Partagez | .
 
 Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]   Mar 19 Oct - 10:24:34

"Qui ne tente rien n'a rien!"

C'est ce que Flamel lui avait dit à l'époque où Sheamus l'avait rencontré. Le vieux bonhomme était plutôt quelqu'un de curieux, il avait beau avoir plus d'une centaine d'années, il arborait toujours ce sourire béat d'enfant. Sheamus ne souriait pas beaucoup, en fait, il ne souriait carrément jamais. Même quand il arrivait au bout d'un travail, il ne s'attardait généralement pas sur sa découverte, ne se félicitait pas, et se contentait simplement de passer au prochaine défi.

"Qui ne tente rien n'a rien!"

Depuis que l'alchimiste français lui avait exposé cette maxime, Sheamus l'avait prise à la lettre. Et il faut dire qu'en grande partie elle lui avait réussie. En grande partie... restait tout de même une petite partie, pas si petite d'échecs "cuisants", au sens littéral du terme. Quand on se retrouvait mystérieusement avec les pupilles dorées, ou qu'on faisait exploser quatre à cinq fois par semaine son laboratoire, il devenait très vite indispensable d'avoir le sens de l'humour, ou alors d'être atteint d'une ataraxie incurable. Le fait était que c'est dont Sheamus souffrait, la fâcheuse tendance à ne pas vraiment s'inquiéter de choses parfois graves, comme le gouffre financier que représentait un laboratoire neuf tous les deux jours. Heureusement pour lui, la famille McLipswitch avait toujours eu des fonds colossaux, acquis par des générations et des générations de fructification en banque. Qui plus est, l'alchimiste se retrouvait désormais avec une part plus que conséquente de la fortune de son cousin, autrement dit, il faisait partie des grosses fortunes du monde magique. Ce qui, encore une fois, ne semblait absolument pas l'atteindre, il était bien trop occupé avec ses recettes et ses fioles pour dépenser sans compter.

Voilà pourquoi, aujourd'hui, il se retrouvait dans la modeste boutique de Madame Guipure, ses dernières frusques sur le dos, et celles-ci dans un état lamentable. Pas plus tard qu'il y avait une demi-heure il avait malheureusement mélanger les deux mauvais ingrédients, et s'était renversé une goutte du liquide sur lui. L'horrible décoction s'était multipliée à une vitesse folle, rampant sur ses fripes et les dévorant au passage. Heureusement pour lui, il avait suffit d'un aguamenti pour rendre la formule inerte, mais il s'en était fallut de peu que la mixture se repaisse entièrement de son pauvre corps maigrelet. Il se retrouvait donc avec un trou plutôt conséquent en plein milieu du torse, et plus aucun autre vêtement dans son armoire. La situation étant critique, il s'était résigné à aller chez la couturière pour faire quelques emplettes, et si possible faire raccommoder son manteau auquel il tenait beaucoup.

En le voyant entrer, la petite femme replète afficha un visage catastrophée. Comme souvent quand elle le voyait entrer dans son échoppe, d'ailleurs.


"Sheamus, mais... Mais qu'avez-vous encore donc fait?"

"Qui ne tente rien n'a rien Madame Guipure. Enfin en l'occurrence, j'aurais probablement pu tenter avec un peu plus de précautions."

La couturière s'approcha du jeune homme d'un pas précipité.

"Je ne vous le fait pas dire, regardez-moi cette chemise! A croire que vous êtes allé faire trempette dans un bac d'acide! Je suis désolé, Sheamus, mais je doute de pouvoir raccommoder ça. Il va vous falloir racheter..."

Le visage de Sheamus prit un air soucieux. Il aimait bien ces habits-là, dommage qu'elle ne puisse rien faire.

