Partagez | .
 
 Que puis-je faire pour vous ? [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Lynn Bower
    • Nombre de messages : 824
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 20/02/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-pur
      Baguette magique: En bois de cèdre, 28 centimètres, souple, contenant une plume de Phoenix
    avatar
  • Créatrice d'Artefacts enchantés Créatrice d'Artefacts enchantés
MessageSujet: Que puis-je faire pour vous ? [Libre]   Mar 30 Avr - 12:44:57

Lynn avait du rassembler tout son courage pour se rendre jusqu'à l'appartement de Matthew. Le souvenir de leur dernière conversation, au beau milieu du bureau des Aurors, lui était encore pénible​. Elle savait néanmoins qu'il avait raison. Elle lui devait la vérité, elle devait se battre pour lui et pour leur histoire. ​
​Il lui avait fallu deux jours pour se préparer. Deux jours où elle n'avait pratiquement pas adressé la parole à Aïlin, perdue dans ses pensées et ses réflexions. Même si elle tentait au mieux de masquer sa rancœur, l 'ambiance au manoir était pesante. ​
​Heureusement qu'elle passait ses journées à la boutique car elle n'aurait pas pu supporter les passer enfermée dans la demeure de son enfance. Il lui était difficile d'imaginer que les rouages grippés de la justice s'étaient déjà mis en route pour faire sortir Torin de prison. Chaque heure passée semblait rapprocher le moment de sa libération et rien n'aurait pu angoisser davantage la jeune femme. Elle s'était déjà penchée sur l'enchantement qui scelleraient leur pacte de non-violence mais c'était un travail minutieux et délicat. Il lui faudrait des semaines pour parvenir au résultat qu'elle souhaitait et elle n'était pas certaine d'avoir autant de temps devant elle. Il lui faudrait y consacrer toute son énergie. Mais avant ça, elle devait arranger les choses avec Matthew... si tant est qu'elles puissent être arrangées... ​
​ Elle n'en était plus si sûre. Étaient-ils encore un couple ? ​
​Et si oui, le resteraient-ils quand elle lui aurait annoncé ce qui se passait déjà en coulisse ?

Essayant de repousser ces pensées qu'elle ruminait depuis deux jours, lui refusant même le répit dans son sommeil, elle frappa à la porte. ​


- Lynn...
- Il faut qu'on parle, je peux entrer ?
Il acquiesça et se décala pour la laisser franchir le seuil.
- Tu veux boire quelque chose ? Proposa-t-il.
Elle secoua la tête et lui fit face, levant les yeux pour plonger son regard dans le sien.

