Partagez | .
 
 Dorian Lovelace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Dorian Lovelace
    • Nombre de messages : 90
    • Age : 30
    • Date d'inscription : 14/11/2012

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcier
      Baguette magique: Bois de charme, ventricule de coeur de dragon, 28,5 cm, souple
    avatar
  • Archéomage
MessageSujet: Dorian Lovelace   Mer 14 Nov - 19:49:34

Nom : Lovelace
Prénom : Dorian Richard, "Rick" pour les amis
Age de votre personnage : 44 ans
Enseignant à l'UMA
Statut sanguin : Simple sorcier
Poste souhaité : Professeur de magie fondamentale

Âge du joueur (en HJ) : 23 ans
Comment avez vous connu le forum ? Par un partenariat il me semble. Il traîne dans mes favoris depuis un moment.

Face à la façade de la maison familiale, Dorian réfléchissait. Les murs d'un blanc devenu crasseux avec la pollution moldue lui étaient à la fois familiers et étrangers. Depuis quand n'avait-il pas mis les pieds ici en sachant qu'il ne repartirait pas du pays d'ici quelques jours, au mieux quelques semaines ? L'homme avait perdu l'habitude de la sédentarité. L'idée-même le heurtait, à dire vrai. En fait, l'envie de partir le démangeait depuis l'instant précis où sa plume avait signé son nouveau contrat de travail.

Professeur. Ancien briseur de sorts reconverti comme archéologue magique sous le coup de la lassitude, il avait vu le monde, ses merveilles et son passé, le tout en même temps parfois. C'était une chose que de connaître son sujet sur le bout des doigts, de prendre, trente-trois ans après ses premiers cours de magie, toujours autant de plaisir à la pratiquer, mais une autre de transmettre ses connaissances. Un sacré tournant dans sa vie qu'il ne se sentait pas aussi prêt à prendre qu'il le laissait paraître.

Bah ! Il aurait bien le temps de voir, finit-il par se dire en traversant la rue pour venir toquer à la porte de chez lui. Est-ce que sa mère l'observait plus tôt ? Il fut surpris de la voir lui ouvrir la porte alors que sa main ne s'était pas encore saisie du heurtoir. Main qui retomba contre lui alors que son regard croisait celui, joyeux, de celle qui l'avait mis au monde.

« Dorian ! Entre, entre ! Ton père et moi t'attendions. Il a hâte de savoir comment ton entretien s'est passé.
- Bonjour maman. »

Il l'attira contre lui. Un baiser sonore lui claqua la joue lorsqu'elle se défit de l'étreinte. La porte se referma derrière eux à l'instant où il aperçut la silhouette paternelle au bout du couloir. La chemise vert anis qu'il portait mettait les quelques kilos qu'il avait pris depuis leur dernière visite en valeur, constata le fils sans chercher à en faire le commentaire.

« Alors, fils ? J'ai eu raison de sortir les verres pour trinquer ?
- Tu as toujours raison papa, tu le sais bien.
- Ah ! J'ai attendu 44 ans pour que tu le reconnaisses enfin ! Rien que pour ça, je vais nous servir une bonne rasade de Whisky Pur Feu !
- Je suis sûr de te l'avoir déjà dit avant.
- Oui, mais tu étais toujours intéressé. »

Le sourire de chacun s'agrandit un peu plus, puis Dorian emboîta le pas à son père, suivi de sa mère dont il sentait le regard sur son dos. Elle l'inspectait sans doute, vérifiant qu'il ne lui manquait aucun morceau depuis les trois jours écoulés depuis qu'il avait mangé avec eux. L'ancien archéologue la laissa faire à loisir et vint s'asseoir sur le canapé où ses parents le poussèrent presque. Leur enthousiasme l'amusait franchement, mais il garda le silence pour les inciter à poser la question qui les rendait si fébriles.

« Allez, dis-nous tout, l'incita finalement sa mère après un silence de plusieurs secondes que seul le glouglou du whisky brisait.
- Il m'a embauché. »

Sobre, simple, efficace. Totalement insuffisant aux yeux de ses parents, leur expression parlait pour eux. Un jour, leur curiosité les perdrait, mais il leur raconta quand même.

_____________________

Le campus de l'UMA ne lui évoquait absolument rien. A l'époque où il était sorti de Poudlard, l'université n'avait pas la même importance. Les premières années après sa majorité avaient été consacrées au voyage, à la découverte d'un monde qu'il était avide de connaître, à la recherche de sortilèges, de formes de magie dont il ne savait rien. Et il en avait eu pour son argent ! Vivotant plus qu'autre chose, il s'était fait embaucher de-ci de-là pour des boulots minables qui payaient mal, mais lui permettaient de rester et de visiter l'endroit où il avait posé son sac. Des coins reculés, des grimoires obscurs, des vieux sages, des jeunes cons... Tant de choses qui lui avaient permis de s'ouvrir l'esprit pour finalement décidé d'aller voir du côté de Gringotts pour se faire embaucher comme Briseur de sorts. L'UMA, c'était donc très nouveau pour lui malgré les quelques informations transmises par ses parents, et par Altaïr lui-même lorsque le directeur l'avait contacté pour lui demander de venir enseigner.

