Partagez | .
 
 Couloir impraticable ? [PV Ethel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Ace Portgas
    • Nombre de messages : 107
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 16/10/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mélé
      Baguette magique: 25cm , bois de saule avec crin de licorne
    avatar
MessageSujet: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Mer 6 Juin - 1:29:04

Un coup d'oeil à droite, un à gauche et toujours personne en vue apparemment, ça en devenait presque louche à la longue! Ace s'élança à pas de loup en direction du milieu du couloir du deuxième étage se fiant uniquement à la mémoire visuelle qu'il avait des lieux en plein jour. Utiliser sa baguette ou une autre source de lumière aurait sans aucun doute attiré l'attention de Rusard ou d'un des professeurs sensés patrouiller la nuit pour vérifier que personne ne traine dans les couloirs. Cependant, depuis qu'il était sortit de la salle commune le jeune pouffy n'avait pas rencontré âme qui vive sur son chemin, oui en y repensant c'était quand même assez inquiétant mais bon peut importe! Peut être devenait il trop fort pour se faire prendre après tout ? L'explication était sans doute aussi simplement que cela.
Arrivé au milieu du couloir il s'arrêta devant la porte de la salle de métamorphose et s'accroupit contre celle-ci, il jeta alors un nouveau coup d'oeil de chaque côté du couloir mais ne vit rien de plus que l'obscurité ambiante nuancée par la lumière de la lune qui filtrait par les hautes fenêtres du couloir. Il posa alors son oreille contre le battant de porte pour vérifier que personne n'était présent dans la salle et passa la main dans ses cheveux afin de s'assurer qu'il n'avait pas perdu son chapeau d'invisibilité. Il faut dire qu'il lui avait coûté une petite fortune ce chapeau chez les frères Weasley! Mais bon ça valait le coup, si quelqu'un l'apercevait il ne pourrait pas l'identifier, qui le pourrait en voyant un élève sans tête ?
Satisfait que tout se déroule selon son plan le jaune et noir passa à l'action, il sortit rapidement l'objet encombrant qu'il tenait contre lui sous sa robe de sorcier, un marécage portable lui aussi provenant de la boutique des légendes de Poudlard. Avisant la boite il se rappela le temps et les prises de tête que ça lui avait coûté pour pouvoir le modifier légèrement durant l'été. Après tout si Flitwick s'en débarrassait encore aussi facilement ça n'aurait servi strictement à rien. Ainsi il avait acheté deux kit et travaillé d'abord dans son jardin sur le premier des deux (s'attirant les foudres de son père quand il vit son beau jardin remplacé par un marécage puant ><).


Ace se recula alors d'une dizaine de pas et déploya le marécage juste devant la porte, le résultat bien qu'il n'y voyait pas grand chose semblait être à la hauteur de ses espérances vu l'odeur peu agréable qui lui montait à présent aux narines, un bon marécage bien nauséabonde! Il s'approcha un peu et vérifia l'étendue du phénomène, juste une dizaine de mètres de long, mais ça ferait l'affaire.

*Hehe voilà ce qu'il en coûte de retirer des points à un élève innocent ! pensa le jeune Pouffy*

Enfin pas si innocent que ça techniquement, mais bon la punition réclamait une vengeance qu'il allait à présent assouvir, quand on sème le vent on récolte la tempête.

Plongeant une main dans sa poche droite il en sortit une poignée de poudre noire connue également sous le nom de poudre d'obscurité instantanée, une autre de ses acquisitions de l'été qu'il jeta par dessus le marécage plongeant la zone nauséabonde dans une obscurité totale contrastant avec celle du couloir. Là aussi il avait tenté de modifier un peu la poudre pour qu'elle tienne assez longtemps mais rien n'était garantie cette fois.
Content de lui Ace s'éloigna du lieu de ses méfaits et se dirigea vers l'entrée du couloir toujours en faisant attention à ne pas trop faire de bruit puis confiant il accéléra le pas. Hélas c'est souvent dans ces moments de totale confiance que tout bascule et le jeune Poufsouffle allait le découvrir à ses dépends.... En effet alors qu'il allait tourner à l'angle du mur pour rejoindre l'escalier il entra en collision avec quelque chose de dur et s'étala de tout son long. Les sens en alerte après sa chute le jeune garçon écouta un instant pour voir si quelqu'un arrivait, avant de s'apercevoir que ce n'était malheureusement pas un objet qu'il venait de heurter mais bel et bien quelqu'un! Ou plutôt quelqu'une vu la longueur et la beauté de ses cheveux, quelqu'une qui malheureusement semblait arborer un insigne de préfet qu'un rayon de lune venait éclairer lui révélant ainsi l'étendue de la situation catastrophique dans laquelle il venait de se fourrer....