- Aïlin va faire libérer Torin.
L'Auror recula comme s'il avait été giflé.
- Quoi ?
- Je ne savais pas comment te le dire... j'ai eu tort et je suis désolée... mais... tout ça est arrivé tellement vite, je...
- Attends, ralenti. Je ne comprends pas, Lynn, tu m'as dit toi-même qu'Aïlin ne s'arrêterait pas tant qu'il ne l'aurait pas tué !
- C'est ce que je croyais. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé... j'ai cru que Torin avait peut-être utilisé la légilimencie sur lui, mais il affirme le contraire... il a l'air d'être lui-même...
- Tu veux dire mise à part le fait qu'il veuille faire libérer un meurtrier multirécidiviste ? Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez lui ? Après ce que Torin vous a fait ! Après tout ce qu'il t'a fait subir ! Tu ne peux pas le laisser faire ça, Lynn. Je peux en toucher deux mots à Irons, j'ai confiance en lui, il nous aidera.
- Non ! On ne peut en parler à personne ! Torin sait tout... pour Carpenter, pour mon père... S'il en parle à qui que ce soit, s'il parvient à insuffler le moindre doute, ils rouvriront ces deux enquêtes et ça sera la fin pour Aïlin et moi. Irons n'hésitera pas une seconde à nous envoyer croupir en prison avec Torin. Et ta carrière est finie s'il apprend que tu étais au courant !
Lynn soupira et s'assit sur le canapé.
- Je ne peux pas faire autrement... ce n'est pas ce que je veux, mais je n'ai pas le choix. Si j'abandonne Aïlin, Torin aura le champ libre pour en faire tout ce qu'il voudra...
- C'est de la folie ! Il y a forcément un moyen ! S'écria l'Auror en commençant à faire les cent pas.
- J'ai tourné ça dans tous les sens, Matthew. Je ne peux rien faire... Aïlin ne m'écoute plus, il n'écoute plus personne ! Je ne peux pas le faire changer d'avis et si je me retourne contre lui...
Si elle faisait ça, ils étaient perdus. Elle avait l'horrible sentiment qu'elle était le dernier rempart avant que son frère ne sombre dans la folie et les ténèbres. Un rempart tellement fragile qu'elle ne pouvait pas prendre le moindre risque de le voir tomber. Alors oui, peut-être qu'elle aurait pu se dresser contre lui, se soulever contre la libération de Torin, mais sans garantie aucune que cela soit suffisant, elle pouvait tout perdre. Et elle n'était pas prête à prendre ce risque.
- ...Non je ne peux pas, Matt. Je suis la dernière personne au monde à me soucier encore de ce qu'il peut lui arriver et même s'il ne le voit pas, il faut que je sois à ses côtés. Il a besoin de moi !
Matthew passa ses mains sur son visage dans un signe qui trahissait à la fois son épuisement et son agacement.
- Non, ce dont il a besoin c'est d'une thérapie ! Ton frère a complètement perdu l'esprit ! Qu'est-ce qui empêchera Torin de vous tuer tous les deux lorsqu'il sera dehors ?
- Un pacte de sang.
L'Auror cessa de tourner en rond pour la dévisager.
- Un pacte de sang ? Répéta-t-il, intrigué.
- Un enchantement qui l'empêchera de nous nuire.
- Tu peux faire ça ? Demanda-t-il d'un air à la fois surpris et admiratif.
- J'y travaille.
- Tu crois vraiment qu'il acceptera ?
- Il l'a déjà fait. Mais je l'y contraindrai si nécessaire.
Il y eut quelques instants de silence et il vint la rejoindre sur le canapé, pensif.
- C'est une bonne idée, admit-il avec un soupir.
- C'est lâche... répliqua-t-elle avec dégoût.
- Non, Lynn, murmura-t-il en prenant sa main, c'est prudent. Et il faut que tu sois prudente.
- En faisant ça, je ne serai plus capable non plus de m'en prendre à lui...
- C'est aussi bien, dit-il avec un petit sourire. Je ne voulais pas que tu ais à le faire.
Il posa doucement son front contre le sien et lui caressa la joue du bout des doigts:
- Je déteste l'idée de le savoir dehors, mais je supporte encore moins la perspective qu'il te fasse du mal.
Elle sentit ses yeux s'embuer et préféra les fermer lorsqu'il l'attira contre lui pour la serrer dans ses bras.
- Tu m'as manqué...
- Toi aussi.
- J'ai été odieuse avec toi.
- Tu avais peur mais tu aurais du m'en parler tout de suite. Bon sang, Lynn, tu sais que tu peux me faire confiance !
- Oui, je sais mais je ne voulais pas te mêler à tout ça... je ne savais pas comment t'en parler après ce qu'il a fait à Alicia... je... après tout ce que ma famille a fait subir à la tienne... j'ai l'impression de te trahir...
Il se détacha d'elle pour prendre son visage entre ses mains.
- Ce n'est pas ta faute, tu n'y es pour rien.
- Mais je ne cherche pas non plus à les arrêter !
- Ce n'est pas à toi de le faire. Torin n'est pas encore sortit. Si ça arrive, il finira tôt ou tard par faire un faux pas et on l'enverra croupir à Azkaban, comme il le mérite.
- Mais est-ce que tu pourras vivre en le sachant libre ? Est-ce que tu pourras me pardonner ?
- Lynn, qu'est-ce que tu racontes ? Ce n'est pas à toi que j'en veux, tu le sais, pas vrai ?
- Tu finiras par me haïr, Matt... je veux me battre pour toi, pour notre histoire, je le veux vraiment, mais ma famille finira par tout détruire ! Tu seras malheureux à cause de moi ! Tu...
Il la fit taire en l'embrassant soudainement et toutes ses protestations s'évanouirent sous ses baisers.
- Je t'aime, Lynn Bower.
- Matt...
- Je t'aime. Répéta-t-il avec conviction. Et ta famille n'y changera rien.
Émue, la jeune femme se tut. Que pouvait-elle répondre à ça ? Alors, elle se colla contre lui et lui rendit ses baisers passionnés avec ferveur.





