Partagez | .
 
 Andrew Pearkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Andrew Pearkins   Jeu 27 Déc - 21:16:28

  • Nom : Pearkins
  • Prénom : Andrew
  • Âge en HJ : 19 ans
  • Âge du personnage : 11 ans
  • Statut de sang de votre personnage : Sorcier simple
  • Comment avez-vous connu le forum ? Ça fait un sacré moment que je connais le forum, je l'ai « redécouvert » récemment en me souvenant de son nom. Je crois bien que la première fois, c'était avec ce bon vieux google (ou peut-être tour de jeu, j'ai un gros doute).


Andrew était déjà venu au chemin de traverse bien sûr, mais c'était bien la première fois qu'il était aussi excité à l'idée d'y venir. Tout commençait ici et finirait en beauté lorsqu'il arriverait à Poudlard, et par les précieuses de Merlin qu'il avait hâte d'y être ! Un coup d’œil vers son frère Michael avait d'ailleurs suffit à le rassurer : il était trop excité à l'idée d'assister Andrew pour l'achat de ses fournitures pour encore lui en vouloir d'entrer avant lui à l'école de sorcellerie. Les parents d'Andrew eux voulaient d'abord passer chez Gringotts retirer un peu d'argent avant d'aller faire les courses - et pas seulement pour les affaires d'Andrew, sa mère souhaitant en profiter pour récupérer du nettoyant magique (suite à un léger accident où Michael avait utilisé sans le vouloir ses pouvoirs sur une potion qu'avait acheté leur père, provoquant un capharnaüm dans le couloir du premier étage auquel aucun sortilège de leurs parents n'avaient pu mettre un terme). Avançant tout heureux dans l'allée principale du Chemin de Traverse, son frère à sa droite et ses parents devant eux, Andrew avait véritablement hâte d'acheter sa baguette magique. Quand il en fit la remarque à ses parents, sa mère se retourna dans un regard bienveillant :

- C'est pour ça qu'on va d'abord à Gringotts Andrew, nous n'avons pas suffisamment de monnaie sur nous pour tout les achats à faire. Andrew ne put s'empêcher d'avoir une grimace à cette idée, son frère s'en amusa d'ailleurs - comme toujours - d'un sourire moqueur.
- Oh mais maman... je déteste ces gobelins, ils me fichent la frousse ! La supplique arracha un sourire encore plus grand à Michael auquel il répondit d'un faible coup de coude. Son père intervint immédiatement :
- Andrew arrête ça, Michael c'est pareil. Petit mécontentement des deux frères que leur père décida d'ignorer, il continua : On a déjà parlé de ça Andrew. Ils ne te feront rien si tu ne cherches pas les ennuis, alors tiens toi tranquille et tout ira bien.
Andrew tenta de discuter mais son père ne l'écouta pas. Non, ce fut vers sa mère en réalité qu'il se tourna alors qu'elle lui proposait de laisser Andrew et son frère prendre un peu d'argent pour commencer à acheter les fournitures pendant qu'ils se rendaient à leur coffre-fort. Bien que réticent au départ, il finit par lâcher le morceau :
- Très bien j'accepte, mais à une condition ! Dit-il en empêchant Andrew de récupérer la bourse avant qu'il ne termine ce qu'il avait à dire. On vous donne cet argent pour tes fournitures Andrew, pas des cochonneries de chez d'un café ou ces trucs de farces et attrapes, c'est compris ? Andrew, on est bien d'accord ?
Il insista sur la dernière condition en voyant qu'Andrew n'avait pas l'air très chaud pour la respecter. Ce dernier dû donc exprimer un clair "Oui !" pour que son père lui donne finalement la bourse. Un sourire de victoire sur le visage, les deux frères s'empressèrent de partir tandis que leur mère leur demandait de commencer par acheter des chaudrons.

Bien sûr arrivé devant le-dit magasin, Andrew s'arrêta. Se retournant vers lui, Michael lui demanda ce qu'il faisait.

- Et si on allait plutôt faire un tour au magasin de Quidditch ? Son frère afficha un sourire, mais ce dernier se teinta d'un air légèrement récalcitrant. Enfin, il avoua sa gêne :
- On devrait pas prendre quelques unes de tes fournitures avant ? Histoire de bien passer si on tombe sur papa et maman.
- On fera ça après ! Le regard de Michael engendra un petit rire moqueur chez Andrew, une manière de lui rendre la monnaie de sa pièce pour tout à l'heure. Je t'en prie, comme si on avait toujours suivit à la lettre TOUT ce qu'ils nous disaient. Allez c'est bon amènes toi, on reviendra plus tard !

