Partagez | .
 
 [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Sam 28 Mar - 17:42:35

+ Titre : Scandale à la Justice

+ Thème choisi : le 5ème

+ Personnage(s) (pour l'instant) :
=> Kaelir Gammach, Page McHenry, Hannah Abbot, Mark Benson, Précieuse McLane, June Galdwin, Bangkok Applegate, Pénombre Craft, Ernie McMillan, Tobias Aegis, Caleb Elwin, Helen McHenry, Neoki Ewora
=> évoqués : Kingsley Shacklebolt, Natacha Angel, Isaac Deniel, Morgan Kharante, Ultan Bower, Cyanur Dedrak

+ Résumé : Après avoir annoncé à Page McHenry qu'elle avait pris du galon, Kaelir apprend qu'il a une visite surprise, dans son bureau. Et en effet, c'est une surprise...

+ Cadre : le Ministère de la Magie, l'appartement des Gammach

+ Année : 2017

+ Complet : oui


Dernière édition par Kaelir Gammach le Sam 4 Avr - 14:13:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Sam 28 Mar - 17:51:00

Chapitre 1



« Monsieur le directeur ! Je n’en peux plus de cet énergumène ! Trop c’est trop ! Je… »

« Calmez-vous McHenry ! »

La porte du bureau, après avoir été martelée, venait de s’ouvrir presque à la volée. Sur ladite porte, un petit écriteau indiquait : « Kaelir Gammach, directeur du Département de la Justice Magique ». Une tornade rousse d’une trentaine d’années, hors d’elle, se tenait à présent, pantelante, devant un homme de trente-sept ans, à la chevelure d’un blond foncé, et portant un bouc.

« Fermez la porte et asseyez-vous, McHenry. » reprit-il.

Page, l’ancienne Gryffondor, devenue Auror, s’exécuta.


« Je sais, Page, que McMillan n’en fait qu’à sa tête en ce moment. Je… »

« Qu’à sa tête ?? Mais t’as bien vu qu’il se prend pour un pacha, il faut qu’on soit… »

« Page ! »

La jeune femme se tut, mais n’en pensa pas moins. L’objet de son courroux, Ernie McMillan, avait été nommé directeur du Bureau des Aurors deux mois auparavant. Et malheureusement, les belles promesses entrevues n’avaient pas été tenues, et celui qui avait été dans la même maison que Kael prenait sa fonction un peu trop au sérieux.

« Ecoute, tu n’es pas la seule à t’en plaindre. Et tu vas être la première informée : j’en ai parlé au Ministre, et nous sommes tombés d’accord. Il faut changer. J’ai d’ailleurs un rendez-vous avec lui dans une demi-heure. »

L’expression de l’Irlandaise avait changé du tout au tout. Du coup, souriante, elle changea de sujet :

« Comment va June ? Et les enfants ? »

Le Celte jeta un œil à la photo sur son bureau. Un petit lui-même lui fit un signe de la main. Il était entouré de trois personnes : son épouse, June (ex-Galdwin), et leurs deux enfants, Pierrick et Gwenaëlle.

« La petite famille va bien. Et de ton côté, ça s’arrange ? »

Il y eut un court silence. Puis Page s’écria :

« Bloody hell ! Non ! Je… »

« Aaaaah mais ça suffit ! »

Inconsciemment, elle s’était levée. Et lui avait fait pareil, bras levés. Pendant un moment, ils restèrent immobiles, puis l’Auror se rassit.

« Ecoute, on en reparlera dans un endroit plus privé, s’il faut que tu cries, je n’ai pas envie qu’on sache que tu viens me raconter tes peines de cœur pendant les heures de travail. Je te rappellerai plus tard. »

Quelqu’un frappa à la porte.

« Entrez ! »

Alors qu’Hannah Abbot, la secrétaire du directeur, entrait, Page se leva.

« Je vous laisse. A plus tard, monsieur le directeur. »

« A plus tard, McHenry. Qu’y a-t-il, Hannah ? »

« Le Ministre, il peut vous recevoir dès maintenant, son précédent rendez-vous s’est terminé plus tôt que prévu. »

« Ah, très bien. Merci Hannah, j’y vais de ce pas. »

Attrapant au passage sa canne, le Celte quitta son bureau. S’il avait une canne, c’est parce qu’il avait des difficultés à marcher depuis une grave blessure. Dix ans plus tôt, alors que lui-même était Auror, il avait été la cible d’un sortilège de Magie noire, le Sectumsempra, et il avait perdu une partie de la jambe droite. Par la suite, il avait pris la tête du Bureau des Aurors, avant d’arriver, un an plus tôt, à la direction du Département.

