Partagez | .
 
 Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 12:15:29

(fiuuu plantage donc je recommence ^^)

Akiko n'avait guère passé un bon été, entre un père mégalomane et inquiétant qui l'avait poussé au sommet du désespoir à s'enfuir de chez elle et une agression de loup-garou lors d'une promenade romantique avec son petit copain Rupert Turner sur les terres écossaises de ce dernier. Elle devait prendre la rentrée le plus normalement possible, alors que son petit ami était devenu pour la protéger de la malédiction un lycanthrope à sa place lors de l'attaque de nuit, qu'ils ne pouvaient utiliser la moindre forme de magie dans le monde moldu, et ils ne s'en seraient pas tirés qu'avec l'un maudit et des blessures graves si un étudiant n'était pas intervenu de manière providentielle, comme si leur bonne étoile s'était réveillée en retard et avait essayé de rattraper sa bévue. Cette expérience de presque mort et d'impuissance l'avait traumatisée au plus haut point, et ses souvenirs de l'agression devenaient confus dès que Rupert, courageux comme un lion, l'avait protégé de la morsure, et ce dernier lui avait tout raconté de la suite par hasard.

Du coup elle n'avait pas adresser la moindre lettre à ses amis lorsqu'elle était chez son père, très autoritaire et voulant la rééduquer à sa sauce ni recevoir de lettres de ses amis, systématiquement détruites, et elle avait essayé de profiter du calme de la maison du clan Turner par la suite pour se remettre des évènements et essayer avec leur aide et leur compréhension de s'en remettre de l'agression du loup-garou. Ils avaient été si gentils, même quand elle se sentait coupable de l'agression, puisque son père furieux devait la chercher un peu partout. Mais les Turners n'étaient nullement décidés à la rendre à son père intolérable et injuste, comme elle était devenue malgré elle la protégée des Turners, et si elle acceptait avec un plaisir évident cette nouvelle famille chaleureuse, elle s'inquiétait pour eux. Enfin...

Un mouvement de foule dans le Poudlard express l'avait séparée de Rupert, qu'elle cherchait en déambulant dans les couloirs, trainant la cage de son chat noir aux yeux d'or et sa besace sur l'épaule, l'appelant de sa voix claire et douce, avant d'essayer d'ouvrir un compartiment en prenant son courage à deux mains :


- "Excusez moi, est ce que Rupert est..."

Une tête rousse bien connue et qu'elle avait regrettée durant les vacances comme conseillère et confidente, amie sûre apparut alors, et lui rendit le sourire, la détournant un moment de ses préoccupations, de ses blessures de griffures de loup garou et de ses tracas alors qu'elle la salua :

- "Ethel !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 12:54:26

Depuis le départ du train en gare de King Cross, Ethel, dernière représentante de la lignée Perks dans les murs de Poudlard, avait revêtu son uniforme et épinglé son insigne de préfète. Ce geste devenait maintenant un automatisme. Le trajet s’était déroulé sans encombre et la galloise avait passé une partie de son temps dans le compartiment réservé aux préfets, du moins jusqu’à ce qu’on leur transmette les ordres du jour, puis avait fait un petit tour entre les wagons, comme l’exigeait sa fonction avant d’aller retrouver quelques camarades de Gryffondor.

La journée aurait paru longue sans l’apparition du chariot surprise remplie de centaines de sucreries, sans les disputes de quelques premières années qu’elle s’était retenue d’aller réprimander, une ou deux attaques de bombabouses dans le compartiment voisin. Mais, c’était ça Poudlard. Toute la joie et l’euphorie d’une reprise des cours après deux longs mois en stand-by. Et ça, ça plaisait à la galloise.

Un sifflement puis un long mouvement de freinage qui projeta quelques élèves instables contre les parois des différents wagons indiquèrent que le train était arrivé à destination. Une dernière vadrouille dans les couloirs afin de vérifier que tout le monde avait revêtu son uniforme et Ethel sortit du train.


« Les premières années, par ici ! »

Elle leva un bras, espérant que les petites têtes blondes et insouciantes l’écouteraient. Au loin, elle aperçut sa camarade de couloir, la jeune Akiko Velon qui, si elle ne se trompait pas, entrait en deuxième année. Cette apparition dessina un sourire sur son visage marqué par le stress qui l’avait envahit dès que le train avait franchi les limites magiques du territoire de l’école.

