Partagez | .
 
 Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Dim 19 Juin - 19:39:50

Akiko se disait qu'elle avait depuis longtemps dédaigné la volière depuis que sa mère était internée à sainte Mangouste pour blessures physiques graves, et séquelles/troubles psychologiques majeurs depuis son agression par des mangemorts, par malheur ou par malchance, lors d'une attaque de ces derniers contre les "sangs de bourbe". Au fond, Akiko était fière de ses racines maternelles moldues, et moins celles sorcières de sa famille paternelle qu'elle connait si peu et désire si peu connaître d'ailleurs. La petite bleue et bronze grimpait lentement les escaliers tout en songeant au fond d'elle :

"C'est là aussi que j'ai rencontré Ethel après que Peeves m'ait embêtée ! Elle me manque Ethel... je peux si peu la voir ces derniers jours... j''espère qu'elle va bien !"

La petite Serdaigle aux longs cheveux noirs raides et dansants dans son dos, à la peau pâle et aux yeux gris argentés était de nature assez solitaire, bien qu'elle ait des amis dans toutes les maisons de Poudlard, dont les plus proches étaient Nikolaï des Serpentards, Sixtine de sa maison, Ethel chez les griffons, et aussi Rupert... Rupert, le troisième année qu'il l'aimait et qu'elle aimait, Rupert, celui qui avait donné de la lumière sur son quotidien et dans sa vie, chassait sa tristesse et sa solitude du plat de main, et sa tendresse, sa chaleur, sa gentillesse... rêveusement Akiko était arrivée dans la volière, et regarda si une chouette était disponible pour la lettre mensuelle qu'elle devait adresser à sa grand mère paternelle, à défaut de son père qu'elle ne connaissait pas et détestait déjà à distance pour avoir abandonné sa mère à sa naissance...


Dernière édition par Akiko Velon le Lun 18 Juil - 12:30:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Dim 19 Juin - 22:22:00

Les cours venaient de se terminer, Alexie monta directement à la tour des Gryffondor pour y déposer ses affaires. Qu'allait-elle faire après, elle n'en avait pas la moindre idée. Elle n'avait aucune volonté à commencer ses devoirs maintenant, c'était certain ; elle avait également la flemme de redescendre pour aller dans le Parc. C'est alors qu'elle pensa à son père, elle ne lui avait pas encore écrit cette semaine, il n'allait pas tarder à lui envoyer un hibou pour prendre de ses nouvelles, autant anticiper. Elle quitta la salle commune, où régnait un vacarme impossible qui l'aurait de toute manière empêché de travailler si elle en avait eu l'intention, et se dirigea vers la Volière. Qu'allait-elle pouvoir raconter à son père à propos de cette semaine, des banalités. Sa vie d'apprentie sorcière n'était pas très palpitante et ressemblait à celle de tous les autres élèves, entre cours, devoirs, découvertes et amitiés, rien de spectaculaire. Mais son père ayant sa garde et l'ayant élevé seul, avait toujours eu ce rôle de protecteur envers elle, Alexie étant ce qu'on aurait pu qualifier de fille à papa, et ce dernier réclamait au moins une lettre par semaine pour cette première année du moins. Elle pouvait toujours trouver que son père l'a protégeait trop, il s'avérait qu'il ne se passait pas non plus trop de temps sans que la fillette ressente le besoin de lui écrire.

La jeune fille arriva sans encombre à la Volière, d'où l'on entendait les hululements des hiboux et des chouettes. Alexie aimait aller dans cet endroit, il était assez paisible pour réfléchir tranquillement, mais également animé et plein de vie. Elle appréciait la compagnie des hiboux depuis qu'elle était arrivée à Poudlard, et aurait bien aimé en avoir un mais n'en avait pas fait part à son père. Peut-être qu'il lui en offrirait un pour son anniversaire si elle le le demandait. La fillette pensait être seule mais une élève de Serdaigle avec qui elle avait cours, était déjà présente. Elle semblait rêveuse, perdue dans ses songes et des années lumières du lieu où elle se trouvait. Alexie se demanda à quoi pouvait penser la jeune fille, avant de se dire que cela ne concernait en rien qu'elle seule et qu'elle n'avait pas à savoir. Tout le monde avait le droit à son jardin secret, pensée qui fit sourire la Gryffondor. Celle-ci hésita à lui parler, ne voulant pas la déranger, mais quand l'Aiglonne chercha une chouette pour envoyer une lettre certainement, Alexie préféra lui adresser quelques mots, espérant ne pas lui faire peur par surprise.


« Je vois qu'on a eu la même idée. », dit-elle en souriant amicalement. « Je suis Alexie Montgomery, en première année à Gryffondor »

Alexie aurait très bien pu s'arrêter au fait qu'elle était en première année, car la présence de son écusson au signe de sa maison indiquait qu'elle y appartenait. Et l'Aiglonne pouvait très bien le constater aussi bien qu'Alexie avait su pour celle-ci grâce à ses couleurs Bleu et bronze. Mais la jeune lionne avait très vite prit l'habitude de dire cette phrase sans penser que ses couleurs étaient visible.
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Dim 19 Juin - 22:34:06

« Je vois qu'on a eu la même idée. Je suis Alexie Montgomery, en première année à Gryffondor »

La voix fit sursauter Akiko, qui plongée dans ses pensées et dans sa recherche de messagère ou messager volant ne l'avait pas entendu arriver ! La petite première année de sang-mêlé se tourna alors, lettre en main, ou plutôt mot très rapide et raide couché hâtivement sur parchemin de moyenne qualité. Et elle découvrit une griffondor de sa promotion, une qu'elle n'avait que très peu connue sinon à des cours communs, mais elle lui adressa un sourire agréable avant de se présenter de sa voix douce et calme :

- "Ah désolée, je ne t'avais pas vue ! Ravie, pour ma part je suis Akiko Velon, en première année chez les aiglons, comme tu peux t'en apercevoir ! Alors tu viens toi aussi envoyer une lettre ?"

La petite fille aux longs et raides cheveux noirs trouva enfin son bonheur en une chouette hulotte, et tendit la main vers elle pour l'attirer, avec du miam hibou en réserve dans sa main, tout en continuant avec curiosité et timidité réservée qui lui était bien habituelle :

- "Ca a dû te faire une petite trotte depuis ta salle commune, pas vrai ? La mienne n'est pas loin de là, mais avec tous ces escaliers, c'est sportif ! Heureusement cette fois Peeves n'était pas au rendez-vous..."

Akiko dès ses premiers jours avait détesté le fantôme farceur, plusieurs fois victime de ses farces avant une date très récente, et continua sa besogne tout en attendant la réponse de sa compatriote rouge et or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Lun 20 Juin - 14:40:21

Même avec la volonté de ne pas faire peur à l'Aiglonne, les paroles d'Alexie la firent sursauter. Ce n'était pas étonnant, elle était tellement impliquée à chercher un hibou de libre pour y attacher sa lettre, tout en révassant, qu'elle n'avait pas entendu Alexie entrer dans la Volière. Cette élève lui avait toujours semblé agréable, mais la jeune Gryffone n'avait jamais eu l'occasion de lui adresser quelques mots, ce qui était chose faite à présent.

« Je ne voulais pas te faire peur, désolé. », dit-elle quelque peu confuse. « Oui, je suis bien obligée sinon le hibou de mon père rappliquerait illico presto pour me forcer à donner des nouvelles ! », ajouta la jeune fille en rigolant.