Il était surprenant de constater à quel point l'écoulement du temps était aléatoire. Elle pouvait passer des heures plongées dans ses livres et ses parchemins sans même s'en rendre compte ou bien subir péniblement chaque minute dès lors qu'elle n'avait pas l'esprit ou les mains occupés. Lynn avait donc redoublé de travail ces derniers temps pour ne pas avoir à affronter ses angoisses. Il lui semblait avoir trop de temps. Il lui semblait ne pas en avoir assez. Il glissait entre ses doigts sans qu'elle puisse l'arrêter, la rapprochant toujours plus vite de la libération de Torin. Ses recherches sur l'enchantement qu'elle mettait au point lui demandaient une concentration de tous les instants et pourtant, elle continuait parallèlement à travailler sans relâche pour la boutique. Matthew lui avait conseillé de ralentir, mais elle ne pouvait pas. Dès qu'elle s'arrêtait, ses pensées la torturaient et mettait en péril ses projets. Elle était fatiguée de livrer bataille contre elle-même et n'avait trouvé que cette solution pour ne pas sombrer.
De nouveaux clients continuaient de se presser chez LB pour constater eux-même de l'intérêt de cette toute jeune marque. Les enchantements de l'ex-lionne rencontraient un franc succès qui ne manquait pas de continuer à l'étonner, mais elle était toujours ravi lorsqu'on venait à elle dans l'espoir qu'elle réalise leurs fantaisies. Si tout était partie de ses amulettes, qu'elle continuait à produire en grande quantité, elle se diversifiait chaque jour un peu plus à tel point que sa carte de visite annonçait désormais "Créatrice d'artefacts enchantés". Elle était capable de répondre à quasiment toutes les demandes et c'était justement ce qu'on recherchait chez elle. Si les affaires continuaient à se développer, elle pourrait embaucher quelqu'un à temps plein et à terme, pourquoi pas, ouvrir une deuxième boutique à Pré-au-Lard. Tout cela était terriblement excitant et l'aidait à tenir bon au milieu du tumulte Bower.

La clochette de la porte de la boutique sortit Lynn de ses pensées. Elle releva la tête de la montre à gousset sur laquelle elle travaillait, et plaqua un sourire sur ses lèvres pour saluer la personne qui venait d'entrer.


- Bonjour, Bienvenue chez Lady Bower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sheena Stormcrow
    • Nombre de messages : 47
    • Age : 24
    • Date d'inscription : 24/03/2013

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière Simple
      Baguette magique: Plume de Phenix, bois de cèdre, 28 cm, plus rigide que souple.
    avatar
  • Langue-de-Plomb Langue-de-Plomb
MessageSujet: Re: Que puis-je faire pour vous ? [Libre]   Mar 28 Mai - 16:38:59

La jeune fille tenait dans ses mains un grand carton dont elle savait le contenu exagérément fragile et précieux. Aussi se décida-t-elle à utiliser son pied droit afin de « toquer » à la lourde porte de bois derrière laquelle se trouvait le nouveau propriétaire du contenu qu’elle transportait dans la boîte de couleur brune d’où émanait une sorte de ronronnement grinçant. Le temps était humide, une brise fraîche venait caresser son dos et la pluie qui avait cessé quelques instants plus tôt ne tarderait pas à revenir ; c’est pourquoi elle espérait vivement que le propriétaire de la maison ne la laisserait pas attendre trop longtemps sur le palier. Enfin, la porte s’ouvrit dans un grincement sinistre, laissant apparaître un sorcier bedonnant, et dont la mise était celle des érudits peu enclins à accueillir des visiteurs : une vieille robe de chambre, des lunettes aux verres si épais que l’on eut dit des fonds de bouteilles et qui grossissaient comiquement les yeux de leur porteur, enfin, il portait sous son bras des dizaines de parchemins aux lignes parcourus de runes anciennes. L’homme la jaugea d’un air ahuri derrière ses culs de bouteilles.