Et sans attendre sa réponse, Andrew se dirigea en courant vers le magasin d'accessoire de Quidditch - son frère ne tardant pas à être sur ses talons. À leur arrivée les deux frères tombèrent sur une foule de garçons de leur âge, mais aussi quelques personnes plus âgées. Le tout se poussait pour pénétrer à l'intérieur du magasin de telle sorte qu'Andrew se demanda si l'encadrement de la porte n'avait pas subit un sortilège pour le renforcer, car là c'était à la limite de l'explosion se disait-il. Un tapotement sur son bras droit le gêna soudainement : son frère l'invitait à regarder la vitrine. Il n'en fallu pas plus au jeune sorcier pour se retrouver obnubilé par ce qui y était présenté, les différentes robes des équipes de Quidditch (principalement locales et nationales, celles des équipes internationales devant être commandées) des nettoyants et vernis magiques destinés à "optimiser l'assise sur les balais" ou encore à donner un effet temporaire aux balais permettant d'augmenter leur vitesse, et aussi tant d'autres choses... mais ce qui alimentait le plus les rêves et fantasmes des deux frères se trouvait être au centre de la vitrine, bien mis en valeur sur son "trône", c'était qui faisait toujours fureur encore aujourd'hui : un Éclair de Feu. Certes il était sortit depuis quelques temps maintenant, mais il restait un balais de professionnel très utilisé - et très attirant pour des fans comme Andrew et son frère.

Tout deux entrèrent à l'intérieur et commentèrent chaque objet qu'ils apercevaient, rêvant un moment telle équipe gagnant de manière toujours plus spectaculaire le prochain match, puis l'instant d'après s'imaginant eux-même
dans une équipe professionnelle, devenant célèbres et acclamés à chacun de leurs pas... Des rêves d'enfants quoi ! Mais au bout d'une vingtaine de minutes, Andrew se demanda si il ne fallait pas bouger un peu avant que les parents ne ressortent de Gringotts. Le rendez-vous était pour dans vingt minutes devant la banque, il n'avait encore rien acheté et une remontrance de ses parents représentait tout ce qu'il voulait éviter. Quand Michael fit une remarque sur le même sujet, cela acheva de le décider à aller acheter au moins son chaudron. Sortant du magasin à regret, sans rien n'avoir acheté, les deux frères traversèrent la rue bondée pour se rendre au magasin de chaudrons. Sur le devant, une affiche présentait grosso-modo tout les genres achetables à l'intérieur : touillage automatique, en étain, en cuivre, en laiton et même en or ! Mais pour ce dernier, Andrew n'avait ni l'envie ni l'argent pour le prendre. Une fois à l'intérieur le vendeur s'évertua à, selon Andrew, profiter de sa jeunesse pour lui refourguer le plus cher des chaudrons qu'ils possédaient. Mais c'était sans compter le dégoût qu'il avait pour la cuisine, à laquelle il assimilait la potion, aussi se contenta-t-il d'un simple chaudron en étain tout en prenant en compte les restrictions de la lettre de Poudlard. Tandis que le vendeur alla chercher son achat, Andrew en profita pour relire la lettre et, quand il la replia pour la mettre dans sa poche, il ne pu s'empêcher de ressentir de la fierté : il allait enfin se rendre à Poudlard !!! Qu'es-ce qu'il avait hâte, même si quitter sa famille le rebutait un peu. Au moins avait-il une chance de retrouver son ami d'enfance Jarrel Roester, qui avait lui-aussi onze ans, dans le train qui l'amènerait à l'école. D'ailleurs il n'avait pas retenu le nom de ce fameux train, mais il s'en moquait un peu en fait. Tout ce qui contait, c'était qu'il allait à Poudlard ! Prenant à pleines mains le chaudron, il sorti du magasin avec son frère pour se diriger vers la banque. Ce qui l'intéressait maintenant se trouvait chez Ollivanders - si ses parents n'allaient pas lui acheter une baguette ailleurs, ce qui avait quand même peu de chance d'arriver (les vendeurs occasionnels n'ayant pas bonne réputation).

Quand ils arrivèrent devant la-dite banque, leurs parents ne se trouvaient pas encore là. Aussi quand Michael proposa d'aller acheter une friandise, Andrew n'hésita que quelques instants : tant pis pour son père, qui afficherait une mine mécontente pour la forme, la gourmandise d'abord ! Ils n'avaient qu'à ne pas les faire attendre comme ça. C'est en dégustant leurs bonbons sur le retour que les deux frères tombèrent nez à nez avec leurs parents, et leur père fut effectivement (faussement selon Andrew) mécontent. Ensemble ils allèrent acheter le reste des fournitures - dont l'objet de toutes les attentes de Andrew : la baguette magique. Il rendrait fou de jalousie son frère, il le savait, mais qu'es-ce qu'il désirait cette baguette et ce qu'elle apporterait ! Sa mère en profita d'ailleurs pour insister sur le fait de ne pas l'utiliser une fois qu'il l'aurait, hormis en cours. Andrew rassura bien évidemment sa mère, mais au fond de lui il espérait bien pouvoir pratiquer un peu plus la magie que seulement durant les cours...