Oubliant ses obligations quelques instants, elle se dirigea vers sa jeune camarade, afin de la saluer mais également de l’aider à se dépêtrer de la foule environnante.

« Akiko ! Je suis heureuse de te voir ! »

Durant tout l’été, elle n’avait pas eu une seule nouvelle de sa camarade. A vrai dire, elle ne savait pas si elle lui aurait répondu. Elle devenait de plus en plus maussade ces temps-ci.

Deux jeunes gamins, certainement en première année, la bousculèrent, mais elle n'en fit rien. Elle savait l'euphorie que pouvait provoquer une première année à Poudlard. Elle-même était passée par là. Mais, après tous les évènements passés, tout cela lui semblait loin. Elle passa une main dans ses cheveux, comme pour chasser toutes les idées noires de sa tête. La guerre était finie. C'était la deuxième année de trêve. Plus aucun soucis ne devait préoccuper les jeunes têtes blondes. Sauf peut-être les examens. Et, cette année, Ethel allait passer ses B.U.S.E.S. Ca, ce n'était pas rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 13:10:46

Si vous voulez rendre Akiko de bonne humeur, même le temps de quelques minutes, apportez lui l'un de ses meilleurs amis ou son petit copain et je vous assure que cela fonctionnera à merveille ! La petite deuxième année ne savait pas trop où aller maintenant qu'elle n'était plus en première année, et elle comptait sur Rupert pour l'aider à s'y retrouver, puisqu'elle ne voyait aucun sombral présent alors qu'ayant vu la mort, ou la sienne de très près, elle pouvait voir normalement les fabuleuses et douces créatures macabres qui tiraient les soit-disant charrettes de Poudlard qui emmenaient les élèves de la seconde à la dernière année sur le chemin de l'école depuis la descente du fameux Poudlard Express. Elle avait eut le temps de se changer bien entendu dans son uniforme de l'école portant les dignes couleurs bleue et bronze de la maison du savoir, avec le blason des Serdaigle, mais elle se faisait bousculée de toute part par des premières années pas plus petits qu'elle, et c'était pas facile franchement >< Mais Ethel eut la bonne idée de se rapprocher, et rien que d'entendre la voix féminine et chaleureuse raviva le moral de la petite fille de douze ans désormais :

« Akiko ! Je suis heureuse de te voir ! »

Les deux jeunes demoiselle aux deux ans d'écart ne s'étaient pas vues depuis longtemps, car étant à des cours différents et Ethel ayant des responsabilités de préfète désormais, Akiko n'avait pas pu lui parler, et elle le regrettait amèrement, depuis leur dernière discussion remontant à une certaine sortie bien agréable à Pré-Au-Lard en compagnie de son autre meilleur ami Nikolaï. M. Dmitriev qui lui rentrait dans sa troisième année, tandis que Rupert grimpait en quatrième année. Il allait manquer à Akiko en cours, mais elle se consola en se disant que son ami vert et argent et les autres membres du groupe secret d'exploration étaient en cours avec elle. Ledit club risquait peut être des ennuis avec les préfets, et puis quand Rupert se transformera à cause de sa malédiction, Akiko était bien décidée, en dépit de son amour des règlements, à les violer pour que ce dernier ne soit pas tout seul une fois la transformation terminée et le raccompagner au château. Elle l'aimait trop pour l'abandonner, surtout que c'était indirectement de sa faute à elle, elle en était persuadée. Elle trouverait une solution, quitte à remuer terre et ciel, à voler en douce de nuit pour accompagner des cieux son aimé qui souffrirait ces nuits là. Elle trouverait le même courage qui l'avait poussée à s'enfuir de chez son père. Mais elle chassa ses pensées tout en s'excusant à sa meilleure amie, rassemblant de son mieux ses affaires :

- 'Moi aussi, cela faisait longtemps ! Je regrette de n'avoir pu t'envoyer de lettres cet été, il y a eu des complications et mon père ne voulait pas que j'en reçoive.. et puis... je n'étais plus chez lui officieusement après deux semaines en Juillet... mais quoi de neuf pour toi sinon ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 17:06:14

La galloise excusa sa camarade d’un signe de tête. Elle savait, pour l’avoir soutenue l’année précédente, que la jeune bleu & bronze n’avait pas une vie facile. Enfin, elle était surtout au courant de ce qui était arrivé à sa mère, une jeune femme Moldue. Pour le reste, elle avait manqué de temps pour en connaitre d’avantage sur la petite fille. Enfin, il aurait été plus juste de dire qu’Ethel s’était isolée dans ses petits problèmes de pseudo-ado qui était surtout préoccupée par ses histoires de cœur depuis quelques temps. Elles auraient certainement du temps pour rattraper le temps perdu si le cours, les B.U.S.E.S, les options et leurs déboires d’adolescentes les laissaient un peu en paix.

