Partagez | .
 
 Hayden Rosenheart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Hayden Rosenheart
    • Nombre de messages : 96
    • Age : 30
    • Date d'inscription : 20/03/2011

    • Pensine
      Statut sanguin: Sang Mêlée
      Baguette magique: 27 cm, bois de charme et cheveu de Vélane
    avatar
  • Médicomage Médicomage
MessageSujet: Hayden Rosenheart   Dim 20 Mar - 12:18:37

Nom : Rosenheart
Prénom : Hayden
Age : 18 ans
Statut de Sang de votre personnage : Sang-mêlé

Notes aux B.U.S.E :
-Défense contre les forces du mal :
EE
-Potions : EE
-Sortilèges et enchantements : O
-Histoire de la magie : P
-Métamorphose : EE
-Astronomie : A
-Botanique : A
-Soins aux créatures magiques : O
-Etude des moldus : EE
-Etudes des runes : P
-Vol sur balais: A

Notes aux A.S.P.I.C :
-Défense contre les forces du mal :
EE
-Potions : O
-Sortilèges et enchantements : EE
-Métamorphose : EE
-Astronomie : P
-Botanique : A
-Soins aux créatures magiques : O
-Etude des moldus : A
-Vol sur balais : A

Filière souhaitée : Médico-Soins
Option(s) choisie(s) : /

Age en HJ : 17 ans
Comment avez-vous connu le forum ? En surfant sur le net, par hasard !

Ce matin là, Hayden se réveilla beaucoup plus tôt que d’ordinaire. En effet, le jour semblait à peine levé et personne n’était debout dans l’appartement. La jeune blonde pesta en jetant un coup d’œil distrait à son réveil : il n’était que sept heures. Le vent matinal dansait paresseusement entre les branches des arbres, les oiseaux gazouillaient, sa voisine du dessus également. Elle réalisa avec contrariété que c’était surement cela qui l’avait réveillée. Elle se leva péniblement de son lit et passa devant le miroir de sa coiffeuse. Dépitée, elle constata que, comme d’habitude, son infâme tignasse donnait l’impression d’être allée faire la fête toute la nuit sans elle. Elle se peigna rapidement, nouant ses cheveux fous en un chignon plutôt désordonné, et traversa l’habitation d’un bout à l’autre pour venir s’avachir mollement sur une des chaises de la cuisine. D’un coup de baguette, elle alluma la cafetière, puis, une fois que le café fut prêt, elle le fit venir jusqu’à elle. Il n’y avait rien de tel pour commencer une bonne journée qu’un bon café bien chaud, rien de tel pour se remettre d’aplomb après une longue nuit de sommeil. Une journée paisible et sans débordement s’annonçait pour son plus grand plaisir. Elle se leva pour ouvrir la fenêtre de la cuisine : il faisait beau, il faisait chaud, tout était parfait. Un éclair roux balaya alors la pièce avant de venir s’allonger lourdement sur une pile de document parfaitement ordonnés. Hayden ne pesta même pas contre son voyou de chat, Olympe, après tout, ce n’était pas ses papiers, mais ceux de Noah, elle n’avait donc aucune raison de s’en soucier. Oisive et déloyale ? Oui, parfois. Elle marcha calmement vers lui et lui gratta affectueusement le cou, tandis que l’animal la gratifiait d’un ronronnement pour le moins bruyant. Le chat était, à son image, croisé. Mélange agréable entre un angora et un simple chat de gouttière. Le résultat était appréciable, un chat roux doté d’un pelage étonnamment soyeux.

Alors qu’elle terminait tranquillement de boire son café tout en se chauffant les mains sur la tasse toujours brûlante, la porte de la cuisine s’ouvrit en grinçant. C’était Noah qui venait d’entrer. Dépeigné, à demi nu et encore embrumé, comme d’habitude. Ce jeune homme de dix-neuf ans était le colocataire d’Hayden. Feignant, désordonné, machiste, tout chez lui ne lui inspirait que du mépris, mais elle était forcée d’avouer que sa présence et son charisme indéniable lui conférait ce petit ‘je ne sais quoi’ qui la faisait instantanément fondre à chaque fois qu’il essayait d’user de ses charmes sur elle. Toutefois, elle savait à quoi s’attendre pour l’avoir vu rentrer tous les soirs depuis son emménagement avec une fille différente. Il chassa le chat d’un geste du bras.


« Bouge de là, morue ! Et toi, avant que tu ne dises quoi que ce soit, tu n’avais pas rendez vous à neuf heures dans ta fac de je ne sais quoi ? »

La phrase de Noah lui fit l’effet d’une gifle bien cinglante en plein visage, et elle sembla enfin sortir de sa léthargie. Elle balança sa tasse dans l’évier et bouscula le jeune homme pour foncer dans la salle de bain. Il était huit heures et demie, il fallait qu’elle fasse au plus vite et au plus simple. En plus, elle était certaine que Noah allait insister pour l’emmener en voiture à l’université et qu’elle ne saurait lui expliquer le fait qu’elle irait surement plus vite par ses propres moyens. En effet, son colocataire était moldu, et elle aurait eu plus vite fait de transplanner ! Elle se lava rapidement, se sécha les cheveux d’un coup de baguette et les noua en un chignon déjà plus strict que le précédent : il s’agissait de faire bonne impression pour maximiser ses chances d’admission. Elle se maquilla légèrement les yeux et courut jusque sa chambre. Son dressing était immense et remplit de vêtements de très bonne qualité. Son père, moldu, était un avocat très réputé, et passait son temps à couvrir sa fille de cadeau dans l’espoir qu’elle le pardonne de les avoir quittées, elle et sa mère, lorsqu’elle avait tout juste cinq ans. Quelques années après ça, sa mère était morte de maladie, ou de chagrin, on ne savait pas trop. Son père, Andrew Rosenheart, avait tout essayé –tout en restant bien sûr dans un domaine purement matérialiste. Il lui payait son appartement, ses vêtements, ses vacances, et tous ses autres petits extras de jeune femme de dix-huit ans. Il lui envoyait même quelques coquettes sommes d’argent plusieurs fois par an, elle était donc loin d’être dans le besoin. Même si elle n’avait aucunement besoin de travailler, Hayden s’était lassée de se laisser entretenir par un homme qu’elle détestait par-dessus tout, et c’est pourquoi, un matin, elle avait décidé de s’inscrire à l’Université de Magie Avancée dans l’espoir de devenir médicomage.

