Partagez | .
 
 Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Altaïr
    • Nombre de messages : 137
    • Age : 53
    • Date d'inscription : 14/07/2007
    avatar
MessageSujet: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Mer 24 Avr - 20:47:37

Au matin du 31 Octobre, les étudiants et professeurs de la prestigieuse Université de Magie Avancée avaient pu découvrir un spectacle enchanteur en sortant de leur chambre. En effet, l'établissement avait été entièrement décorée à l'occasion d'Halloween, et d'épaisses tentures orange et noir couvraient les murs. Les lumières avaient été tamisées et les fenêtres obstruées par un sortilège d'obscurité, plongeant la population dans une pénombre digne d'un château hanté.
D'énormes citrouilles flottaient dans le grand hall, dans lesquelles des flammèches rouges ou noires brûlaient en allumant le regard et le sourire maléfiques des cucurbitacés. Des squelettes enchantés déambulaient dans l'université, certains vêtus de guenilles et tentant d'effrayer ceux qui passaient sur leur chemin, d'autres en smoking offrant galamment une rose noire aux étudiantes qu'ils croisaient, qu'elles devraient, le soir venu, porter sur elles.
Ce n'étaient pas les seules énergumènes étranges que les étudiants avaient pu rencontrer, tout au long de cette terrifiante journée. Ainsi, on pouvait aussi tomber sur une fée mutine ou un lutin maléfique qui posaient une énigme à leur cible. Ceux qui ne trouvaient pas la bonne réponse se trouvaient transformés en momie pour quelques minutes, ou quelques heures pour les plus malchanceux.
En bref, l'ambiance était à la fête, et même les cours n'échappaient pas à l'atmosphère bon enfant de l'UMA. Les rires résonnaient lorsque le pupitre d'un professeur s'élevait dans les airs en tourbillonnant ou que les bancs des amphithéâtres se mettaient à trembler en grondant.

Le soir venu, les portes du Magic Night Club s'ouvrirent et les étudiants, sommés d'être en tenue de bal et masqués, se firent accueillir par les squelettes en smoking, qui leur remettait à chacun deux drôles de listes sur une feuille de parchemin rouge.
À l'intérieur, de grand lustres poussiéreux tournaient dans une valse hypnotique au-dessous du plafond, répandant dans la salle un jeu d'ombres et de lumières qui se prêtait fort bien à l'ambiance. De part et d'autre du club, d'énormes buffets avaient été dressés et croulaient sous les mets les plus variés, de la pâtisserie digne d'un maître français aux spécialités les plus étranges de Transylvanie et d'ailleurs. Le bar était ouvert, contenant pour l'occasion des cocktails et des alcools aux noms étranges.
Des tapis s'entassaient sur la piste de danse, et des tables (semblables à des guéridons de spiritisme) pourvues de fauteuils rembourrés, étaient disposés dans des coins stratégiques, pour permettre aux convives de se reposer ou discuter autour d'un verre.
Déjà, des fantômes invités par Miss Tempel valsaient sur une musique d'orchestre, jouée par un groupe de vampires vêtus de capes noires doublées de soie rouge. Ceux-ci se tenaient sur une estrade décorée de citrouilles et de chandeliers flottants, qui accueilleraient, plus tard, les pixies et les Littles, puis le Roi et la Reine Citrouille.

Dès que les premiers étudiants rentrèrent, les fées qui avaient élu domicile à l'UMA pour la journée les accueillirent dans une nuée de bourdonnements, tandis que les valseurs fantomatiques cessèrent leur valse pour saluer avec cérémonie.

Quand la salle fut pleine, les portes se refermèrent et la musique cessa, tandis qu'Altaïr s'avançait sur la scène.


« Chers étudiantes et étudiants, soyez les bienvenus. Comme vous avez pu le constater, nos squelettes enchantés vous ont donné à tous une feuille de parchemin sur laquelle sont inscrites deux listes. Vous devrez tous choisir une créature dans ces deux listes, et annoter un adjectif qui qualifie le mieux, selon vous, cette créature. Les squelettes feront bientôt le tour du Night Club pour récupérer vos réponses. Aussi, les jeunes femmes qui ont eu la chance d'avoir été choisies de nos serveurs par une rose noire n'auront qu'à la toucher de leur baguette pour que leur dévoué serviteur leur apporte ce dont elles ont besoin. Sur ces bonnes paroles, je déclare le bal masqué d'Halloween ouvert ! »



[HJ : Tenue de bal et masque exigés. LISBETH, LAVANDE, LILIANA ont des roses noires.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Lavande Brown
    • Nombre de messages : 1510
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 07/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Née moldue
      Baguette magique: 25 cm, bois de bouleau argenté, crins de licorne
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Ven 26 Avr - 19:47:16

Pour une fois la fée du Destin l’avait eu à la bonne. Pour une fois, le hasard avait bien fait les choses. Pour une fois, faire partie des chanceuses qui avaient reçu une rose noire ne s’était pas révélé être une malédiction sous couvert de cadeau bien intentionné. Non, cette fois-ci, sans le vouloir vraiment, le squelette qui l’avait surprise à la sortie du cours de Vawdrey en lui tendant un rose noire qu’il avait ensuite exigée qu’elle portât au Magic Night Club le soir même avait réussi son coup. Car, et ce n’était pas là un petit miracle, la rose irait avec sa tenue ! Et pourtant Viviane savait combien il était rare qu’elle se décide à porter du noir alors qu’elle était la reine autoproclamée des couleurs vives. Mais, cette année, pour changer - ou peut-être pour impressionner un peu son cavalier, elle n’en était pas totalement sûre - elle avait opté pour des tons plus neutres : rose pâle et noir.

En effet, après plus d’un après-midi à écumer les boutiques de robes de cocktail aux côtés de Parvati qui cherchait quant à elle la tenue parfaite par la soirée organisée par son école de mode, elle avait fini par tomber sous le charme d’une robe en mousseline rose pâle ouverte dans le dos. La sensation de légèreté qui se dégageait du tissu était ce qui avait attiré son attention en premier. Puis, elle avait craqué pour les motifs végétaux qui soutenaient le bustier et s’étalaient sur les manches en dentelle. Il ne lui avait fallu que l’essayer une fois pour savoir que son choix était fait. Son portemonnaie avait quelque peu souffert de cette folie mais elle s’était promis de se restreindre sur les sorties dans les mois à venir pour compenser, après tout ce n’était pas tous les jours qu’on se rendait à un bal masqué à l’UMA au bras du plus beau des blonds.

Une fois la robe choisie, elle était donc passée à l’étape chaussures et, là, heureusement pour son budget, elle était déjà amplement équipée. Elle ressortit donc les escarpins ouverts noirs qu’elle avait reçus de la part de ses parents pour le Noël de l’année précédente et constata qu’ils étaient toujours en parfait état, même le nœud sur le côté n’avait pas bougé d’un centimètre. Satisfaite, elle passa ensuite à l’étape accessoire et choisit de se contenter d’une paire de boucles d’oreille pendantes faites de deux yeux de Sainte Lucie de chaque côté. Quant à la coiffure, elle se fit un chignon lâche qu’elle piqua d’une fausse fleur beige et blanche empruntée dans l’armoire de Parvati. A cela, elle ajouta un peu de mascara, une touche de fard à paupières noir et du rouge à lèvres couleur peau et elle était fin prête à quitter sa chambre. Elle s’empara donc de sa pochette de soirée à la fermeture en forme de rose noire– elle n’allait tout de même pas rater l’occasion de combiner ! –, mit son loup, piqua sa rose noire à sa robe, jeta un dernier coup d’œil critique à son reflet pour vérifier qu’aucun détail ne clochait et lorsqu’elle fut enfin satisfaite de l’image que le miroir lui renvoyait, elle sortit de la chambre qu’elle partageait avec Maureen.

Elle descendit ensuite les étages la séparant du Magic Night Club où elle avait prévu de retrouver Kaelir et fit partie des premiers élèves à entrer. Un sourire se dessina sur ses lèvres en observant les efforts qui avaient été faits pour la décoration. Elle n’eut pourtant pas l’occasion de s’y attarder bien longtemps puisqu’un squelette absolument identique à celui qui lui avait fourni la rose durant l’après-midi lui tendit une liste bien étrange. Silencieuse, elle s’en empara et se dirigea vers le bar où elle commanda une boisson non alcoolisée pour être en pleine possession de ses capacités tandis qu’elle cherchait à en déchiffrer la signification. Autant dire que ce fut un échec et qu’elle s’en détourna bien vite pour s’intéresser à la musique joué par le groupe vampirique dont le bassiste avait un petit côté démodé à croquer – ce qui pour un vampire était assez ironique soi-dit en passant.

Elle n’eut néanmoins pas longtemps à attendre car Altaïr s’avança bien vite sur l’estrade pour leur expliquer le secret des feuilles qui leur avaient été distribuées. Il leur expliqua également les avantages qui venaient avec la possession d’une rose noire et Lavande décida que, pour une fois qu’elle avait été chanceuse, elle allait en profiter. Elle sortit donc sa baguette de sa pochette, toucha sa rose et, lorsqu’un squelette se matérialisa devant elle à la vitesse de l’éclair, elle lui commanda quelques canapés. Puis, en attendant son retour, elle s’intéressa à nouveau à la liste entre ces mains et choisit de s’occuper de la question dès maintenant pour la lui donner dès qu’il reviendrait et surtout pour être débarrassée de cette tâche au plus vite et pouvoir se concentrer sur le reste de la soirée. Elle pointa donc sa baguette sur le parchemin et fit apparaître tout d’abord l’adjectif de la deuxième liste qui lui vint tout naturellement à l’esprit.

« Abraxan – magnifique »

La première liste, quant à elle, lui posa un peu plus de difficultés, elle y réfléchit donc quelques instants puis finit par rajouter à côté d’Acromentule la simple mention de « Terrifiante ». Car, dans le fond, quoi de mieux pour qualifier une araignée géante qui plus est mangeuse d’hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Liliana Vanloock
    • Nombre de messages : 303
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 22/03/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mêlée
      Baguette magique:
    avatar
  • Briseuse de Sortilèges
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Dim 28 Avr - 15:17:19

« Ma Fille,

Je ne désespère pas d'avoir un jour une réponse aux lettres que je t'envoie. Je comprends qu'après le comportement de ta mère vis-à-vis de toi, il te faille du temps. Ce temps, je te le laisse, malgré ma douleur d'avoir perdu ma fille une seconde fois.
Tu n'imagines pas comme je regrette d'avoir laissé Jane être aussi odieuse avec toi. Il y a d'ailleurs énormément de choses que je regrette, que j'aurais dû faire en tant que père, pour ton bien-être. J'aimerais réparer mes erreurs. J'aimerais devenir, si tu m'en laisses la chance, le protecteur, le conseiller que je n'ai jamais su être. Entendre enfin l'horrible vérité que Jane a refusé, et t'aider à t'en relever.
Je sais que tu es forte, Liliana. Tu es une personne si belle, si grande, que tu as toujours su faire un tremplin de ce qui t'as mise à terre. Ne te laisse pas consumer. Ne reste pas seule. Ne fais pas l'erreur de repousser le reste du monde comme nous t'avons, malgré nous, repoussée.
Je t'en prie, mon ange, accepte l'argent que je t'envoie avec ma lettre, cette fois-ci. Je ne cherche pas à t'acheter. Je veux seulement que tu ailles à ce bal dont la Plume Sagace a parlé. Je veux que tu t'amuses et que tu sois la plus belle. Sur ce dernier point, je conviens que tu serais resplendissante même avec une robe de seconde main.
Pourquoi n'essaierais-tu pas de te réconcilier avec le jeune Dawster ? J'ai entendu parler de votre mésaventure et j'en ai été vivement attristé. N'aies pas peur des autres, Liliana. Tu ne ferais que te rendre malheureuse.

Prends soin de toi, ma chérie. Je regrette de n'avoir jamais su te le dire, mais je t'aime.
Vincent »

Le parchemin était froissé entre les doigts crispés de Liliana, qui pleurait à chaudes larmes, la tête entre ses bras. Son dos s'agitait de spasmes, s'arrondissait au rythme chaotique de ses hoquets, puis elle finit par se laisser tomber sur le dos, dans son lit. Les yeux clos, elle essuyait les larmes qui avaient coulées sur ses joues et dans son cou, puis, lâchant le parchemin, glissa ses doigts tremblants dans ses épais cheveux blonds.
Elle ne savait plus ni que penser, ni quoi faire. Chaque fois qu'elle recevait un hibou de son père, la douleur revenait, poignante, au souvenir de sa mère qui l'avait sèchement repoussée. De ce père qu'elle n'avait pas eu la chance de serrer dans ses bras. Elle avait éprouvé de la colère, tout d'abord, lorsque son père lui avait écris en accompagnant sa lettre d'une bourse pleine de gallions, et elle lui avait renvoyé sans un mot en retour. Mais plus les semaines passaient, moins la rancoeur était tenace, et plus la peine s'accrochait à elle. Vincent avait l'air sincère, pourtant, elle ne savait que lui répondre, comment faire un premier pas vers lui.