« L’important c’est que tu sois de retour à Poudlard ! »
, répondit seulement la galloise.

Il est vrai que quand Akiko s’était confiée sur son père, la première chose à laquelle avait pensé l’adolescente était que ce dernier lui interdirait tout retour à l’école. Pour l’envoyer où d’ailleurs ? Ca seul Merlin le savait et encore … Personne ne savait ce qui pouvait trotter dans l’esprit d’un sorcier aux mœurs sombres.

« Pour ma part, tu sais, pas grand-chose … Je n’ai pas eu des nouvelles de grand monde. J’en espérais de Billy, mais c’est simple il ne m’a pas écrit ! ».

Elle haussa les épaules. Le garçon lui manquait c’était certains. Mais, avec son âge qui avançait, elle commençait à chercher un peu plus que de simples bisous baveux. Elle trouvait qu’ils échangeaient peu. A vrai dire, à part peut-être lors de leur premier rendez-vous, ils n’avaient jamais vraiment parlé.

Elle essayait de cacher son désarroi derrière une moue gracieuse, dont seules les filles de quinze ans avaient le secret. Si elle s’était regardée dans un miroir à ce moment précis, elle se serait cru à une mission de recrutement de ELLES. C’était effrayant.

« Mais où étais-tu alors, de tout l’été ? », finit-elle par lui demander.

Autour d'elle, les enfants se bousculaient pour réccupérer leurs effets. Heureusement, sa chouette était déjà à la volière. Elle avait peur que le volatile soit chahuté par les gamins surexcités.




[H.J : Désolée, c'est assez minable, j'espère que tu en tireras quelque chose ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 17:20:44

« L’important c’est que tu sois de retour à Poudlard ! »

Akiko ne put que l'approuver sur ce point, bien que détournant le regard quelques instants. Que dirait Ethel si la petite lui admettait avoir pensé un moment quitter l'Angleterre après l'agression dont elle ne devait pas parler de peur que Rupert l'abandonne à cause de sa condition ? Elle avait encore la documentation pour l'école française de sorcellerie dans ses bagages, n'ayant pu se résoudre à s'en défaire tout en n'ayant pu les envoyer à Beauxbâtons. Mais Rupert refusait qu'ils soient séparés, et insistait sur ce point depuis leur discussion sur le quai d'Ecosse et aussi sur le Chemin de Traverse. Akiko avait peur. Peur pour les Turner qu'elle chérissait vraiment, que son père s'en prenne à eux pour le refus qu'ils ont de la rendre à ce dernier, violent et sadique avec elle. Elle répondit doucement en redressant son regard d'argent dans celui de la griffonne :

- "Oui, je suis contente d'être là pour une année de plus, je désirais vraiment te revoir ainsi que tout les autres ! Poudlard est comme mon... deuxième foyer !"

Elle écouta avec attention sa meilleure amie, se mordant la lèvres pour ne pas dévoiler plus que nécessaire sur le voyage en Ecosse avec John, Sandro, Alexie et Rupert au Loch Ness, tout seuls en plus, sans adultes, car cela ne passerait pas bien ><

- "Peut-être qu'il n'a pas pu le faire... Rupert était très inquiet lui aussi les premières semaines que je ne lui réponde pas tu sais ! Il a peut être voyagé durant les vacances, qui sait !"

Mais elle comprenait en quelques sortes le désarroi de sa meilleure amie, et lui jeta un regard chaleureux et compatissant, avant d'hésiter avant de répondre à la dernière question d'Ethel avec hésitation :

- "Et bien je... j'ai... j'ai fugué. Et Rupert a insisté ainsi que les siens à ce que je vienne chez eux pour les vacances et celles qui suivront quand ils ont vu mon état. Ils étaient vraiment très gentils... ils habitent en Ecosse..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 22:23:23

« Poudlard est une deuxième maison pour nous tous ! », répondit la galloise avec sagesse.

