Partagez | .
 
 Evangeline, sorcière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Evangeline, sorcière   Ven 24 Aoû - 22:26:44

Nom :
Herety

Prénom :
Evangeline

Poste souhaité :
Maître des Potions indépendantes ainsi qu'expert en potions pour le Ministère de la Magie, plus précisément pour le Magenmagot.

Statut sanguin :
Sorcière.

Age de votre personnage :
29 ans.

Age du posteur :
20 ans !

Comment avez vous connu le forum ?
En fait, j'ai fais du RP HP il y a de ça plusieurs années. Et là subitement j'ai décidé de me relire la saga. Du même coup, l'envie de RP est revenue. Ne sachant pas vers qui me tourner Google a été mon ami. J'ai regardé une bonne partie des forums RP HP francophones et j'ai craqué sur le vôtre.



Evangeline venait de terminer ses études avec des notes plus qu'honorables dans le domaine des potions, elle était l'une des plus jeunes diplômés au grade de maître des potions d'Angleterre, sa soeur jumelle Angialina avait quant à elle décrochée un poste dans le sud de la France. Elle était chargée de mener une vaste enquête sur une invasion de lutins provenant vraisemblablement de Chine, dans cette zone là. Evangeline n'était pas spécialement pressée de chercher du travail. A vrai dire, maintenant qu'elle était une toute jeune maître des potions elle pouvait soit se diriger vers une carrière de professeur, soit se mettre à son compte. Mais à cet instant, elle était très loin de se préoccuper de ce genre de détail. Ce soir, elle allait fêter le premier anniversaire du couple qu'elle formait avec Andrew. Andrew n'était pas un sorcier, et leur rencontre s'était jouée à très peu de choses. Il y a de cela un an et demi, Evangeline avait perdu un pari avec ses amis. Résultat, elle avait dû se promener dans le monde moldu habillée en sorcière le soir d'Halloween et se prêter au rituel qui consiste à quémander des friandises aux gens en échange de leur laisser la vie sauve. Elle s'était sentie parfaitement ridicule. Cependant, cette petite escapade dans l'autre monde, qu'elle ne connaissait que trop peu étant donné que ses parents et grands-parents étaient sorciers, lui avait permis de rencontrer Andrew. Ce gage s'était transformé en la plus belle occasion et soirée de sa vie. Depuis, ils s'étaient revus jusqu'à en venir à tomber amoureux. Il ne se voyait pas souvent étant donné qu'elle devait poursuivre ses études mais l'amour n'avait cessé de grandir. Andrew se chargeait depuis maintenant un mois d'emménager leur premier nid d'amour. Ce soir là, pour leur un an ils seront enfin réunis tous les deux dans leur nouvel appartement. Rien ne lui faisait plus plaisir. Bien que d'origine sorcière tous deux, ses parents étaient réjouis de voir leur fille heureuse de là sorte. Il n'apportait pas beaucoup d'importance au sang. Cela dit, il est plus aisé de rencontrer des sorciers que des moldus quand on est soit même dans une famille de sorciers. Toute sa famille était heureuse pour elle. Même sa petite soeur, qui était encore à Poudlard, en dernière année.

C'est donc d'un pas léger que la jeune diplômée se rendit dans le monde moldu. Leur appartement était dans le quartier sans doute le plus original de Londres : Camden. Pour ce soir elle avait prévu d'offrir à Andrew une jolie cape de sorcier pour qu'il se sente moins étranger lors de ses excursions dans son monde. Elle espérait avoir visé juste avec ce présent. Il commençait à se faire tard, il devait commencer à se demander ce qu'elle faisait. Evangeline accéléra la cadence jusqu'à rentrer enfin d'un pas réjoui dans son nouveau logis.

Je suis rentrée mon amour ! Joyeux anniversaire !

Rapidement, elle enleva ses bottes, rangea sa cape et... se rendit compte qu'aucune réponse ne lui avait été faite. Andrew était arrivé, il était appuyé contre la porte du salon, son tablier de cuisinier autour de la taille, une spatule à la main et un air franchement mécontent.

Excuse moi, j'ai tardé, j'étais avec mes parents et je n'ai pas regardé l'heure, il voulait me féli...

Andrew la coupa séchement, tes parents ne pouvaient pas attendre ? Ce soir n'était pas censé être NOTRE soir ?

Plutôt que d'essayer d'argumenter, Ev' s'approcha de lui, l'enlaça et s'excusa de manière mutine à son oreille. L'oeil noir d'Andrew avait enfin disparu, néanmoins il restait contrarié. Qu'à cela ne tienne, elle ne se départit pas de sa bonne humeur et essaya de temporiser avec son sourire et ses manières qu'il aimait tant. Rapidement, la soirée s'enchaîna et le dîner d'Andrew fût délicieux. Le moment d'ouvrir chacun son cadeau arriva et c'est avec fébrilité qu'Evangeline ouvrit le sien. Le papier cadeau cachait une petite boîte ainsi qu'un livre. Elle ouvrit précautionneusement la boîte pour y découvrir une élégante bague en or blanc. A l'intérieur était gravé "Toi. Juste Toi." Andrew lui avait dit ça le soir où elle avait sonné à sa porte pour lui lancer un joyeux "Farces ou friandises ?". Ainsi avait commencé leur histoire. Evangeline n'aurait pas pu être plu émue qu'à cet instant. Un baiser et une tonne de remerciement plus tard, et elle partit à l'assaut du deuxième cadeau. Le livre. Elle l'ouvrit délicatement pour découvrir au fil des pages Andrew et elle où juste elle, où encore des endroits qui ont vus leur histoire naître, en photos judicieusement agencées. Bien sûr les photos ne bougeaient pas, c'était des photographies moldus faites avec l'appareil de son amour. Il nourrissait une passion pour la capture d'image.

