Partagez | .
 
 [ Thème 1 ] - Le loto des odeurs [Mis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Eve Spearzony
    • Nombre de messages : 137
    • Age : 21
    • Date d'inscription : 13/12/2008
    avatar
MessageSujet: [ Thème 1 ] - Le loto des odeurs [Mis]   Jeu 2 Avr - 11:39:07

* Titre : Le loto des odeurs
* Thème choisi : 1
* Personnage(s) : Eve Spearzony et Tobias Aegis, et au début un peu Bangkok, Revan, Megan, Brooke... alien
* Résumé : Encore une mission pour Chocotoby & Cookevie !
* Cadre : Dans la réserve de Rogue
* Année : 1997
* Complet : non



oui cette fois c'est définitif xD


Dernière édition par Eve Spearzony le Sam 30 Mai - 11:49:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Eve Spearzony
    • Nombre de messages : 137
    • Age : 21
    • Date d'inscription : 13/12/2008
    avatar
MessageSujet: Re: [ Thème 1 ] - Le loto des odeurs [Mis]   Dim 12 Avr - 21:03:46

- A quoi tu penses ? demanda la rouquine, les yeux levés vers le ciel, sa moue rêveuse habituelle et ses cheveux flottants sous la brise.
- Chocolat. murmura le poufsouffle entre deux gargouillement, l'air ailleurs et les yeux brillants.
- Ah, toi aussi...

Les deux sorciers se lancèrent un regard complice. C'était toujours comme ça... Dès qu'ils étaient tous les deux, leur ventre se mettait à crier famine et à réclamer des saveurs exotiques. Et d'ailleurs, dès qu'ils le pouvaient, ils arpentaient les couloirs du château pour trouver un endroit spacieux et confortable dans lequel ils auraient tout le loisir d'avaler goulument leur chocolat et autres caprices dans la plus grande intimité. Pas très sportif tout ça, mais à côté, comme ils courraient pour fuir Rusard ou d'autres élèves, ils éliminaient par la même occasion...
Tobias fut le premier à se lever du rocher sur lequel ils étaient assis. C'était le week-end et les chaleurs estivales commençaient à apparaître, et donc tous les élèves normalement constitués de Poudlard s'étaient retrouvés à faire bronzette près du lac.


- Bon, c'est cool le bronzage mais ça commence à sentir le grillé ici. Qui est cap de plonger dans l'eau avec moi ?
lança Bangkok avant de secouer Revan qui semblait s'être endormie.

- Um... Tobias et moi on a un truc vachement important à faire,
dit Eve, arrivant à peine à cacher son sourire.

- Plus important que voir Bangkok Applegate nager avec le calmar géant ? répliqua Megan, souriant à son tour. C'est louche ça les gens.

Tobias haussa les épaules. Pas la peine de faire du forcing, Toto et Evie ne dévoilerait rien ! La brunette soupira, blasée, et réajusta ses lunettes mouches qui lui couvraient les trois quarts de son visage.
Les deux aventuriers du Chocolat Perdu n'attendirent pas plus longtemps et s'enfuirent du parc. Arrivé dans le château, la rouquine s'enquit:


- Chef, où allons-nous chercher nos vivres si précieuses ? Yeux

Pour Ève, ça allait de soit qu'ils iraient aux cuisines. Sa question n'avait été qu'une simple mise en situation... Les deux enfants aimaient jouer à ces jeux ambigües dont eux seuls avaient le secret. Un genre de chasse aux trésors mélangé avec une partie de cache cache, de persécution des vilains serpentards pas beaux, et autres amusements dérisoires. Mais Tobias ne le voyait pas de cette manière, et on pu voir nettement un sourire amusé se dessiner sur ses lèvres:

- Dirigez vos troupes vers les cachots soldat !

Surpris, le 'soldat' en question eu un moment d'hésitation. Quelle genre de nourriture y avait-il dans les cachots ? C'était certainement loin des cookies et du chocolat (leurs mets habituels) ! A moins que le brun se soit trouver une nouvelle passion pour la pourriture humide collée au mur des cachots ? Il fait une cure de légume vert le Toby ? Enfin, légume, c'est vite dit. Et la mousse des cachots n'est pas tout le temps verte non plus... Berf, aujourd'hui il est attiré par les algues chelou voila na

- Mais euh Toby, t'es sûr qui a du chocolat là-bas ? Ok, c'est pas loin des cuisines, mais ça m'étonnerait qu'on y trouve autre chose que des cafards et des crapauds !
- Pourquoi, t''as la frousse ?