Ne sachant que faire il attendit en silence, essayant de déterminer exactement à qui il avait à faire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Mer 6 Juin - 10:58:09

Remonter avec ses amies après le diner, papoter un peu avec elles dans la salle communes puis les quitter pour aller effectuer sa ronde en compagnie de William et d’Apollon … Telle était devenue la routine d’Ethel depuis maintenant deux ans. Un petit tour par la salle de bain privée des préfets serait sa récompense après une longue journée de cours et une patrouille pas toujours très amusante. Sauf si elle rencontrait Peeves. Là, elle était sûre de ne pas s’ennuyer. De ne pas rentrer très propre non plus d’ailleurs …

Les trois adolescents quittèrent la salle commune des gryffondor et laissèrent le portrait de la grosse dame se refermer derrière eux. Comparé à l’effervescence qui régnait encore dans le refuge des gryffons la salle aux escaliers qui se plongeait peu à peu dans le noir était moins rassurante. Et, comme à chaque fois, Ethel finirait par patrouiller seule de son côté alors que William et Apollon finirait par aller flâner ensemble quelque part. Elle avait bien essayé de les convaincre de l’emmener avec eux mais ça avait été un refus catégorique par que : 1) elle était une fille et de 2) elle était trop jeune. Mouais … Si c’était pour aller parader près des cuisines et réclamer aux Elfes un petit festin nocturne, ça elle l’avait déjà fait l’année dernière.

La galloise se retrouva donc seule pour commencer sa longue et lourde patrouille. Malgré la faible lueur des lampes qui éclairaient le couloir, elle préféra allumer sa baguette comme source de lumière supplémentaire. Plus pour se rassurer que pour y voir quelque chose en réalité. Elle était loin de se douter qu’une flaque marécageuse se tenait à quelques mètres d’elle.

Une odeur nauséabonde à laquelle elle n’avait pas fait attention se dégagea soudain. Quelqu’un devait avoir balancé une bombabouse ou plusieurs vu comme cela sentait fort. Ce qui voulait dire qu’elle n’était pas seule. A moins que le coupable du méfait ait pris la fuite rapidement après son crime. Bon, son insigne la protégeait de toute réprimande si Rusard venait à l’accuser d’une telle idiotie. Mais, cela ne la rassurait pas d’avantage. Elle se croyait seule dans le couloir et, ce n’était pas le cas.

Elle se décida à avancer prudemment quand quelque chose – ou quelqu’un - lui rentra dedans.


« Hééééééééééé ! Non mais ça va pas ? »

Etalée de tout son long sur le dos, telle une tortue qui cherche à recouvrer son équilibre, Ethel tâtonna le sol à la recherche de sa baguette. Lorsqu’elle eut mis la main dessus, elle la pointa en direction de ce qui semblait avoir provoqué sa chute. Et ce qu’elle vit lui glaça le sang.

De sa main tremblante qui luttait pour rester en place, elle détailla le spectacle qui se présentait à elle. Elle voyait bien là le corps d’un élève, à en juger par l’uniforme scolaire et le blason qu’il arborait sur celui-ci. Mais, chose absolument absurde, inimaginable et effrayante, celui-ci n’avait pas … de tête.

Sa respiration saccadée, son corps plié en deux parce qu’elle venait de tomber, l’empêchaient de se remettre debout pour l’instant. La seule chose qu’elle pouvait faire devant l’état actuel des choses s’était se mettre à crier. Certes, cela préviendrait le premier préfet ou professeur qui se trouvait dans les parages de la présence d’un danger potentiel, mais elle passerait certainement pour une belle trouillarde.

Histoire de se rassurer, elle se marmonna pour elle-même.


« Calme-toi Ethel ! Ce n’est que l’objet de ton imagination ! Tu as juste besoin de sommeil, un point c’est tout ! »


Ce qui n’arrangeait pas vraiment les choses, mais elle cherchait seulement à s’auto-convaincre quoi.

Sa main toujours tremblante devant elle, elle attendait le moindre mouvement brusque de la chose qui venait de la renverser. Entre temps, elle s’était redressée sur ses coudes puis relevée, se sentant plus forte sur ses deux jambes.


« Quoi que tu sois … ou qui que tu sois, sache que je suis préfète ! Si c’est une blague, elle n’est pas drôle du tout ! Ça risque de te coûter des points ! »

Ça c’était plus pour le fond que pour la forme.

Elle n’avait pas encore repéré le marécage masqué qui se trouvait juste derrière elle. Seule l’odeur, de plus en plus forte, l’incommodait d’avantage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ace Portgas
    • Nombre de messages : 107
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 16/10/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mélé
      Baguette magique: 25cm , bois de saule avec crin de licorne
    avatar
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Mer 6 Juin - 19:47:47

Le jeune pouffy prit quelques instant pour se remettre du choc et fit l'état des dégâts, sa mâchoire lui faisait un mal de chien et il s'était également écorché le genou gauche lors de sa chute. Mais bon ce n'était pas le moment de se concentrer sur ces petits bobos de rien du tout, la situation était grave, bien que pas totalement désespérée vu qu'il avait par chance conservé son chapeau lors de sa chute. Lentement il reprit son souffle sans bouger attendant une quelconque réaction de la personne qu'il venait de renverser, réaction qui ne tarda pas à arriver, rompant le calme sinistre qui entourait le couloir.

