser à ses parents qui lui manquaient un peu, penser au chat qu’elle aimerait s’acheter sur le Chemin de Traverse… D’ailleurs quel prénom pourrait-elle lui donner ?
Bientôt trois mois que la fillette avait intégré la célèbre école de Poudlard : elle s’était bien habituée à l’ambiance du château, appréciait tout particulièrement les repas dans la Grande Salle, ou tout simplement s’asseoir confortablement dans l’un des chaleureux canapés de la salle commune des lions, se laissant aller à observer ses camarades, à imaginer qui ils pouvaient bien être au fond d’eux…
Pour le moment, Liloo n’avait pas vraiment d’amis proches. D’un naturel assez réservé au premier abord, elle n’allait pas forcément d’elle-même sauter sur les gens et amorcer une conversation.
Les gens ne lui faisaient pas peur, non bien au contraire, elle était passionnée par le genre humain et par les caractéristiques de chacun… Mais il lui était plus facile d’observer que d’approcher.
Ce constat, peut être à cause de la mélancolie dans laquelle elle était plongée depuis le début des mauvais jours, la chagrinait de plus en plus. Oui c’était décidé, il lui fallait s’ouvrir aux autres, et et pourquoi pas réussir à se faire des amis…
Par qui, pas où, comment commencer ? Difficile question, mais ce serait son challenge avant la fin du mois de décembre…

La pluie s’était un peu calmée depuis ce matin, heureusement d’ailleurs car un TP de botanique l’attendait au Lac.


*Au Lac ??? Franchement, quelle idée, je vais me les geler moi…*

Pas très loin du hall d’entrée du château, elle regarda sa montre et vit 9h30 : elle avait le temps de remonter dans la salle commune des Gryffons et de s’équiper pour affronter le vent violent qui soufflait dehors.
Elle monta dans son dortoir, enfila une veste chaude au dessus de sa cape de sorcier, prit un sac en bandoulière, y enfouit des gants en laine et un bonnet. Et vu qu’on n’était jamais trop prudent : une serviette de bain molletonnée. S’il fallait plonger les mains dans le lac, elle aurait au moins de quoi se les essuyer.

Bien armée, elle descendit alors dans la salle commune des Rouge et Or. Là, elle aperçut de loin Apollon, préfet des Gryffondor et à vue de nez un sacré personnage. Liloo ne le connaissait pas personnellement, mais de ce qu’elle avait eu l’occasion de voir, ou d’entendre, il semblait être un jeune homme très particulier : plutôt beau garçon, il fallait bien l’avouer, il affichait toujours un air satisfait sur le visage et semblait toujours préparer un mauvais coup pour affoler ses professeurs, camarades bien qu’il semblait que sa cible préférée soit Rusard…
Rusard, d’ailleurs, ce pauvre ancien Cracmol avait récemment rendu l’âme. Mort dans un éboulement… dans les escaliers de Poudlard… triste fin pour cet homme qui bien que mal aimé depuis des décennies (quel âge avait-il d’ailleurs ?) faisait partie intégrante de l’histoire du château. Liloo n’avait jamais eu affaire à lui, heureusement lui semblait-il, mais la réputation de cet ancien Cracmol adepte des punitions cruelles envers les élèves et tellement aigri l’avait plus que précédé. Etrange comme sensation, mais dans le château aujourd’hui on ne parlait que de ça, et d’Apollon qui avait été surpris sur les lieux de l’incident par tous les élèves. Etait-ce là une mauvaise blague de ce dernier qui avait mal tourné ? Etrange. Aussi joueur et vilain garnement qu’il était, la petite sorcière avait du mal à voir en lui un criminel, un manipulateur au fond méchant et purement agressif. S’était-il tout simplement trouvé là par hasard ? Difficile à croire aussi en l’innocence profonde de cet Oaken…
Il n’était pas rare, c’était peu dire, de voir aujourd’hui les gens chuchoter sur le passage du préfet, et les paris allaient bon train : l’avait-il volontairement tué ? Certains semblaient quelque peu effrayés à cette idée mais d’autres commençaient à lui vouer comme un culte…
Des badges enchantés avaient été mis en circulation dans le château, on avait même essayé de lui en vendre un la dernière fois :


