Partagez | .
 
 Famille Araley [3 rôles disponibles]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Le Staff
    • Nombre de messages : 962
    • Date d'inscription : 17/04/2006
    avatar
  • Compte commun du Staff
MessageSujet: Famille Araley [3 rôles disponibles]   Mar 16 Avr - 17:25:53

FAMILLE
ARALEY
Créateur de la famille
Araley Valère
36 ans à l'époque du décès
Mort
Fiche de Présentation





HISTOIRE & SPÉCIFICITÉS
    La Famille Araley est une famille typique de sang-purs, dont les origines remontent, selon leurs dires, bien au-delà du roi Arthur et de Merlin. Tous, sans exception, sont traditionalistes et conservateurs, et la famille Araley apporte son soutien, pour l'instant discret, à l'ATP. Ils sont tellement attachés à leur histoire et leurs racines qu'il est fort rare de les voir quitter le château, et leur prestige s'étendait davantage sur l'Irlande que dans le reste du Royaume-Uni (quoi qu'aucune famille de sang-pur ne peut ignorer le nom des Araley). Depuis, la noblesse de leur famille a été grandement mise à mal par la folie destructrice de Valère, bien que les Araley se soient tous unis, finalement, pour faire arrêter le criminel.
    Aujourd'hui, ils se font discrets en attendant le moment propice pour refaire leur apparition dans le monde politique. Ils comptent bien, pour cela, soutenir le clan McGregor dans ses projets, cette famille comptant depuis longtemps parmi leurs plus proches alliés.

    L'actuel patriarche demeure Ryann Araley, le père de Valère, qui du haut de ses cinquante-neuf ans, veille attentivement à ce que plus aucune rivalité ou haine interne ne perturbe le clan autarcique que fonde sa famille. Megara Araley, quant à elle, veille et surveille l'unique enfant du château, Breena, craignant d'elle la même psychose autodestructrice que son géniteur. Elle s'en méfie autant qu'elle la chérit, secrètement, car elle est le dernier vestige de ce qu'avait été son premier fils avant de sombrer, un fils encore capable d'aimer et d'apporter au monde autre chose que la douleur et la mort...

    Clistìoch, Brì, Onoìr : Intelligence, Force, Honneur en gaélique, constitue la maxime de leur famille.

Année de jeu en cours: 2000/2001, 3 ans après les livres

ARALEY ULTER
[LIBRE]


    INFORMATIONS
    Membre de l'ATP – Membre du Magenmagot
    Sang-pur
    28 ans en Décembre 2000

    HISTOIRE
    Ulter a un passé particulièrement noir. Il était promis à une brillante carrière de politicien et faisait ses débuts au Magenmagot, avant que Valère Araley ne l'empoisonne à ses 21 ans, via une lettre contaminée par une forme modifiée de dragoncelle. Il aurait dû en mourir, mais est parvenu à résister, grâce aux soins assidus de sa soeur potioniste. Il lui aura fallut 6 ans, cependant, avant que Nell ne parvienne à trouver un véritable antidote. Marqué à vie par la maladie, il porte encore les stigmates du calvaire qu'il a vécu.
    Ce châtiment, il le doit pour avoir compris avant tous les autres la psychose de son frère. Il avait pressenti que Valère était fou, particulièrement dangereux, et il ne voulait pas voir la gérance de la famille tomber entre les mains de l'aîné au décès de leurs parents. Aussi, il accumula de nombreuses preuves quant aux activités illicites et meurtrières de son frère, alors que celui-là n'était pas encore au service du Seigneur des Ténèbres. Il ne le regretta jamais, même alors qu'il souffrait le martyr, cloîtré dans sa chambre.

    Ulter a été marié très tôt, à ses dix-sept ans, comme il est souvent d'usage dans ce genre de famille. Il eut de ce mariage une première petite fille, Cliodna, qui avait à peine trois ans lorsqu'en sa présence, il décacheta la lettre empoisonnée de Valère. L'enfant, encore trop fragile, succomba après avoir respiré le poison. Quant à l'épouse d'Ulter, elle a fuit le château et a divorcé, brisée à jamais par la perte de son enfant et la déchéance de son jeune époux.

    À l'heure actuelle, c'est lui qui a en charge l'éducation de Breena. Elle est l'une des rares personnes à avoir son affection, à l'instar de Nell. Il entretient avec sa soeur une relation très particulière. Elle a veillé sur lui sans répit pendant plus de six ans et il lui doit la vie. Personne n'a plus de place qu'elle dans son coeur, malgré la tendresse qu'Ulter éprouve pour sa mère. Nell est bien plus qu'une soeur, elle est comme une extension de son âme et les mots, entre eux, sont inutiles.