Sa mère, elle, n'attendait pas vraiment de nouvelles de sa part. Elle était plus préoccupée par son rôle de parfaite ménagère moldue qui s'occupe de ses jumeaux tout aussi moldus, issus d'un second mariage avec un banquier qui ne croyait en rien à la magie. Alexie ne lui en tenait pas rigueur, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Quand elle était plus jeune, elle n'avait pas compris pourquoi sa mère était partie du jour en lendemain, la quittant quand elle avait à peine deux ans, elle et son père. Depuis, elle avait grandit et elle avait comprit que la magie était de trop pour une femme rationnelle comme sa mère, et qu'elle n'arrivait pas à gérer les pouvoirs de sa fille. Alexie appréciait tout de mère celle-ci, elle était celle qui lui avait donné la vie, et la jeune fille était plutôt fier d'avoir des origines mêlé même si dernièrement elle avait eu peur d'en souffrir. Elle adorait également ses demi-frères âgés de trois ans, qu'elle voyait certes rarement, mais qui restaient sa famille. Peut-être qu'elle devrait écrire une lettre à sa mère, en même temps que d'en envoyer une à son père, cela pourrait lui faire plaisir. Elle restait sa fille, sorcière ou non. Les paroles de la jeune Aiglonne stoppèrent immédiatement ses questionnements mentals.


« C'est vrai qu'avec un portoloin, le trajet aurait été plus rapide... Mais, je n'ai pas fait de mauvaises rencontres donc tout va bien. Je n'ai jamais eu affaire à Peeves pour le moment, mais on m'a expliqué qu'il fallait mieux rester loin de lui... Tu fais partie des victimes de ses farces ? »

Alexie espérait qu'en parlant du fantôme, celui-ci ne ferait pas une apparition surprise à la Volière. Parfois, en parlant du loup, celui-ci pouvait pointer le bout de son nez, et là, ce serait terrible pour les deux fillettes. Qui sait de quoi peut-être capable ce fantôme. De tout certainement. Alexie sortit un parchemin de son sac, et chercha de l'inspiration pour commencer à écrire la lettre destinée à son père, tout en écoutant les dires d'Akiko, sa nouvelle rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Lun 20 Juin - 22:11:09

« Je ne voulais pas te faire peur, désolée. Oui, je suis bien obligée sinon le hibou de mon père rappliquerait illico presto pour me forcer à donner des nouvelles ! »

Akiko eut un léger sourire, terminant d'envoyer sa propre chouette avant de se tourner lentement vers sa camarade tout en s'asseyant sur l'un des coins de la table de rédaction. Son père... elle cacha sa propre tristesse pour répondre d'un air enjoué et doux, très calme comme toujours :

- "Ton père est sorcier, toi aussi ? Moi je n'ai pas vraiment envie de le connaitre, mais je dois lui envoyer une lettre au moins tous les mois, pour préparer les vacances de cet été... d'habitude ma mère moldue a ma garde, mais... disons... qu'elle ne le peut plus maintenant. Je lui écris maintenant à défaut de pouvoir aller lui rendre visite..."

Akiko était enchantée de parler un brin avec une élève de son âge, même d'une maison différente, cela faisait toujours du bien, même dans les moments et les lieux les plus incongrus comme en ce moment !

« C'est vrai qu'avec un portoloin, le trajet aurait été plus rapide... Mais, je n'ai pas fait de mauvaises rencontres donc tout va bien. Je n'ai jamais eu affaire à Peeves pour le moment, mais on m'a expliqué qu'il fallait mieux rester loin de lui... Tu fais partie des victimes de ses farces ? »

La petite bleue et bronze eut un petit sourire triste avant d'avouer avec un petit rire d'auto-dérision :

- "Oh que oui, les premiers mois du moins ! Une fois, il m'a fait tombée des escaliers de la Tour de Serdaigle, alors que j'allais vers la Volière ! Ou quand je travaillais mes sortilèges dans une salle vide, il a fait des siennes aussi ! J'espère qu'il m'embêtera pas lors des entrainements sur balai..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Ven 24 Juin - 14:19:12

Akiko semblait cacher une tristesse légèrement perceptible lorsqu'elle s'exprima, bien que sa voix paraissait calme et enjoué et Alexie se demanda ce qui pouvait bien causer ce sentiment. Une partie de la réponse se trouvait dans celle qu'Akiko prononça. La jeune lionne crut comprendre qu'il était arrivé quelque chose à sa mère, de grave certainement. Avec les évènements des années précédentes, il était possible que la mère de l'Aiglonne ait subi des dommages de cette guerre. Alexie se sentit triste pour sa disciple, bien qu'elle ne savait rien de ce qu'elle avait pu vivre.

« Oui, mon père est sorcier. Et ma mère, moldue, comme la tienne... »

Alexie s'arrêta là, ne voulant pas gêner la jeune fille concernant ses affaires de famille. D'abord, parce que celle-ci ne voulait certainement pas se confier à une inconnue, même si parfois cela semblait plus facile ; mais aussi parce que cela ne concernait pas la Lionne même si elle compatissait à l'idée de ce qu'avait pu vivre sa camarade et qu'elle se sentait triste pour elle. Le sujet dévia rapidement sur les farces que Peeves avait fait et faisait toujours dans le château, un sujet beaucoup moins sérieux bien qu'il fallait absolument se méfier de ce fantôme. Alexie avait, par chance, jamais eu l'occasion d'être victime de ses blagues qui ne faisaient rire que Peeves, contrairement à la pauvre Akiko. Elle était tombée dans les escaliers de la Tour de Serdaigle à cause de lui, c'était alarmant. Ce fantôme était dangereux.

« Tu t'étais fais mal en tombant ? », demanda la jeune fille, inquiète à l'idée de ce qu'avait fait Peeves. « Je savais qu'il faisait des blagues mais je ne pensais pas que c'était à ce point là... Oh ! Tu joues au Quidditch ? », ajouta Alexie quand l'Aiglonne parla d'entrainements sur balai.

Alexie aimait particulièrement ce sport, comme tous les sorciers, peu importe l'âge et l'origine, mais elle ne faisait pas partie de l'équipe de sa maison. Elle aurait bien aimé mais pour le moment, les matchs étaient suspendus, le seul qui avait été joué était celui contre Poufsouffle et Gryffondor avait perdu, malheureusement. Mais la jeune fille avait adoré voir les joueurs des deux équipes s'affronter malgré la défaite de sa maison.


« J'aimerai bien m'inscrire dans l'équipe de Gryffondor l'année prochaine... Je verrais bien. Les entraînements te prennent beaucoup de temps ? », dit-elle sérieusement bien que rêveuse à l'idée de porter les couleurs des Rouges et Or lors d'un match de Quidditch.

Le jeune fille venait de se rappeller le but premier de sa visite à la Volière, écrire à son père, ce qui la fit sourire. Elle regarda son parchemin vierge de toute écriture et commença à rédiger sa lettre, lui racontant son aventure nocturne qu'elle avait réalisée avec la préfète de sa maison, le suivi de ses cours ainsi que tout ce qui lui venait à l'esprit en ce moment, de manière à faire une lettre plus ou moins dense en informations afin de faire plaisir à son père.
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Ven 24 Juin - 17:32:31

« Oui, mon père est sorcier. Et ma mère, moldue, comme la tienne... »

Akiko sourit d'un air ravi d'apprendre la nouvelle, elle se sentait du coup bien moins seule dans son cas d'enfant de sang mêlé, mais n'insista pas plus sinon d'ajouter rapidement en regardant de ses prunelles argentées son interlocutrice des pourpres et or :

- "Je me sens moins seule à l'entendre ! Mon accent n'est pas trop mauvais ? Je viens de France, comme mon prénom ne l'indique pas, et je porte le nom de jeune fille de ma mère, donc des fois je bute un peu sur mon anglais... n'en sois pas étonnée si je fais des fautes ou que je me trompe de mots des fois !"