Elle pensait comme la petite française. L’école de sorcellerie était le foyer de tous les élèves qu’elle accueillait. Même si on pouvait concevoir que les débuts étaient difficiles, plus peut-être pour les enfants nés moldus, on finissait par s’y faire et au final, Poudlard devenait la cime d’un arbre aux multiples branches.

Ethel n’aurait pas supporté revenir à Poudlard et ne pas y retrouver ses amis. Déjà, le départ de sa sœur pour l’Université de Magie Avancée la chagrinait un peu. Car, quoi qu’elle en dise et même si elle avait toujours cherché à se défaire des liens affectifs et presqu’étouffants, selon elle, de ses ainés, la présence de sa sœur à Poudlard l’avait toujours réconforté. Même si leurs maisons étaient rivales. Au contraire, elles n’en perdaient pas leurs liens forts. Et les liens qui la liaient, à présent, avec la petite aiglonne confirmaient ces dires.

Elle fût surprise d’entendre néanmoins le nom de Rupert dans la conversation. Elle savait que le jeune homme s’était rapproché de la fillette, mais pour qu’il lui manque à ce point, il fallait que ces liens soient aussi forts que ceux qui la reliaient elle-même à William Faith.
Puis quand la petite lui avoua avoir fugué, son visage se figea. Elle savait que les rapports avec son père n’étaient pas des meilleurs, mais pour que la gamine fugue, il eut fallu que ce soit un monstre sans cœur. Elle perdit son sourire, se voyant obligée de faire la morale à sa cadette, même si le cœur n’y était pas.


« Mais, Akiko, te rends-tu compte ? Si on t’avait attrapé ? Si on t’avait fait du mal ? S’il t’était arrivé quelque chose ? Tu n’aurais pas dû ! Je sais que ce n’est pas facile tous les jours, mais vraiment, tu n’aurais pas du ! »


Elle avait une petite ride de contrariété, sur le front, la « ride du lion » (sisi ! J’vous jure que ça existe !)

Puis elle soupira.


« Enfin ! L’essentiel est que tu n’aies rien ! »


Elle retrouva son sourire.

« J’espère qu’on s’est bien occupé de toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 22:44:58

« Poudlard est une deuxième maison pour nous tous ! »

Akiko trouvait cette citation bien vraie, puisque c'est à Poudlard qu'elle avait trouvé la matière pour s'accomplir et mûrir paisiblement, et indirectement l'école l'avait initiée à l'anglais et lui avait conféré protection alors que sa mère se faisait agresser, la protégeant un peu plus longtemps aussi de son monstre de père biologique. A Poudlard, elle avait trouvé sagesse, connaissances, rivalités, amitiés et amour aussi, solidarité. Elle n'était plus seule désormais et s'ouvrait timidement au monde extérieur encore un peu intimidant, même si l'école ne remplaçait nullement ses montagnes tempérées françaises et son foyer natal. Devant la surprise d'Ethel devant l'évocation du nom de Rupert, Akiko prit conscience que cela faisaient longtemps qu'elles n'avaient pas pu parler ainsi entre elles et avoua en rosissant un peu de ses joues pâles :

- "Et bien oui... tu sais que cela fait un peu plus de sept mois maintenant que je suis avec Rupert... depuis le bal de Noël les choses ont commencé à se faire et... depuis Février il s'est déclaré et j'ai accepté avec joie... alors..."

« Mais, Akiko, te rends-tu compte ? Si on t’avait attrapé ? Si on t’avait fait du mal ? S’il t’était arrivé quelque chose ? Tu n’aurais pas dû ! Je sais que ce n’est pas facile tous les jours, mais vraiment, tu n’aurais pas du ! »