Lorsque sa respiration eut repris son rythme normal, elle se leva et s'installa à son bureau, devant un morceau de parchemin. Elle resta là un long quart d'heure, immobile, sans que sa plume ne se pose une seule fois sur le vélin. Finalement, elle abandonna l'idée de répondre à son père, et, après un passage dans la salle de bain pour se recomposer un visage, elle attrapa son sac à main et y glissa la bourse de gallions, pour se rendre sur le Chemin de Traverse. Après tout, c'était peut-être le meilleur moyen de faire un pas vers son père, fusse-t-il indirect. Et puis... Celui-ci avait touché une corde sensible, chez sa fille. Elle regrettait en effet le comportement odieux qu'elle avait eu vis-à-vis d'Emilien, qui avait, de surcroît, entraîné un article humiliant dans le journal de l'université. La bassesse de celui qui avait reporté l'incident l'avait rendue furieuse, mais le pire avait été le regard et le comportement des autres à son égard, en particulier parmi les autres étudiantes. Liliana avait dû se réfréner pour ne pas balancer des sortilèges de magie noire sur les indiscrètes qui se gaussaient d'elle ou lui adressaient des regards noirs, où se mêlaient mépris et jalousie. Cette situation ne pouvait plus durer, d'autant qu'Emilien avait lui aussi souffert de son comportement et de l'article. Elle n'avait pas réussi à l'approcher, depuis. Il l'évitait, à raison. Le bal était peut-être l'occasion de s'excuser auprès de lui. Avec un peu de chance, il ne la reconnaitrait pas derrière son masque avant qu'elle ait réussi à lui adresser la parole. Il y avait seulement à espérer que, de son côté, elle parvienne à reconnaître Emilien.

C'est avec cet espoir que Liliana parti en quête d'une robe de bal, et bien qu'à son retour, elle n'était plus aussi sûre d'elle quant au bien fondé de ce plan, il était trop tard pour reculer. D'autant qu'à peine avait-elle fait trois pas dans le grand hall qu'un étrange squelette lui offrit courtoisement une rose noire, en formulant le vœux de la voir au bal masqué qui aurait lieu le soir même. Un signe du destin, peut-être. Après avoir remercié le squelette, Liliana monta dans sa chambre, pour se préparer en vue du bal. Après un long bain, elle revêtit sa robe de bal couleur champagne ainsi que ses nus-pieds de la même couleur, aux talons aiguille. Après avoir longuement coiffé ses cheveux en un chignon qui laissait lâches une partie de ses cheveux bouclés, elle passa ses mitaines et son châle en tulle assortis à sa robe, puis rajusta son maquillage d'une touche de rouge à lèvres clair ainsi que de fard doré sur ses yeux légèrement charbonneux. Enfin, elle fixa d'un sort son loup et la rose sur sa poitrine puis s'achemina jusqu'au Magic Night Club, avec au ventre une angoisse sortie d'elle ne savait où.

D'un froncement de sourcils, Liliana réceptionna les étranges listes qu'on lui donnait et s'avança, seule parmi la foule, jusque devant l'estrade tandis que les fantômes s'écartaient pour leur laisser la place et qu'Altaïr apparaissait sur la scène. Bien qu'elle ne comprenait toujours pas l'objectif de la liste, Liliana nota, comme il lui avait été demandé, un adjectif auprès d'une des créatures de chaque liste. Au hasard, son regard s'arrêta sur Salamandre, pour laquelle elle écrivit « Flamboyante » tandis que, dans l'autre liste, elle choisit Niffleur et nota « fouineur », avec un petit sourire.

Bien, à présent qu'elle était là, il ne restait plus qu'à trouver Emilien. Mais d'abord, elle préférait se donner un peu de courage. Aussi, tandis que la musique reprenait, l'ancienne Serpentard alla jusqu'au bar et prit la carte, devant laquelle elle resta un moment indécise. Son regard se tourna vers la boisson que l'on servait à une jeune femme auprès d'elle, et elle adressa un léger sourire à l’intéressée, qu'elle reconnut comme Lavande Brown, derrière son masque.


« Trop de choix tue le choix. Je vais prendre comme ma voisine, si ce n'est pas alcoolisé. »

Déclara-t-elle à l'adresse du serveur, tout en posant les mains contre le rebord du bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Dim 28 Avr - 15:53:44

Le Bal d'automne de l'UMA était l'un des événements les plus attendues par les étudiants. L'ensemble du BDE s'était occupé de son organisation afin que la soirée soit une réussite à la hauteur de la réputation de l'établissement. Cette année, outre le côté festif et grandiose du Bal masqué et des sublimes robes de soirées, la cérémonie serait également l'occasion de l'intégration officielle des nouvelles recrues au sein des confréries. La sélection avait été difficile et au final, seule deux filles parmi les plus prometteuses avaient été retenues, mais gardons la surprise pour plus tard. Cassandra et Ashley avaient passé deux bonnes heures à se préparer en vue de la soirée; elles étaient d'ailleurs allé choisir ensemble leurs tenues de soirées sur le chemin de Traverse deux semaines plus tôt. Seule Ann-Charlotte avait été totalement détachée de l'événement vue qu'elle n'y allait pas en raison d'un match de Quidditch.

La cheftaine ajusta son masque loup sur son visage, il allait parfaitement avec sa robe, qu'elle avait choisie noire avec des broderies. Elle était plutôt satisfaite du rendu global. L'ensemble lui donnait un air à la fois distingué et mystérieux qu'elle aimait beaucoup. Ses cheveux étaient tirés en arrière dans une élégante demi-queue retenue par une broche et aux pieds elle chaussait de jolis escarpins noirs ouverts avec des strass, mais à vrai dire ce n'était pas très important vu qu'avec le tombé de la robe on ne les voyait pas. En fait, elle aurait pu tout aussi bien mettre des pantoufles. Mais bon, gagner 5 ou 6 cm grâce à des talons c'est toujours mieux, et ça évite à la robe de trainer par terre. Et pour finir, la demoiselle enfila une paire de petites mitaines en dentelle noire pour agrémenter ses poignets.

Lorsque la jolie brune descendit dans le hall de la résidence des Kappa Fée, avec 15 bonnes minutes de retard (elle ne retrouvait plus ses boucles d'oreilles, Ashley les lui avait empruntées sans prévenir), son cavalier était déjà là et attendait planté dans l'entrée avec un air un peu paumé. Cassandra n'eut pas la moindre difficulté à le reconnaître malgré son masque, il avait cette attitude assez docile qu'il adoptait parfois, en garçon conciliant et un peu effacé, renforcé par le fait qu'il n'avait pas franchement l'air à sa place dans cette résidence de filles. Le pauvre. En parfait gentleman, Emilien était venue la chercher pour qu'ils se rendent ensemble au magic Night Club, c'était vraiment un garçon gentil et sensible. Du coup, elle s'en voulu un peu de l'avoir fait poireauté ainsi, elle espérait qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur.

Parfois, Emilien lui faisait presque penser à une demoiselle en détresse qu'il fallait protéger contre la cruauté du monde. Exactement comme le jour où elle l'avait trouvé tout pitoyable parce qu'une fille avait refusé d'aller au bal avec lui. Alors bon, ok, elle pouvait concevoir qu'il soit déçu, surtout s'il était amoureux de Liliana, mais ce n'était tout de même pas la fin du monde. Certaines personnes sont tout simplement mal à l'aise à l'idée d'aller à un bal, ce dont elle avait essayé de convaincre Dawster pour le réconforter. Cassandra s'était d'ailleurs noté mentalement qu'elle devait avoir une conversation entre fille avec Vanlook, histoire d'éclaircir tout ça. Emilien était tellement chou à sa manière que la présidente des Kappa Fée ne comprenait pas comment on pouvait l'envoyer bouler et pourquoi ? Finalement, elle avait elle même proposé à l'étudiant de l'accompagner, en toute amitié. D'abord parce qu'elle l'aimait bien, ensuite, parce qu'il était tellement abattu qu'il lui faisait de la peine, et pour finir, à le voir dans un tel état d'apitoiement, elle craignait qu'il ne fasse même pas l'effort d'essayer d'inviter quelqu'un d'autre et qu'il termine sans cavalière. Or le fait que le président des Red Cap vienne seul au bal, ça aurait été franchement dégradant pour la réputation des Confréries.


« Bonsoir Emilien ! Désolée d'avoir été si longue, j'espère que je ne t'ai pas trop fait attendre !»

Déclara-t-elle en arrivant en bas des escaliers de la résidence. La sorcière se pencha vers le jeune homme pour lui faire deux bises sur les joues, une habitude typiquement française qui avait toujours tendance à surprendre les anglais mais dont Cassandra avait du mal à se défaire. Parfois l'habitude reprenait ses droits, comme à cet instant. Elle lui adressa un sourire pétillant tout en appréciant la tenue de bal très élégante de son partenaire. Ils étaient bien assortis l'un à l'autre et la cheftaine s'en réjouit.

La brunette fit son entrée dans le Magic Night Club au bras d'Emilien Dawster. La décoration rendait à merveille l'ambiance que le BDE avait voulu donner à la soirée. On y trouvait le raffinement et le prestige du Bal masqué, tout en gardant l'ambiance sombre de la fête traditionnelle des sorciers. A peine étaient-il arrivés qu'on leur remit à chacun deux listes de 5 créatures magiques que la brune étudia d'un air suspect. Qu'est ce que c'était que ce truc ? Elle jeta un coup d'oeil interrogateur à son cavalier qui se contenta de hausser les épaules. Visiblement il n'en savait pas plus qu'elle. La jolie jeune femme se contenta de ranger le parchemin dans sa pochette pour le moment, cela devait sans doute servir à quelque chose un peu plus tard dans la soirée. A moins qu'Altair ne se soit tapé la tête en venant et ait décidé que le bal d'Halloween était l'occasion rêvée d'évaluer les connaissances des étudiants en Soins aux créatures magiques...

A peine s'était-elle cette réflexion que le directeur prit la parole et leur donna quelques explications sur ce qu'ils devaient faire avec les listes. Choisir l'une des créatures de chacune et leur attribuer l'adjectif qui les qualifie au mieux.. Cela ne lui apprenait absolument quel était le but final de l'opération mais la brune n'avait après tout rien contre les surprises et s'exécuta sans faire d'histoire. Elle en piqua deux au hasard et indiqua à côté la première chose qui lui passa par la tête.

Citation :
Focifère – Agaçant ; Chimère – Vicieuse.

Puis, comme Emilien proposa d'aller chercher quelque chose à boire, la sorcière accepta d'un simple hochement de tête et le suivit tandis qu'il se frayait un chemin vers le bar. Au passage, elle en profita pour dévisager les gens autour d'elle et tenter de déterminer qui était qui. Les costumes et les masques étaient tous plus beau les uns que les autres. Pendant que son cavalier commandait les boissons, son regard vert noisette s'arrêta quelques instants sur une fille blonde qui portait une robe rose pâle qu'il lui sembla reconnaître, aussi elle s'approcha de l'étudiante qui, si elle ne se trompait pas était dans son année.


« Bonsoir.. Lavande ? »

Avança la brune en ayant la vague impression de jouer aux devinettes. Lavande Brown était loin d'être une amie de Cassandra qui en fait ne lui avait jamais vraiment parlé jusque là car elle la jugeait parfaitement sans intérêt. Pourtant, ces derniers temps, la française en était venue à reconsidérer ce qu'elle pensait de l'ancienne Gryffondor qui l'avait favorablement surprise à plusieurs reprises dans ces interventions en cours et pendant la conférence de l'alchimiste beau gosse. Comme il faut un début à tout, pourquoi ne pas profiter de l'occasion pour aller vers elle ?

« Tu es rayonnante dans cette tenue, ça te va vraiment bien.»

La cheftaine posa ensuite son regard vif sur la jeune femme qui se tenait à ses côtés.

« Et bonsoir.. hum ? »

Son masque cachant toute la partie haute de son visage, Cassandra n'arrivait pas à mettre le doigt sur son identité. Cheveux d'un blond très clair, yeux bleus...Trop de filles correspondaient à cette description..
Revenir en haut Aller en bas
  • Alan Desoya
    • Nombre de messages : 841
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 17/01/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-Moldu
      Baguette magique: Bois de noyer noir, plume de phénix, 30 cm
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Dim 28 Avr - 21:26:17

"Merlin, je déteste les costumes de soirée. J'ai l'air d'un clown là-dedans..."