-Que voulez-vous ?

-Je viens vous apporter votre commande, dit-elle en montrant le colis. Vous savez, celle que vous avez adressé au magasin de ma mère...la Poudre Cimetière…rajouta-t-elle devant l’air dubitatif du client.

Le vieil homme posa son regard sur la boite et ses yeux s’arrondirent soudain. Il laissa tomber ses papier sur le sol et s’exclama :

-Oh vous …vous me l’apportez ? Vous en avez enfin reçu ?!

Il arracha la boîte des mains de la jeune poufsouffle et en ouvrit le couvercle afin d’en voir le contenu .

-Ohhhh enfin vous voila….

Il plongea la main dans la boîte afin d’en extraire le contenu qu’il porta dans sa main et qu’il regarda comme s’il s’agissait d’une adorable poussin. En réalité il tenait au creux de sa paume une espèce rarissime et dont la seule commande au magasin des Stormcrow leur avait rapporté une somme si faramineuse que la mère de Sheena en était tombée dans les pommes. La bestiole en question était un runespoor, espèce au commerce si règlementé qu’il était presque impossible de s’en procurer sans être tenté par la marché noir si l’on avait pas quelques relations efficaces, la plupart des acquéreurs potentiels se voyant souvent attribué un délai d’attente de plusieurs années. Le jeune serpent à trois têtes était endormi dans la main de son nouveau propriétaire, ses trois cous entremêlés formaient un nœud assez impressionant.

-Vous avez au fond de la boîte une liste d’instructions afin de vous en occuper au mieux. Ma mère vous conseille quand même de ne pas abuser des tranquillisants si jamais les têtes venaient à se battre, et vous conseille plutôt de vous adresser à un professionnel pour les dresser et au pire de leur confectionner des muselières.

Le sorcier, toujours en adoration devant le serpent tricéphale qu’il tenait dans sa main, hocha la tête d’un air vague. Sheena sentait que sa mission était terminée, elle salua donc le sorcier et repartit dans la rue, remontant le chemin de Traverse afin de rejoindre la boutique où elle avait grandi.
Malgré le temps instable et les pavés encore mouillés, de nombreux sorciers se pressaient dans la rue marchande dans un joyeux bruit de foule. Tandis qu’elle marchait, la jeune sorcière rajusta sa cape bleue-nuit sur ses épaules et marqua un temps d’arrêt . Elle venait de s’arrêter devant une boutique dont ses amis ne cessaient de vanter les mérites : « L.B. Accessoires magiques ». Bien que toute récente, cette boutique avait connu un joli succès et on ne tarissait pas d’éloge à son sujet. Depuis qu’on lui en avait parlé, Sheena était intriguée par cette boutique mystérieuse qui parvenait si bien à satisfaire ses clients, mais elle n’avait pas encore très bien compris ce que l’on pouvait bien y trouver de si particulier. Elle n’avait encore jamais eu le loisir, ou le courage peut être, d’y entrer. Etant donné qu’elle avait amené la livraison à bon port, elle considéra qu’elle n’avait pas à se presser pour rentrer chez elle et qu’elle pouvait se permettre une petite pause en allant visiter la dite boutique. C’est le cœur rempli d’une légère appréhension qu’elle poussa donc la porte de l’échoppe et qu’elle en franchit le seuil alors qu’une clochette marquait son entrée.


-Bonjour, Bienvenue chez Lady Bower !

Elle tourna ses yeux noirs aussi noirs que des onyx vers la voix qu’elle venait d’entendre. La sorcière qui l’accueillait était penchée sur ce qui semblait sa table de travail et tenait entre ses doigts une montre à gousset. La poufsouffle fut surprise de voir à quel point la propriétaire de l’endroit était jeune mais ne le montra pas, afin de rester polie tout de même. Elle rendit son sourire à la sorcière brune et ne put lâcher entre ses lèvres qu’un timide :

-Bonjour…

En effet elle se trouvait bien embêtée. Visiblement la sorcière attendait d’elle qu’elle parle et sans doute qu’elle lui adresse une commande ; sauf que Sheena ne savait absolument pas ce que l’on pouvait commander ici ! Bien qu'elle soit loin d'être timide en temps normal, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise dans cet endroit qui regorgeait d'objets plus bizarres les uns que les autres.