Akiko recula d'un pas, la tête basse, le regard illisible le temps de quelques minutes. Elle savait que la fugue serait dure à accepter pour ceux qui ne l'avaient pas vue au Chaudron. Elle le savait très bien, mais elle n'avait pas eu le choix, pour sa santé mentale et sa liberté de penser. Ethel ne comprenait pas ce que cela faisait d'être la "bâtarde" au sein d'une digne famille de sang pur, l'erreur, la tâche de la famille. Même ses plus qu'honorables résultats scolaires n'avaient pas adoucis l'humeur de son... de son géniteur ! Il ne lui laissait même pas la possibilité correspondre avec Rupert et encore moins de lire ses lettres parce que ce dernier était moldu de sang ! Ce père qui lui avait fait mal quand la nuit était venue parce qu'elle refusait de devenir ce que lui était : un type sans âme, froid et méchant. Elle frissonna légèrement en repensant à sa peur folle lors de sa fugue, sa maigreur d'alors, sa faiblesse, sa terreur de tout, des plaies que le clan Turner avait lentement résorbé en grande partie. Elle finit par redresser la tête, regardant sa meilleure amie dans le fond des yeux de ses prunelles argentées tout en la suppliant de la comprendre, avec encore un écho de la peur récente :

- "Je sais que ce n'était pas bien, mais je le devais, Ethel ! J'allais devenir folle sinon ! Il est fou, lui ! J'ai eu peur toutes les nuits, j'ai eu peur qu'il continue de me faire du mal, j'ai eu peur quand j'ai fuis ! Et crois moi... quoiqu'il aurait pu m'arriver, cela valait bien mieux que de rester au manoir de mon père... il est le Mal incarné. Ne dis pas que je n'aurais pas du, Ethel... c'était cela ou tu ne retrouvais que mon ombre à la rentrée, crois moi, avec le cerveau de lavé et intolérante, méchante et terrorisée. Tu as eu de la chance de ne pas m'avoir vue dans l'état que j'étais quand j'ai fuis jusqu'à Londres... essaye de me comprendre, s'il te plait Ethel ! Tu sais bien que je n'aurais pas fais cela si je n'avais pas une excellente raison de le faire ! Je suis trop trouillarde sinon !"

Elle s'interrompit tout en murmurant d'une voix douce et basse :

- "Il est prêt à tout pour arriver à ses fins, à me briser... il l'a bien prouvé cet été... et même après ma fuite... après... je suis sûr que c'est à cause de lui..."

Akiko ne voulait pas perdre sa meilleure amie, sa grande sœur de cœur qu'était Ethel pour elle, et la petite Serdaigle ne savait plus où elle en était, elle contenait ses larmes de son mieux. Elle ne savait plus que faire, Rupert non plus, tout cela à cause de ce bête accident d'une agression de loup-garou. Akiko avait eu si peur lors de l'agression et de la morsure de son petit ami par l'agresseur, elle avait eu si peur quand ce dernier s'était transformé pour la première fois, elle en avait pleuré toute la nuit, sans cesser, terrorisée et peinée par les hurlements du nouveau lycanthrope, un secret dur à porter pour elle, un secret qu' hélas elle ne pouvait dire à personne, pas même ses plus proches amis, Rupert comptait sur elle même si des fois les deux voulaient s'enfuir chacun de son côté pour se protéger mutuellement : Akiko pour protéger Rupert et les siens des manigances de son père, Rupert pour la protéger de sa malédiction. Elle voulait tant quitter Poudlard l'année prochaine, demander son changement pour BeauxBâtons, mais la part d'elle qui dominait refusait de quitter Poudlard, son château et surtout ses amis et son amour, ainsi que sa famille de cœur qu'étaient les Turner désormais. Sans réfléchir, elle reposa les manches de son uniforme sur ses bras pour masquer les cicatrices de griffures encore présentes. Secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Mer 21 Sep - 23:12:10

Cet élan de maternité envers la jeune aiglonne était plus fort qu’elle. Cela avait commencé l’année précédente et malgré la distance qui les avait séparées l’année précédente, la jeune gryffonne n’en avait pas moins gardé son affection pour sa cadette. D’où son inquiétude peut-être un peu trop prononcée. Certes, elle ne savait pas ce que la fillette avait pu ressentir durant tout ce temps, étant elle-même protégée par les siens. Car, même si l’on ne pouvait pas dire que le patriarche des Perks était très affectueux avec ses enfants, il n’en était pas moins qu’il leur vouait un amour et une affection très forte. Après tout, ils étaient le sang de son sang.

Mais, visiblement, tout le monde n’avait pas cette même vision des choses. Il existait, encore et toujours cette aversion pour les moldus. Et, même si Akiko avait en elle une part de sang sorcier, son père ne l’en appréciait pas pour autant. Du haut de ses presque quinze ans, elle était révoltée d’entendre tout ça. Plus encore après l’affreuse guerre dont ils sortaient, plus encore après tout ce qu’on leur enseignait à l’école sur la tolérance et tout et tout.