Il fallut quelques minutes pour arriver devant la porte du bureau ministériel. Kael frappa avec le pommeau de sa canne et attendit qu’une voix à l’intérieur l’invite à entrer. Puis il pénétra dans la pièce. Derrière un large bureau était assis un homme âgé de plus d’une cinquantaine d’années, mais à la chevelure rousse encore flamboyante et au physique encore avantageux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Sam 28 Mar - 21:56:35

Chapitre 2



« Monsieur le Ministre. »

« Bonjour, monsieur Gammach. Prenez place. »

Marcus Benson, qui avait dirigé le Département de la Coopération Magique internationale pendant près de vingt ans, était Ministre de la Magie depuis un peu plus d’un an maintenant. Elu en remplacement de Kingsley Shacklebolt, parti à la retraite, il avait battu Natacha Angel, ancienne directrice du Département des Accidents et Catastrophes magiques. Kaelir prit place face à l’Anglais.

« Bien, que me vaut votre visite ? »

« C’est à propos du directeur du Bureau des Aurors, Ernie… »

« McMillan… Oui, je me doutais que cela aurait un rapport avec lui… »

« Ma décision de le remplacer est irrévocable. Bien évidemment, je viens chercher votre avis, mais je pense qu’il est plus raisonnable de le relever de ses fonctions. Il n’est… »

« Qui peut le remplacer, selon vous ? »

Le Celte avait son idée depuis un moment déjà. Il pensait même déjà à elle lorsque McMillan avait été choisi.

« Page McHenry. Volontaire, déterminée, je ne pense pas qu’elle cherche à avoir plus de responsabilités, c’est justement pour cela qu’elle est prête. »

« Je n’en doute pas. »

Benson attrapa un parchemin et ensorcela une plume, qui se mit à gratter le papier. Puis il signa en bas et tendit le document à Kael. Celui-ci le parcourut rapidement et apposa à son tour sa signature.

« Merci, monsieur le Ministre. »

Puis il se leva.

« Je vous en prie. Bonne journée, monsieur Gammach. »

« Vous également. »

Le directeur du Département de la Justice magique retourna à son étage, et se dirigea directement vers le Bureau des Aurors. Il ouvrit sans frapper la porte de McMillan et lui tendit le parchemin. Surpris par cette intrusion, Ernie prit le papier et, à mesure qu’il le lisait, blêmit.

« Vous êtes démis de vos fonctions. Le bureau devra être libéré dans une heure. »

Retournant dans la vaste pièce où travaillaient les Aurors, dans leurs boxes, il donna de la voix :

« Votre attention s’il vous plaît ! »

Les chasseurs de mages noirs, d’abord surpris, se rassemblèrent devant Kaelir.

« J’ai le regret de vous annoncer qu’Ernie McMillan n’est plus votre directeur. Mais j’ai aussi la joie de vous annoncer que Page McHenry a été choisie pour le remplacer. »

Stupéfaite, l’Irlandaise resta muette, au premier rang, avant que le Breton n’aille lui prendre la main pour l’amener près de lui.

« Félicitations. Vos fonctions prennent effet dès maintenant. »

Alors que chacun venait congratuler Page, Hannah vint voir son patron.

« Monsieur le directeur ? »

« Oui, qu’y a-t-il ? »

« Une visite, monsieur. Dans votre bureau. »

« Comment ça, dans mon… Qui est-ce ? »

« Une femme, monsieur. Elle a un voile devant le visage et n’a pas voulu donner son nom, mais a insisté en disant que c’était important… »

Perplexe et curieux, l’ancien Poufsouffle laissa tout ce petit monde à ses réjouissances et suivit sa secrétaire, qui ouvrit la porte. Lorsqu’il entra, Kael fut accueilli par une femme toute de blanc vêtue, avec un voile lui couvrant le visage. Hannah les laissa.

« Madame, que puis-je pour vous ? »

Lorsqu’elle se dévoila enfin, le Celte retint une exclamation.

« Bonjour Kaelir. »

« Mais… que… que fais-tu ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Dim 29 Mar - 20:23:29

Chapitre 3



« Je venais simplement… te rendre visite. »

Kaelir resta muet de stupeur. La jeune femme blonde devant lui était la dernière personne qu’il se serait attendu à voir dans son bureau.