Autant d'ordinaire il adorait les fiestas étudiantes qu'il avait nettement plus de mal avec les célébrations plus officielles. Pourtant, il savait qu'il devait être à celle-là, puis, bon, il en avait envie aussi. Seulement il aurait préféré qu'ils évitent d'ajouter deux mentions bien ennuyeuses au possible : "tenue de soirée exigée" et "bal masqué". Great. Le voilà obligé de ressortir tout l'attirail de soirée, le costar, heureusement mode sorcière, qu'il devait ressortir ! La dernière fois qu'il l'avait sorti de son placard, avec des ajustements récents faits dessus du à sa poussée de croissance d'une demi-dizaine de centimètres depuis ses deux dernières années à Poudlard, c'était très précisément lors du bal de Noël qui avait eu lieu lors de sa quatrième année. Cette ô combien fameuse année où s'était déroulé le Tournoi des Trois Sorciers... qui d'ailleurs, aurait mieux mérité de s'intituler dans les faits "Tournoi des Quatre Sorciers".

Il avait oublié l'effet que cela faisait, d'être habillé sur son trente-et-un. Même quand il avait, l'été passé, fêté ses vingt ans, il n'avait pas été vêtu de manière aussi... disons, chic. Et c'était vraiment pas de son goût. Avec un soupir il observa le reflet que lui renvoyait le miroir de sa chambre, qui dans son silence même semblait presque se moquer de lui. Revêtu sobrement d'un pantalon noir de grandes occasions, dans un matériau de tissu heureusement souple et confortable, il avait aussi sorti pour la peine ses chaussures fines en cuir, entretenues et cirées la veille. De sa tenue d'apparat de cinquième année, il avait en revanche refusé de mettre le noeud de papillon qu'il trouvait franchement ridicule, revêtant simplement par dessus tout cela une sorte de long manteau - robe de sorcier de gala noire, avec un col en V partant des épaules jusqu'au torse. Les deux côtés du manteau se rejoignaient au niveau du milieu de la chemise, juste nouée de deux boutons noirs discrets mais solides au milieu, et couraient en hauteur jusqu'au début de ses chevilles, recouvrant juste un petit peu la partie supérieure de ses chaussures. Les manches de ce manteau étaient juste assez larges, avec une légère doublure en soie noire qui les recouvraient au niveau du poignet. La même que l'on retrouvait, en fines bordures, au niveau du col, avant le deuxième col en V. Les manches, déjà longues de la chemise, étaient légèrement repliées au niveau des poignets et tenues par des boutons d'un blanc cassé. Quant à ses cheveux, ils étaient pour une des rares fois un minimum coiffés vers l'arrière, aussi disciplinés qu'il lui soit naturellement possible, c'est-à-dire quelque peu. Il portait un masque - loup vénitien noir très sobre, élégant avec de légères lignes argentées qui l'ornaient et masquait légèrement ses traits :

- Non, finalement, c'est plus d'un pingouin que j'ai l'air. Mais bon, normalement ce sera le cas pour tout le monde, si ça peut-être une consolation. Puis, voyons les choses du bon côté ! La soirée promet, et Tomas, Lavande viennent ! Elena aussi... faut pas que j'oublie cette fois...

En effet, la jeune américaine lui avait demandé d'être son cavalier pour le bal, avant que la moindre fille n'ait le temps de le lui proposé, et il n'avait su refuser. Après tout, cela ne tuerait personne, et son amie d'enfance avait l'air si radieuse quand il avait accepté avec un mince sourire amical. Même s'il était resté discret, et pour une fois Elena aussi, sur le fait qu'il avait accepté d'être son cavalier. Le mystère restait entier, surtout que les deux jeunes gens s'étaient disputés assez copieusement quelques jours de cela, et l'américaine voyait régulièrement quelques unes de ses copines d'université, dépendant moins de lui. Tout en le fréquentant, avec Lav' et Tomas, très régulièrement. Donc, CQFD, il se devait d'y être. Au moins pour remonter le moral de ce pauvre Tomas, après l'épisode de Pré Au Lard, s'il venait à la soirée. Il s'observa une dernière fois dans la glace, laissant un mince sourire glisser sur ses lèvres tandis qu'il glissait un objet dans l'une des poches intérieures de son manteau - robe de soirée. Baguette magique dans son fourreau restant quand même à sa ceinture, l'expérience de l'année dernière lui avait apprit à ne jamais s'en séparer autant que possible, au cas où quelque chose tournerait mal, et sa trousse de potions aussi dans la poche interne de son manteau. Mieux vaut prévenir que guérir après tout...

Ceci fait, il allait quitter sa chambre quand une note volante approcha de sa position. La prenant, il la parcourut des yeux rapidement. Elle venait d'Elena, qui l'informait de ne pas l'attendre comme elle risquerait d'avoir légèrement du retard, mais qu'il avait intérêt à être présent, sinon que ça allait barder. Un sourire amusé et reconnaissant glissa sur son visage. Il pourrait ainsi profiter un peu de ses amis et se préparer correctement à accueillir Elena, qui sans doute mettait un temps pas possible à terminer sa tenue. Une fois que tout fut en ordre, il retourna la note volante en répondant qu'il s'arrangerait pour qu'elle puisse le retrouver rapidement, et transplana dans le bâtiment principal de l'Université de Magie Avancée d'Angleterre. Où il y avait déjà foule de monde, enjoy ! Mais il fallait dire que l'UMA avait mit encore plus les moyens sur la décoration et l'ambiance, le résultat obtenu était tout bonnement impressionnant, en même temps pile dans l'ambiance et dans la classe. Tout le monde était revêtu sur son 31, et chacun à sa manière. Néanmoins de bonne humeur, il salua ici et là quelques connaissances, essayant de se frayer un chemin aussi vite que possible pour retrouver ses deux meilleurs amis. Il prit avec un léger signe de remerciement les deux listes, qu'il observa d'un air intrigué. Qu'est-ce que... leur directeur finit par expliquer le pourquoi du comment, et il se concentra un moment dessus, avant de prendre sa baguette magique et d'inscrire ainsi comme demandé :

Goule - Repoussante
Farfadet - Trompeur


Une fois exécuté, il chercha des yeux une amie en attendant l'arrivée de l'américaine, et son visage s'éclaira en voyant Lavande, dans une robe d'un rose pâle, qui s'entretenait avec deux autres étudiantes. Il n'arrivait bien à voir leurs traits, mais il identifia sans trop de risques d'erreur - à l'accent et aux voix respectives - Cassandra Duval et l'étudiante qui avait joggé avec Tomas et lui plus tôt dans le mois. Il passa juste avant prendre une boisson non-alcoolisée pour commencer, ayant bien l'intention de profiter les idées claires de la soirée. Bon, pas de ses connaissances immédiates, mais il était assez chaleureux, sociable, et de bonne humeur pour éviter la casse. S'approchant donc à pas amples et posés vers sa meilleure amie, se frayant un chemin dans la foule déjà imposante, il laissa un léger sourire sincère et sympathique fleurir sur ses lèvres, comme il salua Lavande, et ses compagnes d'alors par respect, de sa voix grave et chaleureuse :

- Salut Lavande ! Bonsoir Cassandra et... Liliana si je ne m'abuse ? J'espère que tout se passe bien jusque là. Jolies tenues. En tout cas, je dois avouer que c'est impressionnant le rendu de leurs préparatifs. On est à peine au début de la soirée et y a déjà pas mal de monde qui a répondu à l'appel on dirait.

Attendant leurs réponses, il garda un oeil vigilant sur l'entrée de la salle. Mais qu'est ce que diable fichait Elena pour prendre autant de temps ? Il jeta un coup d'oeil vite fait sur sa montre à gousset avant de la ranger. Déjà quinze minutes de retard sur l'heure prévue de rendez-vous ! Bon, en même temps, Elena était très soucieuse de son apparence, aussi si ce n'est plus encore que Lavande, c'est déjà dire, et tenait sans doute à faire aussi bonne impression que les jeunes femmes de son université d’accueil, comme représentante de sa chère terre d'Amérique du Nord. Il prendrait son mal en patience, sachant très bien que l'américaine ne lui ferait pas faux bond. Elle tenait trop à cette soirée pour ce faire, et tenait généralement les paroles qu'elle donnait. Sans doute n'aurait-il pas trop à attendre... et pourrait profiter de la compagne de Lavande, et de ce début encore calme de soirée...

(HJ Alors pour la tenue :
Spoiler:
 

Me MP si pb, désolée de la brièveté HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Lavande Brown
    • Nombre de messages : 1510
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 07/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Née moldue
      Baguette magique: 25 cm, bois de bouleau argenté, crins de licorne
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Mer 1 Mai - 18:44:06

Elle n’était pas la seule à avoir décidé d’entamer la soirée en se rafraîchissant, ce qui ne la surprit pas vraiment. Elle rendit donc son sourire à la jeune femme blonde qui venait de prendre place à ses côtés. Elle s’apprêtait ensuite à engager la conversation en attendant que son cavalier et/ou ses amis ne se décident à faire leurs apparitions respectives, mais elle fut prise de court par l’arrivée impromptue de Cassandra Duval. S’il y avait bien quelqu’un qu’elle ne s’était pas attendu à voir lui adresser la parole ce soir-là c’était bien la Française. Non pas qu’elle ait eu une aversion particulière pour la cheftaine des Kappa - loin de là, elle lui trouvait même un charisme redoutable qui aurait plutôt eu tendance à l’impressionner qu’autre chose - mais elles n’étaient pas pour autant des amies, ni même pour être honnête de simples connaissances. Elles assistaient à la plupart des cours ensemble et s’étaient déjà adressé un ou deux mots par politesse lorsque la situation l’exigeait mais aucun de ces moments ne pouvaient être labellisés « conversation » pour autant. D’où l’agréable surprise de la blonde lorsque Cassandra lui fit un compliment sur sa tenue. Surprise d’autant plus forte que toute l’histoire des masques rendait la découverte de l’identité des gens un peu plus compliquée lorsque vous n’étiez pas particulièrement proches d’eux, ce qui était son cas avec l’étudiante en Filière Générale. Par conséquent, que Cassandra ait deviné juste et prononcé son nom lui fit d’autant plus plaisir et elle lui renvoya un sourire franc.

-Merci beaucoup Cassandra. Je te renvoie le compliment, cette robe te va à ravir. Il semble que ce soit le cas de tout le monde ce soir d’ailleurs, précisa-t-elle à l’adresse de l’inconnue qui complétait leur trio. Puis elle rajouta avec un petit sourire appréciatif. Je suis particulièrement jalouse de vos loups soi-dit en passant.

A peine avait-elle prononcé ces mots qu’Alan fit son apparition à ses côtés et elle ne put s’empêcher de lui adresser un regard amusé de le voir affublé d’une robe de soirée traditionnelle. Voilà qui changeait sincèrement de son attirail habituel. Pas forcément en mal soi-dit en passant si elle en croyait les quelques regards intéressés qu’elle avait pu remarquer à droite à gauche, c’était juste que personnellement, elle avait toujours considéré que le smoking moldu allait bien mieux à la silhouette masculine que les robes sorcières. Pourquoi se passer de mouler des épaules et un torse bien faits par le port d’un vêtement trop ample alors qu’on pouvait si aisément régaler la vue des jeunes femmes présentes ? Surtout qu’Alan était loin d’avoir un corps qu’il fallait cacher. C’était donc bien dommage que la soirée exigeât la tenue sorcière, du moins de son point de vue. Et, à voir la moue de son ami, elle aurait mis sa baguette à couper que du sien aussi. Elle lui répondit donc, quelque peu surprise cependant de découvrir qu’il connaissait la jeune blonde à sa droite.

-Comme tu dis, on fait déjà presque salle comble et j’imagine qu’il manque encore les retardataires. Mais personnellement, je suis plus curieuse par les activités du reste de la soirée qu’autre chose. Les listes ainsi que les roses noires, à croire que le thème de la soirée est le suspens.

Elle réalisa alors que … Liliana c’était bien ça ? portait également une rose accrochée à sa robe. Alors, tandis que le squelette qu’elle avait chargé de lui rapporter quelques canapés se matérialisait devant elle et qu’elle faisait signe à tout le monde de se servir à loisir, elle lui adressa un clin d’œil.

-Tu devrais profiter de leurs services aussi, ils semblent se faire un devoir d’être aux petits soins, ce serait bête de gâcher une chance pareille.

En tous cas, elle, n’avait pas l’intention de le faire, elle ne venait nullement d’une famille de la haute alors se faire servir, elle n’y était pas habituée. Par conséquent, ce serait donc une occasion unique et elle comptait bien en tirer profit au maximum. Elle se tourna ensuite de nouveau vers Cassandra et entreprit d’essayer d’en savoir un peu plus sur le reste de la soirée puisque la cheftaine des Kappa Fée était forcément au courant des surprises qu’on leur réservait.