Puis Alexie lui demanda avec soucis si elle s'était fait mal à cause des pitreries très mauvaises du fantôme farceur de l'école de sorcellerie anglaise, mais la petite bleue et bronze de première année la rassura très vite d'un geste apaisant de la main fine et blanche de peau :

- "Pas trop dans les escaliers, un peu plus dans la salle, mais un professeur est vite arrivé donc ça a été ! Pas comme la dernière fois avec les araignées géantes avec Rupert..."

Puis le sujet revint au Quidditch, et la petite fille de onze ans aux longs et raides cheveux noirs comme l'encre la plus pure et aux yeux d'un gris argenté vivace répondit avec entrain :

- "Oui, je joue dans l'équipe de ma maison et j'ai joué aussi dans le match de début d'année contre les étudiants de l'UMA... j'ai joué comme batteuse mais je me débrouille beaucoup plus comme poursuiveuse... bah après faut s'organiser, mais c'est vrai que certaines semaines c'est dur, surtout avec la suspension des matchs indéterminée de ce moment... mais je serais ravie de jouer contre toi l'an prochain ! Quel poste préfère tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Ven 24 Juin - 20:20:27

Alexie fut surprise lorsqu'elle apprit qu'Akiko venait de France, elle avait d'abord pensé qu'elle avait des origines asiatiques peut-être par son prénom. Mais les apparences étaient souvent trompeuses. Alexie n'était jamais allée en France, elle n'était jamais sorti du pays d'ailleurs. À peine avait-elle voyagé en Angleterre. Bien qu'étant une famille de classe moyenne, son père n'avait pas forcément les possibilités de voyager, plus préoccupé par l'éducation de sa fille et son travail au ministère que la découverte du monde. Alexie se disait que lorsqu'elle serait plus âgée, elle voyagerait, elle aimerait connaître le monde tant moldus que sorciers et ses cultures. Cela devait être très intéressant et très peu réalisable.

« Non, on entend à peine ton accent. Je comprends, apprendre une autre langue ne doit pas être facile. Tu es arrivée en Angleterre il y a longtemps ?, demanda Alexie. Mais de quelle origine est ton prénom ? Asiatique, non ? »

De toute façon, tout le monde pouvait faire des erreurs d'anglais, la perfection linguistique n'existait pas, ou du moins Alexie ne la connaissait pas. Elle qui était pourtant d'origine anglaise faisait parfois des erreurs de grammaire. Alors ceux qui connaissaient plusieurs langues avaient vraiment du mérite, notamment le français car Alexie savait qu'il s'agissait de l'une des langues les plus difficile à apprendre.

« Des araignées géantes ?! Où ? »

La jeune fille prit un air horrifiée en fixant Akiko qui paraissait pourtant calme et apaisée. Alexie avait une peur bleue des insectes, encore plus des araignées. À l'idée que l'Aiglonne ait pu croiser ces monstres géants à Poudlard lui donnait des frissons. Elle ne savait pas comment la jeune Bleu et Bronze avait pu réagir face à ses monstres, autant qu'elle ne savait pas comment elle-même aurait pu réagir. Peut-être qu'elle serait restée bloquée face à eux, ou alors partie en courant. Peeves à côté, c'était de la rigolade selon Alexie. Heureusement que le sujet dériva vers le Quidditch, sport que la jeune fille adorait.

« Tu as une sacrée expérience ! Je préfère le poste de batteuse personnellement, je suis l'ennemie des cognards », dit-elle en rigolant. « Mais je me débrouille aussi en tant que poursuiveuse. J'espère que je pourrai jouer l'année prochaine, je serai ravie aussi de me retrouver contre toi ! »

C'est vrai que les matchs de Quidditch mettait en rivalité les maisons, chacun souhaitant la victoire pour son équipe, mais malgré cela, l'ambiance restait agréable. Et c'était également un moyen facile de gagner des points afin de remporter la coupe des quatre maisons, aussi facile, voir davantage, que ceux gagnés en participant à un cours ou en rendant un devoir, par exemple.


Dernière édition par Alexie Montgomery le Lun 4 Juil - 13:53:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Ven 24 Juin - 21:09:43

« Non, on entend à peine ton accent. Je comprends, apprendre une autre langue ne doit pas être facile. Tu es arrivée en Angleterre il y a longtemps ? Mais de quelle origine est ton prénom ? Asiatique, non ? »

Akiko la regarda avec une immense sympathie, un grand sourire aux lèvres tout en balançant avec négligence ses petites jambes frêles de relativement jeune enfant de onze année à peine, avant de répondre joyeusement, enfin essayer quand même :

- "Je suis venue en Angleterre cette année, pour Poudlard justement, et je crois que je vais y rester pour les années à venir, ma mère ne sera pas sur pied de sitôt, donc... mon prénom est asiatique, en effet, ma mère était ce que l'on appelle chez nous les "mangakas" ou les fanas de la culture japonaise et des mangas, alors forcément, cela a influencé !"

Puis Alexie lui demanda d'un air effaré où elle était tombée sur des araignées géantes, et Akiko déglutit légèrement de gêne et de la honte de l'évènement qui aurait pu tourner au drame sans l'intervention du professeur Mac Carter, et répondit d'une petite voix particulièrement honteuse, douce et basse :

- "Et bien... je me promenais avec Rupert, un griffondor de troisième année qui... m'est un très proche ami, à l'orée, en frôlant, la Forêt Interdite, quand ces horreurs ont surgit des buissons et nous ont sauté dessus ! On s'est blessés bien sûr, on les a tenu en respect un moment, mais on était empoisonnés.. finalement le professeur de duel, le professeur Mac Carter, a vu mes signaux de détresses magique et est venu à temps avec un antidote pour nous diriger à l'infirmerie..."

Lequel évènement avait monté dans l'estime de la première année bleue et bronze ledit professeur, en plus d'une certaine discussion dans le Parc de l'école... le sujet revint ensuite au Quidditch, le sport national sorcier par excellence, et modestement Akiko reprit de sa voix douce et calme :

- "Je suis loin d'être la meilleure des joueuses, tu sais, je suis juste un petit peu curieuse et je me suis renseignée du coup... avant j'avais peur des hauteurs mais avec un traitement à la potion anti-vertige j'ai dépassé cette phobie... et je m'amuse maintenant ! C'est génial les matchs !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Lun 4 Juil - 14:27:06

Alexie ne connaissait pas grand chose à la culture japonaise et des mangas, c'était du chinois pour elle, mais elle s'intéressa à ce que racontait l'Aiglonne, en lui souriant amicalement, l'encourageant à lui parler. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de vraiment connaître ses disciples de cours, et là, elle apprenait davantage sur ceux avec qui elle partageait son quotidien. Du moins une seule pour le moment, mais c'était un début.

Alexie remarqua que lorsque Akiko parlait de sa mère, une certaine tristesse se faisait entendre dans sa voix bien qu'elle le cachait avec une agréable habileté. Par respect pour sa nouvelle connaissance, Alexie évita d'aborder le sujet. Elle était curieuse, mais il y avait des limites à cette curiosité. Ce ne devait pas être facile pour la jeune fille, d'autant plus qu'elle était dans un pays surement encore étranger pour elle.


« Je vois. C'est un joli prénom, il te va bien. »

Il y a des personnages qui portaient mal leur prénom. C'était étrange tout de même qu'un prénom allait bien à des personnes et pas à d'autres. Alexie se demanda si le sien lui allait avant de d'abandonner l'idée, après tout, c'était son prénom, elle le porterait à jamais autant s'y faire. Elle l'aimait bien d'ailleurs, c'était un prénom masculin dont son père avait remplacé le s par le e pour lui donner une version écrite plus féminine, mais rien ne changeait à l'oral.