« Quoi que tu sois … ou qui que tu sois, sache que je suis préfète ! Si c’est une blague, elle n’est pas drôle du tout ! Ça risque de te coûter des points ! »


Quoi que tu sois? Voilà qui est fort intéressant et riche en renseignements! Apparemment la personne qu'il venait de renverser doutait qu'il soit un humain!! Sans aucun doute une conséquence due au port de son chapeau d’invisibilité, heureusement que peu d'élèves de Poudlard fréquentent la boutique des frères Weasley. Autre avantage sa voix lui apprit qu’apparemment il s'agissait d'une fille et vu le blason Gryffondor qui ornait sa poitrine juste en dessous de son badge de préfète il pu déterminer qui il avait en face : Ethel Perks !
Finalement dans son malheur il avait quand même eu de la chance, ça aurait pu être bien pire, la galloise était quelqu'un de sympathique d'après les bruits de couloir. En plus il avait clairement un gros avantage : Il savait à qui il avait à faire ce qui n'était pas le cas de sa camarade, donc autant en profiter et rigoler un peu si possible.


Un sourire malicieux se dessina sur le visage du jaune et noir, sourire qui en disait long sur ses intentions, encore faudrait il que la rouge et or puisse le voir hehe! Utilisant le résultat de ses séances de musculation Ace se redressa lentement en gardant les bras ballant jusqu'à adopter finalement une posture proche de celles des morts vivants dans les films d'horreur. Sans quitter la jeune fille des "yeux" (un bien grand mot étant donné qu'elle ne voyait pas sa tête) il se mit à respirer de la même manière que les détraqueurs, prenant garde à bien avoir une respiration très bruyante. Puis tout en reculant lentement vers la zone d'ombre du marécage le pouffys pris la parole et souffla dans un murmure :

- Qui crrrois tu êttreeee ? Une préffette peut ellle enlever des ppppoints à un spectrrrre sans têttttte ?

Le jeune garçon jubila intérieurement, certain que son petit manège ferait un bel effet auprès de la jolie préfète, mais ce n'était que le début et il comptait bien faire en sorte que la petite plaisanterie dure encore un peu, jusqu'à une sorte d'apothéose qui germait déjà dans son esprit, tant qu'à faire il comptait bien s'amuser un peu aux dépends de la rouge et or et savourer ce joyeux moment! Enfin joyeux, pas pour tout le monde ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Mer 6 Juin - 20:21:56

Le personnage ou disons la chose qui se tenait devant elle n’avait rien de rassurant. Moins encore quand elle se redressa et qu’elle se mit à remuer les bras tel un détraqueur. Et, de ce qu’Ethel en savait, ils n’avaient rien de rassurant du tout ceux-là.

« Qui crrrois tu êttreeee ? Une préffette peut ellle enlever des ppppoints à un spectrrrre sans têttttte ? »


Elle ne sut si c’était parce qu’elle avait réellement un spectre devant elle ou bien si c’était juste parce que le couloir était dense et profond, mais la voix qui s’adressa à elle semblait lourde et caverneuse. Et quand on savait que la galloise était tout sauf rassurée, ça avait son petit côté comique. Bien sûr, ceux qui savaient qu’une représentante de Godric pouvait avoir la trouille ne restaient jamais conscient bien longtemps de ce qu’ils avaient vu. Foie de Perks.

La jeune préfète se redressa et plaça ses bras en défense, sa baguette toujours devant elle. Ses membres tremblaient mais elle tenait à rester défensive jusqu’au bout. Même si elle devait finir à l’infirmerie avant la fin de la soirée. Oh bien sûr, quiconque aurait été là aurait trouvé un tel acte bien stupide et lui aurait sommé d’aller chercher les autorités du château. Quitte à quérir le fantôme de sa maison. Mais, Ethel n’y entendrait rien et tenait à régler cela de manière personnelle.

Et puis, en y réfléchissant bien, la voix n’avait pas grand-chose de fantomatique. Certes, se tenait devant elle juste un corps d’élève sans tête vêtu d’un uniforme et portant un blason qu’elle reconnut être celui de Poufsouffle, mais il n’avait rien de réellement fantomatique.


« Attends un peu toi … On va jouer un peu ! », se dit-elle pour elle-même à l’égard du fantôme.

La peur ne la quittait pas, mais elle semblait considérer qu’elle avait certainement un avantage sur la créature, même si elle ne la distinguait pas complètement.

« Une préfète ne peut pas enlever de points à un spectre, je te l’accorde ! »

Elle gardait sa baguette en défense et se positionna en position d’attaque.

« Mais, elle peut lui donner une bonne correction si celui-ci l’embête ! »


Elle ne savait pas lequel des deux attaquerait en premier. Elle n’avait toujours pas repéré la flaque marécageuse qui se tenait derrière elle et dont seule l’odeur lui indiquait qu’un truc louche se tenait dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ace Portgas
    • Nombre de messages : 107
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 16/10/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mélé
      Baguette magique: 25cm , bois de saule avec crin de licorne
    avatar
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Jeu 7 Juin - 0:37:45

Alors que le jeune homme pensait avoir visé juste avec sa petite mise en scène voilà que la situation commençait à lui échapper... Retrouvant sa confiance, en tout cas en apparence la galloise s'était relevée sans trop d'hésitations et avait sortie sa baguette pour le menacer et elle avait l'air vachement convaincante.. . Quelle andouille! Il avait oublié de prendre en compte le facteur Gryffondor dans son plan et ça risquait de lui couter cher! Trop de confiance pour la deuxième fois de la soirée et voilà que ça risquait à nouveau de se retourner contre lui. Si seulement il avait fait plus attention après avoir déployé le marais, il n'en serait pas là.