-D’ailleurs, chapeau pour l’idée, j’espère juste de ne pas regretter plus tard d’avoir été choisie…

Ou de comment laisser volontairement sa phrase en suspens, espérant par-là recevoir confirmation ou infirmation qu’elle n’avait pas à s’inquiéter concernant le choix dont elle avait été la victime. Enfin, victime était un mot bien mal choisi ; pour l’instant, elle se considérait plutôt comme une bénéficiaire bien chanceuse. Mais, connaissant les changements d’humeur de Dame Fortune en ce qui la concernait, elle préférait rester sur ses gardes, avait-on jamais ce qui pouvait arriver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Emilien Dawster
    • Nombre de messages : 41
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 20/03/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: sang pur
      Baguette magique: bois de chêne, poils d'Abraxan, 27cm
    avatar
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Ven 3 Mai - 15:43:41

[Tu sais ce qu’elle te dit la donzelle en détresse ? ]

Depuis l’article de la Plume Sagace portant sur le râteau que lui avait mis Liliana, Emilien se sentait atrocement trahi. Lui qui était apprécié de tous, lui qui ne cherchait jamais d’ennuis voilà qu’il avait fait la une du journal dans lequel il écrivait régulièrement. Ça lui avait sacrément miné le moral. Evidemment Liliana en prenait pour son grade et elle y était décrite de manière très négative ce qui l’avait blessé, sachant à quel point elle ne pouvait se retrouver dans cette description. Ce qui le mettait en colère, c’était les termes à son sujet : Il était devenu l’homme à consoler. A consoler ! Depuis, il avait reçu bien des demandes pour aller à ce foutu bal, par des filles qu’il n’avait même jamais vu et qui se présentait à lui en lui promettant monts et merveilles. Ces comportements l’agaçaient. Il avait fait une scène aux rédacteurs de la PS tout en sachant que c’était le jeu et que lui-même se trouvait parfois bien indiscret à révéler des choses que certains n’auraient probablement pas souhaité voir apparaitre dans les lignes de ses articles. Il en voulait à Liliana pour son refus qui l’avait profondément vexé et c’est ce qui le toucha le plus dans cet article, qu’on vienne exposer ses faiblesses en noir et blanc. Il se promit de la maudire durant longtemps !

Il avait refusé toutes les demandes. Il était plus digne que ça, plus digne de la pitié qu’on lui accordait. Lui qui avait été si sûr de lui, qui lui avait sortie le grand jeu. Avait-il était si aveugle que cela ? N’était-elle pas celle qu’il avait l’impression d’avoir vu ? Il comprenait à quel point il avait été ridicule de s’enflammer. Le problème ce n’était pas tant le râteau qu’il s’était pris, mais plutôt le fait qu’il était le Président des Red Cap et qu’il était censé être l’étudiant le mieux loti du campus. Evidemment il n’en avait jamais fait une priorité, mais devenir la risée de ses camarades de chambré lui avait fait du mal. Même Josh ne l’avait pas épargné et ça le faisait souffrir d’avoir ce rôle-là.

Finalement Cassandra avait trouvé un bon compromis. Elle lui avait proposé d’aller au bal avec lui de manière amicale. Ça permettait de les mettre les deux en avant d’une manière un peu différente et surtout ça montrait qu’il n’était pas si démuni que ça. Certes il avait tout de suite compris qu’il faisait pitié aux yeux de Cassy, mais c’était pour lui la seule solution acceptable pour se présenter au Bal d’Halloween sans être la risée de tous.

Le jour J, paré de ses plus beaux atours, à savoir un
costume et un masque de la plus haute couture sorcière, Emilien alla chercher Cassandra devant la sororité des Kappa Fée. Il patienta quelques minutes avant que la jeune femme en sorte. Elle était absolument ravissante et il en fut soufflé. Ça le toucha qu’elle l’ait choisi lui pour aller au bal alors qu’elle allait probablement en faire baver plus d’un.

Bonsoir Cassy. Non ne t’inquiète pas. Tu es absolument ravissante.

Il lui sourit amicalement et lui tendit le bras pour l’emmener jusqu’au Magic Night Club où ils firent leur entrée l’un à côté de l’autre. Tous les visages se tournèrent vers eux lorsqu’ils pénétrèrent dans les lieux et Emilien sentie la confiance revenir alors qu’il souriait sous son masque. La soirée s’annonçait belle et il s’était promit de passer du bon temps à oublier Liliana.

Ils attrapèrent chacun un parchemin et se lancèrent un regard surpris. Puis le Directeur vint éclairer leur lanterne en leur demandant de choisir chacun une créature et d’y ajouter un adjectif à côté. Très bien, il lut le document et ses yeux s’arrêtèrent sur « chimère ». Il hésitât quelques instants, le regard sombre à y inscrire le nom de Liliana à coté, mais il se retint. Ça n’aurait pas été très classe de sa part même s’il lui en voulait quand même un peu.

Citation :
Farfadet = Joueur // Chimère = Malfaisante

Suite à quoi, il proposa à Cassy d’aller leur chercher des verres. Il se réjouissait de gouter aux multiples cocktails proposés et il mis quelques minutes pour se décider, minutes durant lesquelles Joshua fit son apparition.

Hey Dawster ! T’es venu quand même ! Et pas avec n’importe qui ! T’as tout mon respect pour avoir réussi à la convaincre de t’accompagner !

Ils se firent une accolade amicale et Emilien éclata de rire. Si Joshua savait que c’était en vérité elle qui lui avait proposé de l’accompagnée, mais ce qu’il ignorait ne pouvait lui faire de mal. Aussi entra-t-il dans le jeu de son meilleur ami.

Je t’avais bien dis que j’avais trouvé quelqu’un et pas n’importe qui ! Je n’allais quand même pas rater une si bonne soirée !

Et c’était vrai, il avait bien l’intention de profiter. Les deux amis échangèrent quelques mots en matant les filles qui se tenaient non loin d’eux. Ils étaient très différents l’un de l’autre, mais beaucoup de points communs les réunissaient. De plus ils n’avaient guère eut le temps de se parler ces derniers temps. Emilien fini par commander deux cocktails et laissa son ami à ses occupations. Ils se retrouveraient bien plus tard et Joshua était sur le point de conclure avec une charmante demoiselle qui n’était pas sa cavalière. Il ne voulait pas faire attendre Cassy.

Il s’avança à travers la foule, échangeant quelques sourires de si de là. Son râteau et le souvenir de l’article de la PS étaient loin derrière et s’est donc tout sourire qu’il arriva à hauteur de la cheftaine des Kappa Fée pour lui tendre son verre.

Bonsoir tout le monde ! Bienvenue au Bal d’Halloween !

Il serra la main d’Alan qui allait les rejoindre dans la confrérie. Ce garçon était incroyablement intelligent et il reflétait totalement le genre de personne qu’il avait envie de voir dans les Red Cap. Ça lui faisait plaisir que son ami ait accepté de les rejoindre.

Il salua ensuite Lavande qu’il reconnut également sous son masque, mais surtout au son de sa voix. Ils n’avaient pas eu l’occasion de beaucoup discuter, cependant c’était une amie à Alan et ils s’étaient déjà rencontrés à de nombreuses soirées.

Lavande tu es charmante.

Il se tourna ensuite vers la dernière jeune femme qu’il reconnut immédiatement. Son cœur s’arrêta de battre et son visage s’assombri quelque peu. Il resta dans un premier temps muet, ne sachant s’il devait la saluer, la complimenter devant la beauté de sa tenue ou simplement lui arracher son masque. Il sentie la colère lui colorer les oreilles. Elle était venue ?? Cassandra lui avait tenue une théorie de trois heures sur le fait que certaines personnes n’osaient pas se montrer dans ce genre d’endroits et que ceci et cela. Mais non, elle était là. Donc non seulement elle lui avait mis le râteau du siècle, mais en plus de ça elle s’était dégoté un autre cavalier. Il finit par la saluer d’un signe de tête et se détourna complétement d’elle pour s’adresser à Lavande qui venait de poser une question à Cassandra. Se faisant, il attrapa le bras de Cassy pour bien montrer que c’était sa cavalière.

Ne t’en fais pas Lavande, je me suis assuré que tout se passerait très bien pour tout le monde. Profite de la soirée et tu ne seras pas déçue.

Il sourit à la jeune fille et avala une gorgée de son cocktail. Tout en se gardant de poser les yeux sur Liliana qui était absolument sublime dans sa robe couleur champagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Liliana Vanloock
    • Nombre de messages : 303
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 22/03/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mêlée
      Baguette magique:
    avatar
  • Briseuse de Sortilèges
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Ven 3 Mai - 19:41:10

Liliana rendit son sourire à Lavande, à l'instant même où une nouvelle jeune femme fit son apparition entre elles pour saluer Brown. Derrière son masque, l'ancienne Serpentard ne reconnut pas immédiatement Cassandra, quoi que l'accent français de sa voix l'avait mis sur la piste. Comme il était d'usage dans ce genre de soirée – et entre filles – les deux demoiselles s'échangèrent des compliments sur leur robe et Liliana caressa l'idée de s'éloigner pour trouver un coin qui attirerait moins de monde. Car, à n'en pas douter, là où se trouverait Cassandra Duval, les étudiants apparaîtraient comme des pousses de chienlit.
Liliana n'avait pas franchement envie d'attirer l'attention, ou seulement alors d'une unique personne. Malheureusement, au moment où elle réceptionnait son verre en faisant un pas pour passer son chemin, Cassandra se tourna vers elle pour lui souhaiter le bonsoir, d'une façon un peu hautaine voir méprisante sans certainement le vouloir. C'était de la pure politesse. Autrement, Vanloock n'avait absolument aucun intérêt pour Miss Duval, et elle le ressentait très nettement à cet instant.


« Liliana, enchantée. »

Rétorqua-t-elle en répondant, par réflexe, en français. Peu désireuse de s'imposer – ce qui n'était, de toute façon, pas très correct – Liliana alla pour passer son chemin, afin de réfléchir au calme à la façon dont trouver Emilien, le reconnaître et, surtout, point le plus important : l'aborder. Elle n'était pas venue ici pour s'amuser, mais pour s'excuser auprès du jeune homme. Les mots de son père l'avait influencée, sans qu'elle ne se l'avoue, mais à présent, elle se demandait si cela était une bonne idée. La jeune femme doutait, en vérité, que cela était le moment, mais à présent qu'elle était là, elle se voyait difficilement faire marche arrière, à moins de quitter la soirée aussitôt ou d'aller attendre que ça se passe, seule dans un coin. Cela n'aurait fait que renforcer la mauvaise image que les autres étudiants avaient d'elle depuis l'article de la Plume Sagace, néanmoins, elle n'était plus à cela près compte tenu de ce que l'on avait écrit à son sujet.
Bref, en tout cas, elle n'avait même pas songé, dans son acte impulsif, à ce qu'elle pourrait bien raconter à Emilien pour se faire pardonner de sa conduite désagréable. D'autant que ce fichu article, dont elle maudissait nuit et jour l'auteur, n'avait fait que renforcer la rancoeur, elle en était sûre. Elle-même, dans un premier temps, avait tout bonnement été furieuse contre Emilien, bien qu'il n'y ait été pour rien. Malheureusement, à peine avait-elle amorcé un pas pour s'éloigner du bar qu'un autre étudiant arriva et la reconnut, à l'inverse de Liliana qui plissa les yeux deux longues secondes derrière son masque pour se remettre le jeune homme. Le loup, quoi que léger, n'aidait pas, mais elle finit par se rappeler d'Alan, le garçon avec qui elle avait fait un footing dans le parc de l'UMA. Un mince sourire ourla ses lèvres alors qu'elle lui rendait le bonsoir.

Liliana n'était pas du tout « dans le mood ». Voilà, à présent, que ça discutait joyeusement, alors que la première année, elle, cherchait seulement du regard un échappatoire. Qu'elle s'en fichait bien, de cette rose à sa robe, sauf si celle-ci pouvait lui être d'une quelconque utilité à son « plan », ce dont elle doutait. Cependant, elle renvoya un sourire cordial à Lavande, en consentant à piocher dans le plateau de canapés.

« Ah ? Et bien peut-être pourrais-je demander une danse au mien si jamais je finis par... »

Liliana se stoppa net dans sa phrase et se raidit instinctivement lorsqu'une voix enjouée, dans laquelle on devinait toujours sa douceur caractéristique, s'immisça au beau milieu de celles d'Alan, Cassy et Lavande. Était-ce de la chance ou, à l'inverse, une incommensurable mauvaise veine ? Toujours était-il que Liliana n'avait pas eu besoin de se tourner vers la provenance de la voix pour reconnaître Emilien. Rassemblant son courage, Liliana fit face au jeune homme, alors que celui-là même se tournait vers elle pour la saluer. Du moins, c'était ce qu'il comptait faire, avant de la reconnaître. Une rougeur honteuse colora les joues de Vanloock, alors qu'Emilien restait figé devant elle pendant ce qui lui parut être une éternité. Puis, tout naturellement, elle se fit à moitié snober.
Mais quelle horreur ! Si elle n'avait pas eu d'idée précise quant à la façon d'aborder celui à qui elle avait mis un magistral râteau, elle n'avait absolument pas imaginé leur rencontre avec tant de monde autour d'eux. En vérité, elle avait pensé pouvoir le prendre au dépourvu, mais pas qu'elle le soit elle.