"Très bien madame Guipure, faites-moi voir ce que vous avez."
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]   Jeu 28 Oct - 20:13:12

[HJ : je me permets... une rencontre entre binoclards un peu à l'Ouest, ça me parait bien niarkhéhé]

Il s'était enfin décidé à sortir de sa léthargie. Après le fiasco qu'avait représenté sa tentative de resociabilisation à la petite soirée du Ministère en Juin, Mole s'était réfugié dans ses grimoires pour un moment, puis avait décidé de changer carrément d'air. Le congé exceptionnel que lui avait accordé le ministère pour faits héroïques rien qu'en ayant appartenu à l'Ordre du Phénix lui avait permis de prendre trois longs mois de vacances, durant lesquels Edward avait pris plusieurs portoloins longue distance et avait voyagé à travers le monde. La France d'abord, puis l'Allemagne et les pays de l'Est... Il avait poussé jusqu'en Chine. Il avait eu besoin de se retrouver seul, de laver son esprit de la noirceur des derniers mois. Et cela n'avait pas trop mal fonctionné. Même si ce n'était pas un homme neuf qui revenait d'un périple initiatique, le binoclard se sentait mieux. Il avait mis à profit ses déplacements pour consulter des ouvrages anciens dans des bibliothèques auxquelles il n'aurait jamais osé rêver quelques mois auparavant, et avait fait quelques découvertes significatives pour son travail sur les arcanes de la mémoire. Lui qui avait laissé ses recherches bien trop longtemps de côté avait été galvanisé de trouver à nouveau des éléments lui permettant d'avancer et de renouveler ses pistes de recherches.

Il était revenu à Londres à la fin du mois de Septembre, avec le sentiment de s'être libéré d'un poids considérable. Certes, il était incapable de tirer un trait sur le passé, mais cette coupure lui avait fait du bien. Il avait même retrouvé la motivation pour reprendre son travail d'Oubliator au Ministère de la Magie, cette fois avec le sérieux qui le caractérisait. Et, pour marquer le coup, il avait décidé de renouveler également sa garde robe.

Enfin, "renouveler". Nous parlons tout de même d'Aloysius Edward Mole. il faut donc relativiser le terme. En réalité, Edward avait prévu d'aller faire refaire de nouveaux vêtements. Et, comme à son habitude, il ferait faire exactement les mêmes que ceux qu'il possédait déjà. Son armoire était remplie de chemises, gilets et pantalons identiques. Il en avait quelques variantes de chaque, mais se bornait systématiquement à la même coupe... Et pour cette rentrée sous de bons augures, la nouveauté résidait dans le fait que l'Oubliator avait accepté de changer de tissu et de couleur. La révolution était en marche !

Le binoclard avait donc pris rendez-vous avec Mme Guipure pour faire quelques essayages, et était justement en train d'enfiler un gilet couleur crème (la révolution vous dis-je !) lorsque la clochette de l'entrée retentit, prévenant la propriétaire de la boutique qu'un nouveau client arrivait. Mole n'en tint pas compte, du fond de sa cabine d'essayage, et termina d'ajuster sa cravate avant de sortir pour voir de quoi il avait l'air dans l'un des psychés de la boutique. Mais alors qu'il s'apprêter à traverser la salle en ignorant superbement le client qui venait d'entrer, son regard tomba sur le trou béant qui trônait au milieu du torse du nouveau venu, et qui mettait, à juste titre, Mme Guipure dans tous ses états.


- Fichtre, vous êtes-vous battu avec un dragon, monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]   Sam 30 Oct - 11:18:16

Sheamus eut un bref sursaut à l'exclamation du client, qui avait surgit d'une cabine d'essayage comme un diable de sa boîte. Qui plus est, il n'était pas vraiment habitué à ce qu'on lui adresse la parole, comme ça, de but en blanc, sans avoir prévenu qu'on allait préalablement lui parler. Et voilà qu'on lui parlait de dragon... Par Merlin, ce que les gens pouvait avoir l'esprit étroit, un dragon n'aurait pas fait un trou QUE dans ses vêtements, et encore moins sans qu'il n'ait d'égratignure en-dessous. Aussi répondit-il du tac-au-tac, peut-être un peu plus fraichement qu'il ne l'aurait voulu.

"Bien pire, Monsieur, avec une solution acide à la faim galopante! Un dragon aurait au moins eu la décence de me rôtir tout entier pour m'éviter l'embarras d'avoir à traverser toute la rue à moitié nu!"

Madame Guipure revint de sa réserve avec plusieurs sets de vêtements, il voyait là des bleus, des rouges, des verts, et des jaunes, ainsi qu'un tripotée de nuances dans les même tons. Mais aucun habit sombre. Bien sûr il aimait bien l'originalité, mais des couleurs un peu plus ternes lui auraient mieux convenues. Qui plus est, il ne trouvait rien à son goût, tout était trop plein de fanfreluches, de broderies, de boutons dorés et de motifs psychédéliques. Il regarda la petite couturière avec un regard de chien battu.