*Alala ces rouge et or sont de vrais dur à cuire ma parole! Je me suis fait avoir comme un bleu alors que je traine en permanence avec l'une d'entre elles! pensa t'il*

En effet il y a un moment deja que le jeune garçon s'était lié d'amitié avec une rouge et or nommée Arabella, ensemble ils avaient bravé les Carrow et affronté leur autorité avec les vengeurs masqués qui s'étaient formés à cette époque. Ils avaient alors saccagé bon nombre de salle de classe et participé à la bataille pseudo rangée qui s'était déroulée dans la grande salle. Bataille qui marqua la fin de la lutte du duo Orange tant la punition fut cruelle... Ara faillit y perdre la raison et le jaune et noir s'en tira avec deux cicatrices impressionnantes qui s'étalaient sur tout son dos. Penser à tout ça lui valu une petite absence et il dut se secouer les puces pour revenir à l'instant présent et à la jolie préfète qui lui faisait face. Décidément son erreur risquait de lui couter cher!! Titiller un Gryffon v'la la bourde!
Ace se mit alors à réfléchir à toute vitesse aux solutions qui s'offraient à lui, il n'y en avait pas trente six de toute façon, l'attaque ou la fuite et autant dire qu'il ne donnait pas cher de ses chances de réussite avec la première option... Non il n'aurait pas miser une cacahuète là dessus. Pour la fuite par contre il avait une certaine expérience à force de défier Ruzard et rapidement un mini plan d'action prit forme devant ses yeux. Un plan certes risqué mais bon c'est pas comme s'il avait vraiment le choix.
Poussant un autre râle, il continua de reculer lentement, observant attentivement l'attitude de sa vis à vis. Puis finalement après un ou deux pas il se passa ce à quoi il s'attendait, la luminosité déjà faible chuta drastiquement le plongeant dans une obscurité totale. Il était arrivé au bord de son marais dans la zone recouverte par la poudre d'obscurité instantanée et l'odeur nauséabonde toujours plus forte le lui confirma.
Voilà la première étape du plan était maintenant terminée, il restait plus qu'à espérer que la Gryffondor réagirait comme il s'y attendait et s'approcherait par curiosité pour voir où il était passé. Si en revanche elle préférait jeter un sort et que celui-ci le touchait la chute aller être dure avec le marais juste derrière lui... Tomber dans son propre marais ça craint....


Tendu il attendit la réaction de son adversaire du moment, ou plutôt il tendit l'oreille espérant l'entendre se déplacer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Jeu 7 Juin - 6:54:47

Pas de sensation de froid ni d’une frayeur à l’extrême … Au moins, Ethel Perks n’avait pas à faire face à un détraqueur échappé d’Azkaban qui rôderait sans autorisation dans l’enceinte de Poudlard. L’autre option à choisir était qu’un des fantômes pourrait être en train de lui faire une farce. Mais qui, à part Peeves pourrait être assez sot pour tenter de lui jouer un tour ? Il n’y avait que ce satané spectre prêt à toutes les bêtises du monde pour se faire remarquer. En ce cas, la galloise devrait faire preuve de la plus grande prudence et regarder le moindre centimètre de pierre froide où elle poserait le pied.

Elle n’avait pas songé tout de suite que cela pouvait être un élève qui serait en train de lui jouer un sale tour. Là aussi, elle pouvait commencer un tour d’esprit d’inspection. Il ne pouvait pas s’agir d’un Gryffondor. Elle avait compté un à un chaque élève dans sa salle commune avant de sortir pour sa ronde quotidienne. Et elle s’entendait assez avec chacun pour qu’un seul ait l’idée saugrenue de lui jouer un sale tour. A moins qu’il ne s’agisse d’un préfet lui-même. William ou Apollon – voire les deux réunis, qui sait – pouvaient avoir décidé de tester leur cadette sur ses capacités à garder son calme lors de la traque d’un élève hors de son dortoir. S’ils cherchaient à la voir péter les plombs, pour le moment, ce n’était pas gagné.

Sa baguette toujours dans son poing serré, elle ne baissait pas sa garde. Même si maintenant elle était de plus en plus sûre d’avoir à faire à un élève et non à une créature magique. Les solutions de défense n’en seraient que plus faciles.

Elle se mit à avancer à nouveau. L’odeur pestilentielle qu’elle avait remarquée se fit de plus en plus forte. Mais, de quoi pouvait-il donc s’agir ? Si c’était de la bombabouse, c’est Rusard qui serait ravi de bon matin. Et ce n’était la galloise, préfète ou non, qui aurait pitié du vieux gardien. Le bougre détestait assez les élèves pour qu’on se prenne d’affection pour lui.

Ledit fantôme poussa un râle et sembla s’éloigner. Mais Ethel ne comptait pas le lâcher de sitôt. Vous allez me dire qu’elle aurait pu tourner les talons et retourner paisiblement à ses occupations, soit aller se coucher, mais non. Dans le fond, la situation semblait l’amuser plus qu’autre chose. Surtout si elle n’avait pas réellement à faire à une créature magique. Ou alors était-ce une réaction normale de gryffondor stupide prêt à tout pour montrer qu’il est courageux !


« Si tu es un fantôme, peux-tu me dire la date de ta mort ? »
, claironna-t-elle la voix pleine de courage.