Quand Akiko raconta son aventure avec les araignées, Alexie en eut des frissons qu'elle cacha en serrant ses bras autour d'elle. Elle savait que la Forêt Interdite était dangereuse, et que le risque faisait parti de ces choses palpitantes qu'on cherchait en étant jeune, mais à l'idée de croiser des araignées géantes, seulement à l'orée des bois, rebroussa définivement ce plan. Heureusement que le professeur de duel était intervenu selon les dires de la fillette, car qui sait ce qui se serait passé ensuite. La jeune fille ne serait plus là pour le lui raconter.


« Je saurai qui appeler en cas d'attaque ! », dit Alexie en rigolant.

Elle savait que ce ne serait pas le cas, d'une parce qu'elle n'irait sans doute jamais l'orée de la Forêt Interdite en sachant que ces horribles bêtes pouvaient surgir à n'importe quel moment, mais aussi parce que le professeur l'impressionnait et qu'elle se sentirait mal à l'aise à l'idée qui lui aurait sauvé la vie.


« C'est bien de dépasser sa phobie. Tu crois qu'il existe un traitement pour la phobie des araignées ? Je ne pense pas. », dit-elle en éclatant de rire avant d'ajouter. « Tu as entendue parler de ce concours à la commémoration ? Tu t'y es inscrite ? »

Elle avait vu récemment que pour commémorer l'année passée après la chute de Voldemort, le Ministère et Poudlard avait organisé plusieurs évènements dont ce concours qui concernait les élèves. Elle s'y était inscrite de manière à participer à la vie scolaire tout en gagnant des points, mais elle n'avait encore aucune idée quant au travail qu'elle devrait produire.
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Mar 5 Juil - 14:32:24

« Je vois. C'est un joli prénom, il te va bien. »

Légèrement flattée, Akiko sourit timidement, les joues légèrement rosées car peu habituée aux compliments, avant de regarder sa camarade et de répondre avec des yeux étincelants de bonté et de sympathie :

- "Je te remercie ! Je l'aime bien même s'il est compliqué, et puis... quand on le déforme pas c'est vrai qu'il sonne bien ! Tu sais que des fois on m'a appelée Akuko ou encore Akuoko ? Rares sont les personnes qui le prononcent bien ! Souvent, j'envie quand même des prénoms comme le tien, Alexie... c'est joli aussi... je trouve... c'est d'origine anglaise ? En France aussi on a des prénoms proches du tien... et je trouve qu'il te va à merveille !"

Puis revint l'histoire traumatisante des araignées, et Akiko frissonna légèrement avant qu'Alexie ne lance une remarque qui lui arracha un timide sourire amusé :

« Je saurai qui appeler en cas d'attaque ! »

Elle finit par rire doucement, avant d'avouer à demi-voix, comme si elle confiait un secret très gênant à ses yeux d'élève sérieuse et studieuse :

- "Des fois, il me fait peur tu sais... si intimidant en cours et hors cours... puis je sais pas... d'habitude j'arrive à déduire quelque chose des personnes en les observant... mais lui si peu de choses ! Sinon qu'il est observateur, très intelligent, prudent et... comment dire... a beaucoup de confiance en lui qu'il affirme assez ouvertement ! Mais il reste quand même assez insaisissable !"

Puis le sujet glissa sur le tout nouveau concours inter-maisons en rapport avec la commémoration de la victoire sur les forces du Mal, et Akiko répondit avec un sourire joyeux et motivé :

- "Bien sûr que oui, cela promet franchement ! Puis cette idée ne peut que rassembler les maisons... il paraît qu'ils ont obligés les élèves y participant de mélanger les différentes maisons ! Je m'y suis inscrite, et toi ? Tu sais avec qui tu es ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Mar 5 Juil - 20:23:30

Alexie ne s'était pas aperçu qu'elle avait fait un compliment à l'adresse de la jeune française quant à son prénom, elle le remarqua seulement lorsqu'elle vit que celle-ci rougissait légèrement et qu'elle la remercia de ce qu'elle avait dit. À cela, Alexie ne put s'empêcher de lui rendre un sourire éclatant, heureuse de cette complicité qui commençait à naître entre les deux jeunes filles. C'est vrai que le prénom de l'Aiglonne était peu commun, et quelque peu difficile à prononcer ; mais à partir du moment où on s'en souvenait, aucun risque de mal le prononcer. Alexie avait une exellente mémoire.

« Ah bon ?! Je suis contente de faire partie de ces rares personnes alors. », dit fièrement Alexie. « Oui, le féminin est d'origine anglo-saxonne, je crois. À la base, cela vient du grec, signifiant protéger. Mais il est plus connu et porté en masculin, surtout en France, il me semble. Tu as raison. »

Alexie fut contente lorsqu'elle s'aperçut que sa tentative de blague face à l'horrible aventure d'Akiko face à des araignées avait en partie réussi. Elle avait réussi à lui arracher un léger sourire amusé, une petite victoire de la part de la Lionne. Elle était plutôt fière de cela. Et voilà que l'Aiglonne commença à rire certes doucement, mais rire tout de même. Tout en elle respirait la sérénité, elle était d'un calme étonnant. Puis, elle ajouta dans un murmure, un secret qu'elle n'avait pas du révéler à d'autres élèves, et Alexie l'écouta attentivement, heureuse de connaître certains propos cachés de l'Aiglonne.

Elle lui parlait du professeur de duel. Elle aussi le trouvait intimidant, elle le craignait comme Alexie. À croire que tous les élèves avaient ce genre d'opinion face au professeur. Alexie ne savait jamais à quoi s'attendre lorsqu'elle était dans l'un de ses cours. Il pouvait paraître gentil, enfin dans sa propre définition de gentil qui ne s'appliquait pas à tous, mais il semblait tous le temps exaspéré face aux élèves. Comme si ceux ci n'étaient pas à sa hauteur, ce qui était le cas d'une certaine manière. Jamais Alexie n'arriverait au même niveau de duel que son professeur, c'était certain. Alexie répondit à sa disciple d'année à demi-voix également comme cette dernière l'avait fait.


« C'est sur qu'il est énigmatique, et quelque peu imbu de lui-même... Il me fait peur aussi... »

La jeune blonde se tut rapidement, ce professeur lui faisait peur, c'est vrai. Encore plus en pensant qu'il pouvait par hasard arriver à la Volière pour une raison quelconque et entendre la conversation des deux jeunes filles. Qui sait ce qu'il en aurait dit. Il leur aurait sans doute demander d'expliciter leurs propos, cela l'aurait amusé, les voir s'emprêter dans leurs explications et peut-être dans leurs excuses. Ou bien, il leur aurait donné une retenue, les obligeant à faire n'importe quel tâche pour son bon plaisir. Ou pas. Personne ne pouvait savoir les agissements de son cerveau à part lui-même certainement.

« Oui, je crois qu'ils ont fait exprès de mélanger les maisons pour les rassembler. C'est le symbole de l'union que l'école veut faire revenir en force. Ça peut être bénéfique, qui sait ?! », pensa la jeune fille. « Je suis dans le groupe 1 avec Ambrine Illunia et Emmet Lyri. Tu les connais ? Et toi, avec qui es-tu ? J'ai vu ton nom sur le tableau d'affichage mais je ne me rappelle plus... »
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Mer 6 Juil - 11:16:46

« Ah bon ?! Je suis contente de faire partie de ces rares personnes alors. Oui, le féminin est d'origine anglo-saxonne, je crois. À la base, cela vient du grec, signifiant protéger. Mais il est plus connu et porté en masculin, surtout en France, il me semble. Tu as raison. »

Akiko sourit doucement tout en hochant de la tête pour confirmer les propos de la rouge et or avant de répondre avec plus de précisions et enchantée de parler de sa culture maternelle :

- "Je comprends mieux... nous, comme prénoms proches, on a Alexandre, Alexis, Alexia ou Alexandra. Mais je trouve que le tien est beaucoup simple et joli à entendre que ces variantes françaises !"