Le visage de la jeune préfète se radoucit peu à peu. Ce n’était pas vraiment à Akiko qu’elle en voulait. Mais à la peur qu’elle lui aurait causée s’il lui était arrivé quelque chose. Car, même si elles n’appartenaient pas à la même maison, un lien très fort semblait lier les deux jeunes filles.

Voulant rassurer sa jeune camarade, elle posa une main sur son épaule et un sourire se dessina sur ses lèvres.


« Aux prochaines vacances, sauf si Rupert t’enlève, je resterai à Poudlard avec toi si tu veux. Après tout, je pense que mes parents iront rendre visite à Sally-Anne. Maintenant qu’elle est installée à l’UMA, elle doit rentrer encore moins souvent que moi à la maison ! »


Tout pour redonner le sourire à la jeune aiglonne. C’était son objectif du jour.

Maintenant, changer de sujet.


« As-tu toujours Salem avec toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Jeu 22 Sep - 12:06:53

« Aux prochaines vacances, sauf si Rupert t’enlève, je resterai à Poudlard avec toi si tu veux. Après tout, je pense que mes parents iront rendre visite à Sally-Anne. Maintenant qu’elle est installée à l’UMA, elle doit rentrer encore moins souvent que moi à la maison ! »

Le changement de sujet eut l'effet escompté alors que la petite bleue et bronze saisit cette chance pour reprendre son calme et son assurance tout en changeant de sujet, l'ancien sujet étant des plus délicats en ce moment. Sally-Anne ? Ah oui, son aînée de Serdaigle qui était en septième année et avait quitté Poudlard pour l'UMA désormais ! Akiko avait eu des débuts difficiles avec la soeur ainée à cause d'une grave bêtise de Salem dans le dortoir ayant amené à la mort de la salamandre de Sally-Anne. Akiko avait essayé de se racheter en offrant à son aînée à Noël une toute jeune salamandre, mais elle n'avait jamais eu d'échos par la suite sur la damoiselle qui semblait la fuir plus qu'autre chose, en raison peut-être de leur écart d'âge et de mentalité. Elle avait partagé un temps les entrainements de Quidditch pour la maison de Serdaigle avec Akiko, alors mise au poste de poursuiveuse depuis son échec retentissant en tant que batteuse, et à sa plus grande joie d'ailleurs puisqu'elle ne supportait pas Clarisse Mac Brien qui l'avait prise en grippe pour une raison tout aussi mystérieuse que la personne. Elle parvint à récupérer son sourire et cet éclat lumineux dans ses yeux d'argent tout en répondant avec vigueur à l'affirmative :

- "Avec grand plaisir, mais j'espère que cela ne te dérangeras pas ainsi que ceux de ta famille... tu as un frère ainé aussi à l'UMA c'est cela ? Elle veut faire quoi plus tard Sally-Anne ? Juste par curiosité, j'ai rencontré deux-trois étudiants une fois qui avaient l'air très gentils... elle s'y plaira je pense ! D'ailleurs, tu compte continuer le Quidditch cette année ? Moi oui en tout cas si on veut bien de moi dans l'équipe ! Je regrette tant que l'on n'ait pas pu faire ce dernier match l'année dernière... quel dommage !"

Quand à Salem, Akiko rit légèrement tout en désignant la petite cage à ses côtés où le matou était étrangement discret, contrairement à son attitude normale totalement survoltée, et répondit avec une bonne humeur retrouvée :

- "Oui, il est bien là lui aussi ! Il n'aime pas les voyages alors il doit encore dormir je pense ! La cohabitation avec le corbeau de Rupert n'a pas été trop difficile cet été, il s'y est rapidement fait et je crois qu'il a autant profiter du séjour que moi ! Il restait toujours dans ma chambre sinon..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Ethel Perks
    • Nombre de messages : 626
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 11/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière simple
      Baguette magique: Ebène, crin de licorne, 21.25 cm
    avatar
  • Botaniste
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Jeu 22 Sep - 13:51:55

« Oh bah tu sais, ils sont toujours très occupés. Papa par ses affaires le liant à Israël et maman toujours sur un spectacle ici ou là. Donc, à moins que j’aille un peu chez Emmanuel où que j’aille voir Sally-Anne, je resterai à Poudlard, je pense. Sauf si d’autres projets s’offraient à moi mais je ne suis pas Trelawney, je lis encore plus mal l’avenir qu’elle ! Je ne pourrais même pas deviner ce qu’a choisi de faire Sally-Anne comme formation cette année, tout simplement parce qu’elle ne m’en a pas parlé».