"Vous n'avez vraiment rien d'autre? Même pas un manteau noir, ou au moins gris foncé?"

Ce fut au tour de Madame Guipure de prendre un air désolé (enfin encore plus désolé qu'au moment de voir l'état de ses oripeaux sinistrés.).

"Malheureusement Sheamus, c'est là tout ce qu'il me reste, vous savez les couleurs sombres sont à la mode en ce moment, et mes stocks se sont épuisés à une vitesse folle."

Dépité, Sheamus choisit quelques-une des propositions de la couturière, et alla s'isoler derrière un rideau, après quelques minutes de froissements de tissu et de grognements et autres baragouignages, Sheamus ressortit habillé comme un véritable gentleman britannique. Alors qu'il s'observait dans un miroir, plus épouvanté que satisfait, il remarqua l'autre client, qui se tenait juste derrière lui, et était pour le coup habillé exactement à l'identique. Il parla au reflet du petit homme, l'air contrit.

"Ne me dites pas que vous avez vous aussi été attaqué par une solution acide folle furieuse? Monsieur...?"
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]   Mer 3 Nov - 10:20:55

Mole ne put s'empêcher de lever un sourcil à la réponse de son interlocuteur. Ce n'était pas tant la "solution acide à faim galopante", qui avait beau être intrigante, que sa justification quant au fait qu'il ne s'agissait pas d'un dragon. Certes, l'un de ces charmants lézards eut pu le rôtir tout entier d'un petit souffle. Et il lui semblait également que certaines lignées crachaient de l'acide. Mais surtout... Quelle idée saugrenue de traverser la rue avec ses vêtements troués ! N'en avait-il pas d'autres pour se changer et faire repriser ceux-ci ? Quel étrange homme que voilà. Et pourtant, dans le rayon des bizarreries, Mole passait au bureau pour être un beau spécimen.

Amusé par cet individu qui lui paraissait aussi décalé que lui, Edward laissa Mme Guipure se débattre un instant avec la mauvaise volonté de son client, tout en vérifiant lui-même son allure dans le miroir. Décidément, il n'arrivait pas à s'y faire, à cette nouvelle couleur. C'était clair, beaucoup trop clair par rapport à ses habitudes. Il avait l'impression de voir quelqu'un d'autre en reflet. Faisant un tour sur lui-même il... vit effectivement quelqu'un d'autre dans la glace, avec la même tenue. Un sourire amusé accueillit la rencontre visuelle. Si lui n'en menait pas large avec ce nouveau style vestimentaire, l'autre homme semblait encore plus engoncé que lui.

- Mole. Edward Mole. Et Merlin me garde, ni mon métier ni mes vacances ne m'ont amené à fréquenter ce genre de mixture volatile... J'avoue me faire violence pour tenter un renouvellement vestimentaire, au grand dam de Miss Guipure, à qui vous semblez tout autant donner du fil à retordre... Mais quelles sont donc les circonstances fâcheuses qui ont pu vous amener à ce contact tout à fait indésirable avec votre acide solution, monsieur... ?
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]   Lun 15 Nov - 16:08:42

S'exprimant toujours au reflet, de celui qui portait désormais le nom d'Edward Mole, Sheamus bredouilla, il n'avait vraisemblablement pas tout compris à ce qu'on venait de lui dire, même s'il avait saisit l'essentiel.

"McLipswitch, Monsieur, Sheamus McLipswitch. Quant à cette "acide solution", eh bien je dois dire qu'elle n'était pas vraiment prévue au programme. A croire qu'elle s'est invitée sans invitation..."


Il eut un petit rire nerveux. Rigolant de sa propre blague (Quelle blague?), il compris vite qu'il était le seul réceptif à ce genre de d'humour (Quel humour?). Il baissa le regard sur ses chaussettes, toutes deux trouées et laissant apparaitre son gros orteil. Il se dit qu'il ne serait pas du luxe de s'en acheter une ou deux nouvelles paires, avec l'Hiver approchant, il aurait été bête d'attraper un rhume. L'éternuement étant la plus grande cause de décès dans l'alchimie. Il se rendit d'ailleurs compte qu'il n'avait pas vraiment répondu à la question de Mole.