Puis le sujet revint sur l'intimidant et effrayant professeur de duels, et Akiko se retint de dire qu'il n'avait pas utilisé que de la magie blanche quand il les avait sauvés d'affaire avec les araignées, Rupert et elle, et elle sentait bien qu'elle devait se garder d'en parler, alors elle commenta simplement en réponse d'un air gêné :

- "Très sombre, très mystérieux... mais je ne le pense pas méchant. Non, un peu dur et sévère des fois, très sec, humiliant envers les griffondors, injuste envers vous des fois... mais au moins... il nous a aidé et je trouve que ses cours sont passionnants ! Tu sais, l'Expelliarmus m'a vachement aidée contre les bestioles !"

« Oui, je crois qu'ils ont fait exprès de mélanger les maisons pour les rassembler. C'est le symbole de l'union que l'école veut faire revenir en force. Ça peut être bénéfique, qui sait ?! Je suis dans le groupe 1 avec Ambrine Illunia et Emmet Lyri. Tu les connais ? Et toi, avec qui es-tu ? J'ai vu ton nom sur le tableau d'affichage mais je ne me rappelle plus... »

Akiko y réfléchit quelques secondes avant que son visage ne s'illumine et qu'elle ne réponde d'une voix claire et enjouée, reconnaissant l'un des prénoms :

- "Mais je connais Emmett ! Elle est dans ma maison et elle est très réservée, mais très gentille et travailleuse, franchement tu es bien tombée ! Moi je suis avec un de ta maison, Sandro Britto je crois, ainsi qu'avec Nikolaï, mon ami des Serpentard, donc je suis très contente des résultats de la répartition !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Mer 6 Juil - 18:10:37

La jeune rouge et or fut flattée par les propos de sa disciple d'année. Ce compliment sur son prénom lui allait droit au coeur. Lorsqu'elle était jeune, elle avait eu à subir quelques moqueries de la part de gosses de son âge lui disant qu'elle portait un prénom de garçon. Elle ne comprenait pas très bien, à six ans, pourquoi les autres se moquaient d'elle. Mais en grandissant, elle avait fini par s'imposer et ses moqueries n'étaient plus qu'un lointain souvenir. Alexie n'avait plus eut à supporter des remarques sur son prénom. Même en arrivant à Poudlard, personne n'y avait fait attention. Peut-être aussi que la plupart ne le connaissait pas, voilà tout. Elle faisait plutôt figure de figurante dans l'école pour le moment. Ni très bonne élève, ni mauvaises, elle n'était pas non plus une peste, ni une trop gentille petite fille. Elle était dans ce qu'on peut nommer la moyenne de la marmaille, quelqu'un qui ne sortait pas du lot. Elle adressa un grand sourire à sa camarade en la remerciant.

« Merci. C'est gentil... Je cherche des variantes du tien, mais je ne vois pas. »

Elle laissa échapper un petit rire gentil avant de se reprendre ; elle ne voulait pas qu'Akiko pense que la jeune fille se moquait d'elle car ce n'était absolument pas le cas, bien au contraire. La conversation dévia sur monsieur McCarter, l'énigmatique professeur de duel. Il faisait couler de l'encre, ou plutôt des mots. C'était peut-être une de ses intentions de faire parler de lui, tant par les professeurs que par les élèves. À quand un article dans la Gazette de Poudlard. Hum, personne n'oserait le faire, c'était certain. Même en postant en anonyme, il serait bien capable de retrouver l'auteur et lui faire passer un sale quart d'heure sans que ce ne soit connu des services scolaires. Cela faisait froid dans le dos, tout en ayant un côté risible. Tous ce qu'elle pouvait imaginer en quelques secondes sur le professeur, c'était comique. Si il savait, elle rigolerait moins probablement.

« Je ne sais pas. Entre sombre et méchant, il n'y a qu'un pas parfois. Mais je te crois, si tu le penses. Oui, j'ai remarqué, mais c'est vrai que ses cours sont passionnants... Le dernier explicitant la magie noire et la magie blanche était franchement intéressant ! Je ne connais pas encore appris ce sort, j'en ai entendu parler, mais je ne sais pas l'utiliser. Je devrai essayer de l'apprendre au cas où ! Mais en quoi le sort de désarmement t'a aidé ? Cela a affaibli les araignées ? »

Alexie était curieuse de nature, surtout que cette aventure avait du être palpitante, bien que très pressant, et peut-être même synonyme de mauvais souvenirs. Elle ne forçait pas la jeune aigle à en parler, elle le faisait si elle en avait envie. C'est pourquoi peu de temps après les deux jeunes filles en vinrent à parler du concours pour la commémoration. Elles n'étaient pas présente l'année dernière à Poudlard, mais c'est là que c'était dressé la bataille finale, là où Celui-dont-on-ne-devait-pas-prononcer-le-nom était tombé, là où l'Elu avait triomphé, mais aussi là où plusieurs personnes de tout âges étaient mortes sur le coup d'un sortilège interdit ou suite à leurs blessures... Il était maintenant d'un devoir pour le monde sorcier de commémorer à la mémoire de cette bataille qui marqua la fin d'un temps maudit.

« Oui, elles ont l'air sympathiques. Je ne connais pas très bien Sandro, mais tant mieux si tu es tombée dans le même groupe de que ton ami de Serpentard. On parlait de rivalité tout à l'heure pour le Quidditch. Finalement on va se trouver face à face plus vite qu'on ne le pensait ! Que le meilleur des groupes gagne ! En plus, il va y avoir une soirée organisée spécialement pour ça, ça risque d'être intéressant. »
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Jeu 7 Juil - 10:14:41

« Merci. C'est gentil... Je cherche des variantes du tien, mais je ne vois pas.

Akiko souriait doucement alors qu'énergiquement elle se redressa de la table où elle était perchée depuis plusieurs longues minutes, de nouveau sur ses pieds, elle épousseta son uniforme avant de se déplacer jusqu'à la fenêtre de la volière, extrêmement songeuse sur le moment, perdue dans ses pensées alors que le gris argenté de ses yeux vira subitement et sans raison valable dans un gris de tempête, alors qu'elle songeait qu'elle aimerait être un oiseau prédateur pour pouvoir s'envoler librement de l'école et pourchasser sans relâche ceux qui avaient tué de l'intérieur sa pauvre mère, encore vivante mais morte mentalement. Morte... mais très vite elle se reprit, reprit son sang froid et se tourna vers sa camarade sans aucuns signes visibles d'une précédente froideur à des êtres invisibles et non présents, si ce n'est par la pensée, faisant remarquer d'un ton léger et avec un clin d’œil amusé :

- "C'est parce qu'il y en a pas ! Les japonais n'en font pas souvent, maman disait souvent que chaque nom pour eux avait une signification bien précise, mais j'ignore celle du mien... bah, peu importe ! Mon nom ne fait nullement la personne que je suis, pas vrai ?"