Étant un Poufsouffle, la question de Toby était assez mal placée, mais son regard amusé arrangea le coup. C'était loin d'être une simple après-midi chocolat... Ça devenait une expédition périlleuse en terres inconnus et sous développées.

- Serait-ce un défi ?
- Le premier qui trouve une tablette de chocolat dans les cachots a gagné !
lança le jaune, avec son sourire amusé.

Et ils se séparèrent, les yeux brillants de défis et d'excitation dans cette jungle sanguinaire qu'étaient les cachots. Intérieurement, Ève ne pouvait imaginer que des pâtisseries se cachent sous un tapis de mousse moisies, mais l'enthousiasme de Toby était curieux, et il semblait tellement sur de trouver du chocolat ici qu'il arrivait à en faire douter Evie.
Les deux élèves se mirent à la recherche folle de leur péché mignon commun, n'hésitant pas à visiter tous les coins les plus improbables du sous-sols. Mais malgré cette chasse aux trésors amusante, on ne pouvait pas vraiment lui trouver d'utilité. Mais soudain, la voix de Toby se fit entendre dans la pénombre humide du domaine serpentardien. Eve accourut, et aperçut le jeune poufsouffle devant une porte de chêne incroyablement travaillée.


- Qu'est-ce qu'il se passe ?
lui demanda-t-elle de son air innocent.
- Je sens son odeur !
répondit le beau brun, les yeux miroitants.

La rouquine mit un petit moment avant de comprendre que son camarade parlait de l'effluve de chocolat et non pas d'animal particulier. Amusée, elle se colla à son tour contre la porte et constata à son grand regret qu'elle ne sentait rien, mais elle fit comme si. Premièrement pour ne pas vexer Tobias, mais aussi pour ne pas passer pour une bouchée des sinus.

- Il faut qu'on rentre. affirma Toby, plus sérieux que jamais.
- T'es malade ! Autant c'est un placard à cadavres ou un truc gore du genre ! Même une tom...

Trop tard, le mal était fait; Toby avait ouvert la porte mal protégée et s'engouffrait déjà dans la pièce mystérieuse. Evie hésita, puis finit par le suivre...
Ils entrèrent alors dans cette étroite salle mystérieuse, humide et grouillante d'objets et bocaux louches. Ils rentraient à peine à deux, dans ce long couloir étroit encerclé par d'immenses étagères biscornues et poussiéreuses. Il faisait sombre, et l'odeur qu'émanait cet endroit n'avait aucun point commun avec celle du chocolat.


- Je pense qu'en fait, j'me suis trompé. murmurait Toby, effrayé devant cette pièce glauque et défendue. Tu crois pas qu'on devrait y aller ? lança-t-il à Ève en lui tirant la manche.

La rouquine ne bougeait pas, le regard fixait sur les bocaux infestés de bestiole pas clean du tout. Elle ne semblait pas plus rassurée que Tobias.


- Toby... Je crois qu'on est dans la réserve de Rogue.
murmura-t-elle à son tour, à la fois paniquée et émerveillée de découvrir enfin la cachette secrète de cheveux gras. C'était super bizarre comme endroit. Ça sentait l'animal mort, et les couleurs n'étaient pas nettes. On aurait dit qu'un brouillard de crasse etr de mauvaises odeurs planaient dans la pièce.

- Faudrait mieux qu'on pa...

CLANG!
Un courant d'air se faufila dans la pièce, faisant trembler les feuilles séchant aux plafond. Arrivé au bout de la salle, il fit demi-tour et sortit de la réserve en claquant la porte. Un simple courant d'air, ou Peeves U_U.

- Oh shit !
- Je dirais même plus. Je déteste ces courants d'air et en plus maintenant j'ai froid.


Dernière édition par Eve Spearzony le Sam 30 Mai - 12:36:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Eve Spearzony
    • Nombre de messages : 137
    • Age : 21
    • Date d'inscription : 13/12/2008
    avatar
MessageSujet: Re: [ Thème 1 ] - Le loto des odeurs [Mis]   Sam 30 Mai - 11:48:47

Evie s'était assise sur le sol poisseux, tandis que Toby continuait de marmonner et de tourner en rond dans le maigre espace qu'ils avaient. L'odeur de la mousse moisie et des ustensiles sales commençaient à piquer leur nez, et cette ambiance oppressante leur faisait perdre la sérénité. Enfin, surtout celle de Tobias... Evie était trop occupée à imprimer ces images dans sa mémoire et pouvoir raconter à tout Poudlard comment elle avait bravé toutes les bêtes sauvages faisant obstacle à sa progression, et comment elle avait bravé l'interdit sans sourciller. Elle aurait ensuite avoué que Rogue était un fou allié qui gardait les membres de ses anciens élèves dans un liquide verdâtre, et dès qu'ils avaient bien imbibés, il les gobait sans scrupule. Mais soudain, Tobias trancha ses rêves d'histoire farfelues et démoniaques.

