Partagez | .
 
 Après une longue journée de dur labeur... [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Après une longue journée de dur labeur... [PV]   Mer 27 Oct - 16:42:14

Mark soupira et s'appuya dos contre la porte de son bureau, juste après l'avoir refermée. On était au lendemain de la grosse opération menée par les Aurors, dirigée de main de maître par Ophelia. Il était 18h, et le Directeur du Département de la Justice Magique sortait d'une conférence de presse de presque une heure, durant laquelle il avait dû répondre à beaucoup, beaucoup de questions, dont la majorité ne concernait pas forcément les affaires en cours.

- Monsieur Benson ! C'est votre frère qui était chargé de la fil...

"Je suis au courant." l'avait coupé Mark. "Timothy est un excellent élément, sa place n'a absolument aucun lien avec ma position. Si vous avez l'intention d'écrire un papier sur la corruption et les parachutes dorés, ôtez-vous de la tête cette idée-là."

Avait suivi un silence pesant, avant qu'un autre journaliste n'enchaîne. On avait compris, ou presque, que cette conférence ne devait pas sortir du cadre concerné. L'arrestation des frères Lestrange, mais aussi les meurtres de Mangemorts. Sentant une immense lassitude le gagner, le Directeur avait finalement coupé court à tout ça, en terminant par cette déclaration :

"Nous sommes en période de reconstruction et d'ouverture du monde magique. Le Ministère fait son maximum, en ce sens, et je peux vous assurer que la capture des derniers Mangemorts est la priorité du Bureau des Aurors. Bonne soirée."

Se fermant totalement aux nouvelles questions qui l'assaillaient, il avait quitté la salle d'un pas pressé, et ne s'était arrêté qu'une fois parvenu à l'ascenseur. A présent arrivé dans son bureau, il pouvait souffler. Se dirigeant vers un meuble, il l'ouvrit, et en sortit un verre et une bouteille de whisky Pur-feu. Une bonne rasade plus tard, il se sentait déjà mieux, même si la fatigue accumulée ces derniers jours était bien présente. Il avait fait son possible pour que sa vie privée n'en pâtisse pas, profitant que sa compagne travaillait au même endroit. Mais elle avait eu la même quantité de travail que lui. Aussi, cette trêve dans leurs emplois du temps respectifs ne pouvait que faire du bien à leur couple.

Après avoir hésité à s'affaler dans son fauteuil, Mark opta pour la banquette, immédiatement à droite en entrant dans la pièce. D'un coup de baguette magique, il envoya sa cape s'accrocher au porte-manteau, puis il s'allongea, tout en déboutonnant son col de chemise. Fermant les yeux, il respira lentement, profondément, jusqu'à atteindre un sentiment de calme, de relaxation. Il s'efforçait de chasser les affaires encore à régler. Il restait des Mages noirs en liberté, un tueur sévissait toujours... Ella... Il faudrait bien à un moment arrêter un coupable. Ouvrant les yeux, Mark fixa sans trop le voir le lustre, juste au-dessus de son bureau. Là, dissimulé dans une des épaisses branches, se trouvait le contrat...

Après un nouveau soupir, il se redressa. Sa journée n'était pas tout à fait achevée. Ophelia devait passer lui remettre le rapport complet de l'opération Lestrange, rassemblant le condensé des rapports personnalisés de chaque Auror. Alors qu'il se levait pour aller s'asseoir dans son fauteuil, on frappa à la porte. A peine eut-il le temps de donner son autorisation qu'on ouvrait. Levant les yeux au ciel, Mark s'arrêta, jetant un regard mi-réprobateur, mi-amusé à son frère. Timothy.


"Quand apprendras-tu la patience, Tim ?"

- Quand les dragons cracheront de l'eau, Mark !

Encore un soupir. Ca commençait à faire. L'aîné des deux frères alla prendre sa place, alors que le plus jeune s'avançait. Mark le regarda de la tête aux pieds. Toujours le même style, assez débraillé... Djeun's, comme il disait. Mais peu importait. Sortant de son observation, il demanda :

"Que me vaut l'honneur ?"

- Oh ! Je passais devant, alors... Pas trop dur, la conf' de presse ?

Le Directeur écarta les bras, avant de souffler.

- Je vois... Bref ! Je me rentre ! A demain, frérot !

"Ouais, à demain... Et n'oublie pas de ferm... er la porte en sortant."