1 Gallion le badge à l’effigie de la nouvelle idole de ces dames : j’ai nommé le bel Apollon Oaken !

Ridicule… 1 Gallion en plus… Certains en avaient pourtant acheté : et on pouvait voir sur l’objet un Apollon conquérant, un pied sur la tête d’un Rusard désabusé, avec une Miss Teigne désormais servante d’un nouveau maitre et faisant ses besoins sur le pauvre homme.
Pire que ridicule, abject. Sincèrement elle ne pensait vraiment pas le garçon coupable de meurtre.
Perdue comme d'habitude dans ses pensées, elle n'avait pas remarqué que le jeune homme s'était levé et la regardait. Il s'adressa alors à elle avant qu'elle n'ait eu le temps d'enlever cet air bête de sa tête :


Salut, tu cherches quelqu'un pour le TP de bota ? Tu peux venir dans mon groupe, si tu veux. On est déjà un. 

Un peu surprise par cette démarche mais ravie de pouvoir faire connaissance avec son ainé, Liloo esquissa un grand sourire, certes un peu crispé, à son camarade et lui répondit, du ton le plus dégagé possible, mais avant d'avoir pu répondre quoi que ce soit, un autre élève interpella Apollon :

Hé, Oaken ! Fais gaffe aux « accidents », surtout ! Ce serait con que tu causes la mort d'une première année, cette fois ! 

Affligeant, plus qu'affligeant. Bien qu'essayant de ne rien transparaitre, Liloo était certaine d'avoir vu une once de tristesse, ou plutôt de ras-le-bol traverser les yeux du septième année.

Arabella, que Liloo avait déjà aperçu à plusieurs reprises, rejoignit elle aussi le cortège à la demande du garçon. Elle semblait malicieuse et pleine d'entrain, et la petite Marvich fut ravie de la rencontrer elle aussi. Elle lança alors un joyeux :


Salut à tous les deux ! Je m'appelle Liloo, je suis en première année, ravie de faire votre connaissance ! Bon à votre avis, c'est quoi qui nous attend au Lac, rassurez moi, on va quand même pas y mettre notre nez... de trop près ?

Le convoi était presque arrivé dans le hall quand un dernier élève le rejoignit. Le petit groupe sortit alors en direction du Lac. Le peu d'entrain qui avait animé la Rouge et Or il y a encore peu de temps s'était transformé en un bel engouement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Caleb Elwin
    • Nombre de messages : 129
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 20/11/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Origine moldue
      Baguette magique: Bois de bambou, fine et claire, 21 cm
    avatar
  • Cuisinier au Grizz'light
MessageSujet: Re: TP Bota [Oaken, Marvich, Elwin, Waldon]   Mer 5 Juin - 18:07:48

Caleb s'était enfin résolu à se lever assez tôt afin de venir à bout de la pile de devoir qu'il avait laissé s'accumuler. Avec les BUSES a la fin de l'année, les professeurs tenaient à les cravacher en permanence avec des entrainements, des dissertations et des analyses sur tout et n'importe quoi. Caleb ne s'était pas attendu a avoir autant de travail pendant la cinquième année. Le jeune sorcier n'était pas une foudre du travail, il avait plutôt tendance à se laisser dépasser lorsqu'il y en avait trop. Et cette semaine, en l'occurrence, il avait eu plutôt tendance à remettre au lendemain.

Alors en cette matinée, il s'était levé tôt et s'était mis à ses devoirs d'une façon courageuse et déterminée. Il avait déjà fini la plus grosse partie en descendant en cours et se sentit plutôt fier de lui. Il avait néanmoins somnolé pendant l'histoire de la magie, sentant le poids du réveil trop matinal, ce qui l'avait rendu un peu grognon. A la pause, il se souvint tout à coup qu'il devait faire le TP de botanique et qu'il n'avait absolument personne avec qui se mettre en équipe, tout cela parce qu'il avait complètement oublié. C'était la grande spécialité de Cal'. Il était un distrait de nature et avait tendance à oublier même les choses les plus importantes. Mais la, a 5 minutes du TP, il était marron. Il n'avait plus qu'à se pointer et le faire tout seul en espérant ne pas obtenir une trop sale note.