« Bonsoir, Emilien. »

Balbutia-t-elle d'une voix chevrotante tandis que son regard s'abaissait sur la droite. Elle était une idiote. Bien sûr que cela n'aurait pas pu se passer autrement, ils étaient dans un bal ! Son père, comme il l'avait toujours fait, lui avait donné un conseil stupide. Elle pouvait encore prendre Emilien à part, s'il le voulait bien... S'exprimer devant autant de monde était inenvisageable, et ne ferait qu'ajouter en absurde à sa situation qui l'était déjà bien assez. Qu'elle prenne la décision de venir s'excuser était déjà en soit un fait assez incroyable pour qu'elle consente à s'humilier en public de surcroît.

Puis, en une seconde, tout s'effondra. Sous ses yeux étonnés, Emilien pris le bras de Cassandra, signe évident que celle-ci était sa cavalière. Et bien, il n'avait pas perdu de temps, finalement, pensa-t-elle en sentant un soupçon de colère lui monter aux joues. Finalement, Emilien n'avait peut-être pas fait autant de cas de son refus, à en juger par la superbe jeune femme qu'il avait dégotté entre temps. Liliana n'avait pas songé une seule seconde au facteur autre cavalière, et pourtant, elle devait bien admettre que cela aurait dû lui apparaître comme une évidence. Elle n'aurait peut-être pas dû avoir tant de scrupules, songea-t-elle en se détournant superbement, tout en avalant une rasade de son cocktail pour ne pas émettre de remarque déplacée. Elle aurait mieux fait d'accepter que Kilian vienne la soutenir au bal, comme il l'avait proposé. Elle aurait peut-être eu une chance de passer une bonne soirée, au moins. Elle était certaine que Kilian aurait trouvé le moyen de lui arracher un rire. Voir plusieurs. L'espace d'un instant, elle songea à quitter la salle et rejoindre son ami, mais elle était bien trop fière pour perdre la face de cette façon. D'ailleurs, si Emilien était tel qu'il lui apparaissait à présent, il ne méritait même pas qu'elle soit si agacée.
Finalement, elle choisit une autre option : laisser tomber la partie. Sa seule présence, elle l'avait vu à la moue de ses lèvres, indisposait Emilien. Elle pouvait très bien rester ici juste pour le plaisir de lui gâcher sa soirée, mais c'était mesquin, et cela lui pèserait certainement plus qu'à lui. Aussi posa-t-elle son verre maintenant vide sur le bar et lança un regard d'excuse aux autres.


« Veuillez m'excuser, j'ai quelques connaissances à saluer... »

Déclara-t-elle en souriant à Lavande et Alan, puis en faisant de même à l'adresse de Cassandra. Liliana s'éloigna sans se presser, pour ne pas avoir l'air de fuir la situation. Elle n'était pas naïve, cependant, et savait que l'assemblée comprendrait qu'il s'agissait de rien d'autre que cela. Ils pouvaient tous aller au Diable.
La jeune femme passa auprès d'Emilien, l'effleurant d'une épaule au passage et d'un souffle qu'elle voulait seulement audible de lui, murmura en tournant discrètement son visage vers lui.


« En réalité, j'étais venue pour m'excuser auprès de toi. Je constate que c'était finalement un moindre mal, et je ne tiens pas à t'indisposer par ma présence. Bonne soirée. »

Son regard glissa comme un éclair vers les yeux du jeune homme et, superbement, Liliana s'évanouit dans la foule d'étudiants. Enfin, c'était ce qu'elle aurait aimé faire, dans son esprit, pour donner du cachet à sa réplique. En vérité, à peine avait-elle fait trois pas qu'elle fit demi-tour en voyant un étudiant au charme ravageur d'un scroutt à pétard s'élancer vers elle, tout sourire. Un type qui la collait depuis des jours parce qu'elle avait eu le malheur de lui prêter un livre de potions qu'elle avait fini de lire, et qui s'était apparemment monté tout un film parce que jamais une fille, jusqu'à présent, n'avait consentit à lui adresser d'autre attention que le mépris. C'était sûr, pour lui, si elle venait tous les jours à la bibliothèque, comme lui, c'était parce qu'elle était différente et voyait sa véritable beauté intérieure. Liliana avait vite abandonné l'idée de lui retirer ce mélodrame à la Belle et la Bête de la tête en constatant la pugnacité lourdingue du garçon et s'était appliqué, jusqu'à présent, à l'éviter. Dans un instant, elle le savait, elle allait avoir encore un peu plus la honte.

« Hey, Liliana ! Tu es toute seule ce soir, non ? Tu veux pas une petite danse avec moi ? »

Entendit-elle au loin. D'un petit pas pressé, Liliana se cala entre Lavande et Alan et fut tentée, un instant, de sortir sa baguette magique cachée dans la poche invisible de sa robe pour virer l'intrus, mais elle se contenta de murmurer rapidement à Lavande.

« Non, finalement, je crois que je vais rester. Ce psychopathe me coure après depuis une semaine. Si cette rose pouvait me permettre de disparaître...
— Alors, tu viens danser ? »

Et voilà, il était là. Liliana se tourna lentement vers l'étudiant dont elle ne se souvenait pas même le prénom, lui adressa un sourire crispé suivi d'un « non » de la tête et héla le serveur, une touche de désespoir dans les yeux. Jamais, ô grand jamais, elle n'aurait dû mettre les pieds à ce bal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Mer 8 Mai - 13:18:56

[Moi aussi je t'aime Emilien I love you ]

S'il y avait bien une chose pour laquelle la française n'avait aucun problème, c'était d'aller vers les autres. Cassandra avait toujours été suffisamment sure d'elle pour ne pas être intimidée le moins du monde et elle pouvait aborder des inconnus sans la moindre difficulté. Par ailleurs, le but d'un bal masqué n'était il pas que tous soit au même niveau; de parfaits inconnus qui doivent faire connaissance afin de faire tomber les masques ? D'ailleurs, Lavande aussi joua le jeu en lui rendant aimablement son compliment. Si l'approche n'avait rien d'original, elle permettait à des gens qui ne se connaissaient pas et ne partageaient pas les mêmes choses d'avoir néanmoins un sujet de conversation. Et puis entre fille, parler de fringues, c'est une chose des plus naturelles. Souriant à son tour, la française répliqua d'un franc « Merci ! ». Si la cheftaine n'éprouvait pas le besoin maladif de recevoir des compliments de la part des autres, elle n'était pas non plus du genre à tomber dans la fausse modestie.

« Liliana ? Je ne t'aurais jamais reconnue ! J'espère que ta première année se passe bien. » répondit-elle, aussi en français, par réflexe.

A peine la cheftaine eut-elle finit sa phrase que le petit groupe fut rejoint par Alan Desoya, un jeune homme que la sorcière avait franchement du mal à apprécier. Il avait des qualités qu'elle ne niait pas, mais l'attitude assez misogyne et arrogante qu'il manifestait parfois vis à vis des étudiantes lui tapait sur les nerfs. Il était continuellement entouré par une jeune fille transféré de Salem qui le suivait partout comme un chien, et elle n'arrivait pas à savoir si ce qui l'énervait le plus était le manque total d'amour propre de cette fille ou le comportement d'Alan vis à vis d'elle. Enfin, pour un soir, elle pouvait bien faire un effort, d'autant que l'américaine en question n'était pas là. Et puis, si Desoya était amené à intégrer les Red Cap, elle pouvait lui laisser une chance. Emilien avait peut être vu en lui un potentiel qu'elle refusait de voir à cause de son opinion sur lui.


« Alan. Bonsoir. » Le salua la cheftaine en inclinant brièvement la tête vers lui.

C'était bref, le strict minimum en matière de politesse mais s'il y avait bien une chose qu'on ne pouvait pas reprocher à la française c'était d'être hypocrite. Elle n'allait donc pas l'accueillir chaleureusement avec un grand sourire et des mièvreries alors qu'elle ne l'aimait pas. Naturellement, Cassandra pourrait très bien revoir son jugement à son sujet comme elle l'avait fait pour Lavande mais pour l'heure il ne devait guère s'attendre à plus de sa part. Au moins, elle n'avait rien à reprocher à son entrée en matière, c'était banal mais au moins il ne se montrait ni prétentieux ni méprisant. Tant mieux.

La jolie brune reporta son attention sur Lavande qui la félicita pour l'idée des roses noires en demandant de manière plus ou moins voilées s'il ne fallait pas s'attendre à des mauvaises surprises dans la suite de la soirée. Néanmoins, la Kappa Fée n'était en fait pas pour grande chose dans l'organisation de la soirée. Elle n'avait apporté sa contribution qu'en se qui concernait le déroulement de la cérémonie d'intégration dans les confréries. Tout le reste était l'oeuvre du BDE et plus précisément du responsable soirée à savoir nul autre que Gregory Malone. Et elle était la première surprise du bon goût dont il avait fait preuve. A croire qu'il n'était finalement pas qu'un crétin doué pour semer le chaos en pleine rue moldue..


«  A vrai dire, l'idée n'est absolument pas de moi. Aussi surprenant que ça puisse paraître, c'est Malone qui a pensé aux serveurs squelettes et aux roses... »

Certes, mentionner Malone n'était probablement pas ce qui devait rassurer le plus Lavande quant à l'absence de mauvaises blagues au sujet de la soirée, mais elle ne pouvait pas prendre le crédit d'une chose qu'elle n'avait pas faite. Avant que la belle française est pu ajouter quelques mots pour rassurer l'ancienne Gryffondor, Emilien rejoignit le petit groupe et remit son verre à Cassandra avant de répondre à sa place. L'étudiant remercia son cavalier d'un signe de tête accompagné d'un sourire et avala quelques gorgées du cocktail. Il avait bien choisit.

L'attention de la cheftaine se focalisa alors sur Liliana, la seule autre française présente à l'UMA. Elle était vraiment très jolie. Cassandra brûlait d'envie d'avoir une conversation avec elle, entre filles, mais le moment ne s'y prêtait absolument pas. Pour quelle raison une première année aurait-elle refusé la chance inouïe d'aller au bal avec le président des Red Cap ? Cela dépassait l'entendement de la brune et elle souhaitait vraiment entendre les explications de la blonde. D'ailleurs, qui avait-elle choisi finalement pour cavalier ? Tandis qu'elle cogitait silencieusement en étudiant le comportement d'Emilien et de la fameuse Liliana. C'était vraiment dommage, elle trouvait pourtant qu'ils auraient fait un couple adorable. Il fallait vraiment faire quelque chose à ce sujet. Lorsque son cavalier lui saisit le bras de manière indéniablement possessive pour bien afficher qu'ils étaient venues ensemble, la brune ne put s'empêcher d'être légèrement amusée. Les garçons et leur fierté. Elle le laissa faire, il en avait sans aucun doute besoin après l'humiliation que la miss lui avait mise. Cela dit, la cheftaine ignorait de quelle manière celle ci prendrait les choses.

La réponse ne tarda pas à venir quand Liliana prétendit avoir des gens à saluer pour s'éclipser. Mince alors. Cassandra n'avait pas envisagé une telle réaction. Après tout, c'était bien elle qui avait refusé la proposition d'Emilien en premier lieu ? Pourquoi donc jouait-elle les filles blessées alors ?
Elle fronça imperceptiblement les sourcils et n'en était que plus décidée à éclaircir les choses. Le comportement de la première année était parfaitement incohérent. Il ne fallait pas qu'elle parte.


« Liliana, attends une seconde... » commença la Kappa Fée, cherchant un prétexte pour la retenir.

Toutefois, elle n'eut pas besoin de se donner cette peine. La réponse à son souhait se manifesta sous l'apparence d'un étudiant, probablement aussi en première année qui avait toute les caractéristiques du type indésirable. La carrure d'un botruc, pas sportif pour un sous, boutonneux, des grosses lunettes sur le nez et des pellicules dans les cheveux. Sans compter qu'il portait une tenue de soirée visiblement usée et trop grande pour lui. Le garçon venait visiblement vers Liliana et qui il vient demander une danse. Mieux encore, il venait de révéler qu'elle était venue seule au bal. On en revenait donc à la question, pourquoi avoir refusé l'invitation d'Emilien ? La cheftaine commençait à deviner que la jeune fille avait du être simplement intimidée. C'était bien la seule chose qui faisait sens. Elle avait d'ailleurs du regretter son refus immédiatement après. C'était vraiment trop bête.

L'intervention du jeune homme avait non seulement eu le mérite d'apprendre à Cassy que Liliana n'avait pas de cavalier mais également venait de faire renoncer la jolie blonde à partir. La brune sourit. C'était vraiment parfait. Il ne restait plus qu'à trouver un moyen de permettre à Emilien et Liliana de se parler. La jeune Duval observait avec amusement les tentatives d'approche de l'indésirable, qui loin de se laisser démonter par le premier refus de la demoiselle, sauta plutôt sur le prétexte qu'elle cherchait à appeler un serveur pour revenir à la charge:


« Attends, Liliana, si tu as soif, je vais te chercher un truc ! »

Pour un spectateur extérieur c'était assez hilarant. Le mal aise de Liliana était palpable et le garçon boutonneux était bien le seule à ne pas se rendre compte qu'elle n'avait à l'évidence aucune envie de passer du temps avec lui. Apparemment elle n'avait aucun mal à mettre un râteau au président des Red Cap, mais pour refouler un imbécile indésirable, elle était démunie. Réprimant une forte envie d'éclater de rire, la cheftaine des Kappa Fée décida de venir au secours de la première année qu'elle trouvait décidément de plus en plus intéressante.