« Je ne sais pas. Entre sombre et méchant, il n'y a qu'un pas parfois. Mais je te crois, si tu le penses. Oui, j'ai remarqué, mais c'est vrai que ses cours sont passionnants... Le dernier explicitant la magie noire et la magie blanche était franchement intéressant ! Je ne connais pas encore appris ce sort, j'en ai entendu parler, mais je ne sais pas l'utiliser. Je devrai essayer de l'apprendre au cas où ! Mais en quoi le sort de désarmement t'a aidé ? Cela a affaibli les araignées ? »

Ainsi la discussion basculait à nouveau sur le professeur de duels et les choses qu'il enseignait... décidément, ce professeur marquaient profondément l'esprit des premières années, limite inquiètes des fois, et Akiko n'eut pas trop de mal à reparler des araignées, ajoutant d'un ton rêveur :

- "On l'avait vu dans le premier cours avec le professeur... tu sais, c'est quand je me suis battue en duel contre Nikolaï ! Un duel très serré d'ailleurs ! Aux essais je n'arrivais jamais à contenir ma magie et mes émotions alors soit ça ne marchait pas soit cela marchait beaucoup trop ! A la fin, tous deux décidés à gagner, épuisés, on a lancé au même moment un expelliarmus contre nous... résultat : propulsés en des sens différents à toute vitesse et lâcher mutuel de baguettes, match nul ! Et pour les araignées... ben elles étaient pas désarmées, mais au moins repoussées sur quelques mètres, cela a permit de gagner du temps ! Rupert lui avait un autre sort, qui affectait l’œil des créatures..."

« Oui, elles ont l'air sympathiques. Je ne connais pas très bien Sandro, mais tant mieux si tu es tombée dans le même groupe de que ton ami de Serpentard. On parlait de rivalité tout à l'heure pour le Quidditch. Finalement on va se trouver face à face plus vite qu'on ne le pensait ! Que le meilleur des groupes gagne ! En plus, il va y avoir une soirée organisée spécialement pour ça, ça risque d'être intéressant. »

Akiko eut des yeux surpris l'espace de quelques secondes avant de faire le rapport et de rire doucement, avant de commenter d'une voix joyeuse et pleine d'entrain :

- "Oui, j'ai hâte de voir les compositions de chacun des groupes ! Bonne chance à vous aussi ! D'ailleurs va falloir que je pense à fixer un rendez vous avec les autres pour en parler... une soirée oui ! Parait même que des anciens vont revenir à Poudlard, des étudiants entre autres ! J'ai croisé une petite première année (PNJ) de ta maison qui semblait surexcitée à l'idée de revoir son grand frère !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Ven 8 Juil - 14:47:05

Alexie contempla son parchemin, la lettre adressée à son père, qui vierge d'écriture auparavant, était bien rempli à présent. Elle pensait qu'elle n'avait pas beaucoup de faits à raconter, mais finalement, il y en avait plus qu'elle ne le croyait. Ne manquait plus à ce qu'elle ajoute le fait qu'elle participait au concours pour la commémoration et ce serait bon. Bon à envoyer. Elle leva les yeux de sa feuille et vit que la jeune Aiglonne était perdue dans ses pensées. Peut-être qu'elle n'avait pas entendu la remarque d'Alexie quant à son prénom. C'était probable, elle semblait à mille lieux du château et de la Volière, où elle se trouvait. Mais, à peine un instant plus tard, elle se retourna vers sa disciple, toujours souriante et amusée pour lui répondre. C'était logique que la jeune lionne n'avait pas trouvé de variantes au prénom de sa camarade tout simplement parce qu'il y en avait pas. Cela résolvait le problème.

Alexie acquiesa à la fausse question de la bleu et bronze, par un simple
« c'est vrai ». Seuls l'attitude, le caractère et les choix que faisait une personne pouvait déterminer ce qu'elle était et non une croyance en la symbolique des prénoms, des dates de naissances etc. Tout ce qui pouvait avoir attrait en quelque sorte à la divination, matière qu'Alexie affectionnait peu pour ne pas dire pas du tout. C'était idiot de croire qu'on avait tous une destinée. Comme si l'on était les pions de quelque chose ou de quelqu'un qui choisissait à notre place. Carrément stupide. Enfin c'est ce que pensait la fillette.

« Je me souviens, c'était un beau duel.Très serré, vous méritiez tous les deux de gagner. »

Elle avait oublié ce premier cours de duel, où elle s'était fait toute petite pour éviter qu'on ne la remarque. Elle était encore dans un environnement inconnu à cet époque là, et pas aussi courageuse qu'elle ne l'était aujourd'hui. C'est fou comme le temps jouait à cet âge de la vie. Les enfants changeaient en même pas une année, arrivant au stade de la puberté où tout évoluait en eux. Alexie étaient encore au prémice de cela mais elle avançait à grand pas vers ce chamboulement que la vie lui réservait... Elle mémorisa l'information que lui avait donné Akiko, sur le sort d'Expelliarmus, qui pouvait bien lui servir un jour ou l'autre, même si les élèves de deuxième année était plus à même de le maitriser, ce qu'elle ne tarderait pas à devenir d'ici l'année prochaine.

« Là aussi, ça devait être un beau combat. Bien que plus dangereux... »

Akiko l'impressionnait lorsqu'elle racontait comment elle s'était battue contre les araignées. Elles étaient toutes deux de la même année, mais la jeune blonde se sentait à un niveau inférieur. Elle n'avait jamais combattu des araignées ou connu ce genre d'adrénaline. À moins que l'on prenait en compte son excursion dans les entrailles de Poudlard, et encore... Après tout, tout le monde avait sa vitesse, si elle n'avait rien connu de telle, elle aurait peut-être la (mal)chance de connaître cela un jour. Chacun sa route, chacun son chemin comme disait l'autre.

« Ce concours va nous prendre un temps fou, je pense. Mais les gains de points ne sont pas négligeables ! Tu m'étonnes, ça va en faire du monde. J'espère que mon père fera le déplacement... »

Elle regarda de nouveau sa lettre, puis rajouta un dernier mot demandant à son père de participer à la soirée pour la commémoration, elle n'avait que lui qui pouvait venir. Elle croisa les doigts pour que ce soit le cas. Une fois sa lettre signée, pliée, finit, elle alla chercher un hibou. Elle en choisit un de libre qu'elle caressa avec tendresse et lui attacha la lettre à sa patte. Bientôt, elle aurait son propre hibou, elle n'en doutait pas. Puis, elle le laissa s'envoler, en le regardant partir jusqu'à ce qu'il devienne un point noir dans le ciel et qu'il disparaisse. Elle laissa alors échapper un soupir à peine audible et se retourna vers l'Aiglonne, ne sachant pas quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Dim 10 Juil - 18:48:31

« Je me souviens, c'était un beau duel.Très serré, vous méritiez tous les deux de gagner. »

Akiko s'en souvenait bien, elle aussi, puisque cela avait été le tout début de son amitié avec Nikolaï, une amitié qui à l'heure actuelle lui était très précieuse et réciproque. Ils s'étaient mutuellement donnés beaucoup de mal pour arracher ce match nul et remporter l'une des meilleures notes de Travaux Pratiques du cours. La demoiselle sourit doucement avant de reprendre :

- "Oui, il a été un excellent partenaire de TP, même si tu sais, c'est plutôt lui qui m'avait choisie que le contraire, sans rien dire il me l'avait fait comprendre du regard, mais je me suis bien amusée ! D'ailleurs au prochain cours je pense que je vais me remettre avec lui... et toi, tu voudrais faire équipe avec qui ?"

Puis le sujet revint aux araignées, et en dépit du compliment de sa camarade de Griffondor, Akiko admit avec beaucoup de modestie et un brin de frayeur encore restée :

- "C'était horrible tu veux dire comme duel ! Ces... ces choses étaient de vraies brutes, c'était comme si on combattait un émissaire de la mort qui peut nous faucher la vie en moins de temps qu'il ne faut pour le dire si on ne faisait pas attention... heureusement, y a un sombral qui est venu nous aidé, comme on le connaissait..."