Le Pouffy descendit donc les escaliers bien décidé à plaider sa cause et à défendre son honneur en tant que cavalier seul. Dans le hall, il eut un sursaut d'espoir en voyant Ambrine, sa copine préfète. Malheureusement son équipe était au complet et Caleb se trouva tout déconfit. Son dernier espoir venait de s'envoler en fumée. Il resta donc un instant abasourdi dans le hall.

Tout a coup, une Gryffondor à l'air pressée mais sympathique, s'approcha de lui et s'arrêta en lui faisant la proposition de la dernière chance :


- Hé toi, tu chercherais pas des gens pour le TP de bota à tout hasard? Ramènes toi, s'tu veux!

Sautant sur l'occasion, Caleb répondit tout de suite a l'affirmative, retrouvant instantanément le sourire.
Cette fille s'appelait Arabella et même si Caleb ne la connaissait pas tant que ca, elle avait l'air sympathique et plutôt rigolote. Peut être une bonne occasion de s'amuser. Arabella lui expliqua qu'elle était déjà avec Apollon, que Caleb connaissait uniquement de nom. Le garçon avait déjà une certaine réputation à Poudlard. Lorsqu'ils arrivèrent dans le parc, Caleb vit qu'Apollon avait recruté une autre comparse, une petite Gryffondor de première année que le Pouffy ne connaissait pas. Ca faisait beaucoup de rouge et or et heureusement pas de Serpentards !

La petite se présenta et Caleb la salua, ainsi qu'Apollon, tour à tour :


- Salut ! Moi c'est Caleb, enchanté tous les deux. Vous me sauvez la vie, j'avais complètement oublié ce TP. Et tout d'un coup, me voila entouré d'une super équipe !!!


Il leur sourit en espérant qu'ils allaient bien s'amuser tout en récoltant une bonne note. C'était l'idéal, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Apollon Oaken
    • Nombre de messages : 205
    • Age : 22
    • Date d'inscription : 23/07/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcier simple
      Baguette magique: Bois de cornouiller – vibrisse de chartier –  14 cm (sans la garde :na:)
    avatar
  • Joueur de Quidditch professionnel Joueur de Quidditch professionnel
MessageSujet: Re: TP Bota [Oaken, Marvich, Elwin, Waldon]   Lun 1 Juil - 17:32:52

Un sourire un peu plus enjoué passa sur le visage d'Apollon, à la remarque d'Ara. S'il n'avait jamais fréquenté plus que cela Arabella, en dehors de leurs obligations de préfets, il appréciait plutôt bien la jeune fille, d'une façon intuitive. Elle avait cet air sympathique, bien qu'on lisait sur son visage qu'elle ne manquait pas pour autant de caractère.
La petite qu'il avait embarqué en profita pour se présenter, en prenant le soin de préciser qu'elle était en première année. À sa bouille, c'était une évidence qu'elle entamait seulement sa scolarité à Poudlard, mais pour une fois, Apollon prit soin de ne pas être désobligeant. Ses camarades d'école étaient tellement pénibles avec lui, ces derniers jours, qu'il était trop heureux de trouver des gens se laissant aborder sans le regarder avec un air terrifié, pour les vanner en retour.


« T'as pas lu le panneau d'affichage ? Il faut plonger dans le lac pour cueillir des cryptocorynes dorées. Mais t'inquiète, t'es avec deux préfets et les strangulots nagent généralement plus dans les profondeurs que près du rivage. »

Rétorqua Apollon sur un ton détaché, tout en s'engageant dans les couloirs du château. À peine avaient-ils traversé la moitié du hall que Waldon alla apostropher Caleb, le préfet des Poufsouffle, qui errait là, tout seul, comme une âme en peine.

