Partagez | .
 
 [Thème 4] Le bowling, ce sport de brute !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Elanor Levika
    • Nombre de messages : 689
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 14/05/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière Simple
      Baguette magique: 31cm, en bois de sapin avec un poil de Dahu. Plutôt souple. Héritée de son père
    avatar
  • Membre du bureau de contrôle des dragons Membre du bureau de contrôle des dragons
MessageSujet: [Thème 4] Le bowling, ce sport de brute !   Dim 12 Avr - 17:10:32

Titre : Le bowling, ce sport de brute !
Thème choisi : Le 4e, séjour en terre inconnue
Personnage(s) : Elanor Levika, Faith Baxter et Thomas Baxter (PNJ)
Résumé : Elanor, fille de sorciers, n'ayant jamais mis les pieds dans le monde vaste et si merveilleux des moldus, part une semaine chez Faith pour réviser les potions... et surtout découvrir le bowling niarkhéhé
Cadre : Liverpool et ses environs
Année : Vacances de pâques 1997
Complet : Pas encore niarkhéhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Elanor Levika
    • Nombre de messages : 689
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 14/05/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière Simple
      Baguette magique: 31cm, en bois de sapin avec un poil de Dahu. Plutôt souple. Héritée de son père
    avatar
  • Membre du bureau de contrôle des dragons Membre du bureau de contrôle des dragons
MessageSujet: Re: [Thème 4] Le bowling, ce sport de brute !   Dim 12 Avr - 18:20:45

Si un jour on m’avait annoncé que j’allais avoir la chance de passer une semaine dans une maison de moldu, j’en aurais sauté de joie et aurais embrassé tout le monde en poussant des hurlements stridents. Probablement que mon oncle et ma tante m’auraient alors enfermée dans un hôpital spécialisé pour les maladies magicomentales où je n’en serais jamais sortie. Lorsque ce jour arriva, je ne réalisais en fait pas tout de suite que mon rêve de petite fille allait enfin se réaliser et qu’il me suffisait pour cela de prendre le Magicobus jusqu’à Liverpool. Bien sûr, je connaissais tout des origines de ma camarade de classe, mais sur le moment, il m’était surtout parut évident que j’allais chez elle pour réviser les potions et la magie noire, et non pas pour m’amuser avec tout l’attirail moldu que j’allais y découvrir. Une fois assise dans le bus, je trépignais d’une impatience toute autre.

Mon oncle ne voyait ce voyage que d’un haussement de sourcil ce qui signifiait en général qu’il trouvait ça totalement aberrant mais qu’il n’en dirait rien pour ne pas me frustrer. Il avait bien raison de garder ses sentiments pour lui car je n’avais pas envie de me prendre une nouvelle fois la tête pour des choses aussi basiques que de passer une semaine chez une amie aux origines moldues. Mes cousines quant à elles trouvaient ça carrément trop cool et espéraient que j’arrive à leur expliquer comment marchait inter-nette. Fallait-il encore bien sûr que je découvre à quoi ça correspondait exactement, mais je comptais bien en parler à Faith dès mon arrivée et pourquoi pas régler ce petit problème de curiosité avec son père qui devait forcément avoir une réponse à me donner. Après tout, le monde moldu ne pouvait qu’être à ma portée et il était pour moi totalement inconcevable que je ne puisse pas m’intégrer dans cette communauté aussi intéressante que j’avais découvert une après-midi avec Katleen lors d’une sortie à Londres.

A travers la vitre du magicobus, je découvrais le paysage qui m’emmenait de Londres à Liverpool. Enfin surtout un paysage très chaotique dû aux soubresauts du bus qui n’avait apparemment aucune notion de l’endroit où il se trouvait par moment et surtout dû au fait que le contrôleur essayait vainement de me draguer en se mettant pile dans mon champ de vision. Image très peu recommandable en passant.

Vous vous rendez où avec tous ces bagages ?

Tous ces bagages ?? Je lui lançai un regard effaré. Franchement, il était gonflé, c’est tout juste si mon sac de sport faisait un mètre de large. Il pensait à quoi en disant ça ? Que j’allais lui rougir dessus et le supplier de m’emmener avec lui où il voulait ? Dé-gou-tant ! Je lui accordai donc mon regard le plus indifférent possible et fit celle qui s’ennuyait à mort.