Ben ouais quoi. Un fantôme avec une voix roqueuse si pleine de vie, c’était louche.

Elle se mit à repenser au blason qu’arborait le soi-disant fantôme. Elle se tenait devant un Pousouffle. Le seul fantôme qu’elle reconnaissait appartenant à leur maison était le moine gras. Et, il n’y avait pas plus inoffensif que lui. D'autant plus qu'il trainait rarement en dehors de la salle commune des Poufsouffle ou de la grande salle. Elle ignorait pourquoi, mais elle l'avait rarement vu en dehors de la salle des repas, jusqu'à présent.


« Allez, attaque donc petit fantôme ! », se murmura-t-elle pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ace Portgas
    • Nombre de messages : 107
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 16/10/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mélé
      Baguette magique: 25cm , bois de saule avec crin de licorne
    avatar
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Lun 11 Juin - 20:27:24

Toujours tendu et à l'affut du moindre bruit de pas qu'il espérait de toute ses forces le pouffy fut soulagé quand il entendit la rouge et or avancer vers lui, sur ce coup là il avait frôlé la correctionnelle! Maintenant il était temps de se reprendre et d'inverser le cours des choses, c'est tellement plus agréable d'être dans le rôle du chasseur que dans celui du "chassé". Enfin bien entendu il n'était absolument pas question de faire du mal à la jolie préfète, après tout elle n'y était pour rien dans toute cette histoire!Il était donc totalement hors de question de se battre, cependant une petite blague n'a jamais fait de mal à personne ...Ou si peu !

- Si tu es un fantôme, peux-tu me dire la date de ta mort ?


Oulà impatiente la demoiselle! Bien entendu il était totalement hors de question pour le jaune et noir de répondre et de signaler ainsi sa position, ou du moins pas tout de suite car après réflexion une autre petite idée marrante venait de surgir dans son esprit tordu et avec un peu de chance ça ferait surement forte impression. De plus une réponse aurait mis en confiance la jeune fille alors que ce silence pesant était tellement mieux pour lui et pour ce qu'il avait prévu de faire ensuite...
Se décidant enfin à passer à l'action il entreprit tout d'abord de retirer son chapeau des frères Weasley, profitant de l'obscurité de la poudre pour rester à l'abri du regard de son interlocutrice. Une obscurité assez oppressante quand on y faisait vraiment attention, c'est assez perturbant de remarquer que l'on ne voit même pas sa main quand on la passe devant les yeux. Rangeant le chapeau dans la poche de sa robe de sorcier Ace saisit alors sa baguette magique avec précaution, dans cette mélasse obscure et avec un marécage juste derrière il ne la retrouverait jamais si elle venait à lui échapper. Le jeune garçon s’arrêta un instant autant pour reprendre son souffle que pour écouter la progression de la préfète.
D'un geste vif et assuré à force d'avoir répété ce sort il se tapota le haut du crâne et murmura la formule du sortilège de désillusion qu'il avait tant travaillé durant l'été dernier, une astuce très pratique lorsque l'on passait comme lui une majeure partie de son temps à resquiller et à enfreindre le règlement. Comme à chaque froid une sensation de froid se propagea du haut de sa tête jusque au bout de ses pieds entrainant un léger frisson qui fit trembler tout son corps.
Voilà! Tout était prêt! Ace se décala alors légèrement sur la haute histoire d'être sur de ne pas heurter la jeune fille en sortant de la zone couverte par la poudre puis il en sortit sans faire de bruit et scruta le couloir pour voir ce qu'il en était. Comme prévu Ethel était à cinq ou six pas de la "brume noire" et avançait vers l'endroit où il s'y était lui même enfoncé quelques minutes plus tôt. Normalement son camouflage bien qu'imparfait lui permettrait de passer relativement inaperçu dans le couloir sombre mais le jaune et noir attendit sans bouger quelques instants pour vérifier que c'était bien le cas. L'absence de réaction rassura le jeune garçon qui contourna à pas feutrés vers la rouge avant de s’arrêter juste derrière elle.


- Tu aimerais bien savoir qui je suis, lui murmura-t-il à l'oreille ...

Puis sans attendre sa réaction et sans prendre garde à se déplacer silencieusement il se rua vers la salle de duel située un peu plus loin, baissa la tête pour éviter un sortilège qu'il n'identifia pas précisément et s'y engouffra avant de claquer bruyamment la porte derrière lui. C'était moins une! Mais la situation était amusante et il attendait la suite avec impatience, certain que sa petite mise en scène avait fait son petit effet ... Maintenant il était temps de se chercher une autre cachette avant que sa poursuivante n'entre à son tour dans la salle, parce qu'étant une Gryffondor il ne doutait pas une seule seconde qu'elle viendrait sans plus tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Mar 12 Juin - 18:15:04

Ethel n’aimait pas ça. Mais alors, pas du tout. Elle faisait son boulot, certes. Elle le faisait bien en plus. Que pourrait-on lui reprocher. Mais, se retrouver seule ici, dans un couloir sombre, dans lequel régnait une odeur pas nette et des bruits suspicieux … La galloise aurait préféré que William, ou à la rigueur Apollon, soit là. Cependant, à l’heure actuelle, elle ne pourrait compter que sur elle-même.