PHYSIQUE
Ulter était un bel homme. Était. Aujourd'hui, il garde les traces de l'affreuse maladie qui a corrompu son corps pendant près de six ans. Si Nell, à force de potions et d'appels à de nombreux médicomages, a réussi à lui faire recouvrir une santé et réparer le plus gros des dégâts, il demeure néanmoins des cicatrices importantes sur son visage, ainsi que sur le reste de son corps, et ses cheveux noirs ne repoussent plus sur une partie de son crâne, formant une calvitie précoce sur un front rougeâtre. Il lui manque deux doigts à la main droite, l'annulaire et l'auriculaire, qui ont été magiquement remplacés par des membres de substitution argentés.
Sa jambe droite, autrefois elle aussi déformée, est maintenant normale, quoi qu'affaiblie à jamais. Il doit s'appuyer sur une épaisse canne pour marcher, et tout effort particulier est exclu.
Ses yeux noirs demeurent vifs, cependant, quoi qu'impénétrables et chargés du trauma qu'il a vécu. De haute stature, Ulter demeure un homme altier dont le port, malgré sa laideur, demeure royal.

CARACTERE
Autrefois, Ulter était un homme assez extravagant, qui aimait s'imposer et briller en société. Il avait, par cet aspect, pas mal de similitudes avec son frère Valère. Néanmoins, il est aujourd'hui une personne renfermée et solitaire. Il se cache quelque chose de lourd dans l'onyx de ses yeux et le pli dur, austère, de sa bouche.
S'il est sournois et calculateur envers ses ennemis, il demeure pourtant une personne fréquentable, si tenté que vous parveniez à lui arracher un peu d'attention. Il sait que son physique disgracieux a tendance à répugner, aussi ne recherche-t-il pas le contact humain. Il est résigné à demeurer seul.
Ulter est un homme strict, sérieux, sévère (notamment avec sa nièce Breena), mais il demeure digne et juste. En témoigne la relation qu'il a avec Breena. L'horreur de ce qu'il a vécu lui donnerait toutes les raisons de se venger de Valère à travers sa fille, mais il ne le fait pas. Il éprouve de la tendresse pour la petite, ainsi que de la pitié car, comme lui, elle a été victime de la folie de son père, et il sait qu'elle garde elle aussi des traces indélébiles des horreurs dont elle a été témoin.
De prime abord, il paraît misérable et fragile. Si son corps n'est plus l'allié qu'il fut autrefois, sa force mentale compense. Il faut le connaître pour remarquer sa vive intelligence, sa puissante intuition et la finesse de son esprit autant que de ses manières. Il ne montre les qualités de son caractère qu'à ceux qui le méritent.
En effet, s'il a une qualité indéniable, c'est sa force de caractère. Au fond de lui, il demeure ambitieux, bien que ses aspirations aient été largement revues à la baisse. C'est sans conteste un battant, qui est parvenu à tromper la mort en puisant dans ses ressources, aussi bien physiques que mentales. Rien ne lui fait plus peur, surtout pas son propre décès.
De part sa constitution physique, il est piètre duelliste et user de la magie lui demande plus d'efforts qu'à ses semblables. Il s'épuise vite et n'use donc de ses pouvoirs qu'en dernier recours. Pour compenser, il fait un brillant théoricien.

ARALEY NELL
[LIBRE]


    INFORMATIONS
    Membre de l'ATP – Chercheuse au Département des Mystères et potioniste
    Sang-Pur
    26 ans

    HISTOIRE
    Nell a eu une enfance à peu près normale. Aussi normale qu'elle pouvait l'être auprès d'un frère aîné dominateur et instable. Elle fit de brillantes études dans la Maison de Serpentard, où elle excellait tout particulièrement en Potions. Ses ASPIC obtenus, elle fit le choix de rester au château, où elle étudia l'art des potions assidûment. Une partie du château lui a même été exclusivement dédié, où se trouve son laboratoire et sa bibliothèque personnelle.
    Érudite, elle visait un poste de chercheuse au Département des Mystères, mais ses projets d'avenir furent brutalement contrecarrés par la maladie d'Ulter. Très attachée à celui-ci, elle fit le choix de sacrifier sa carrière pour sauver son frère. Toutes ces années, ce fut elle qui le soigna et redoubla d'efforts dans ses recherches pour trouver, enfin, un véritable remède.