Elle sortit de ses pensées et attrapa une robe noire très cintrée et l’enfila tant bien que mal, elle attrapa dans la foulée sa plus belle paire d’escarpins noire qui lui faisait gagner dix bon centimètres. Elle s’inspecta dans le miroir, plutôt satisfaite. Elle avait toujours été plutôt grande pour une fille –un mètre soixante et onze depuis ses seize ans, et filiforme. Elle était effectivement très mince, ce qui lui conférait l’allure d’un modèle anglais des années soixante. Ça n’était pas pour lui déplaire, et puis de toute façon, sa morphologie était ce qu’elle était. Elle mangeait à sa faim et courait régulièrement pour garder la forme et la santé.


« Dis donc, tu as rendez-vous avec un mec ou bien tu vas t’inscrire pour tes études supérieures ? » demanda Noah, moqueur, tout en remontant la fermeture qu’elle avait dans le dos.

« Merde ! Tu trouves que j’en ai trop fait ? » s’inquiéta la blonde, dont le stress ne faisait qu’augmenter depuis son réveil.

« Non, tu es magnifique » répondit-il en l’embrassant tendrement sur le front. « Tu vas tout déchirer, ne t’en fais pas ! Par contre, je ne vais pas pouvoir t’accompagner, je dois aller voir un pote, ça ne te dérange pas d’y aller toute seule ? »

Elle le rassura en le gratifiant d’un sourire sincère et attrapa son sac à main dans lequel elle fourra négligemment son dossier d’inscription et toute la paperasse dont elle avait besoin pour entrer à l’UMA. Ses talons claquèrent sur le parquet du salon et elle transplana sans plus attendre pour atterrir devant les grilles de l’Université. Tendue, elle décida de s’allumer une cigarette avant de se jeter dans la gueule du loup. C’était une mauvaise habitude qu’elle avait prise plus jeune à l’époque où elle zonait dans les rues avec des gens peu respectables pour causer du tord à son père. Elle avait été accusée de nombreux petits délits : Tapages nocturnes, atteinte à la pudeur, vol à l’étalage, outrage aux forces de l’ordre, bref, elle s’en est donner à cœur joie. Elle n’était pas foncièrement méchante, ni vraiment ingérable, c’était simplement le seul moyen efficace qu’elle avait trouvé pour punir son père. Toutefois, même si elle traînait derrière elle quelques casseroles et un casier judiciaire bien rempli, elle n’en restait pas moins une fille tout à fait adorable dans d’autres circonstances. Hayden était effectivement de nature très ouverte et sociable, elle avait le contact facile avec les gens, et sa nature enjouée séduisait rapidement son auditoire. Elle ne se laissait pourtant jamais marcher sur les pieds et n’hésitait jamais à remettre les goujats à leur place sans le moindre état d’âme. Elle n’était vraiment pas du genre à se laisser impressionner par le premier venu. Son niveau scolaire n’avait rien d’excellent mais elle n’en restait pas moins persuadée qu’elle avait les capacités pour intégrer cette prestigieuse école de magie.

Elle jeta sa cigarette et traversa d’un pas vif le gigantesque jardin avant de pousser les lourdes portes de l’entrée. Le Bureau des Inscriptions était tout de suite sur la gauche, impossible de le louper. Elle arbora son plus beau sourire et entra discrètement dans la pièce, un peu nerveuse. Une vieille pie se limait les ongles derrière son bureau et n’avait pas l’air de l’avoir remarquée. La future étudiante s’éclaircit un peu la gorge pour indiquer sa présence, mais le regard noir que lui adressa la vieille femme lui regretter sa dernière action. Cette dernière la détailla ouvertement de haut en bas à travers ses épaisses lunettes et tandis la main d’un geste pressé. Croyant qu’elle voulait lui serrer la main, et de bonne volonté, Hayden la tandis à son tour et fut surprise lorsque la dame retira subitement la sienne.


« Vot’ dossier jeune fille » lacha t-elle d’un ton froid et sans appel.

La blonde réalisa son erreur et déglutit avec difficulté, celle femme là n’était pas à prendre avec des pincettes. Elle lui tendit fébrilement tout son amas de documents tout en essayant de garder un sourire de circonstance en attendant que la sentence ne tombe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Altaïr
    • Nombre de messages : 137
    • Age : 53
    • Date d'inscription : 14/07/2007
    avatar
MessageSujet: Re: Hayden Rosenheart   Dim 20 Mar - 15:34:43

Tout est parfait bienvenue à l'UMA Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Accueil :: Personnages :: Présentation des personnages :: Fiches Acceptées-