La faible lueur de sa baguette ne lui permettait pas de voir grand-chose devant elle. Lorsqu’elle la pointait devant ses yeux, elle ne voyait qu’une masse sombre. Trop d’ailleurs pour paraitre réelle.

Elle n’était pas rassurée, mais contenait toute la trouille qui lui percerait bientôt les entrailles et continuait à avancer malgré la mélasse présente devant elle.
Soudain, une petite voix se manifesta contre son oreille.


« Tu aimerais bien savoir qui je suis », lui murmura-t-il à l'oreille.

Elle sursauta, resserra le poing sur sa baguette magique et s’apprêta à riposter lorsqu’un grand courant d’air la frôla, suivi de près par le bruit d’une porte qu’on claquait.


« Quoi que tu sois, tu vas me le payer ! », se murmura la préfète pour elle-même.

La préfète se laissa glisser par son ouïe et tenta du mieux qu’elle le pût de rejoindre le bruit qui l’avait précédée. Mais, c’était sans compter l’endroit qu’elle avait suspecté depuis son arrivée dans le couloir. Elle atterrit les pieds dedans, laissant grimper à son nez une odeur plus que douteuse.


« Par Merlin ! Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ! », Jura l’adolescente.

Elle passa sa baguette sur la semelle de ses chaussons qui n’étaient plus bien propres, maintenant. Si c’était une blague qu’on venait de lui jouer, ben c’était pas drôle du tout. En plus, maintenant, on l’entendrait arriver.

Elle reprit sa course en direction des bruits de porte qui la précédaient et atterrit devant la salle de Duel. Elle s’appuya sur le mur et entreprit de nettoyer la semelle de ses chaussures. Tout en tendant de ne pas se faire entendre.


« Recurvite ! », murmura-t-elle.

Et la crasse se détacha dans un bruit de succion.

Maintenant, la préfète pouvait reprendre sa course-poursuite. Elle posa la main sur la poignée, non sans inquiétude. On n’était jamais à l’abri d’un piège sur une porte. Mais, rien ne se produisit. Elle pénétra à l’intérieur de la salle de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ace Portgas
    • Nombre de messages : 107
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 16/10/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mélé
      Baguette magique: 25cm , bois de saule avec crin de licorne
    avatar
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Sam 7 Juil - 12:40:05

Sans bouger et osant à peine respirer le jeune homme attendit la suite des événements, espérant que la préfète aurait le cran de venir ouvrir la porte de la salle de classe après la petite scène qu'il venait de lui jouer, enfin bon c'était une Gryffondor elle allait venir sans aucun doute. Cette fois au moins tout c'était passé comme prévu, pas de problèmes, pas d'imprévus, il s'était réfugié dans la salle de duel comme il l'avait planifié quand il était encore prêt de son marécage. Que faire maintenant? Continuer à faire tourner en bourrique la préfète quitte à s'exposer à une punition plus sévère? Ou lui faire une dernière petite frayeur avant de "se rendre"?
Bien que la première option était fort tentante il se voyait mal expliqué aux autres comment il avait fait perdre 20 points de plus pendant la nuit, déjà que les Pouffys n'avaient pas beaucoup de points .... Le jaune et noir décida donc d'opter pour la deuxième solution!


Attendant sans faire de bruit caché à droite de la porte pour être caché quand celle-ci s'ouvrirait il tendit l'oreille et entendit des bruits de pas qui se rapprochaient de la porte, puis la poignée se mit à tourner lentement, puis la porte s'ouvrit et la Gryffondor entra prudemment dans la salle. A voir son expression sérieuse et tendue il devina qu'elle n'était plus du tout sur d'avoir à faire à un élève comme elle devait le soupçonner au début de leur "altercation". Ace attendit encore un peu qu'elle se soit avancé puis sans bruit il désactiva le sortilège de désillusion qui le gardait encore quasiment invisible jusque là.


* C'est le moment de vérité pensa-t-il ! Comment vas elle prendre ma petite blague?^^*

Profitant de l'obscurité ambiante il se glissa lentement dans les pas de sa cible calquant son rythme sur le sien pour qu'elle ne puisse pas entendre ses pas. Puis la jeune fille s’arrêta devant l'estrade qui servait en cour de duel et il fit de même se plaçant juste derrière elle. Une idée lui traversa alors la tête et posant une main sur l'épaule de la jeune fille il imita la voix mielleuse de cette fripouille de Rusard et s'exclama :

- Que fait une jeune demoiselle dans la salle de duel à cette heure ci ?


Le résultat fut à la hauteur de ses espérance, se retournant d'un coup Ethel Perks recula jusqu'à se cogner contre l'estrade une légère expression de peur sur le visage, puis avisant que ce n'était pas le concierge qui se tenait devant elle la rage sembla remplacer la peur éphémère qu'elle avait affiché un instant plus tôt.
Penaud, Ace lui fit un grand sourire puis une petite révérence avant de s'exclamer fier de lui :


- Ace Portgas, assistant du fantôme de Poufsouffle pour vous servir belle demoiselle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Dim 2 Sep - 20:44:14

[H.J : Désolée pour l'attente Wink ]


Il y avait quelque chose de plus inquiétant encore que des bruits suspects. Le silence. Et, dans un endroit comme Poudlard encore plus qu’ailleurs. D’autant plus que la préfète courrait après quelque chose dont elle ignorait l’identité. Jusqu’ici, elle avait opté pour un élève. Notamment grâce à la présence de l’insigne de Poufsouffle. Mais, ce ne serait pas non plus la première fois qu’on croiserait le fantôme d’un élève dans le château. Surtout après les derniers évènements.