« Trésor, ne vois tu donc pas que Liliana a seulement envie que tu lui fiches la paix ? Tu serais gentil de retourner jouer un peu plus loin. »

La cheftaine se détourna de l'importun en secouant légèrement la tête. Avec ce genre de boulet, il valait mieux mettre les choses à plat dès le départ car si on a le malheur de les laisser espérer une quelconque possibilité après, il devient presque impossible de s'en débarrasser. Cassandra ne put s'empêcher de sourire largement en songeant à la position dans laquelle s'était mise l'étudiante et fut incapable de retenir un commentaire amusé.

« Ma chérie, je crois que tu as un sérieux problème dans tes relations avec les garçons. On ne t'aurait pas jeté un sévère sortilège de confusion à tout hasard ? »
Revenir en haut Aller en bas
  • Alan Desoya
    • Nombre de messages : 841
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 17/01/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-Moldu
      Baguette magique: Bois de noyer noir, plume de phénix, 30 cm
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Mer 8 Mai - 17:18:12

(HJ - Bon, en essayant d'omettre personne Razz HJ)

"Comme tu dis, on fait déjà presque salle comble et j’imagine qu’il manque encore les retardataires. Mais personnellement, je suis plus curieuse par les activités du reste de la soirée qu’autre chose. Les listes ainsi que les roses noires, à croire que le thème de la soirée est le suspens."

Il approuva d'un léger signe de tête et un mince sourire. L'étudiant en magico-soins accepta sans le moindre problème le salut plus réservé de Cassandra, parfaitement conscient que ni l'un ni l'autre n'était particulièrement appréciateur de l'autre. Donc, comme en son ordinaire il préférait les gens honnêtes, il prit l'attitude plus réservée de la responsable de la sororité des filles de l'UMA comme elle l'était, sans en rajouter plus, appréciant l'honnêteté et personnellement se complaisant très bien dans cette simple cordialité. Alan avait parfaitement conscience de n'être pas lui-même exempt de défauts et d'avoir commis des bourdes sérieuses dans son attitude parfois vis à vis de la gent féminine qui le harcelait, et l'assumait très bien tout en essayant de corriger petit à petit cet aspect. Patience et longueur de temps, sans doute... En revanche, il serra avec franche amitié la main tendue d'Emilien - il connaissait ce dernier depuis bientôt deux ans suite à une perdition dans les couloirs de l'UMA lors de sa première année, et il l'appréciait à l'instar d'un ami - et offrit un léger sourire chaleureux à Liliana qui semblait tout juste le reconnaître et se rappeler du footing mémorable qu'ils avaient fait avec Tomas... quoiqu'un peu orthodoxe. C'est vrai. Mais qui avait donné un défi ô combien intéressant.

"... Ne t’en fais pas Lavande, je me suis assuré que tout se passerait très bien pour tout le monde. Profite de la soirée et tu ne seras pas déçue."

Ce qui semblait logique, surtout si on se référait à ce qu'il s'était passé l'an dernier quand le bal avait été ouvert aussi aux adultes en plus des étudiants. Pour faire simple, c'était complètement parti en sucette quand un mange noir criminel complètement barge avait décidé de venir s'incruster et prendre certains invités dans un jeu morbide et mortel pour aller aider la directrice d'alors des aurors... qui était, et restait, une amie et un mentor à ses yeux. Ophélia. C'était grâce à Lavande et elle qu'il avait commencé à changer son opinion sur les filles, et s'ouvrir petit à petit. Lynn, puis Elena, s'étaient efforcées de poursuivre ces avancées et de changer petit à petit son opinion plutôt négative forgée... par la trahison d'une fille qu'il n'espérait jamais revoir de sitôt, voire même de son vivant.

Il chassa cette pensée pour se pencher de nouveau sur la soirée et les discussions animées qui commençaient à poindre ici et là. Écoutant les remarques des uns et des autres, il gardait un oeil discret sur la porte d'entrée, estimant néanmoins que Elena arriverait avec au moins une heure de retard, et que ni Tomas ni sa petite amie Maureen n'étaient encore arrivés... ou ne viendraient. Ce qui ne sentait pas bon pour le pardon espéré par son meilleur ami d'ailleurs... il ne put s'empêcher de ressentir une toute petite pointe de culpabilité à ce sujet. Damn it, ce n'était pas de sa faute, foncièrement, mais quand même... jamais il n'avait voulu qu'un défi aussi innocent se termine en une pareille queue de poisson totalement imprévue et non-voulue au programme. N'empêche que, il restait inquiet pour le bien-être de l'allemand, et songeait peut-être à prendre des nouvelles de ce dernier s'il tardait trop à venir... lors ou après la soirée, cela dépendrait de foule de facteurs inconnus et, de là, impossibles à prévoir dès maintenant. Peut-être Tomas aussi voulait être un peu seul, ce qu'il comprendrait pleinement et respecterait scrupuleusement...

« A vrai dire, l'idée n'est absolument pas de moi. Aussi surprenant que ça puisse paraître, c'est Malone qui a pensé aux serveurs squelettes et aux roses... »

Lui-même avait été étonné quand le fait avait été discuté lors d'une des dernières réunions du BDE. Il avait beau voir été mis au courant, n'empêche que le rendu l'avait autant impressionné qu'il avait été agréablement surpris de connaître qui était à l'origine de l'idée. Gregory Malone, récemment revenu à l'UMA après le désastre en ré majeur de la manifestation de Trafalgar Square en Mars 2000, qui semblait avoir envie de s'amender et comme nombre des autres laisser derrière eux cet incident aux conséquences majeures. Juste avant de reprendre une gorgée de sa propre boisson sans alcool, il songea en son fort intérieur que c'était effectivement une brillante et très bonne idée au vu du rendu qu'elle avait lors de la soirée. Elle mettait de l'animation tout en restant dans l'esprit de la fête...

« Veuillez m'excuser, j'ai quelques connaissances à saluer... »

Surpris par cette annonce soudaine, il observa la jeune femme avec étonnement, mais compréhensif s'abstint de tout autre commentaire qu'un léger hochement de tête et la regarda s'éloigner avec un mince froncement de sourcils masqué par le loup qu'il portait. Effectivement, il avait lu le dernier numéro de la Plume Sagace et avait entendu parler de toute cette histoire en Liliana, Emilien et le râteau que la première avait collé au second. Il avait juste survolé l'article, peu intéressé par ce genre de rumeurs sans fond pour lui, avant de passer au reste, mais le malaise était aisément perceptible. Même si ses sens secrets de loups ne l'en avaient pas avertis, il s'en serait rendu compte juste par l'échange quelque peu curieux qui venait de se produire en leur compagnie. Mais Liliana fut bientôt de retour, s'intercalant entre Lavande et lui, observant quelqu'un en approche rapide tout en annonçant promptement :

« Non, finalement, je crois que je vais rester. Ce psychopathe me coure après depuis une semaine. Si cette rose pouvait me permettre de disparaître...»

Ah. Il ne pouvait que comprendre et compatir au ressenti de ce genre de situation... inversée en ce qui le concernait. Ainsi, capable de montrer de la sympathie et un minimum de galanterie quand il le voulait bien et appréciait quelqu'un, il se redressa légèrement de sa hauteur, se positionnait légèrement de manière à s'interposer virtuellement contre l'intrus non désiré et s'apprêtait à lui faire comprendre le message avec la franchise le caractérisant quand Cassandra lui dama la priorité dans son intention, en apparence très amusée par la situation qu'elle désamorça... disons, plus diplomatiquement correct qu'il n'aurait pu le faire lui même. Disons qu'il aurait été plus abrupte sans perdre son calme, mais il resta donc sous silence comme la française lançait :


« Trésor, ne vois tu donc pas que Liliana a seulement envie que tu lui fiches la paix ? Tu serais gentil de retourner jouer un peu plus loin. Ma chérie, je crois que tu as un sérieux problème dans tes relations avec les garçons. On ne t'aurait pas jeté un sévère sortilège de confusion à tout hasard ? »

Il ne put, malgré lui, retenir un mince sourire amusé de se dessiner sur ses lèvres. Bon, il n'était pas forcément mieux lui non plus, et c'est pourquoi d'ailleurs il était légèrement amusé de son côté. Elena et les Darsy l'avaient plus d'une fois charriés sur ce point lors de son séjour américain estival de plusieurs mois, et Lavande pas plus que Tomas ne s'étaient retenus de commenter généreusement à ce sujet. Et d'être surpris quand le britannique prouvait qu'il pouvait très bien avoir de bonnes relations amicales avec certaines filles, s'il en croyait la réaction étonnée esquissée un peu plus tôt par sa meilleure amie quand il avait salué Liliana. Bon, qu'est-ce qu'elle faisait encore, l'Américaine ?

Un moment il se demanda si elle avait réussi à se perdre dans les couloirs de l'UMA ou si elle s'était mise à bavarder sans fin avec une malheureuse victime rencontrée au hasard du couloir. Ou encore qu'un garçon collant serait, à l'instar du scotch humain envers Liliana, en train de l'ennuyer au possible. Plus probablement. Il espérait juste que son amie d'enfance tiendrait sa promesse de ne pas se montrer trop exubérante à cette soirée... mais du souvenir qu'il avait d'elle, Alan était conscient qu'elle pouvait très bien se conformer aux règles d'une soirée. Si tant est qu'elle le voulait bien, et Merlin qu'il espérait que ce fusse le cas ce soir... sinon, s'il en croyait l'attitude de Cassandra, cela n'allait pas du tout bien se passer. Et se prendre la tête n'était pas l'objectif qu'il avait à l'esprit pour cette soirée, bien au contraire. Il prit la dernière gorgée de sa boisson avant de se redresser, et d'attraper avec dextérité une note volante qui filait dans sa direction, la parcourant rapidement du regard avant de la fourrer dans l'une des poches intérieures de la veste longue - cape de sa tenue de soirée. Le voilà rassuré en partie du pourquoi du retard, un courrier urgent en provenance des States imprévu et qu'elle arriverait au plus vite une fois sa tenue... réarrangée il semblerait. Pourquoi il n'était pas surpris connaissant fort bien les vieux de son amie d'enfance... allez savoir. L'habitude ou l'expérience peut-être. Il put ainsi se recentrer sur la discussion en cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Lavande Brown
    • Nombre de messages : 1510
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 07/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Née moldue
      Baguette magique: 25 cm, bois de bouleau argenté, crins de licorne
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Sam 11 Mai - 20:48:44

La remarque d’Emilien la rassura considérablement. Si le Chef des Red Caps lui-même l’assurait qu’il n’y avait rien à craindre, alors il n’y avait rien à craindre. C’était aussi simple que ça. Ou peut-être pas tant que ça en fait. Parce que lorsque Cassandra lui précisa que l’idée originale était signée Gregory Malone, elle sentit comme un nœud se former dans son ventre. Depuis quand quoi qui fût sorti de l’esprit tordu de Malone n’était-il pas voué à tourner à la catastrophe ? Elle en voulait pour preuve son idée apparemment « innocente » de distribuer des farces et attrapes sorcières en pleine manifestation de Traflagar Square. Bien entendu, elle était parfaitement consciente qu’il avait payé le prix fort pour ses actions. Plus fort qu’elle même puisqu’il avait écopé d’une sentence de prison, pour aussi courte qu’elle fût et elle ne souhaitait sincèrement à personne de se retrouver à Azkaban et ce bien que désormais les Détraqueurs n’en gardassent plus l’entrée. Néanmoins, malgré tout cela, elle ne pouvait s’empêcher d’être des plus sceptiques concernant tout ce qui se rapprochait de près ou de loin du responsable des soirées du BDE. Si elle avait été totalement honnête avec elle-même, elle aurait été obligée de reconnaître que leur aventure avortée qui remontait pourtant déjà à plus d’un an auparavant - avant qu’elle ne se remette en couple avec celui qu’elle tendait désormais à voir comme le probable homme de sa vie, j’ai nommé nul autre que Kaelir Gammach – n’était pas sans rapport avec son attitude vis-à-vis de Gregory, mais son ego blessé se refusait à voir la vérité en face. Elle se justifiait donc en se rappelant les nombreuses conneries dont Malone était si fier.