    Lorsque Valère et Sterenn furent envoyés auprès du Seigneur des Ténèbres, Nell en éprouva un grand soulagement. Si elle s'entendait relativement bien avec sa grande sœur (quoi que celle-ci se passait supérieure à elle), ce n'était pas du tout le cas avec son frère, envers qui elle éprouvait de la crainte. Sa présence au château lui était insupportable, tant il écrasait les autres par sa seule présence. Elle se contentait de faire profil bas, puis lui voua une haine secrète quand elle commença à se douter, à son attitude envers Ulter, qu'il était certainement responsable de l'état de leur frère.

    Aujourd'hui qu'Ulter n'est plus dépendant d'elle, Nell a – non sans difficultés – obtenu le poste de chercheuse qu'elle convoitait. Le cobra, maintenant, attend son heure pour prendre la tête du Département. Cela pourra peut-être prendre des décennies, mais elle ne s'en soucie guère, car elle sait qu'un jour ou l'autre, elle obtiendra ce qu'elle veut.

PHYSIQUE
Nell est une grande femme austère, au port rigide et au chignon brun sophistiqué, sèchement tiré en arrière. Les seules couleurs qu'elle porte sont l'indigo, le noir, le vert bouteille ou le brun, et ses robes sont très traditionnelles. Elle ne porte jamais que des chaussures à lacets et à talons bobines, sans s'autoriser de fantaisies en matière de tenues. Ses yeux, sombres et en amande, paraissent toujours méfiants et scrutateurs, comme si elle vous jugeait d'office. Elle a des lèvres maigres et tombantes, un long cou gracile, et la seule chaleur qui transparaît d'elle vient de son teint légèrement hâlé, qu'elle tient de sa mère.

CARACTERE
Ne vous amusez jamais à faire quoi que ce soit à l'encontre de Nell ou de l'un de ses proches, en particulier d'Ulter. Vous le regretteriez, tôt ou tard. Nell a la rancune tenace et personne n'a jamais obtenu son pardon. Alliée à une patience légendaire, Nell peut attendre des années avant de vous châtier d'un coup unique et mortel, qui vous mettra inévitablement à terre. Son patronus n'est pas un cobra pour rien : le jour venu, elle n'aura pas de pitié.
Femme austère, elle sourit peu et passe le plus clair de son temps à ses recherches, isolée dans le calme de la bibliothèque du château. On ne lui a jamais connu la moindre aventure sentimentale, et pour cause : elle rejette froidement toute avance, si tenté qu'un homme ait la folie de s'intéresser à cette lady de glace. En somme, son unique amour est son frère Ulter, et si elle est dévouée à une personne, c'est à lui.
Malgré cela, c'est une femme de grande éducation, qui sait se montrer sous un visage tout à fait convenable en belle compagnie, bien qu'elle ne sache pas se départir de son aura de froideur. Si elle peut paraître irrévocablement frigide, elle éprouve malgré tout des passions. Pour les arts, notamment. Nell a l'oreille absolue et fait une excellente pianiste. Si elle ne dit rien de ses émotions et arrive à se les cacher à elle-même la grande majorité du temps, ce qui parvient à déborder d'elle finit toujours en musique, qu'elle improvise avec un brio incontestable.
Ce n'est pas une sorcière particulièrement puissante, hormis dans les potions où elle excelle. Secrètement, elle vise le poste de directrice du Département des Mystères et compte bien y parvenir un jour, même s'il faut faire tomber quelques têtes pour cela.

ARALEY ARSÈNE
[LIBRE]


    INFORMATIONS
    Filière Générale à l'UMA – Harpie 2ème année
    Sang Pur
    22 ans, bientôt 23.

    HISTOIRE
    Arsène est le seul a avoir étudié à Gryffondor lors de sa scolarité à Poudlard. Il a toujours été vu comme le marginal de la famille, un brin rêveur ou, en tout cas, complètement en dehors des affaires familiales. Ce n'est pas qu'il n'est pas ancré dans la réalité de sa condition, mais plutôt qu'il n'en faisait pas grand cas, trop attaché à sa liberté et son goût de l'aventure. Il a d'ailleurs fait ses bagages dès sa sortie de Poudlard pour partir étudier en Grèce, puis en Russie, puis aux États-Unis, pour enfin revenir en Irlande et continuer son parcours à l'UMA. S'il désirait secrètement devenir un aventurier, découvreur d'artefacts magiques à la valeur inestimable (et pourquoi pas, doublé d'un duelliste hors-pair), Arsène s'est rapidement rendu compte que ce n'était pas ce que sa famille attendait de lui.
    Si ses parents lui accordèrent de suivre ses études dans différentes écoles afin de profiter de sa jeunesse et voyager, il consentit, en échange, à préparer une carrière plus terre à terre, celle d'avocat. Un comble pour un jeune homme qui est l'individu le plus moral de sa famille.