Comme d'habitude lors de ses visites, Timothy laissait la porte ouverte. Il partait tellement vite qu'il n'avait jamais le temps d'entendre toute la demande de Mark. Secouant la tête, ce dernier s'étira, et ferma les yeux. Bientôt, il fut gagné par une certaine somnolence. Mais il ne fallait pas s'endormir, il devait encore lire le rapport. Non, il ne fallait pas...
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Après une longue journée de dur labeur... [PV]   Mer 27 Oct - 22:49:07

Dix-huit heures et Ophelia terminait tout juste d’apposer sa signature fine à la trentaine de pages qu’elle venait tout juste finir de rédiger. Ces dernières semaines – enfin, ces derniers mois – avaient été terriblement occupés pour le Département de la Justice magique du Ministère de la Magie. Depuis la chute du Lord Noir, on ramassait les Mages Noirs à la cuillère, pratiquement à chaque jour. Cette dernière opération avait été particulièrement ardue pour tout le monde, on avait déployé le maximum de ressources. Cela incluait Mark et elle, qui travaillaient comme des damnés et qui n’avaient pratiquement pas de temps à eux, même s’ils se voyaient pratiquement toute la journée. Ils avaient tout de même réussi à se garder un peu d’intimité, refusant de parler du boulot une fois rentrés à la maison. Heureusement…

Autant elle en avait assez de lire et relire son rapport pour s’assurer que tout était parfait, un petit rayon de soleil éclaircirait sa journée ; demain matin, elle aurait l’opportunité de dormir, de faire la grasse matinée, et elle aurait le plaisir de se réveiller aux côtés de l’homme qu’elle aimait. Cela annonçait le début d’une courte période de répit. Les dossiers ne s’accumulaient plus autant sur son bureau. La Grecque laissa un fin sourire se peindre sur ses lèvres rosées alors qu’elle terminait d’assembler le dossier, page de présentation et tout.
Finalement, elle avait fini. La jeune femme soupira de soulagement puis se leva de son siège. Elle rassembla son manteau, son sac à main et prit quelques secondes pour s’assurer que son habillement – une jupe serrée noire et un petit chemisier blanc bien cintré et décolleté – était approprié pour l’occasion ; la remise officielle du dossier à son amant.

Ophelia croisa Tim dans le couloir, le saluant d’un grand sourire et d’un « bonne fin de journée » presque chanté, puis arriva devant la porte entre-ouverte du bureau de Mark. La jeune femme ne prit même pas la peine de cogner, entrant silencieusement dans la pièce et refermant la porte derrière elle tout aussi doucement. Elle déposa ses choses à côté de la porte et sourit tendrement en voyant son cher et tendre à moitié assoupi dans sa chaise. À pas de souris, la Grecque s’avança vers lui. Son dossier toujours bien niché dans sa main gauche, la brune laissa ses doigts libres vagabonder sur la joue de l’homme puis dans ses cheveux, le caressant juste assez fermement pour le réveiller. Une fois qu’elle s’assura d’avoir toute son attention, elle lui adressa un sourire presque aguicheur.


« Le dossier que vous m’avez demandé, Mister Benson… », dit-elle doucement.

Mais non, elle n’avait pas fait exprès de lui tendre le dossier en se penchant assez pour qu’il ait une vue plongeante sur son décolleté et la dentelle blanche de son soutien-gorge… Elle espèrait seulement qu'il comprenne ses intentions sans qu'elle soit obligée d'être explicite. Mais bon, ils se connaissaient suffisamment pour savoir que ni l'un ni l'autre voudrait éviter de célébrer cet évènement comme il se fallait.


(Désolée pour la taille, hein .___. Ça a rouillé un peu, avec l'absence. Ça devrait être mieux pour les prochains posts. J'édite si tu veux)
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Après une longue journée de dur labeur... [PV]   Jeu 28 Oct - 22:11:16

[HJ on s'en fout de la taille Very Happy Je vais pas faire plus long XD ]

L'esprit de Mark devait flotter quelque part au-dessus de lui, car il n'entendit pas l'arrivée d'une nouvelle personne, ni la fermeture de la porte, ni le bruit des pas. Il ne dormait pas, il était simplement très détendu, relâché, le moindre de ses muscles était exempt de toute tension. Au début, il sentit la caresse comme le souffle de l'air sur sa joue. Un courant d'air ? Non, le contact était physique... Puis, des doigts se glissant dans ses cheveux, des doigts fins, des doigts de femme. Un petit sourire naquit sur les lèvres de l'homme, car il savait exactement qui était là, qui le tirait délicatement de sa somnolence. Et lorsqu'il ouvrit les yeux, ce fut pour rencontrer ceux de sa belle. Et dès qu'elle se rendit compte qu'il lui offrait toute son attention, elle sortit le grand jeu.