Elle pouffa gentiment. La perspective de retrouver les cours de divination n’était pas son principal intérêt. Même si désormais les cours étaient enseigné par Firenze, le Centaure, cela n’avait pas pour autant décuplé l’amour qu’aurait pu avoir la jeune fille pour cette matière.

« Mais toi, tu ne l’as pas connu Trelawney ! Tu ne peux pas savoir de qui je parle … »
, ajouta-t-elle dans un sourire.

Elle sentit quelques coups de bec contre sa jambe et lorsqu’elle se retourna, se fut pour découvrir que la cage de sa jeune chouette lui avait été apportée. Elle se baissa et s’en saisit, dans l’optique d’aller l’apporter avec les autres animaux. Rusard se chargerait de ramener la ménagerie à l’intérieur des murs du château, comme tous les ans.

Lorsqu’elle se releva pour mettre la cage à bonne hauteur, elle fût bousculée par deux gamins qui courraient dans tous les sens.


« Faites donc un peu attention bande de gnômes de jardin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   Jeu 22 Sep - 21:32:03

« Oh bah tu sais, ils sont toujours très occupés. Papa par ses affaires le liant à Israël et maman toujours sur un spectacle ici ou là. Donc, à moins que j’aille un peu chez Emmanuel où que j’aille voir Sally-Anne, je resterai à Poudlard, je pense. Sauf si d’autres projets s’offraient à moi mais je ne suis pas Trelawney, je lis encore plus mal l’avenir qu’elle ! Je ne pourrais même pas deviner ce qu’a choisi de faire Sally-Anne comme formation cette année, tout simplement parce qu’elle ne m’en a pas parlé».

Akiko enviait drôlement sa meilleure amie Ethel ou même son petit ami Rupert pour le simple fait d'avoir des familles en or, et qui plus est de surcroit une fratrie ! La petite demoiselle avait toujours été fille unique et avait été traitée isolée dans le manoir de son père, donc elle saisissait toujours mal ce qu'étaient ce genre de relations. La seule relation familiale qu'elle connaissait était la tendresse maternelle avec sa maman quand elle était encore sur pied et avec toute sa tête. Akiko, serais-tu un peu jalouse de tes proches ? Vilaine jeune fille, voyons, ce n'est pas digne de toi et encore moins d'une Serdaigle qui se respecte ! On n'envie pas ses amis, non mais oh ! Mais elle garda un sourire épanoui masquant sa tristesse interne pour rassurer son aînée qui lui était très précieuse, et commenta avec le plus d'entrain dont elle était capable, et de manière convaincante pour une fois :

- "Tu viendras donc au bal de Noël aussi cette année ? J'ai tellement hâte d'y être, je me suis promise de prendre une robe avec plus de couleurs que celle de l'année dernière qui était toute triste, je l'avoue ! Puis la divination, c'est vraiment dur comme matière, j'y ai rien compris l'année dernière et Nikolaï, mon partenaire de cours par excellence et mon meilleur ami n'a pas plus comprit que moi ! On devait fermer les yeux et dessiner quelque chose sans réfléchir, en pensant à notre avenir, puis essayer de faire lire le résultat au partenaire. J'y ai que peu comprit à celui de mon ami, j'y voyais seulement des ronds de toutes les formes et de toutes les couleurs en deux camps différents ! Et mon dessin ne valait pas mieux que le sien en fait, c'était pire, on aurait dit du Picasso déformé avec beaucoup de mauvais goût !"

Ethel ne fut pas la seule à être bousculée dans la précipitation, puisqu'une marée de petits premières années aux yeux d'Akiko bien sûr traversa sa zone et l'un d'entre eux la bouscula sans le faire exprès, mais avec une force telle qu'elle se crispa de douleur quand l'épaule vint frapper involontairement son bras et elle tomba sur son derrière heureusement, rouge pivoine à l'idée d'être de nouveau ridicule ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: 1999-2000-