Puis le concours revint dans la discussion, et le visage d'Akiko se fit étrangement plus sombre et son regard d'argent vira au gris métallique froid et dangereux, colérique, dans un gris de tempête alors qu'elle souffla doucement mais tendue de manière surprenante pour qui ne la connaissait pas encore bien ou peu :

- "Moi j'espère que le mien ne viendra pas, où c'est lui qui se prendra un Expelliarmus dans la figure ! Et je n'irais pas de main morte dans mon sortilège, quand on sait ce qui est arrivé à ma mère sans qu'il ne daigne remuer le moindre orteil !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Mar 12 Juil - 12:33:51

La pratique du duel n'était pas une matière où Alexie était forte mais elle prenait de plus en plus confiance en elle, et elle avait récemment décidé qu'elle s'entrainerait pour cela. Même si elle n'avait accès qu'à une liste de sort limité quant à son année, elle comptait bien les maitriser un maximum afin d'éviter les erreurs et les manques de justesse. Après tout, même si les temps sombres étaient derrière les sorciers, il ne fallait pas s'endormir sur ses lauriers et en oublier l'art de se défendre.

« Je ne sais pas. Je n'ai pas vraiment de préférence. »

Alexie avait dit cela d'un ton neutre, c'était vrai. Elle n'en avait pas la moindre idée, elle verrait bien lorsque le cours se profilerait, ce sera certainement son voisin ou sa voisine de table si il y avait sinon une personne qui n'aurait pas d'aversaires. Dans tous les cas, elle comptait bien donner le meilleur d'elle même. Comme la force et le courage qu'avait acquit Akiko lors de son combat contre ces horribles créatures à huit pattes.

« Tu vois les Sombrals ?! Tu as vu la... mort ? »

Alexie, dans la surprise, n'avait pas réfléchi à ses propos, elle regretta sa question juste après l'avoir posé. Si c'était bien le cas, cela avait du être traumatisant pour la fillette et certainement difficile d'en parler calmement, encore plus à une personne qu'elle n'avait rencontré que depuis à peine quelques heures. Et en plus, elle connaissait le sombral en question. Décidement, la jeune Akiko en avait vécu des aventures. La Lionne doutait qu'elle soit vraiment de première année, ou bien elle avait vraiment le goût du danger. Un vrai aimant à aventures.

En reparlant du concours et surtout de la soirée, le visage d'Akiko changea du tout au tout, comme si elle possédait deux facettes opposées, l'une symbolisant le calme et l'autre la colère. Ses traits devenaient tirés, c'était surtout ses yeux qui avaient prit une lueur inquiétante. Alexie fut surprise de voir l'énervement de sa nouvelle connaissance et elle ne tarda pas à en connaître la raison. C'était dû à son père. Elle semblait vraiment le hair, au point même de lui lancer un sort d'attaque, celui qu'elle avait réservé aux araignées auparavant.


« Je suis désolé. Je ne savais pas. Mais, c'est lui qui a ta garde, à ce que j'avais compris tout à l'heure ? Ça ne doit pas être facile... », elle hésita un instant avant de poser la question qui lui trottait dans la tête depuis le début. « Mais... qu'est-ce qui est arrivé à ta mère ? »

Elle regarda Akiko d'un air gêné et triste en rajoutant qu'elle n'était pas obligée de répondre si elle ne le voulait pas, elle le comprenait parfaitement. Alexie n'avait rien vécu de telle, elle avait eu une enfance heureuse, bien que marqué par le divorce de ses parents, et le regret de son père d'avoir épousé une moldu. Mais il l'avait élevé le mieux possible, et elle n'avait pas connu la mort de membres de sa famille proche. Elle savait que certaines personnes, des oncles, tantes, cousins éloignés, si elle se rappellait bien, étaient morts, tués par des mangemorts, mais son père lui en avait très peu parlé, préférant laisser l'enfant grandir sans connaître l'horreur du monde.
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Mar 12 Juil - 13:14:27

« Je ne sais pas. Je n'ai pas vraiment de préférence. »

Akiko sourit doucement avec indulgence, avant de lancer avec entrain et d'une voix paisible et douce au possible, toujours penché dans sa nature sage, réservée et réfléchie :

- "Si je n'étais pas déjà demandée, j'aurais avec plaisir fait équipe avec toi ! Mais t'en fais pas, je suis sûre que tu trouveras un ou une bonne partenaire de duel !"

Puis Akiko se gifla mentalement face à l'évocation de la mort induite par l'image du sombral. Ces étranges équidés gentils mais cadavériques, qui pouvaient voler aussi, comme pris entre la vie et la mort, entre deux mondes. Elle mit un certain temps à répondre, d'une voix maitrisée et calme bien qu'un peu plus triste :

- "Oui... et non... c'est compliqué en fait. Je n'ai vu personne d'autre mourir mais... j'ai faillis mourir. Je me suis vue mourir. J'ai eu beaucoup de chance mais cet épisode m'a fait beaucoup de mal..."

Son regard d'argent se posa à travers la fenêtre de la volière, un temps inaccessible, porté vers l'horizon, le ciel bleu et le soleil annonçant l'été proche, laissant la deuxième question de la sang et or en suspens un moment, avant de souffler doucement et de répondre dans un murmure aussi léger qu'une brise mais pesant dans ses mots :

- "Ma mère a été victime d'une attaque des mangemorts dans un de leurs assauts de villages moldus. Physiquement elle pourrait s'en remettre, mais... psychologiquement non. Elle est internée à Sainte Mangouste depuis Septembre dans le service des... fous. Et je... je ne dois plus la voir pour ma propre sécurité, pour ne pas avoir d'incident dangereux comme celui d'Octobre..."

Son ton était étrangement resté calme et un peu distant vis à vis des faits qu'elle évoquait, et son regard d'argent s'était terni au gris métallique de tristesse, de résignation et d'une détermination de vengeance assez obscure, malsaine, mais contenue pour le moment. Avant qu'elle ne se reprenne et ne sourit doucement à la griffondor :

- "Mon père a ma garde du coup, mais je ne le vois pas avant les vacances d'été. Et je suis en train de voir avec Rupert s'il n'y a pas une autre solution, c'est égoiste je sais mais... je n'ai pas envie de le voir, tu sais. Alors vraiment pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Dim 17 Juil - 17:30:12

Un grand sourire éclairait le visage d'Alexie à l'adresse de sa nouvelle connaissance et la remercia de sa gentillesse. Elle était certaine également qu'elle aurait un bon/ne partenaire de duel, du moins tous les élèves avaient au fond la volonté de gagner, par conséquent les matchs se révèleraient palpitant. C'était un minimum, pour que le monsieur McCarter soit satisfait et surtout qu'ils obtiennent des notes passables. Enfin Alexie ne voyait pas le futur, elle se projetait seulement dans un avenir qu'elle pensait probable.

« […] Je n'ai vu personne d'autre mourir mais... j'ai faillis mourir. Je me suis vue mourir. »

La jeune Gryffondor semblait comprendre les propos d'Akiko, sans demander plus de détails. Ainsi, on pouvait voir les sombrals sans avoir vraiment vu la mort. Il suffisait de se voir mourir, enfin suffire était un bien grand mot. Alexie se demanda si il s'agissait là d'un rêve. Elle aussi avait beaucoup rêvé de sa propre mort dans des conditions parfois ridicules. Une fois, elle nageait dans un lac et d'un seul coup une créature l'avait enlevée vers le fond, elle s'était débattu comme elle le pouvait sans voir le danger, puis là, à bout de souffle, la créature la lâcha et ouvrit grand sa gueule pour l'avaler. C'était à ce moment qu'elle vit qu'il s'agissait de la panthère rose, un dessin-animé qu'elle avait vu la veille. Pitoyable, pathétique, ridicule, les adjectifs ne manquent pas.