A la remise du fameux dossier, celui que Mark avait attendu, tellement attendu que le dossier en question pouvait bien attendre encore d'être lu, elle lui avait adressé un sourire, ah, ce sourire, le genre que les femmes adressent aux hommes avant d'aller dans la chambre, appelant à leur suite le prédateur masculin qui s'en va pour... Et en plus, elle s'était penchée en avant, exagérément, offrant la plus belle vue qu'on pouvait rêver, sur un paysage qu'on ne pourrait se lasser d'explorer. Et ces contrées-là appelaient à l'exploration. Saisissant fermement les documents qu'elle lui tendait, Mark se redressa dans son fauteuil, et posa devant lui ce qui allait l'occuper pendant la prochaine heure.


"Merci, miss Xantopoulos." la remercia-t-il, formellement, en faisant mine de reboutonner son col de chemise.

Inutile de préciser que se plonger dans la lecture du rapport de l'opération de la veille, en plus de ne pas l'enchanter, était certainement la dernière chose qu'il avait envie de faire. Et même, qu'il s'apprêtait à faire. Faisant glisser le dossier sur le côté du bureau, il se leva, et s'approcha de la Grecque, près, très près.


"Tiens ! Tu es là !" s'exclama-t-il, mimant la surprise, avant de se faire plus... sincère et profond. "Tu m'as manqué, tu sais..."

Et hop, une main sur la fesse, pour l'attirer contre lui, bassin contre bassin. Et glisser l'autre main le long de sa joue pâle, et chercher le contact de leurs lèvres. Lâchez les chevaux ! Filant une petite baffe à la délicatesse, Mark embrassa Ophelia passionnément, langoureusement. Le goût, l'odeur de cette femme l'enivraient, il avait besoin d'elle, et après ces longues semaines, il pouvait enfin ne pas se soucier d'autre chose que d'elle. Sa main bien placée, à peine posée, avait entrepris de faire remonter la jupe jusqu'à pouvoir se glisser dessous, jusqu'à pouvoir toucher directement la peau douce...

Et tout en faisant ça, il avançait doucement, la faisant reculer. Il avait un objectif assez précis, qu'ils atteindraient bientôt : le canapé. Le bureau, ça pouvait être sympa, mais c'était un peu dur. Et puis, le bureau alors qu'on disposait d'un sofa, bien plus confortable, c'était quand même stupide. Alors que là, et bien...
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Après une longue journée de dur labeur... [PV]   Dim 14 Nov - 23:59:23

Les joues de l’Auror rosirent doucement lorsqu’elle sentit le regard attentif de son homme se poser contre ses courbes. Son regard chaud, caressant, tendre, avide d’elle. Lorsque Mark la regardait, c’était comme si elle était la plus belle femme du monde, la plus précieuse, une incarnation d’une déesse de la beauté. Pourtant, la Grecque se savait zyeutée par d’autres hommes. Des collègues du Ministère, entre autre. Et ce n’était pas un secret que même le frère de son aimé se retournait après l’avoir croisée dans le couloir, ne serait-ce que pour jeter un regard furtif à ses fesses rebondies, bien moulées dans sa jupe noire. Mais c’était seulement lorsque son bel Anglais la regardait avec faim que son ventre se serrait, qu’elle frissonnait, qu’elle se sentait comme une femme, une vraie. Et c’était dans ces moments qu’elle avait envie de lui au plus haut point. C’était son aphrodisiaque rien qu’à elle ; les yeux de son homme.

C’est donc sans broncher que la Grecque se laissa emporter dans les baisers et caresses de Mark. Même s’ils s’embrassaient chaque soir avant de s’endormir, ce baiser était spécial. Il était signe d’une libération, d’un futur où ils auraient un peu plus de temps pour eux seuls. Il goûtait si bon, ce baiser. Il goûtait le désir charnel, l’amour passionnel. Les doigts de la brune se perdirent dans la chevelure blonde de son promis, son bassin de pressant naturellement, fermement contre le sien, comme un appel, comme un cri.