La galloise secoua la tête. Il fallait rester lucide. Ethel poussa la porte de la salle de classe qui grinça sous son geste. Si Rusard passait par là, la jeune préfète avait intérêt à trouver une bonne excuse à sa présence ici. Préfète ou pas, son insigne ne lui sauverait pas tout le temps la vie. Et la cadette Perks n’était pas du genre à profiter facilement des occasions qui pouvait lui être offertes.

Sa baguette devant elle, elle inspectait les lieux comme elle le pouvait compte tenu de la faible lueur que diffusait la brindille. Postée devant l’estrade, elle ne remarqua pas grand-chose de suspect. Ses muscles se détendirent un peu.

Mais, c’était sans compter une présence qu’elle aurait préféré éviter ...


« Que fait une jeune demoiselle dans la salle de duel à cette heure ci ? »

Rusard …
Même si ce n’était pas le personnage le plus effrayant du château, le vieux concierge était celui qu’on cherchait le plus à éviter. C’était pas un type très net. Il n’hésitait pas à menacer les élèves des supplices les plus effrayants.

Et moins Ethel le croisait, mieux elle se portait.

Effrayée, elle recula, cherchant dans son petit esprit troublé quoi répondre pour sa défense.

Elle leva un peu plus sa baguette, plus pour regarder le vieux bonhomme en face pour ne pas perdre la face justement. Découvrir non pas le vieux rabougri mais un élève devant elle la fit passer de la peur à la rage en un éclair. Elle venait d’être bernée par un élève.


« Ace Portgas, assistant du fantôme de Poufsouffle pour vous servir belle demoiselle! »


Ce n’était certainement pas la première jeune préfète à se faire avoir, mais personne ne devait savoir qu’elle avait été morte de trouille. Pour une gryffondor, ça le faisait pas du tout. Mais pas du tout du tout.

Toujours pointant sa baguette devant elle, elle s’adressa à lui.


« Je suppose que tu te crois drôle ? »

Son visage était défait, elle ignorait qu’elle impression elle laissait ressentir, mais là, elle avait plutôt envie d’étriper le jeune Ace.

« Je suis pas du genre à jouer les préfètes rabat-joie, mais tu mériterais une bonne correction pour ton tour idiot ! Peut-être même que je devrais te livrer à Rusard, lui-même ! »

Elle semblait récupérer un peu plus d’assurance.

Elle passa une main sur son insigne. Non, elle n’abuserait pas de son pouvoir. Disons … Qu’elle lui rendrait la monnaie de sa pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ace Portgas
    • Nombre de messages : 107
    • Age : 27
    • Date d'inscription : 16/10/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang-mélé
      Baguette magique: 25cm , bois de saule avec crin de licorne
    avatar
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Mer 19 Juin - 22:12:21

« Je suppose que tu te crois drôle ? »

Ace faillit éclater de rire à la suite de la réplique de la rouge et or, la voir s'énerver de la sorte suite à la frayeur qu'il lui avait faite quelques instants auparavant c'était tellement prévisible et limite mignon. Une Préfète Gryffy en flip devant un simple jaune ça valait décidément le détour, même si Erin ne trouverait pas ça drôle s'il venait encore à faire perdre des points suite à cela. En revanche Ara risquait de beaucoup rire quand il lui raconterait ça ! Ces chapeaux sans tête sont vraiment géniaux pour ce genre de blague, le jeune homme se promis de revenir en acheter chez les Weasley dès les prochaines vacances.

* Bon maintenant le tout est de ne pas perdre de points, ou en tout cas un minimum possible ! *

Et ce n'était pas gagné, la rouge et or ne semblait pas vouloir baisser sa baguette et même si elle commençait à reprendre des couleurs elle ne semblait pas encore tout à fait remise de sa mauvaise blague. Peut être serait-ce le moment idéal pour sortir une petite blague et détendre l'atmosphère ? Ace se ravisa cependant en voyant la jeune femme passer sa main sur son insigne. Les insignes, il n'avait jamais compris ce besoin qu'avaient les gens de vouloir montrer aux autres qu'ils avaient un certain statut au sein de l'école, ça lui rappelait l'époque où les verts et argents s'étaient mis en tête de monter une brigade de winners pour soutenir les Carrows..
Lui même avait un insigne, celui de capitaine de Quid des Pouffys mais il ne voyait pas l'utilité de l'arborer constamment, les gens le savaient pas besoin de leur montrer à tout bout de champs.


« Je suis pas du genre à jouer les préfètes rabat-joie, mais tu mériterais une bonne correction pour ton tour idiot ! Peut-être même que je devrais te livrer à Rusard, lui-même ! »

Ah ! La préfète semblait retrouver son assurance ! Ce n'était pas forcément un bon signe pour lui d'ailleurs.. Mais bon tant qu'à faire autant continuer à provoquer et y aller au bluff comme il l'avait toujours fait.