Vint ensuite au tour d'Andrew d'ouvrir son cadeau. Elle le regarda, impatiente, déchirer le papier. Seulement, au lieu du sourire, ou de l'étonnement escompté, la mine de son amour s'assombrit. Il se leva de sa chaise et partit fumer une cigarette au balcon sans un mot. Confuse et blessée, Evangeline ne comprenait pas. Attendait il autre chose ? Avait il essayé de lui faire comprendre qu'il souhaitait un cadeau précis ? Elle ne savait pas. Elle préféra le laisser seule et s'attela à débarrasser la table. Puis, sa corvée terminée, elle partit le rejoindre, ne sachant sur quel pied danser.

La cape ne te plaît pas ? Tu aurais voulu autre chose ? C'est la couleur ? J'aurais dû la prendre noir...

Andrew se tourna brusquement et lui répondit aussi agressivement que s'il parlait à son pire ennemi :

Oh arrête ! Ne joue pas à ce jeu avec moi ! Je sais très bien que tu veux absolument que je devienne comme toi. Ça te rend malade hein que je ne sois pas un sorcier ? Tu pourras m'offrir toutes les capes de sorciers que tu veux, ça ne fera pas de moi un sorcier ! Tu m'entends !

Au fil de sa tirade il s'était rapproché d'elle au point de presque lui toucher le visage. Se sentant mal à l'aise elle se dégagea de son étreinte afin de s'éloigner quelques peu en essayant du même coup de lui expliquer confusément que non, elle ne voulait pas faire de lui un sorcier. Elle parlait de manière très confuse et basse, n'étant pas habituée à ce genre de scène. Jamais ils n'avaient évoqués leur condition de sorcière ou moldu... Seulement les explications produisirent l'inverse de l'effet souhaité : Andrew bouillonnait de rage et, d'un revers de main rageur, il frappa Evangeline au visage.

Tu te fous de moi ?? J'ai bien vu ton petit sourire moqueur quand tu as vu mes photos ! Et oui, les miennes ne bougent pas... Elles sont moins biens. JE SUIS moins bien ! Hein ? C'est ce que tu te dis tous les jours, n'est ce pas ? Comment ai-je pû être aussi stupide de croire que...

Il s'en alla d'un pas rapide, en courant presque. Bientôt, il ne resta plus qu'Evangeline, à genoux au milieu de ce salon qui avait été le théâtre de cette soirée désastreuse. Elle ne comprenait pas. Qu'avait elle dit pour lui faire tant de mal ? Pourquoi l'avait il blessé lui qui était si doux d'habitude ? Avait elle fauté à ce point ? Elle traîna ses questions au lit, ses larmes ne s'arrêtaient pas. Elle sanglotait comme une petite fille, ne comprenant pas. Elle avait mal, froid. Elle était perdue. Elle voulait qu'il revienne. Elle alla rapidement chercher son portable, un cadeau de lui. Elle ne s'en servait jamais. Chacun de ses appels finissaient immanquablement sur le répondeur. Et plus elle essayait de l'avoir, plus elle s'inquiétait, plus elle pleurait. Au final, l'épuisement eut raison de la sorcière et le sommeil l'emporta.

Elle fut réveillée brusquement par une main froide soulevant sa jupe. Il était derrière lui, elle sentait son haleine. Andrew empestait l'alcool. Elle essaya de se tourner vers lui. De l'embrasser. Obstinément il l'a remettait d'un coup brutal sur l'épaule dos à lui. Elle ne voulait pas.

Elle lui demanda, lui réclama, lui supplia.

Elle ne voulait pas être là, elle ne voulait pas vivre ça.

Pourtant, à compter de ce jour là, les jours suivants en compagnie d'Andrew ressemblèrent à celui-ci. Il n'était plus tout à fait l'homme qu'elle avait rencontré, elle n'était plus tout à fait la femme qu'il avait rencontré. A chaque nuit passée avec lui, sa douleur ne faisait que grandir. Sans cesse, la même question la hantait "Qu'avait elle bien pu faire de mal "



Sa soeur Angiliana la sortit de cette enfer à grande peine. Cependant Evangeline n'était plus pareille. Elle ne voulait plus voir personne, elle vivait recluse, travaillant sur divers projets. Enfermée par sa propre peur. Au final elle se tourna vers de sombres personnes afin d'essayer de créer toute sorte de potion pour que sa peine s'efface, pour oublier, pour recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
  • Ange Dawster
    • Nombre de messages : 1024
    • Age : 21
    • Date d'inscription : 10/09/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-pur
      Baguette magique: 32 cm, Bois de pommier, nerf de dragon
    avatar
MessageSujet: Re: Evangeline, sorcière   Ven 24 Aoû - 23:56:03

Je valide ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-