"Ah oui, et si vous vouliez savoir ce que je faisait avec cette solution, eh bien je suis alchimiste, les solutions ça me connaît, même si j'ai plus tendance à collectionner les problèmes."


Celle-ci était drôle tout de même... Nouveau petit rire nerveux. Regard désespéré à Madame Guipure, qui haussa les épaules en signe d'impuissance. Franchement, il n'allait tout de même pas travailler dans cette tenue? Qu'allait-on dire? Qui plus est, il se sentait à l'étroit dans ce gilet, et le pantalon le serrait un peu trop à l'entrejambe. Ne pouvait-on donc pas lui découper une toge dans un rideau, il aurait été satisfait. Quoique la toge ne l'aurait certes pas protéger correctement, trop de peau à nue, c'était encore un coup à attraper un rhume...
Il se rappela la présence de son interlocuteur, et trouva plutôt impoli de ne pas continuer la conversation. Si quelqu'un devait y mettre fin, ça ne serait pas lui, foi de McLipswitch.


"Mais et vous-même, Monsieur Mole, dans quelle branche êtes-vous donc?"


[HRP: Pardon, je sais que c'est incroyablement court, mais je t'avoue que pour le moment je n'ai pas vraiment envie de m'éterniser sur des postes de 30 lignes. Déjà parce que j'ai pas l'inspiration et parce que ça risque de me prendre trop de temps. Donc si ça te convient comme ça, je vais continuer les posts courts.]
Revenir en haut Aller en bas
  • Invité
  • Invité
MessageSujet: Re: Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]   Dim 12 Déc - 20:33:15

[Aucun souci pour les posts courts, les miens sont également de cet ordre, sans compter mon affreux retard...]

Edward haussa un sourcil à la réponse de l'individu. Il semblait amusé de sa réponse mais le pragmatique Serdaigle qu'était Mole ne goûtait pas vraiment ce genre d'humour. Pour autant, le deuxième binoclard avait un je ne sais quoi d'amusant dans sa manière d'être, et le brun s'accorda un léger sourire en coin en réponse à son interlocuteur. D'autant plus que celui-ci venait de reporter son attention sur les trous de ses chaussettes... qui, contre toute attente, n'amenèrent notre Oubliator à aucune sorte de plaisanterie mesquine. Bien au contraire, ce désintérêt évident pour tout soin vestimentaire, associé à la personnalité que le distrait personnage laissait transparaitre, amenait plus l'anglais à une certaine forme de respect : voilà un homme qui ne se préoccupait pas de son paraître et devait sans doute porter son esprit sur des considérations bien plus importantes que les basses choses matérielles de ce monde. Impression confirmée par la réponse suivante. Qui, pour le coup, s'accompagna d'une réelle plaisanterie que même Mole était en mesure d'apprécier. Le discret sourire de l'Oubliator s'élargit un peu plus.

Le lunatique alchimiste était à nouveau perdu dans ses pensées, et Ed' en profita pour vérifier une fois de plus le rendu de son nouveau costume. Non, décidément, trop clair. Peut-être pouvait-il commander à Mme Guipure une tenue à coloris vairable ? Ce serait plus cher, trop cher sans doute, mais ainsi il pourrait s'habituer progressivement... Mais déjà, McLipswitch reprenait la parole, le questionnant sur sa propre profession.


- Eh bien j'ai la chance de travailler au sein du nouveau Ministère de Monsieur Shacklebolt, en tant qu'Oubliator... Et les temps étant bien plus calmes qu'auparavant, il y a aujourd'hui beaucoup moins de risques que je me retrouve en contact rapproché avec des produits aussi dangereux que celui qui vous a amené ici...


Le binoclard attrapa la canne qu'il avait laissée à la sortie de la cabine d'essayage pour juger de son allure et prit appui sur celle-ci pour soulager son genou qui commençait à se récrier de cette station debout trop prolongée à son goût.

- Néanmoins, j'avoue que votre profession m'intéresse... Officiez-vous au sein d'un atelier ? Il m'arrive d'être à la recherche de certains objets pour le travail ou certaines solutions pour mes recherches, et je ne crois pour autant jamais avoir entendu votre nom...
Revenir en haut Aller en bas
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Années passées-