« Yo, Elwin. »

Lâcha Apollon, avant que celui-ci ne se présente, tout enthousiaste à l'idée de ne pas se trouver seul à faire le TP. Tu m'étonnes. Déjà que ça n'allait pas être marrant de plonger dans le lac en plein mois de Novembre, ç'aurait été la loose que de devoir se dépatouiller seul.

« On sera pas trop de quatre si on veut sortir du lac avant de finir gelé. Allez, go ! »

D'un pas vif, Apollon précéda les trois autres jusqu'au lac. À peine s'était-il débarrassé de sa chemise que la préfète des Poufsouffle, celle-là même qui était loin d'être aussi sage qu'elle en avait l'air, s'approcha de lui et le regarda avec un air un peu con. Apollon fronça les sourcils, passablement surpris. Qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Il ne le su jamais, car la troisième année bafouilla avant de balancer une ineptie. Apollon haussa lentement le sourcil droit, tout en dévisageant Illunia qui rougissait à vue d'oeil.

« Je ne savais pas que tu étais métamorphotomate. »

Balança-t-il en retour, de but en blanc. Cela avait été plus fort que lui. Le comportement des autres à son égard l’insupportait de plus en plus. Ne pouvaient-ils pas lui lâcher la grappe, plutôt que de l'observer comme un type à plaindre, un héros, ou encore un psychopathe ? En tout cas, il ne sut si c'était sa réplique ou la propre bêtise d'Ambrine, mais celle-ci s'enfuit littéralement en apercevant le préfet des Serpentard. De son côté, Apollon s'abstint de jeter un regard aux autres, desquels il ne voulait pas entendre la moindre remarque, ou voir la gêne potentielle sur leur visage.

Ôtant chaussures et chaussettes, le jeune homme laissa traîner son regard sur le lac, dont la surface lisse brillait sous les quelques rayons de soleil.


« Tout le monde a sa branchiflore ? Je propose de rester ensemble pour éviter les problèmes. Liloo – c'est bien ça ton prénom ? – t'éloigne surtout pas, ce serait con que tu te fasses bouffer par le calmar géant. C'est encore jamais arrivé mais une fois serait déjà de trop, j'pense. »

Oaken s'approcha de la rive et glissa un pied dans l'eau, avant de le retirer en grimaçant. Par Merlin, l'eau était au moins à -8000 degrés ! Ils allaient finir les orteils bleus avec ce TP. Si c'étaient seulement les orteils...

« Fais gaffe Elwin, c'est un coup à finir avec une épingle à la place de la b...atte. »

Voulut-il plaisanter, avant de se rappeler la présence d'une gosse de onze à trois pas de lui. Pour s'éviter de dire une connerie de plus, Apollon enfourna à contre cœur la branchiflore dans sa bouche, malgré l'apparence plutôt répugnante de celle-ci. D'ailleurs, le goût et la texture étaient à la hauteur de la tronche de cette plante. Le préfet s'efforça d'avaler, et il sentit la boule que formait la branchiflore glisser douloureusement le long de son œsophage.



« Putain, c'est dégueulasse ! »

Râla-t-il, des larmes dans les yeux. Trois secondes plus tard, il sentit quelque chose de désagréable se produire de part et d'autre de sa gorge. Instinctivement, Apollon glissa les mains autour de son cou et sentit, sous ses doigts, deux orifices percer sa peau et s'étendre en longueur. Peau qui, d'ailleurs, lui sembla bientôt différente de sa texture habituelle. C'était quoi, ce délire ? Apollon baissa ses mains sous ses yeux et découvrit, non sans stupeur, que ses doigts étaient désormais palmés. Il glissa de nouveau le pied dans l'eau (palmé lui aussi, il devait avoir une belle gueule d'homme poisson), mais cette fois-ci, l'onde lui parut beaucoup moins froide qu'auparavant. C'était, même, largement supportable.

« Au fait, j'propose qu'y en ait un ou deux qui portent pendant que les autres prennent les plantes. Qui se dévoue ? »



Désolé pour le temps que j'ai mis à répondre, j'ai manqué de temps pour le RP ces derniers jours ^^'

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: TP Bota [Oaken, Marvich, Elwin, Waldon]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 1999-2000-