Elle aurait été entièrement satisfaite d’un tour sur le bureau, mais son aimé avait d’autres plans pour eux. Entrouvrant légèrement les yeux, Ophelia remarqua que Mark les guidait vers le canapé. Elle esquissa un fin sourire tout en laissant ses ongles effleurer la nuque du directeur du département puis ferma les yeux à nouveau, se délectant de la sensation torride des mains rugueuses de son homme contre ses cuisses de lait. Éventuellement, elle sentit le tissu du canapé derrière son genou. Mais elle ne le laisserait pas gagner comme cela. Subtilement, la jeune femme fit quelques pas vers le côté, amenant ainsi l’Anglais à échanger de place avec elle, lui maintenant au bord du canapé. La Méditerranéenne rompit lentement le baiser et, d’une petite poussée, fit asseoir le blond sur le siège. Sitôt cela fait, elle s’avança vers lui, s’asseyant par la suite à cheval contre ses cuisses, sa jupe relevée presque jusqu’à ses hanches.

Assaillant le cou de sa victime de coups de langue et de baisers, Ophelia s’affaira à détacher les boutons de sa chemise, laissant ensuite ses mains se balader contre son torse chaud et nu. Ça lui plaisait, de prendre les choses en charge, parfois. Alors que ses ongles traçaient leur chemin le long du ventre de Mark, rejoignant finalement la boucle de sa ceinture, la Grecque leva la tête, plongeant son regard d’azur dans celui de son amoureux. Elle lui adressa un sourire malin, se pencha à son oreille et y susurra :


« I’ve missed you so much, baby… »

La ceinture céda. Puis la fermeture éclair…

I like the way you touch me here
I like the way you pull my hair

I like when you tell me kiss it here
I like when you tell me move it there
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Après une longue journée de dur labeur... [PV]   Jeu 2 Déc - 23:12:11

L'avancée des deux amants ne fut que ponctuellement interrompue par le canapé, qui allait bientôt accueillir l'union de leurs corps. Ce fut elle, sa déesse grecque, qui prit les choses en main, l'amenant lui à se trouver à la place qu'elle venait d'occuper. Et durant tout ce temps, leurs lèvres ne s'étaient pas quittées. Mais vint le moment déchirant de les séparer, alors qu'Ophelia, d'une petite poussette, invitait Mark à s'asseoir. Il en aurait fallu plus, plus de force, pour qu'il puisse bouger, mais il obtempéra sans rechigner, ses yeux ne quittant pas la beauté dont ils se délectaient, la déshabillant, impatients. Elle n'attendit pas longtemps avant de passer à l'attaque, se plaçant à cheval sur lui, sa robe remontée jusqu'aux hanches, laissant voir des promesses qui seraient bientôt tenues...

Elle prit d'assaut le cou de Mark, alors que ses mains jouaient habilement sur les boutons, les faisant sauter un à un jusqu'à libérer le torse de son homme. Lui profitait, ses doigts glissant dans la crinière de son aimée. La Grecque ne fut pas longue à atteindre l'obstacle suivant. Un petit sourire entendu se peignit sur les lèvres du Directeur alors que la ceinture était en passe d'être débouclée. Et leurs regards se croisèrent. Ces yeux, Mark aurait pu y plonger, s'y perdre. Il voyait leur amour dans ce regard, et il se demandait comment il n'avait pas pu le lui dire plus tôt, avant que n'arrive le tragique événement du Nouvel an, bien avant...


"Oh, je sais..." souffla-t-il, malicieusement.

A voir l'appétit qu'elle mettait à le dévêtir, il était certain qu'elle n'aurait pas pu se contenir un jour de plus. Mais il était exactement dans le même cas. Alors que la fermeture éclair glissait, Mark ôta sa chemise, qu'il balança il ne savait trop où. Puis ses mains attrapèrent le bas de la robe, déjà bien relevée, et la fit remonter encore plus, jusqu'à la faire passer par-dessus la tête de sa compagne. Elle avait pris l'initiative, mais il était temps pour lui d'agir aussi. Elle était idéalement placée pour qu'il lui en fasse profiter aussi. Ses lèvres se posèrent dans le cou d'Ophelia, avant de descendre, peu à peu, jusqu'à rencontrer le soutien gorge. D'une main, il le dégrafa. Sa langue avait à présent la voie ouverte...

La totalité de leurs vêtements se retrouva éparpillée autour du canapé, tandis qu'ils partageaient, s'aimaient... Et ce genre de choses dont nous tairons les détails, mais que vous pouvez aisément deviner...