Mais là, il ne s'agissait pas d'un rêve pour la jeune Aiglonne, c'était un épisode difficile qu'elle avait vécu, Alexie ne demanda pas plus d'informations surtout que la conversation s'orienta vers la mère de la fillette... La petite blonde regarda sa camarade, songeuse et triste, qui se perdait dans ses pensées en admirant la vue lointaine que permettait la volière de l'école et regretta d'avoir posé une question si difficile à répondre sans réfléchir aux conséquences. La voix de la fillette rompit le silence qui s'était instauré entre elles pour expliquer ce qui était arrivé à sa pauvre génitrice. Une attaque de mangemorts, c'était horrible. Alexie se sentit tellement désolé pour elle, elle comprenait d'une certaine manière, mais tant que l'on ne l'avait pas vécu, on ne pouvait pas savoir réellement ce que cela faisait.


« Je vois... C'est triste... Et... ce n'est pas guérissable ? »

Tellement de mots lui venaient en tête, mais elle n'avait réussi qu'à sortir ces quelques propos. Alexie se demanda même si ce n'était pas un sort pire que la mort. Vivre sans reconnaître sa propre famille, sans même se reconnaître, à en devenir un danger pour les autres, c'était triste. Combien de familles avaient connu cela ces temps derniers ? Un bon nombre pensa la fillette. Et combien n'arriverait pas à se remettre des incidents causés par les mangemorts ? Le monde magique porterait à jamais les cicatrices, et Alexie doutait qu'une amélioration soit possible. La guerre avait beau être finie, elle ne l'était pas dans les esprits de tout le monde.

« C'est normal... Tu sais, si tu as besoin, je pourrai demander à mon père que tu passes quelques jours chez nous. On se connait pas vraiment mais si ça peut t'arranger... »
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Dim 17 Juil - 18:46:45

« Je vois... C'est triste... Et... ce n'est pas guérissable ? »

Akiko hocha doucement de la tête de manière négative. Les médicomages étaient très pessimistes sur le cas de sa mère, selon eux, non seulement ce serait incurable, mais sa mère se transformerait lentement au fil des années en un légume mental, beaucoup trop choquée et brisée de l'intérieur pour qu'elle désire seulement se soigner. La petite bleue et bronze était prête à s'associer avec sa collègue de maison Emmett, aussi son amie, pour traquer plus tard les mangemorts et s'entraîner avec acharnement en attendant d'avoir la force d'accomplir cet acte de vengeance pure. Mais elle resta calme en apparence, et sourit doucement mais tristement à la sang et or avant de répondre :

- "Le diagnostic est très pessimiste... ils n'ont pas beaucoup d'espoirs de la ramener, puisqu'elle n'est pas en état de recevoir quiconque, et je suis sa seule parente actuelle... et ce n'est pas sain pour moi d'y rentrer maintenant. Puis je suis sûre qu'elle a mal dans le fond... de m'avoir fait mal en Octobre. Elle a mal de ce qu'elle a vue et elle a mal de ce qu'elle a subi. En clair, elle est piégée dans un cercle vicieux de douleur menant à la folie. Enfin, c'est ce que je crois... et j'espère quand même qu'elle les détrompera et s'en sortira.. mais j'y crois plus à la longue..."

Elle songea aux cicatrices encore présentes sur son cou cachées par son foulard, et fut surprise de la proposition de la sang et or qui la toucha réellement, dans le bon sens du terme. Flattée, elle s'avança et lui offrit un sourire soleil si rare chez elle :

- "C'est gentil, cela me touche vraiment, mais je pense que je vais trouver une solution ! En tout cas, si jamais maman va mieux et qu'on peut rentrer... tu pourras venir en France si tu veux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Lun 18 Juil - 12:14:23

La jeune brune avait du beaucoup murir ces temps derniers vu ce qu'elle avait vécu malheureusement. Ce devait être extrêmement difficile de supporter ce changement. Voir sa mère, incapable de la reconnaître, sombrer de plus en plus vers la folie profonde sans le moindre risque de changement. De plus, à ce qu'elle avait compris, sa mère l'avait blessée accidentellement... Alexie, tristement, rendit un sourire peiné à sa jeune acolyte sans rien ajouter. Ce n'était pas d'ajouter du chagrin à l'aiglonne, même si il était bien présent.

« C'est gentil, cela me touche vraiment... »

La proposition de la jeune fille eut l'effet d'une bombe pour Akiko. Elle lui souriait comme jamais Alexie ne l'avait vu sourire. Apparemment, elle était flattée de cet ébauche de projet quant à l'été. Après tout, si la Gryffone pouvait l'aider, de quelle manière ce serait pour éviter d'aller chez son père, elle le ferait avec plaisir. La jeune fille semblait gentille et pour le peu qu'elle la connaissait, elle l'appréciait. Peut-être même quelles deviendraient amies avec le temps, Alexie le souhaitait.

« D'accord... Merci, j'espère vraiment que ça s'arrangera. En tout cas, tu sais que tu peux compter sur moi. »

Elle le pensait vraiment. Personne ne méritait de connaître un malheur pareil. Elle regarda un instant sa camarade puis écrivit rapidement un parchemin à l'adresse de sa mère. Ces révélations lui avaient données l'envie de partager quelques moments avec sa mère quand elle le pouvait encore et prendre des nouvelles de ses petits frères. Après cela, elle se leva, posta la lettre puis se retourna vers sa camarade. Le silence était frappant dans la Volière, on entendait seulement les hiboux et autres chouettes exprimer leurs pensées.

« Je crois que je vais te laisser. On se reverra en cours, ou même ailleurs ! Puis, si jamais tu veux parler, n'hésites pas. »

Elle espérait sincèrement qu'elle partagerait d'autres moments avec la française, que celle-ci n'hésiterait pas à lui parler, même pour des sujets plus abordables que ceux dont elles avaient parlés lors de cette rencontre. Puis, elles partageaient les mêmes cours, et l'année n'était pas encore finie, c'était certain qu'elles se recroiseraient. Après avoir échangés quelques derniers mots avec Akiko, elle la salua en souriant et quitta la Volière, direction la salle commune de sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
  • Akiko Velon
    • Nombre de messages : 715
    • Age : 26
    • Date d'inscription : 08/10/2010

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang- Mêlée
      Baguette magique: Bois d'olivier, crin de licorne, très souple, 17 cm
    avatar
  • Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   Lun 18 Juil - 12:29:38

« D'accord... Merci, j'espère vraiment que ça s'arrangera. En tout cas, tu sais que tu peux compter sur moi. Je crois que je vais te laisser. On se reverra en cours, ou même ailleurs ! Puis, si jamais tu veux parler, n'hésites pas. »

Akiko souriait légèrement, elle comprenait. Après tout, elle aussi n'avait plus grand chose à faire à la volière, alors elle salua gentiment sa camarade d'année des sang et or :

- "Avec grand plaisir, n'hésite pas à venir me parler si tu me croise ! Je n'oublierais pas... bonne fin de journée, Alexie !"

La petite Serdaigle s'attarda un moment à la fenêtre de la volière, très songeuse et perdue dans ses pensées, avant de se rendre compte de l'heure tardive et de songer :

"Je ferais mieux de m'acheminer vers la Salle Commune, il faut que je dépose mes affaires avant le dîner pour pouvoir ne pas me coucher trop tard... l'année n'est pas encore finie..."

Elle s'arracha à sa contemplation depuis la volière pour descendre lentement les escaliers et rejoindre le tableau cachant sa salle commune, donnant le mot de passe puis allant se reposer un peu de tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Années passées-