    Si Arsène est souvent en désaccord avec son père – bien qu'il prenne garde de ne pas le montrer – il affectionne beaucoup sa mère, qu'il admire pour sa force de caractère et sa vive intelligence. Il n'a pas beaucoup d'affinités avec Nell et Ulter, en revanche, même s'il n'éprouve aucune inimitié contre eux. Seulement, ces deux là sont comme cachés derrière une bulle impénétrable, dans laquelle aucun autre membre de la fratrie n'a sa place. Il aime également beaucoup Breena, qui se plaît à le suivre à la trace dès qu'il met les pieds au château. Arsène tente de lui transmettre l'affection qu'elle n'a jamais eu, de crainte qu'elle devienne, un jour, comme son père.

PHYSIQUE
S'il y a une certaine mélancolie dans les yeux noisettes, tirant légèrement sur le vert, d'Arsène, son visage a pourtant la capacité de traduire nombre d'émotions. Il a des traits plutôt harmonieux, et malgré que son tempérament soit proche de celui, méditerranéen, de sa famille maternelle, il est celui qui, physiquement, en a moins le type. Ses cheveux sont plus clairs que ceux de ses frères et soeurs, tirant vers le châtain plutôt que le noir et son nez n'est pas parfaitement droit, cassé par une bosse discrète que forme l'os de l'arête.
Arsène aime s'habiller de façon distinguée, quoi qu'il peut revêtir des tenues plus "jeunes" par souci de se fondre dans la masse. Il n'est pas très grand, ne dépassant pas le mètre 75, mais son maintient, très droit, compense le fait qu'il soit le plus petit de la fratrie.

CARACTERE
Par rapport au reste de sa famille, Arsène peut paraître idéaliste, naïf voir docile. Par certains aspects, Arsène peut l'être. Il est encore jeune et plein de rêves, bien que ses illusions sur la vie aient fortement été entamées lorsqu'il découvrit, peu avant la mort de Valère, à quel point celui-ci était fou. Lui qui était confiant, si persuadé que la communauté des sang-purs n'était constituée que d'alliés, eu le choc d'apprendre que le danger pouvait être à l'intérieur même du cercle restreint de sa famille.
Arsène n'aime pas créer de tensions, ni en être le catalyseur. Ce n'est pas pour autant qu'il est soumis et effacé. Il est certes plutôt discret, habitué à voir ses frères prendre toute la place, mais il est têtu et persévérant. Lorsqu'il a une idée en tête, rien ne lui fera en démordre. Aussi vit-il parfois de compromis, pour obtenir, malgré tout, ce qu'il désire. Sous ses airs de bon garçon, il n'a pas un caractère facile et peut se montrer franchement désagréable avec qui le blesse ou... l'ennuie, tout simplement.
Même s'il ne ménage pas toujours ses amis, il est loyal envers eux et ceux à qui il tient peuvent compter sur lui. Ceux-là le savent, même lorsqu'Arsène les envoie rudement balader afin d'avoir la paix.
On dit que les voyages forment la jeunesse, mais ils forment aussi l'esprit. Le cadet Araley est le moins radical de la famille, en politique. Si les préjugés inculqués par sa famille lui restent à propos des nés moldus et des sang-mêlés (on le verra abasourdi de voir un né moldu le dépasser dans un domaine), il n'éprouve ni haine, ni mépris vis-à-vis d'eux. Tout au plus éprouvera-t-il une curiosité distante, et tentera tant bien que mal de cacher le scepticisme doublé d'incompréhension que lui inspire le mode de vie moldu. Cependant, il ne cache pas qu'il ne veut rien avoir à faire avec les moldus, qui sont des créatures fades et sans relief.
Enfin, c'est un jeune homme qui n'est pas exempt d'humour, et qui aime la fête au moins autant que les voyages.

_________________________________
Compte commun de l'équipe d'administration du Miroir du Risèd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 2005-