Le canapé n'étant pas très étroit, Mark s'était mis au bord, allongé sur le flanc, tandis qu'Ophelia était entre lui et le dossier. Son doigt courait le long des courbes de sa déesse, alors qu'il la regardait dans les yeux. Merlin, qu'il aimait cette femme. Et que ce moment qu'ils venaient de vivre avait été intense, rattrapant ces dernières semaines de travail, peu propices à de tels instants... Et dire qu'ils étaient dans son bureau, au Ministère. Heureusement, à cette heure-ci, il restait peu de monde à déambuler dans les couloirs. Et chacun savait qu'on ne dérangeait pas le Directeur du Département. Déposant un baiser sur les lèvres de la femme de sa vie, léger, il se leva, lui offrant l'image de son corps nu.


"Je reviens..." dit-il, avant de rejoindre le meuble derrière son bureau.

Non sans avoir au passage récupérer sa baguette dans la poche de son pantalon. Il revint quelques secondes plus tard, avec quelque chose dans la main. S'asseyant sur le canapé, il prit la main d'Ophelia. Le coup n'avait pas vraiment été préparé, mais en fait, il trouvait que ce moment convenait parfaitement. Ecartant les doigts, il dévoila une bague, sertie d'un saphir.


"Je t'aime. Et je veux que tu sois ma femme. Veux-tu m'épouser ?"
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Après une longue journée de dur labeur... [PV]   Lun 20 Déc - 20:45:38

La jeune femme sentait toujours de longs frissons parcourir la peau de ses cuisses, de son ventre, de sa poitrine, alors qu’elle regardait amoureusement son homme. Cela lui avait fait tellement de bien, de se perdre dans les bras et sous les baisers de celui qu’elle aimait. Pendant ces quelques instants, elle avait pu oublier toutes ses responsabilités, le dossier qu’elle était venu porter à son directeur de département, à son patron, à son amant. Les derniers trois-quart d’heures avaient été entièrement dédiés à la passion qui les habitait, qui les faisait vibrer. Il était grand temps qu’ils se retrouvent ainsi. La Grecque déposa un tendre baiser sur les lèvres de Mark et rit doucement en regardant autour d’elle ; cela avait quelque chose de terriblement excitant, que de penser qu’ils venaient de faire l’amour dans son bureau.

Cela dit, c’était aussi très excitant de penser qu’elle était la compagne de son patron, qui était, en plus de tout cela, un des directeurs les plus influents du Ministère de la magie. Non, Ophelia n’était pas de ces femmes pour qui l’argent et le titre étaient les qualités les plus importantes chez un homme. De toute façon, elle avait appris à aimer Mark alors qu’ils étaient confinés au Castel de Thadeus, alors qu’ils étaient tous les deux des renégats, des hors-la-loi. Les avantages sociaux et le prestige qui entourait leur couple étaient venus après et, à vrai dire, cela ne faisait aucune différence au sein du couple. Ils s’aimaient plus que tout au monde.


« D’accord… », dit-elle en laissant son regard vagabonder sur le corps ferme et ciselé du bel Anglais.

La demoiselle regarda autour d’elle, à la recherche de quelques uns de ses vêtements. Elle trouva finalement son string, l’enfila rapidement, puis s’assied à nouveau pour attacher ses cheveux, idéalement de la même façon qu’ils étaient placés lorsqu’elle était entrée dans le bureau. La Grecque laissa tomber la chasse au soutien-gorge lorsque Mark vint la rejoindre sur le divan. Elle lui sourit tendrement lorsqu’il prit sa main dans la sienne.

Mais rien n’aurait pu la préparer pour cela. La bague. Elle était tout simplement magnifique, parfaite. Par pur réflexe, la jeune femme emmena sa main devant sa bouche, les yeux légèrement écarquillés. Elle ne pouvait tout simplement pas réfléchir.


« Oh… Oh my god… Mark… Je… » Elle rit doucement, essuyant une larme de joie qui venait de naître au coin de son œil. « Oui, Mark… Je le veux, je le veux plus que tout au monde. »

La Grecque laissa son amoureux – enfin, son fiancé – glisser la bague à son doigt et se jeta presque dans ses bras, glissant tendrement ses lèvres contre les siennes. Oui, c’était avec lui qu’elle voulait passer le reste de ses jours. Elle voulait se marier avec lui, avoir ses enfants, vieillir avec lui. Et elle savait qu’elle l’aimerait toujours autant qu’au premier jour et plus encore.

« Je suis la femme la plus heureuse au monde… », murmura-t-elle entre deux baisers
Revenir en haut Aller en bas
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Après une longue journée de dur labeur... [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Années passées-