Ses spéculations sur ce que ce dernier avait bien pu concocter furent néanmoins bien vite reléguées au fin fond de son esprit lorsqu’elle sentit plus qu’elle ne vit la tension qui s’était soudain installée entre Emilien et … Liliana ? Elle se remémora alors avoir survolé un article les concernant dans la dernière Plume. Quelque chose de l’ordre de : « Première année met le râteau du siècle au célibataire le plus prisé du campus » ou une autre bêtise du même acabit. Elle avait en premier lieu été intriguée par le nom de Vanloock qu’elle était sûre d’avoir déjà croisé quelque part alors que l’article précisait pourtant bien que la jeune femme revenait de France mais lorsqu’elle n’avait pas pu replacer cette impression de déjà-vu, elle s’était vite désintéressée de l’histoire. Bien entendu, à partir de là, elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil plus approfondi à la jolie blonde pour tenter de déterminer d’où sortait l’impression de connaître son nom mais rien ne vint. Elle se contenta donc de laisser libre cours à son goût pour les ragots de tout genre en observant l’attitude quasi arrogante d’Emilien qui laissait bien clair à tous et surtout à la jeune Liliana qu’il était venu avec nulle autre que Cassandra Duval à son bras tandis que Liliana semblait, elle, des plus inconfortables. Quelque chose dans l’atmosphère entre les deux dirigeants des confréries lui faisait cependant dire qu’ils n’étaient rien de plus que des amis. Ce n’était néanmoins pas l’impression que dut en retirer la première année car elle fit mine de s’éloigner avec la première excuse qui lui passa par l’esprit.

Son départ fut pourtant de courte durée car elle revint quasi immédiatement poursuivie par le parfait spécimen du « gros lourd ». Cassandra vint alors à sa rescousse et se débarrassa du poids mort avec un tact tout particulier. Sa question sonnait en effet tout autant comme une remarque amusée que comme un reproche voilé. Le garçon le prit quant à lui au plus mal puisqu’il quitta les lieux sur le champ, non sans d’abord rougir profusément, jeter un dernier regard de chien battu en direction de Liliana et murmurer dans sa barbe naissante ce qui ressemblait fortement à des malédictions à l’encontre des « filles riches qui ne comprenaient rien à la beauté intérieure ». Lavande ayant déjà eu affaire à ce genre de pots de colle dut se retenir pour ne pas lever les yeux au ciel. L’apparence physique ne faisait certainement pas tout dans une relation, par contre le caractère, lui, jouait une part essentielle et un type incapable de comprendre le sens de l’expression « espace personnel » ça ne s’annonçait jamais bien. Le boulet n’avait donc qu’à s’en prendre à lui-même et non aux autres.

Cependant, pour autant que les amours contrariées d’Emilien et de Liliana fussent passionnantes, lorsque la musique changea soudain pour faire place à une valse autrichienne, elle ne put s’empêcher de ressentir une envie grandissante de se lancer sur la piste de danse. Elle avait pris quelques cours l’été de sa cinquième année alors qu’elle était en vacances à Prague avec ses parents et mourrait d’envie de savoir ce qu’il lui restait en mémoire. En temps normal, son partenaire aurait tout naturellement été Kael mais vu que son petit ami n’avait pas encore fait son apparition, elle se tourna vers son meilleur ami. Sa cavalière ne semblait en effet pas être encore arrivée non plus et, même si elle savait qu’il n’était pas un grand fan des danses de salon, elle espérait qu’il ne lui refuserait pas ce petit plaisir. Ce n’était après tout pas tous les quatre matins qu’on pouvait danser la valse en robe de soirée. Elle lui fit donc son regard le plus suppliant.


-Tu m’accordes cette danse please ? Juste celle-ci, après promis, je te laisse tranquille mais je rêve depuis trop longtemps de danser une vraie valse. Tu n’auras qu’à suivre mes pas.

Alors, il n’allait tout de même pas avoir l’audace de lui refuser ce petit plaisir, non ? C’est qu’ils étaient en public, ça allait faire mauvaise genre !

[Hj : Si j’ai pris trop de libertés, n’hésitez pas à me le dire par MP et je modifierais]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Emilien Dawster
    • Nombre de messages : 41
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 20/03/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: sang pur
      Baguette magique: bois de chêne, poils d'Abraxan, 27cm
    avatar
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Jeu 23 Mai - 22:15:43

[HJ : Toutes mes excuses pour le retard !]
Lorsque son regard croisa celui de Liliana, il avait remarqué le ton gêné qu’elle avait pris en le saluant et la chute de ses yeux vers le sol. Comment devait-il interpréter le comportement de la jeune femme ? Sa présence la mettait-elle mal à l’aise parce qu’il avait eu l’audace de lui demander de l’accompagner au bal ou la jeune femme regrettait-elle son refus ? La question ne cessait de trotter dans l’esprit d’Emilien alors qu’il essayait de se concentrer sur son cocktail et sur le bras de Cassandra qu’il n’avait toujours pas relâché. La réaction du jeune Dawster avait dû paraitre assez étrange aux yeux des autres car son geste l’avait surpris lui-même. Pourquoi est-ce que ça le mettait pareillement en colère de voir la jolie blonde, lui d’un naturel si calme. Cette question aussi se faisait très présente dans son esprit. Il n’avait pas eu beaucoup d’aventures amoureuses dans sa vie, mais à chaque fois il y avait eu une réciprocité évidente entre lui et ses anciennes petites amies. C’est vrai qu’il avait toujours eu la réputation d’être un grand romantique ce qui attirait bon nombre de jeune fille. Il avait retrouvé des sensations connues auparavant lorsqu’il avait eu la chance de discuter avec Liliana, malheureusement il devait se rendre à l’évidence : il s’était fourvoyé en beauté. Ça l’ennuyait profondément parce qu’il ne savait pas exactement contre qui il devait être en colère, lui-même ou elle ?

Il fit son possible pour éviter de regarder dans sa direction, mais ses répliques auprès des autres interlocuteurs furent vite à cours de réponses de sa part, il avait l’esprit occupé et ça l’empêchait d’interagir naturellement avec les autres. Il aurait préféré à cet instant partir et retrouve Joshua. Pouvait-il filer à l’anglaise et planter Cassandra ? Lui en tiendrait-elle rigueur ?

Fort heureusement, la jolie blonde lâcha la partie avant lui et il se retint de soupirer de soulagement. Il ne vit pas tout de suite qu’elle s’approcha de lui, ce n’est qu’au son de sa voix qu’il sursauta légèrement et tourna la tête dans sa direction, croisant son regard. Celui-ci le glaça par sa dureté et il ne fit qu’entrouvrir la bouche, surpris. Ses paroles le blessèrent autant que le regard qu’elle lui avait lancé. Il ne dit rien, préférant détourner les yeux aussi loin d’elle qu’il le pu. Que voulait-elle exactement ? Pourquoi tant de manières ? La colère qu’il avait lu dans ses yeux avait emballé son cœur, elle était encore plus ravissante lorsqu’elle était envahie par ses émotions si rares sur son beau visage.

D’un côté, il se sentit soulagé par le départ de Liliana, d’un autre coté il se sentait complétement abrutit et comme le dernier des crétins. Comment avait-il pu réagir avec aussi peu de manières ? Ce n’était pas digne du gentleman qu’il était. Et même si elle l’avait blessé, elle ne méritait pas qu’il se comporte de cette façon avec elle. Il se promit de faire preuve d’indifférence à l’avenir et d’épargner la jeune femme.

La voix de Liliana le fit sursauté et se sont des yeux surpris qui se posèrent une nouvelle fois sur elle. Ainsi il n’était pas le seul imbécile à lui courir après. Alors qu’il venait de se promettre intérieurement de ne faire preuve que d’indifférence, il ne put s’empêcher de laisser ses joues se roussirent à nouveau. Il ne pouvait que le prendre mal après tout. Comment pouvait-elle faire preuve d’aussi peu de délicatesse ? Certes le bougre ne lui arrivait pas à la cheville niveau beauté, mais il n’avait jamais pensé que la jolie étudiante se comporte de telle façon face à un courtisant. Vraiment, s’était-il à ce point fourvoyé à son sujet ?

Enfin ça, c’était avant qu’il ne voit le bougre en question et qu’il entende le son de sa voix. Emilien ne put se retenir de rire en le voyant insister auprès de la jeune femme qui ne savait plus comment s’y prendre. Elle le méritait bien après tout ! Cassandra en profita pour lui lâcher le bras à ce moment précis, elle s’était mise en tête de partir à la rescousse de Liliana. Etrange, vraiment étrange que le comportement de la cheftaine, depuis quand s’intéressait-elle aux petites gens de l’école ? Le spectacle n’en changea en rien et Emilien continua de pouffer dans son verre d’un rire nerveux et libérateur.


« Ma chérie, je crois que tu as un sérieux problème dans tes relations avec les garçons. On ne t'aurait pas jeté un sévère sortilège de confusion à tout hasard ? »

Aux paroles de Cassy, l’étudiant failli s’étouffer. Il avala sa gorgé de cocktail de travers et se mit à tousser bruyamment. Mais de quoi je me mêle ? Elle n’allait quand même pas oser se mêler de ce qui ne la regarde pas ? Tout le monde s’était-il ligué contre lui ce soir ? Il lui fallait absolument trouver un moyen de prendre la fuite et de retrouver Joshua le plus rapidement possible avant que la rencontre ne dégénère. Aussi, réussi-t-il à cesser de tousser et annonça :

Je vous laisse… il faut que je trouve quelque chose à boire au plus vite…

Et il disparut à plus grands pas qu’il ne l’aurait souhaité. Plantant là Lilianna et Cassandra pour partir à la recherche de Joshua en faisant un crochet par le bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Liliana Vanloock
    • Nombre de messages : 303
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 22/03/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mêlée
      Baguette magique:
    avatar
  • Briseuse de Sortilèges
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Dim 2 Juin - 16:02:08

C'était une catastrophe. Encore une fois, elle avait tout raté. Le rire moqueur d'Emilien lui vrillait les tympans, bien plus fort, bizarrement, que le bruit des conversations alentours. Manifestement, Liliana s'était vraiment trompée à son sujet. Non seulement il l'observait maintenant avec mépris, mais en plus, il se fichait littéralement de sa gueule. « Je t'en ficherai, moi, des invitations romantiques, si c'est pour être si odieux au moindre refus ! » pensa-t-elle, furieuse à la fois contre elle-même et contre le jeune homme. Et l'autre qui la collait, avec un sourire niais... Sa nature impulsive d'antan refaisait lentement surface, et elle eut l'envie brutale de se retourner et décoller une gifle monumentale au pauvre hère qui n'avait rien demandé. Ou presque rien, car il ne l'aurait tout de même pas volée. Mais elle savait qu'une telle réaction ne ferait que la desservir davantage.
Heureusement, Cassandra eut la bonté d'âme de prêter main forte à la jeune femme mortifiée qu'elle était. Pendant ce temps, l'étudiante accepta avec un remerciement la boisson que lui tendait le serveur et en bu une gorgée pour se ressaisir.

« Ma chérie, je crois que tu as un sérieux problème dans tes relations avec les garçons. On ne t'aurait pas jeté un sévère sortilège de confusion à tout hasard ? »
Liliana n'eut l'occasion que de s'étrangler dans son verre, à l'instar d'Emilien. Le répit avait été de courte durée.
La jeune femme porta une main à sa bouche puis reposa son verre dans un geste lent et maîtrisé. Elle l'aurait volontiers tuée, celle-là aussi. Cassandra ne soupçonnait certainement pas à quel point cette pique, qui n'avait peut-être pas pour but d'être réellement mauvaise, pouvait heurter la jeune Vanloock. Le teint blanc, elle retourna un regard blessé à Cassy, regard qui roula ensuite vers Emilien alors qu'il déclarait avoir besoin d'un verre. Elle l'observa disparaître, tandis que la vie reprenait autour d'elle, l'air de rien. Liliana fulminait intérieurement, humiliée. Elle aurait volontiers rétorqué la vérité de but en blanc à Cassandra, pour le seul plaisir de la voir pâlir d'horreur. Néanmoins, il lui restait encore assez de fierté pour ne pas lâcher ainsi, sous le coup de l'impulsion, le secret le plus intime et le plus sordide qu'elle gardait caché au fond de sa mémoire.

Avec mille efforts, Liliana renvoya un sourire à la française. Son masque lui pesait. Elle avait envie de l'ôter pour le jeter à bas. Ses jambes, quant à elles, fourmillaient. Elle ne désirait plus rien d'autre que d'échapper à ce bal abscons.


« Tu crois que j'aurais dû lui accorder une danse ? »

Rétorqua-t-elle en prenant un air affable, tout en feignant la naïveté. Oh, bien sûr, elle avait très bien saisi l'allusion, en témoignait la façon dont elle avait réagi de prime abord. Néanmoins, elle ne voulait pas entrer dans le jeu de Cassandra, qui mènerait, elle en avait la conviction, à des explications que Liliana n'avait pas à fournir à la jeune femme. En quoi cela la regardait-elle, de toute façon ? Ce qui aurait dû lui importer n'était-il pas que ce soit elle qui ait le plaisir de partager cette soirée avec Emilien ? Quoi qu'au vu de la façon dont son cavalier l'avait abandonnée...