« Précieuse, je… »

« Tu n’es pas content de me voir ? Tu me vexes… »

« Je… Ce n’est pas ça… simplement… Je ne m’attendais pas… »

Prenant une longue inspiration, l’ancien Préfet-en-Chef combla l’espace le séparant de Précieuse McLane. A sa sortie de Poudlard, elle avait choisi de suivre la carrière à laquelle elle semblait s’être toujours destinée : celle de mannequin. Et elle était devenue l’égérie de plusieurs grandes marques de la haute couture sorcière.

« Je… assieds-toi, je t’en prie… » balbutia le Celte, encore sous le choc, en prenant lui-même place derrière son bureau.

Elle s’exécuta, un sourire énigmatique peint sur son fin et beau visage.


« Que me vaut ta visite ? »

Le sourire s’élargit, devenant presque un rictus. Lentement, elle se leva, sous le regard interrogateur et, il semblait, presque inquiet du directeur. Contournant le bureau, elle s’y installa délicatement, presque en face de lui.

« Que… »

« Voyons, Kaelir. »

Et sans crier gare, même s’il avait l’air de s’y être attendu, elle l’attrapa par le col et se pencha vers lui, pour l’embrasser avec passion. Dans un premier temps, il n’eut pas de réaction. Dans un second, il la repoussa. Et put voir qu’elle souriait toujours.

« Mais, Précieuse, tu… qu’est-ce que… »

« Tu as du mal à t’exprimer, dis-moi. Je te perturbe à ce point ? »

Incapable d’ajouter quoi que ce soit, Kael se leva et s’éloigna pour se placer face au mur, tournant donc le dos à l’ancienne Préfète.

« De quel droit ? Tu débarques, comme ça, sans prévenir, et tu… tu… »

« Ne me dis pas que tu n’as pas apprécié… »

Sur ces mots, elle s’était quelque peu approchée, laissant seulement quelques mètres entre eux. Pendant une poignée de secondes, rien ne fut dit ou fait. Puis il pivota et… alla embrasser Précieuse. L’échange fut intense, le Celte la poussant jusqu’au bureau, sur lequel il l’allongea. Sans briser le baiser, il tira sa baguette magique de sa poche et la pointa sur la porte. Un déclic indiqua qu’elle venait d’être verrouillée. Il ajouta un « assurdiato » et laissa choir l’objet, avant que ses mains ne se mettent à l’action…

Plus tard, le directeur était assis dans son fauteuil, seulement vêtu d’un boxer, la tête entre les mains. Précieuse, quant à elle, remettait son voile devant son visage. Il pointa sa baguette vers la porte, la déverrouillant, et annula les effets du sortilège.


« Je n’aurais pas dû… Sors. Tout de suite. »

« Voyons… Tu en avais tellement envie… »

« DEHORS ! »

La jeune femme n’ajouta rien, mais c’est plutôt contente d’elle-même qu’elle quitta la pièce, refermant derrière elle. Mais que lui avait-il pris ? Pourquoi s’était-il ainsi laissé aller ? Se morfondant sur lui-même, il resta immobile, dans la même position, jusqu’à ce qu’on ne vienne frapper. Paniqué, il récupéra ses affaires et se rhabilla rapidement. Puis il alla ouvrir lui-même. C’était Page.

« Qu’y a-t-il, McHenry ? »

Le ton avait été plutôt brusque, malgré lui.

« Je… excusez-moi… »

S’en rendant compte, l’ancien Jaune et Noir ouvrit plus largement la porte et invita l’Irlandaise à entrer.

« Je vous en prie, c’est moi, entrez. »

Sourcils froncés, la nouvelle directrice du Bureau des Aurors pénétra dans le bureau, et il ferma derrière elle.

« Que se passe-t-il ? Qui était cette femme ? »

Il ne répondit pas. Page s’approcha de lui.

« Kael ? Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Rien, rien… »

Se forçant à sourire, il changea de sujet.

« Alors, ce nouveau poste, tu ne t’y attendais pas, hein ? »

Voyant qu’elle ne pourrait rien tirer de plus, la rouquine abandonna. Pour le moment.

« Non, je ne m’y attendais pas ! Mais c’est gentil de m’avoir choisie. Je ne sais pas si je suis vraiment prête à… »

« C’est justement pour ça que je pense que tu l’es. Le Ministre est d’accord avec moi. »

« Je promets de faire de mon mieux. Ou en tout cas, mieux que McMillan… »

Le Celte rit, franchement.