- Rusard est deux étages plus haut il me semble, nul doute qu'il sera ravis de me voir même si j'avais espéré le voir lutter pour supprimer mon marécage sans se douter un instant que son Ace adoré était le coupable dit-il avec un sourire en coin. En revanche il me semble que la nuit même les préfets n'ont pas le droit d'être en dehors des dortoirs non ?

Il se laissa un peu de temps pour observer l'impact de ses paroles sur la fille aux longs châtains.

- Au pire ça nous fera un premier rencard en retenue ! Enfin je pense qu'on peut considérer ça comme un futur rendez vous non ?

Voilà qui ne devrait pas lui plaire ! Là c'était sur ça ferait 10 points, mais bon il n'avait pas pu s'en empêcher ... D'ailleurs la rouge et or allait répliquer quant un bruit de pas dans le couloir se fit entendre.

- Ah, en fait Rusard n'est peut être pas si loin que ça finalement, du coup on reste ou on s'enfuit ? demanda-t-il en fixant la préfète qui semblait encore indécise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   Jeu 20 Juin - 13:39:58

Baguette toujours brandie devant elle, la jeune préfète en chef tentait de récupérer son souffle. Décidément, pour une gryffone, elle n’en avait que le goût du risque. Parce qu’on ne pouvait pas dire qu’elle n’avait peur de rien.

Mc Go’ lui avait toujours dit de prendre ses peurs pour une qualité. Cela ne pourrait que doubler sa vigilance. Et, en effet, les conseils de son ancienne directrice de maison lui avaient toujours servi.

Devant elle, le blaireau coupable redoublait d’arrogance devant elle. Heureusement qu’elle l’avait vu atterrir à Poufsouffle, lors de la cérémonie du choixpeau, quelques années plus tôt. Sinon, elle l’aurait certainement pris pour une vipère malfaisante. Ou bien, était-il tout simplement stupide ? Un garçon quoi …


« Rusard est deux étages plus haut il me semble, nul doute qu'il sera ravi de me voir même si j'avais espéré le voir lutter pour supprimer mon marécage sans se douter un instant que son Ace adoré était le coupable dit-il avec un sourire en coin. En revanche il me semble que la nuit même les préfets n'ont pas le droit d'être en dehors des dortoirs non ? »

Elle-même n’aimait pas trop le concierge. Mais, utiliser le vieux cracmol pour effrayer les plus jeunes était un jeu auquel aimaient se prêter les préfets des différentes maisons.

« Je te rappelle qu’on a une ronde à faire. Et puis, même si je n’ai pas à me justifier devant toi, sache que le suis préfète en chef. J’ai donc des responsabilités supérieures à celles de mes camarades préfets ».

Elle marqua une légère pause.

« Mais, je n’ai pas envie de passer pour la rabat-joie de service ».

Accompagnant ses mots, elle décroisa les bras.

Même si ses obligations l’amenaient à faire preuve d’autorité devant Ace, elle n’avait rien contre le jeune homme. Elle le trouvait même mignon. Certes, elle était perdue vis-à-vis de ses sentiments pour Billy. Il avait, une fois encore, disparu des environs. Encore un renvoi par Mc Go, sans doute. C’était l’excuse qu’il lui sortait à chaque fois qu’il s’éclipsait. Il faudrait qu’elle mette les choses au clair avec le jeune gryffon. On n’effaçait pas comme ça une relation de deux ans.

Ace semblait profiter avec aise de la gêne qu’il lui avait occasionnée. Différents sentiments s’étaient succédés sur le visage de la dernière-née des Perks et cela n’avait pas du échapper au fugitif qui rétorqua de plus belle.

« Au pire ça nous fera un premier rencard en retenue ! Enfin je pense qu'on peut considérer ça comme un futur rendez-vous non ? »

Elle eut un léger sourire en coin. Finalement, le jeune homme parvenait à la détendre. Un bon point pour lui. Peut-être qu’elle devrait porter un peu moins d’importance à ses fonctions. Apollon avait raison.

« J’ai pas l’intention de me laisser prendre par Rusard. Il n’a pas réussi à m’attraper en six ans, c’est pas maintenant que ça va commencer ! Pour le rencard, on en reparlera une fois que j’aurai décidé si je te colle une punition ou non ! », Répondit-elle avec défi.

Ethel n’eut pas le temps d’en dire plus qu’un bruit sourd retentit dans le couloir. Et Merde ! Voilà que Rusard ramenait son postérieur crasseux à leur suite.

Ace la ramena encore une fois.


« Ah, en fait Rusard n'est peut-être pas si loin que ça finalement, du coup on reste ou on s'enfuit ? »demanda-t-il en fixant la préfète qui semblait encore indécise.

Bon, plus le temps de tergiverser. C’était bon pour les aiglons ça. Une seule chose : agir et vite !

« Roh ! Tais-toi et suis-moi ! »

Elle mit sa baguette devant elle et après un « lumos » discret, éclaira le passage devant eux pour qu’il puisse s’éclipser au plus vite.

S’assurant que le poufsouffle le suivait, elle s’enfonça dans l’obscurité à la recherche d’un endroit où Rusard ne les attraperait pas.



[TOPIC TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Couloir impraticable ? [PV Ethel]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 1999-2000-