- Soit on meurs de soif et de faim ici, soit on se fait démembrer par Rogue, soit on se fait bouffer par CES LIMACES ROUGES QUI FONT DES BULLES !
- N'importe quoi... T'as qu'à essayer de lancer un sort sur la porte au lieu de t'énerver et d'attirer l'attention.
- T'as qu'à le faire toi !
- Pourquoi ? moi j'suis bien ici avec toi.


Tobias se tut, et observa la rouquine, moitié surpris, moitié... Il était bizarre, tout d'un coup.

- Oh euh... Moi aussi j'suis bien avec toi mais c'est désagréable... Euh pas toi hin ! Ici tu vois. 'fin euh... Tu vois hin ?
- Non pas vraiment.
dit-elle en plissant les sourcils.
- Pas grave, je t'expliquerais un autre fois Chico en même temps, il s'assit maladroitement à côté d'Evie.
- Ok.
....
....
Blanc
....
- Ouf', il fait chaud ici hin ?
- Euh non.
- Ah.

...
...
- On est vraiment nul.

- Oui... Oh euh quoi ?
- Bah oui ! On est dans la réserve de Rogue, tout seul, personne ne peu nous voir, personne ne peut entrer... Et nous on est parterre à parler comme un vieux couple qui se dessèche.

- Et tu compte faire quoi ?
- Tout casser !


Ils se lancèrent un regard, et un petit sourire en coin avant de lever les fesses poussiéreuses du sol. Surexcité à l'idée de se venger de Rogue, ils grimpèrent sur une échelle et attrapèrent deux bocaux. Toby versa le sien dans celui d'Evie, et le résultat fut plus que satisfaisant. La couleur vira du jaune au magenta, puis commença à bouillir. La rouquine le lâcha sous la soudaine chaleur du verre, et il éclata au sol et le liquide légèrement pâteux s'écoula sur le carrelage. Les deux premières années s'esclaffèrent, mais rapidement, ils se turent. Le liquide commençait doucement à prendre feu. Mais avec des flammes roses, magenta et quelques unes noires, dansant et flambant sur la carrelage imbibé. Puis soudain, il se propagea. Les étagères d'en face s'enflammèrent, faisant exploser les pots et autres bocaux louches, créant de petites étincelles brulantes qui pleuvaient au dessus de la tête des deux gamins.

- Non d'un scrout à pétard lumineux Toby ! Qu'est ce qu'on a fait ?
- Descend ! Vite !

Ils sautèrent de leur échelle avant d'atterrir dans un dernier coin qui n'était pas en feux; prêt de la porte. Si ils n'arrivaient pas à sortir, ils seraient fichus.

- Aïe ! J'me suis brulé.
- Essaie d'éteindre le feu pendant que j'appelle au secours !

- Facile à dire !
- Bouge !


La rouquine commença à cogner contre la porte, hurlant au secours. Pendant ce temps, Tobias attrapa sa baguette;

- Avis ! la nuée de petit oiseau s'envola vers les flammes, puis disparu dans d'horribles piaillements.
- Toby !
- Bah quoi ? Appelle à l'aide toi !
- Comment tu me parles ?

- Et toi alors ? T'arrêtes pas de me critiquer !
- C'est normal tu sers à rien !


Soudain, un morceau de poutre enflammée se détacha du plafond, tombant tout droit sur eux. Tobias se jeta sur la rouquine et la fit tomber à la renverse dans un fracas foudroyant. La poutre s'effondra à leur ancienne place, et flamba tout sur sa passage.

- Alors comme ça je sers à rien?
- Oh ça va hin ! Merci Toby.
- J'ai pas le droit à un bisou ?
- Quand on sortira d'ici, pt'être.


Toby bougonna et repartit à la charge. Tandis qu'Evie continuait de frapper et d'hurler contre la porte. La peur la rendait insupportable et les deux jeunes collégiens ne cessaient de se disputer pour rien.

- Evie, je crois qu'on va mourir...
- Peut-être pas ! J'entends des voix !

- Alors, je voulais te dire que je t'...
- CHUT !
souffla-t-elle en lui plaquant la main devant sa bouche, Ecoute, des gens devant la porte !
- Oh toi aussi tu m'aimes ? Oh, marions nous, fuguons pour un pays d'aventures, faisons des bébés \o/

- Hein ?
- Non rien, je parlais tout seul.
- Aide moi alors !