On arrive bientôt ? J’en ai marre… et je suis malade en plus…


Message passé ? pas vraiment, mais l’information qu’il me susurra à l’oreille me ravie, j’étais la prochaine à descendre, ce qui voulait dire qu’il me restait à tout casser cinq bonnes minutes à le supporter avant d’être enfin libre. Cinq minutes qui passèrent à une vitesse folle et durant lesquelles je pris un malin plaisir à ignorer délibérément mon cher soupirant. Mon esprit était de toute manière à des lieux d’ici, imaginant l’aspect de la maison de Faith, le quartier, la voiture de son père et pourquoi pas les garçons du coin. Finalement je fus forcée de m’avouer à moi-même que ce qui me fascinait le plus était de monter à bord d’une voiture 100% moldu de la marque volvo, dixit Faith. Cette pensée me fit sourire à pleines dents et je crois que mon cher ami le contrôleur en prit un peu trop pour lui, car il me gratifia une nouvelle fois de son super clin d’œil, tout en déposant mon sac de sport avec une délicatesse non dissimulée sur le trottoir qui allait être le mien jusqu’à l’arrivée des Baxter. Je ne sourcillai même pas, après tout, je n’étais pas prête de le revoir, même s’il me fallait pour cela transplaner pour rentrer chez moi.

Alors que le magicobus et ses occupants disparaissaient de mon champ de vision, j’aperçus sur le trottoir en face une voiture bleu marine à la forme assez élégante qui me tapa directement dans l’œil. C’était exactement le genre d’automobile que j’imaginais appartenir au père de Faith ; il fallait surtout dire que je n’en avais pas beaucoup vu auparavant d’aussi près et que de le voir debout à coté m’aida à l’imaginer assis dedans. Faith me fit un petit signe de la main et son père l’imita, visiblement informé sur mon identité.

Bonjour !

Je me précipitai de l’autre coté du trottoir, trimballant mon sac derrière moi, pour aller serrer dans mes bras ma camarade et amie qui ne semblait pas de très bonne humeur. Elle me lança un regard désolée et je devinai qu’elle avait apparemment passé le voyage à supporter son père et ses ronchonnements. Je lui fis un sourire entendu qui lui promettait de mobiliser la parole durant le retour. J’avais de toute façon un paquet de questions à lui poser et je ne doutais pas qu’il serait ravi de me répondre, du moins c’est ce que j’espérais.

Bonjour Monsieur Baxter, je suis ravie de vous rencontrer !

Et moi donc, Faith m’a parlé de vous bien sûr.

Je n’en doutais pas une seconde mais savais pertinemment que ma camarade ne s’était certainement pas étalée sur le sujet ce qui me convenait tout à fait. Thomas Baxter s’affairait à ranger mon sac dans le coffre alors que je découvrais comme une gamine à quoi ressemblait l’intérieur de la voiture.

Mais c’est tout petit !

Mais non ! Tu verras, il y aura assez de place pour nous trois.

Faith avait éclaté de rire devant mon air ébahie et je ne pus que lui renvoyer un sourire grimaçant peu convaincu. Elle m’ouvrit la portière, m’évitant ainsi de passer une heure devant à tenter de l’ouvrir.

Merci

Je m’installai confortablement et attachai ma ceinture comme elle me l'expliqua. Je doutai vaguement de la nécessité de cet acte mais ne relevai pas. Après tout, il devait probablement y avoir une bonne raison pour le faire sinon Faith ne se serait pas encombrée de ce geste. Le moteur rugit comme si un dragon s’était dissimulé à l’intérieur (je me promis d’aller y jeter un œil à notre arrivée) et la voiture fila dans les rues de la ville, s’arrêtant à des points apparemment stratégiques et suivant la file de véhicules aux couleurs diverses qui nous entouraient. Faith avait raison, il y avait suffisamment de place pour tout le monde à l'intérieur et le voyage fut, à mon grand étonnement, plus agréable que celui dans le Magicobus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Elanor Levika
    • Nombre de messages : 689
    • Age : 31
    • Date d'inscription : 14/05/2008

    • Pensine
      Statut sanguin: Sorcière Simple
      Baguette magique: 31cm, en bois de sapin avec un poil de Dahu. Plutôt souple. Héritée de son père
    avatar
  • Membre du bureau de contrôle des dragons Membre du bureau de contrôle des dragons
MessageSujet: Re: [Thème 4] Le bowling, ce sport de brute !   Mar 26 Mai - 16:06:05

Le trajet se fit très rapidement et j’étais fascinée de voir l’organisation des voitures dans la circulation de la ville, ne comprenant pas la moitié des panneaux, je me cramponnais quelques fois au siège avant de la volvo sous le regard hilare de Faith qui se retenait de rire. Son père qui me criblait de question sur ma vie en Suisse et mes connaissances de Liverpool, ne se doutant à un aucun moment que j’étais près de l’évanouissement chaque fois qu’il traversait un carrefour et que des voitures nous croisaient. Je lui donnais des réponses succinctes et polies, concentrée sur les feux de signalisation et les autres automobilistes, prête à sortir ma baguette à tout instant.