« Merci de m'avoir aidé à me débarrasser de ce boulet, mais il ne faudrait pas que cela te coûte la perte de ton cavalier. Ma présence l'indispose... ce que je comprends, d'ailleurs. Tu ferais certainement mieux de le rejoindre. »

Déclara-t-elle de sa voix la plus douce, afin d'éviter que son interlocutrice prenne sa déclaration pour de la provocation. C'était la dernière chose que Liliana pouvait souhaiter. Elle était déjà assez démoralisée comme cela.
Lasse, l'étudiante se laissa tomber sur un tabouret, tout en reprenant d'une main le cocktail sans alcool qu'elle avait déposé sur le bar. Elle glissa ses doigts le long de son visage, fugacement, puis avala quelques gorgées en détournant le regard vers la piste de danse, où évoluaient de nombreux convives. Au moins, cette soirée n'était un fiasco que pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Alan Desoya
    • Nombre de messages : 841
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 17/01/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-Moldu
      Baguette magique: Bois de noyer noir, plume de phénix, 30 cm
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Sam 6 Juil - 15:27:00

(HJ Idem, désolé du retard, mais comme personne n'a répondu, j'en profite pour relancer même si post court ^^ HJ


... Et décidément sa cavalière prenait tout son temps, ce qui ne l'amusait qu'à moitié pour être honnête. Le groupe dans lequel il se trouvait se trouvait assez tendu, et il ne fallait pas être Sherlock Holmes en personne pour le deviner sans trop de mal. Emilien ne semblait pas vouloir parler avec Liliana - une vague histoire de râteau qu'il avait survolé sans grand intérêt dans le journal universitaire, si peu importante à ses yeux qu'il ne s'en rappelait même pas en détail de cet article plus "people" qu'autre chose -la cheftaine de la sororité Cassandra lançait des piques à Liliana et semblait savoir ce qu'il se passait entre les deux premiers concernant ce malaise, et puis... il y avait Lavande et lui qui attendaient leurs cavaliers respectifs qui ne semblaient pas daigner se pointer alors que la fête avait déjà bien été entamée. Mais sérieusement, qu'est-ce qu'ils fichaient, Kael et Elena ? Il voulait bien croire qu'il fallait du temps pour se préparer mais quand même... là ça commençait à faire un petit peu long pour lui quelque peu impatient...

« Tu crois que j'aurais dû lui accorder une danse ?  Merci de m'avoir aidé à me débarrasser de ce boulet, mais il ne faudrait pas que cela te coûte la perte de ton cavalier. Ma présence l'indispose... ce que je comprends, d'ailleurs. Tu ferais certainement mieux de le rejoindre. »

Et voilà que cela ne semblait pas vraiment s'arranger. Ah les histoires de coeur je vous jure... il se satisfait vraiment de se trouver en tant que célibataire, il restait libre comme l'air et ne rencontrait pas ce genre de contre-temps déprimants au possible. Rien contre la gente féminine pour une fois, il parlait en général, ayant déjà bien vu ce que cela pouvait donner puisque ses deux meilleurs amis respectifs étaient en couple, et parfois il entendait certaines tracasseries et autres aléas de la vie de couple. Dernièrement, les ennuis de Tomas avec sa douce Maureen suite à une survenue imprévue de cette dernière lors d'une blague totalement innocente et totalement amicale, suite à un pari perdu de l'allemand contre lui. Le groupe allait sans doute se disloquer à ce rythme, il n'avait pas grand chose à dire à Cassandra, et connaissait surtout Emilien et Lavande. Il avait déjà rencontré Liliane, qui semblait assez sympathique, mais ne la connaissait pas plus que cela, néanmoins. Ah, ce n'était vraiment pas très bon pour l'ambiance... c'est alors que Cassandra lança une pique assez habilement placée à Emilien et Liliane, les deux s'excusant à leur manière tandis que le premier sembla avoir avalé de travers, et glissa avant de se dérober :

"Je vous laisse… il faut que je trouve quelque chose à boire au plus vite…"

Alan lui jeta un regard perçant et soucieux, mais ne commenta pas sans le perdre du regard. Visiblement, Emilien avait mal accusé le coup des piques de Cassandra et des tensions entre Liliana et lui, et prenait la première excuse bonne à saisir pour s'éloigner d'elle vers le bar des boissons. Voilà qui commençait bien en effet... bon, Tomas et Elena ne se pointaient décidément pas, mais qu'est-ce qu'ils fichaient... il n'avait pas du tout envie de se trouver au milieu d'un mauvais vaudeville dans une soirée supposément relaxée, joyeuse et amicale, crénom de Merlin ! Bon, il pourrait peut-être suivre Emilien voir si ça allait aussi bien que ce dernier le disait, ça ne se faisait pas vraiment de le laisser tout seul après tout, il restait un ami... C'est alors qu'il sentit un regard se poser sur lui, et par réflexe tourna les yeux dans sa direction, et de là son attention d'un Emilien qui se repliait on-ne-sait-où. Une tête blonde masquée s'était tournée vers lui, et les yeux bleutés qui restaient visibles derrière le loup lui tiraient une expression qu'il redoutait vraiment :


-Tu m’accordes cette danse please ? Juste celle-ci, après promis, je te laisse tranquille mais je rêve depuis trop longtemps de danser une vraie valse. Tu n’auras qu’à suivre mes pas.

Tendu un moment, il allait décliner avec politesse quand son regard de nuit ne sut résister longtemps à la lueur suppliante de l'azur de ceux de sa meilleure amie. Raaah Lavande arrivait toujours à le faire céder avec ce genre de regard là, elle était bien trop douée et lui très peu décidé à l'ennuyer d'une manière ou d'une autre. Il n'était pas très appréciateur des danses classiques depuis le désastre Adler, cela lui rappelait trop de mauvais souvenirs bien, qu'en soit et quand il y mettait du sien, objectivement il n'était pas un mauvais danseur. Après tout, l'ancienne et disparue vipère qui avait été sa professeure avait attaché un soin tout particulier à sa formation, histoire qu'ils ne se ridiculisent pas lors du bal de Noël. Puis Lavande semblait y tenir, l'avait demandé avec politesse et il n'avait objectivement aucune raison de lui refuser cette danse. Ce n'était pas la première fois qu'il danserait avec Lavande, il l'avait déjà fait par exemple pour faire une démonstration à Hermione lors d'une soirée, Elena n'était pas là et dans tous les cas n'avait pas son mot à dire sur la question - ils étaient et restaient juste meilleurs amis, point - et lui-même n'aimait pas rester en place au même endroit dans une ambiance aussi pesante. Ainsi, très vite, après un discret et léger souffle, il laissa un léger sourire amical et résigné poindre sur ses lèvres, avant de tendre son bras vers sa meilleure amie pour qu'elle le prenne et pour illustrer plus encore sa réponse :

- Bon, d'accord. Allons-y le temps que nos cavaliers respectifs se pointent. Je risque d'être un peu rouillé par contre, je te préviens, mais j'suis pas contre en soit. Puis bon, c'est toi qui demande, alors ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Altaïr
    • Nombre de messages : 137
    • Age : 53
    • Date d'inscription : 14/07/2007
    avatar
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Mar 23 Juil - 21:09:35

Alors que la fête battait son plein, Altaïr apparut soudain sur la scène et d'un signe de la main, invita les vampires à cesser de jouer. Ceux-ci obtempérèrent et avec l'arrêt de la musique, la rumeur des conversations et des rires s'étouffa également. Alors, avec un sourire, le directeur de l'Université fit apparaître un parchemin dans ses mains, puis se racla la gorge.

« Mesdemoiselles et Messieurs, il est temps pour moi d'appeler le Roi et la Reine Citrouille. Sans plus attendre, laissez-moi vous présenter la vicieuse et malfaisante chimère, Miss Cassandra Duval ! »

Sous les rires des convives, Altaïr invita la jeune femme à le rejoindre sur scène. Lorsqu'elle eut pris place aux côtés du directeur, l'un des serveurs squelettes s'approcha avec un joli diadème ornée d'une magnifique cornaline, dont les striures étaient si vives qu'elles semblaient, plus que scintiller, se mouvoir comme des flammes. Le directeur baisa la main de Miss Duval, élégamment, puis se tourna de nouveau vers le public.

« À présent, accueillons le joueur et trompeur farfadet de l'UMA. Personne, je pense, n'osera me contredire quant à son identité réelle, puisqu'il s'agit de Gregory Malone ! »

Sous les yeux amusés de tous, Gregory fut enjoint à se rendre sur scène, à côté de Cassandra. Tout comme la première, il vit approcher un serveur, qui lui remis une couronne conçue dans un étrange métal orangé, renvoyant les lumières alentours dans un éclat noir.

« Les heureux gagnants de ce petit jeu de listes se voient offrir par le BDE de l'UMA des passes à la prochaine soirée d'Halloween du Laughing Inferi – et ne prenez pas cet air malin, Malone – son poids en patacitrouille ainsi qu'un bon d'achat d'un montant de 30 gallions chez les commerçants de Pré-au-Lard ou du Chemin de Traverse. Le BDE a su ce montrer généreux cette année, n'est-ce-pas, Monsieur Malone ? »

Avec un sourire, Altaïr applaudit les élus, bientôt suivi par les étudiants rassemblés devant la scène. Alors que Cassandra et Gregory allaient redescendre, Altaïr les arrêta cependant.

« À présent, qu'est-ce que serait un couple royal s'il n'ouvrait pas la danse ? Un peu de valse, Maëstro, et je vous prie tous d'encourager nos deux élus qui vont valser pour nous, ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Lavande Brown
    • Nombre de messages : 1510
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 07/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Née moldue
      Baguette magique: 25 cm, bois de bouleau argenté, crins de licorne
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   Sam 27 Juil - 12:48:51

Au moment précis où Alan accédait enfin à sa requête et qu’ils se dirigeaient vers la piste, laissant derrière eux leurs camarades aux histoires de cœur aussi embrouillées qu’un bon soap opera, ni plus ni moins qu’Altaïr fit son apparition sur le devant de la scène, coupant court à toute velléité de danse. Lavande dut réprimer une moue de déception : elle aurait vraiment voulu se donner l’impression d’être dans un bal d’antan à valser au bras de son cavalier, fusse-t-il seulement son meilleur ami au lieu de son amoureux. Malheureusement, une intervention du directeur de l’université tombait dans la catégorie des interventions que l’on ne pouvait se permettre d’ignorer, en particulier lorsque ce dernier avait fait taire la musique pour pouvoir se faire entendre.

Par conséquent, prenant son mal en patience, la blonde se détacha d’Alan et tourna son attention vers l’estrade où Altaïr s’apprêtait à commencer son discours. Elle regagna néanmoins quelque peu d’intérêt à ses paroles lorsqu’il annonça qu’il s’apprêtait à présenter le Roi et la Reine Citrouille au public. Au moins une nouvelle intéressante ! Elle ne put cependant feindre la surprise lorsque le nom de Cassandre Duval retentit dans la salle. La présidente des Kappa Fée était la favorite depuis son inscription. Elle avait tout pour elle : beauté, intelligence et notoriété. Ses rivales n’avaient eu aucune chance. Côté hommes cependant, le duel était un peu plus serré et la victoire de Gregory représentait une touche de surprise légèrement supérieure.  

Lavande supposa que plus d’une fille avait dû tomber dans le même piège qu’elle l’année précédente et avait ainsi succombé aux charmes indéniables de Malone. Le plus étonnant étant qu’il ne cachait pourtant pas son style de vie, il ne désirait pas d’attaches et le faisait savoir, mais il fallait croire que plus d’une demoiselle avait cru être celle qui le ferait changer. Ou bien tout simplement avait-elles été aussi stupides qu’elle en croyant être « spéciales ». Quoiqu’il en fût, on ne pouvait pas nier que Malone méritait son titre. Le prix semblait d’ailleurs être particulièrement adapté, à croire qu’en tant que responsable soirées du BDE il l’avait créé lui-même … ce qui n’était en fait pas si impossible que cela maintenant qu’elle y pensait.

Dans tous les cas, elle se désintéressa bien vite de la question lorsqu’elle entendit à nouveau le mot magique : « valse ». Elle allait finalement l’avoir sa danse ! Elle laissa donc le « couple royal » entamer le bal, admirant le couple à la fois si mal et si bien assorti qu’ils formaient, puis s’empressa ensuite de tirer Alan parmi les couples qui rejoignaient Cassandra et Gregory sur la piste lorsque les accords de la deuxième valse se firent entendre.

Elle se laissa alors entraîner par son cavalier qu’elle découvrit avec surprise excellent danseur, ce qu’elle se permit d’ailleurs de faire remarquer.


-Dis donc, tu ne m’avais jamais dit que tu avais pris des cours de danse. Je pensais que j’allais devoir diriger mais tu t’en sors comme un chef. Des confidences à me faire ? Elena serait-elle la raison de ce talent caché ou bien as-tu malgré tes airs bourrus un hobby caché ?


[HJ : C’est d’une longueur absolument pathétique et j’en suis bien consciente. Je m’en excuse donc et je blâme le manque d’inspiration …]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bal masqué d'Halloween ! [ouvert aux étudiants]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 1999-2000-