Tous les deux, ils se mirent alors à hurler, frapper contre la porte... Et cela pendant une bonne minute. Ils sentaient les flammes leur narguer le dos, et la chaleur et la peur les faisait atrocement transpirer. L'air se faisait de plus en plus rare, et ils commencèrent à suffoquer. Evie descendit le long de la porte et s'assit parterre, suivit de Tobias, qui était visiblement dans le même état de grâce.

- Toby...
dit la rouquine en lui attrapant la main
- Ouai ?
- Il faut que je t'avoue un truc...

- Ouai ?
- Je... C'est difficile à dire... Mais je trouve que t'es un gars formidable et... Je ...


Soudain, la porte qui leur servait de dossier disparue, et il tombèrent à la renverse. Ils aperçurent trois adultes, baguette à la main, lançant multiples sortilèges sur le feu magique. En deux secondes, personne n'aurait pu se douter qu'un incendie avait éclaté ici.

- Bande de petits insolents téméraires et stupides ! Vous êtes bons pour le bucher ! La potence ! Imaginez que vous auriez pu faire flamber toutes mes potions ? Tout mon travail ?!!! Et vous n'êtes même pas morts ?! A la place de certains, je vous aurez laisser crever dans votre merdier après avoir sauver mes bocaux ! Vous êtes chanceux, trop chanceux bande d'avortons ! Je sais pas ce qui me retiens de vous trancher la gorge et de la mettre dans un bocal pour compenser la perte ! Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait par Salazar ?!

- Oui M'sieur. On est désolé...répondirent les deux fautifs ensemble, encore tout chamboulé et malade de leur aventure.

- Vous pensez que ça suffit ? Hin ?! Le travail d'une vie réduit à néant à cause de deux gamins même pas fichus de lancer un alohomora sur une porte pour sortir ! D'ailleurs, pourquoi étiez vous dans ma réserve ?! Dois-je vous rappeler que c'est INTERDIT ?!!!

- On s'est trompé, on voulait du choco... Eve lui donna un coup de coude On a pas fait gaffe où on allait...
- On cherchait l'animal d'une de mes copines de dortoir en fait...
lança Evie, en asseyant de rattraper la situation.

- Et bien j'espère de tout cœur qu'il était dans cette réserve ! Et je retire 100 points à vous deux !
- Quoi ?

- ET VOUS OSEZ DIRE 'QUOI' ?! Moi je vous renverrais immédiatement et vous retirez le droit d'exercer la magie !
- Oui mais c'est pas vous qui choisissez...


- ESPÈCE DE...

- Vous parlez pas comme ça à Evie !
lança Toby, moitié furieux moitié surpris que ce soit lui qui est balancé ça.

- JE VAIS T'APPRENDRE LA VIE MISÉRABLE D...
- Calmons-nous Severus ! répondit Dumbledore lui même, de sa voix apaisée et rassurante. Regagnez votre bureau, nous verrons ce que nous ferons à ces deux jeunes gens. En attendant, laissons-les se reposer à l'infirmerie quelques jours. Nous prendrons nos décisions pendant ce temps là, et ne vous en faites pas, ils seront sanctionnés comme il se doit. Pas moins, pas plus. Car je suis assez déçu de votre comportement mes enfants. Mais nous sommes très mal placé pour juger Severus, nous n'avons rien vu, et les condamnés pour des préjugés seraient de l'injustice. Nous allons réfléchir.

On les emmena à l'infirmerie, où ils y restèrent trois jours. Puis ils furent convoqués chez le directeur, en compagnie de Rogue. Ils ne furent pas renvoyés, mais ils durent rembourser le directeur des Serpents, et furent condamnés à faire des heures de colle chaque week-end jusqu'à la fin de l'année. Chaque soir, le poufsouffle et la Gryffondor se retrouvaient pour écrire des lignes, des lignes et des lignes. Le nombre incalculable de points qu'ils avaient fait perdre à leur maison les avaient légèrement refroidit sur leur fierté d'avoir braver l'interdit et le danger, et peu de personne savait réellement le fin mot de l'histoire. Toujours étant que plus jamais Evie ne ferait confiance à l'odorat de Toby qui maintenait toujours qu'il y avait eu du chocolat dans la pièce. Mais bon, qui pourrait vérifier ? Mais ça aurait été vraiment triste qu'il eut raison... Toby et Evie aurait été de véritables criminels ! D'abord une limace, ensuite un rat, une nuée d'oiseau innocent, et du chocolat ?

END. niarkhéhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ Thème 1 ] - Le loto des odeurs [Mis]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Marathon des fanfics-