-Euh…J’ai entendu dire beaucoup de bien sur votre boutique…et je suis venue…par curiosité.

Quelle belle entrée en matière ! Avec son ton hésitant et son esprit qui n’arrêtait pas de se demander ce qu’elle était venue faire ici, la jeune sorcière se sentait plutôt idiote. Elle espérait qu’elle ne faisait pas perdre son temps à la jeune femme, d’autant plus qu’elle avait sortie la sorcière d’un travail qui semblait minutieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Lynn Bower
    • Nombre de messages : 824
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 20/02/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-pur
      Baguette magique: En bois de cèdre, 28 centimètres, souple, contenant une plume de Phoenix
    avatar
  • Créatrice d'Artefacts enchantés Créatrice d'Artefacts enchantés
MessageSujet: Re: Que puis-je faire pour vous ? [Libre]   Jeu 30 Mai - 10:08:24

La jeune femme, pas beaucoup plus jeune qu'elle, qui entra dans la boutique venait pour la première fois, Lynn en était certaine. La période était propice à ces élèves de Poudlard qui ne pouvaient venir à la boutique en dehors des vacances scolaires. Elle était toujours ravie de les accueillir et leur promettait que si les choses continuaient à aller aussi bien, elle ouvrirait une autre boutique à Pré-au-Lard rapidement. La jeune femme au teint d'ébène semblait curieusement embarrassée et Lynn lui offrit un sourire encourageant.

Citation :
-Euh…J’ai entendu dire beaucoup de bien sur votre boutique…et je suis venue…par curiosité.

Lynn se mit à rire et acquiesça, flattée :

- Merci, cela me paraît être une excellente raison pour une première visite ! Je te laisse jeter un coup d’œil ? A moins que tu ais des questions ? N'hésites pas, ton arrivée est l'excuse idéale pour une petite pause !

Ho oui il était temps de prendre une pause bien méritée. Elle fit jouer ses doigts pour les assouplir. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était penchée sur cette montre, mais le travail minutieux qu'elle nécessitait lui avait engourdi les mains et fatigué les yeux. Elle se leva pour se déraidir et réactiver la circulation sanguine dans son corps avant de réarranger quelques petites choses par-ci par-là. Elle avait terminé deux commandes dans la matinée et en profita pour les envoyer à leur destinataires. Il y avait une superbe parrure, collier, boucles d'oreilles et bague, à base de labradorite et d'acier gravé. Lynn avait choisie les pierres les plus lumineuses et leurs reflets étaient magnifiques. L'enchantement et les runes qu'elle y avait apporté renforceraient les propriétés de protection des pierres. Elle déposa ses œuvres dans un écrin au logo Lady Bower et l'entoura d'un joli ruban puis elle écrivit quelques lignes sur un parchemin, auquel elle aposa son sceau de cire et déposa le tout dans une boîte sur laquelle elle inscrivit l'adresse. Travailler la labradorite avait été si agréable et réconfortant que Lynn avait décidé de se créer un bijou pour elle-même avec cette pierre dès que possible. Elle n'avait pas encore eu le temps de s'en occuper, mais au vu de la situation de crise qu'elle traversait, les propriétés apaisantes et réconfortantes de la labradorite ne pourraient que lui être bénéfique. Elle passa au second paquet, plus volumineux et encombrant, une canne en bois magnifiquement travaillée, au pommeau finement ciselé. Alan l'avait aidé sur ce projet, et elle en était particulièrement fière. L'enchantement qu'elle y avait ajouté soulagerait les douleurs de son propriétaire qui était plus qu'impatient de l'avoir. Elle se servit cette fois de sa baguette pour l'empaqueter, ajouta son parchemin, son sceau et se tourna vers la demoiselle:

- Tu as vu quelque chose qui te plaît ? Demanda-t-elle avec un sourire aimable. Je créé chaque article et chaque enchantement moi-même, je peux aussi les défaire ou les modifier selon les envies de leur destinataires.