**********************

Le voilà enfin arrivé ! Tout le long du trajet, depuis la gare jusque dans le hall en passant par cet immense lac, Andrew n'avait rien pu dire. Jarrel, son ami d'enfance qu'il avait effectivement retrouvé dans le train après moult fouilles, n'avait pas plus ouvert la bouche que lui. En fait, c'était généralement tout les nouveaux arrivants qui ne disaient rien, hormis les quelques malins qui essayaient de faire les "m'as tu vu" en faisant mine de connaitre déjà les lieux. Mais au fond, Andrew n'en doutait pas, c'était purement factice et ils étaient aussi étonnés que lui. Et dire qu'il passerait sept longues années dans cette école de magie, sûrement la plus connue du monde après l'histoire de Harry Potter. Pendant un instant, Andrew se demanda ce que devenait cette célébrité aujourd'hui, jusqu'à ce que le directeur-adjoint (un certain Flitwick) se taise et les conduisent dans la grande salle. Lorsque les portes s'ouvrirent, Andrew ressenti mille émotions en même temps : émerveillement devant tant de grandeur et de beauté, timidité en voyant les centaines d'élèves qui les regardaient avec curiosité, et tant d'autres émotions sur lesquelles il fut incapable de mettre un mot. C'était juste... magique. Oui voilà le bon mot. Plus encore que les bougies flottantes, ce qui le stupéfia le plus fut le ciel si réaliste s'étendant sur tout le plafond de la salle. À n'en pas douter il s'agissait d'une illusion mais Andrew la trouvait vraiment magnifique, tellement qu'il ne pu s'empêcher de se demander comment procéder pour créer une telle merveille - et rêvant un instant de faire de même plus tard.

Avançant en file indienne, les nouveaux première année de Poudlard ne disaient pratiquement rien, à part pour tenter de penser à autre chose que tout ces regards curieux posés sur eux. Andrew redoutait un peu la répartition, l'idée de tomber dans Serpentard le rebutait un peu - la faute à qui aussi, c'était de là que les mangemorts étaient sortit, ceux-là même qui avaient causés des ennuis à son père par le passé (et puis dans l'esprit d'Andrew, Serpentard n'abritait que des sang-purs, eux et leur élitisme qui déplaisait tant à sa famille) - mais il ne connaissait pas grand chose des autres maisons. Seulement les grandes lignes. Secrètement il espérait aller à Gryffondor, et cette envie était née en ayant entendu les nombreuses prouesses de Georges Weasley et de son défunt frère les nombreuses fois où il était passé à son magasin, mais jamais le jeune sorcier ne l'avait vraiment dit à qui que ce soit, pas même son frère : il avait peur d'être ridicule. D'ailleurs en pensant à sa famille, bien loin d'ici se trouvaient Oakington et la maison de son enfance ! À l'autre bout du pays en fait - bien qu'on ne connaisse pas la localisation exacte de Poudlard, il était de renommé mondiale qu'elle se situait en Écosse. Cette pensée de l'éloignement provoqua un vague sentiment de solitude, sentiment qui s'accentua de plus en plus quand le directeur-adjoint se mit à réciter les noms des nouveaux arrivants par ordre alphabétique. Encore mieux, il était dans les derniers, et l'idée de se retrouver tout seul devant tant de monde lui flanqua la frousse. Pendant un instant, il eut envie de s'enfuir... avant de se faire violence pour ne plus penser à tout ça. C'est ça, du courage c'est ce qu'il fallait ! Pourtant, ce dernier lui semblait bien absent lorsqu'un nom proche du sien fut appelé. Lorsque cette personne fut passée, le choixpeau proclamant haut et fort l'appartenance de l'élève à Poufsouffle sous les ovations des concernés, Flitwick observa de nouveau son parchemin et demanda :

- Pearson, Andrew !

Étrangement et stupéfait lui-même, l'appelé parvint à rester stoïque et en apparence insensible à tout ces regards, avec une légère crainte qu'il effaça de son mieux lorsque le choixpeau lui couvrit la tête. Il ne restait plus qu'à attendre la décision de ce dernier...
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Andrew Pearkins   Jeu 27 Déc - 22:02:59

Hum.......



Je dirais.......



Gryffondor !
Revenir en haut Aller en bas
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 32
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Andrew Pearkins   Ven 28 Déc - 12:55:04

Bonjour à toi et Bienvenue dans la noble maison des Lions ! :lion:

Tu peux d'ores et déjà compter sur tes préfets Apollon Oaken et Arabella Waldon pour te guider dans le château et répondre à tes questions. Je suis moi-même présente pour te donner des renseignements concernant la noble maison de Godric mais également sur l'ensemble de tes interrogations concernant l'école.

Ton objectif étant de nous aider à ramener la coupe, je t'invite à parcourir les couloirs de l'école pour y découvrir les différents TP proposés et les cours ouverts à ton année.
Aussi, tu peux désormais choisir ton dortoir en suivant ce lien.

Pour une demande de RP, cela se passe ici.


Les admins, à savoir Elanor Levika et Ange Dawster, sont également à ta disposition si tu as le moindre problème.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Andrew Pearkins   Ven 28 Déc - 13:45:49

Merci à toi. ^^
Revenir en haut Aller en bas
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Andrew Pearkins   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-