Enfin, la voiture quitta la ville pour s’aventurer dans des rues plus tranquilles où des maisons à jardins s’alignaient sagement. Mon regard accrochais chaque détail, les balançoires, les piscines, les tondeuses à gazon et tout ce qui sortait un peu de l’ordinaire ou qui semblait bien trop normal à mes yeux de sorcière. Ralentissant, la voiture s’engouffra dans une allée où le gazon semblait un peu délaissé et la peinture légèrement défraichie. La maison paraissait à l’abandon, comme en suspend dans le temps. Mes yeux curieux s’emplissaient d’émerveillement en découvrant la petite maison qui ressemblait à celle que je voudrais avoir si j’avais la chance de me marier un jour et d’avoir une vie de famille. Marchant le long du petit chemin de gravier, je trébuchai soudainement sur un père-noël miniature.

Fais attention aux nains de jardins, les gamins du quartier s’amusent à les changer de place.

Les nains de jardin…

J’avais lâché ces mots là tout en faisant attention où je posais mes pieds maladroits, me questionnant sur l’utilité réelle de ces drôles de créatures.


Mais… ça sert à quoi au juste ?

Quoi donc ?

Ben les… nains de jardin ?

A rien. Ça sert à rien un nain de jardin. Cherche pas c’est mon père !


Ah…

Très vite, je les oubliais car nous entrâmes dans la maison et Faith m’emmena dans sa chambre avant que son père ne nous retienne. Poussant un soupir de soulagement, elle s’affala sur son lit alors que moi je découvrais émerveillée sa chambre de jeune fille tout à fait charmante et impécable.

Je l’ai rangé avant de venir te chercher. Elle est pas très grande mais ça va aller pour quelques jours.

C’est parfait ! J’aime déjà !


Je calais mon sac dans un coin et m’approchas de la fenêtre pour observer les environs et découvrir que le voisin d’en face nous épiais depuis son jardin, apparemment curieux de voir arriver des étrangers. Percevant mon regard sur lui, il fit semblant de s’intéresser à la haie et je me tournai vers Faith.


Tu veux qu’on bosse un peu avant de manger ? Mon père tient absolument à nous cuisiner un truc pour « fêter » ta venue…

Nos regards se croisèrent et nous partîmes dans un fou-rire très bruyant qui attira une nouvelle fois le regard du voisin indiscret. Reprenant son souffle, Faith essuya une larme au coin de son œil tout en reprenant.

On va faire des grillades dans le jardin. Si tu préfère, on peut descendre l’aider à préparer, il est pas très doué en fait…

Je compris à travers les paroles de Faith qu’elle n’était absolument pas motivée pour le faire mais qu’elle ne pouvait se résoudre à le laisser son père se dépatouiller seul. La pitié se lisait dans ses prunelles et je lui souris compatissante en lui prenant le bras.

On bossera demain, ça peut être amusant de faire la cuisine à la moldu.

Tombée d’accord, nous redescendîmes pour retrouver son père qui sortait déjà la viande du frigidaire, objet des plus fascinants. Je me laissais embarqué dans sa folie cuisinière et me retrouvais à peler des pommes de terre avec un couteau, maudissant la vie des moldues un peu plus rapidement que je l’avais pensé. Faith vint m’aider à terminer et nous observâmes par la fenêtre son père qui préparait le grill dehors, laissant un volute de fumée noire envahir le jardin d’à coté. Nous pouffâmes de rire en imaginant l’humeur du voisin et enfin nous abandonnâmes les patates prêtes à être passées four.

Alors que j’attendais impatiemment de les voir griller et leur filais un petit coup de main à l’aide de ma baguette, Faith et son père entreprirent de se disputer dans le couloir sur un sujet qui m’échappa. Enfin, nous passâmes à table et les brochettes furent avalées en quatrième vitesse, évitant ainsi à Faith de passer plus de dix minutes près de son père et moi de lui envoyer des sourires compatissants devant ses ronchonnements sur son job des moins passionnants.


Bon, on sort si jamais, je ne sais pas à quelle heure on rentre ! Viens Ela !

Bonne soirée Mr Baxter ! Merci pour le dîner !

Me tirant par la main, nous traversâmes le jardin au pas de course, évitant les nains de jardin éparpillés dans des endroits insolites au milieu des hautes herbes.


On va où ?

Je sais pas, mais on sort d’ici, j’en peux plus de rester coincer avec lui !

Suivant de bonne grâce mon hôte, nous montâmes nous changer puis filèrent dans la rue, quittant la maison des Baxter dans une quasi précipitation qui n’échappa pas au regard satisfait du voisin qui filait déjà raconter la scène à son épouse.

Je suis désolée que ça se passe comme ça…

Tais-toi, tu m’avais prévenue. Allez, on va essayer de passer une bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Thème 4] Le bowling, ce sport de brute !   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Marathon des fanfics-