Dorian passa la porte d'entrée à grandes enjambées, cherchant la direction du bureau de directeur qu'il finit par demander à l'accueil de l'école. On lui indiqua le chemin presque avec amabilité, chemin qu'il suivit jusqu'à, peu de temps après, faire face à la porte du bureau qu'il cherchait. Un coup d’œil à sa montre lui indiqué qu'il était à l'heure. Parfait. Il détestait être en avance ou en retard, l'un lui donnant l'impression de perdre du temps qu'il aurait pu consacrer à autre chose qu'attendre, l'autre... Eh bien qui aimait vraiment être en retard, après tout ?

Sans hésiter davantage, l'ancien archéologue frappa trois coups sonores à la porte. La voix du directeur le somma presque immédiatement d'entrer, ce qu'il fit avec plus d'assurance qu'il n'en avait réellement. Dorian n'avait jamais été du genre timide, ni vraiment mal assuré. Il connaissait sa valeur et savait précisément ce qu'il valait dans le domaine qui les intéressait. Ses doutes se portaient plutôt sur le bienfondé de sa décision. Il aimait énormément son métier et n'était pas certain qu'en changer soit le choix le plus judicieux de sa carrière, mais c'est un choix qu'il avait fait et il l'assumerait.

« Bonjour. Dorian Lovelace, nous avions rendez-vous.
- Exact. Altaïr, directeur de l'UMA, se présenta l'homme qui venait lui serrer la main. Je vous en prie, prenez un siège. »

Ce qu'il fit. Assis de l'autre côté du bureau, face à l'homme qui avait regagné sa place, il discuta avec celui qui lui avait demandé expressément de venir donner des cours à l'université. L'entretien se déroula dans une ambiance plus détendue qu'il ne s'y était attendu, mais après tout ils avaient déjà discuté auparavant d'un certain nombre de choses et leur décision à l'un comme à l'autre semblait avoir été prise dès les premiers instants passés dans la pièce.

Dorian s'intéressa néanmoins aux conditions de travail et aux changements induits par la nouvelle réforme. S'il s'était effectivement renseigné, il avait tout de même passé le plus clair de son temps à l'étranger jusqu'à présent et les événements propres au Royaume-Uni lui étaient peu familiers. Même la guerre qui avait secoué le pays lui était assez étrangère, si ce n'était vis-à-vis de sa famille pour laquelle il s'était inquiété. Les explications qu'Altaïr lui donna l'éclaircirent grandement et après quelques autres échanges de questions, il put quitter la pièce, le contrat signé.

_____________

« Ça s'est vraiment bien passé alors, s'enthousiasma sa mère à la fin de son récit.
- Oui, très bien. Vous allez devoir me supporter plus souvent maintenant.
- Ne dis pas ça, fils, je suis sûr que ta mère trouvera le moyen de te condamner à passer chaque week-end en famille pour rattraper le temps perdu. Ta tante veut te voir. Tu te rappelles de ton cousin Charlie ? (Il acquiesça silencieusement). Apparemment, il compte marcher sur tes pas.
- Il n'a pas déjà un travail?
- Si, au Ministère. »

Dorian haussa les épaules. La vie de son cousin ne l'intéressait pas beaucoup, en premier lieu parce qu'il le connaissait à peine. L’homme aimait énormément ses parents et son frère, mais le reste de la famille n'était qu'une succession de noms, de visages et de dates à laquelle il n'accordait guère d'attention.

« Clyde vient manger ici ce soir ?
- Oui, confirma sa mère pendant qu'il finissait son verre. Ton frère arrivera vers 19h30, sauf imprévu.
- Parfait, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Aïlin Bower
    • Nombre de messages : 978
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 29/07/2007

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-Pur. Mère cracmole (tenu secret)
      Baguette magique: Noyer et plume de phénix, 28,72 cm, assez rigide
    avatar
  • Langue-de-Plomb Langue-de-Plomb
MessageSujet: Re: Dorian Lovelace   Mer 14 Nov - 20:31:11

Bienvenu sur le miroir ! Very Happy

Chouette fiche. Tu es validé, bien évidemment. Je m'occupe de ton groupe et de ton rang. Wink

Bon jeu !

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Dorian Lovelace
    • Nombre de messages : 90
    • Age : 30
    • Date d'inscription : 14/11/2012

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcier
      Baguette magique: Bois de charme, ventricule de coeur de dragon, 28,5 cm, souple
    avatar
  • Archéomage
MessageSujet: Re: Dorian Lovelace   Mer 14 Nov - 20:55:37

Merci beaucoup, ça a été rapide Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dorian Lovelace   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-