Lynn adorait parler de son travail au grand damne de son frère. Mais elle était passionnée par les enchantements et dessinait depuis toute petite. Créer bijoux, vêtements ou accessoires divers personnalisés était un travail toujours différent et le partager avec ses clients était toujours agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Sheena Stormcrow
    • Nombre de messages : 47
    • Age : 24
    • Date d'inscription : 24/03/2013

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière Simple
      Baguette magique: Plume de Phenix, bois de cèdre, 28 cm, plus rigide que souple.
    avatar
  • Langue-de-Plomb Langue-de-Plomb
MessageSujet: Re: Que puis-je faire pour vous ? [Libre]   Jeu 11 Juil - 9:09:09

HRP
Spoiler:
 

- Merci, cela me paraît être une excellente raison pour une première visite ! Je te laisse jeter un coup d’œil ? A moins que tu ais des questions ? N'hésites pas, ton arrivée est l'excuse idéale pour une petite pause !

Sheena hocha la tête en signe d’approbation, un franc sourire aux lèvres. Fureter était une des choses qu’elle maîtrisait le mieux, et elle se fit une joie de partir à la découverte de la boutique et des objets étranges qu’elle abritait. Elle longeait les présentoirs d’un pas lent, regardant chaque objet d’un œil scrutateur et curieux. A chaque fois que ses yeux se posaient sur une bague, un collier ou un pendentif elle ne pouvait s’empêcher de se demander avec une pointe d’inquiétude quel enchantement ou sortilège pouvait bien les entourer…Et s’il était bien prudent de garder si près les uns des autres des sortilèges qui semblaient aussi complexes que différents. Enfin…la boutique était encore debout et il ne semblait pas encore y avoir eu d’explosion ou une autre catastrophe du genre, ce qui était plutôt rassurant quant à la maîtrise qu’avait la sorcière sur ses œuvres. L’ouvrage de chaque bijou était si raffiné et abouti que Sheena ne pouvait s’empêcher de regarder avec une moue admirative sur le visage chaque invention de Lynn Bower. Le travail de la jeune femme était tout bonnement incroyable, raffiné et recherché, il faisait appel à des connaissances profondes en matière de sortilèges, de runes, peut-être même un peu d’alchimie et surtout, en gemmologie. La poufsouffle reconnu d’ailleurs, incrustées dans les parures, quelques pierres aux propriétés rarissimes et qu’elle avait déjà vu dans la boutique de sa mère, la Poudre Cimetière. Elle tenait d’ailleurs son sens de l’observation affuté de l’éducation que sa mère lui avait apporté dans le domaine des matériaux et matières enchantées et magiques ; ce qui lui permettait de reconnaitre rapidement certains éléments qui ornaient les amulettes et autres bijoux. Elle avançait la main vers une bague pour en toucher le métal à l’aspect étrange et gravé de runes tout aussi incompréhensibles aux yeux de la jeune sorcière lorsque la voix de la propriétaire de l’échoppe stoppa son geste

-Tu as vu quelque chose qui te plaît ? Je créé chaque article et chaque enchantement moi-même, je peux aussi les défaire ou les modifier selon les envies de leur destinataires.

Rétractant son bras, la jeune fille se tourna vers Lynn.


-Je…Enfin…C’est vraiment merveilleux tout ce que vous faîtes. Comment arrivez-vous à rattacher un sortilège à un simple bracelet ? Et est-ce que les sorts sont actifs éternellement ou seulement temporairement ? Et les métaux ? Devez-vous les fabriquer vous-mêmes ou ne sont-ils que des matériaux ordinaires ?

Elle lui adressa un sourire d’excuse.

-Excusez-moi, je dois vous ennuyer avec toutes mes questions…Et puis peut-être qu’il s’agit là de dossiers top secrets qui ne se transmettent que de génération en génération au sein d’une famille. Rajouta-t-elle sur le ton de la plaisanterie.

Elle espérait cependant vivement que la belle brune lui réponde car les recherches et expériences qu’elle devait appliquer pour son travail ressemblaient fortement à ce que Sheena aimerait faire après ses études. Sans oublier que, comme toute femme au cœur de pie qui se respecte, elle adorait les bijoux et les ornements…Et ceux de Lady Bower étaient particulièrement beaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que puis-je faire pour vous ? [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 1999-2000-