« Ca ne devrait pas être dur ! Si ton objectif est de faire mieux que lui, tu ne vises pas bien haut ! »

« C’est vrai… »

« Viens dîner à la maison ce soir. June sera ravie, et nous pourrons fêter ton avancement. »

« Ah… Euh, d’accord ! Je serai là ! Et en attendant, je ferais bien de me mettre au travail. »

« En effet, il va falloir rattraper un peu les bêtises de ton prédécesseur. »

Lorsque Page eut quitté le bureau, le Celte reprit sa place. June… Comment avait-il pu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Mar 31 Mar - 22:47:26

Chapitre 4



Avec un « pop », Kael se matérialisa sur la terrasse de l’appartement des Gammach. Situé au cœur de Londres, et situé au dernière étage d’un immeuble d’une vingtaine d’étages, il offrait une vue imprenable sur la Tamise et le Parlement. Il disposait de cinq grandes pièces et, surtout, d’une vaste terrasse arrangée en jardin. Le Celte pénétra dans le salon, où il fut accueilli par ses enfants : Pierrick, treize ans, élève à Serdaigle, et Gwenaëlle, onze ans. La fillette était rentrée cette année à Poudlard et avait été répartie dans la maison de ses parents, Poufsouffle.

« Papa ! Pierrot il veut pas me laisser jouer avec lui ! Il dit que c’est pas pour les filles ! »

« C’est vrai, y a du sang et tout, tu vas avoir peur… »

Mêmes s’ils étaient des sorciers, les enfants Gammach avaient été initiés par leur père à quelques jeux moldus. Les consoles, par exemple. Et de ce côté, le garçon était plutôt égoïste.

« Vous n’avez pas des devoirs à faire ? »

L’élan des gamins fut coupé.

« Ce n’est pas parce que vous revenez à la maison pour les vacances qu’il faut se la couler douce. »

C’était en effet les vacances de Pâques. Et il y avait bien des devoirs à faire.

« Mais papa, on a le temps… » tenta de protester Pierrick.

« Plus vite vous aurez fini, plus vite vous pourrez jouer… »

La voix de June l’avait précédée de la cuisine. Lorsqu’il la vit, Kael se sentit honteux, mais il tâcha de ne pas le montrer. Les enfants, l’air boudeur, regagnèrent leurs chambres.

« Tu as passé une bonne journée ? » demanda June en passant les bras autour du cou de son homme.

« Bien… très bien. Et la tienne ? »

Elle déposa un baiser sur ses lèvres, et il se força à sourire. Ce qui s’était passé plus tôt n’était qu’un mauvais souvenir. Il avait une femme qu’il aimait, deux beaux enfants, c’est tout ce qui comptait.

« Difficile. Cette petite salope de Deniel m’a encore pris le chou. Mais… »

« Mais tu as ton caractère et tu ne t’es pas laissée faire. » continua le Celte, avec un petit sourire entendu.

June avait depuis quelques années obtenu un poste assez libre dans une maison de couture. Elle s’occupait de la partie commerciale, donnait son avis sur les créations, elle avait pas mal de responsabilités, en fait. Et le couturier vedette, c’était Isaac Deniel. Ou plutôt, la couturière. Et il était assez insupportable.

Alors que madame retournait dans la cuisine, Kael alla dans son bureau, après avoir jeté un œil dans la chambre de son fils, où il était toujours en train de jouer… Après s’être mis à l’aise, il entendit taper à la vitre. Un hibou. Après avoir ouvert, il récupéra le parchemin, alors que l'oiseau repartait.


sur le parchemin, il y a écrit:
Salut Kael !

Ce soir ça ne va pas être possible, mais si la proposition tient toujours, on peut faire ça demain !

Bises, Page

Clair et concis. Tant pis, et en même temps, tant mieux. En repassant devant la chambre de Pierrick, le Celte s'arrêta.

« Ca fait combien de temps que tu joues ? »

« Boah, pas longtemps… »

« Si, ça fait longtemps ! Au moins deux heures ! »

Gwenaëlle venait de pointer le bout de son nez.

« Hé ! Cafteuse ! »

« Gwen, ne te mêle pas de ça. »

La délation, le directeur de la Justice Magique n’appréciait que si cela faisait avancer les choses dans son travail. Mais pas ailleurs.

« Mais papa, c’est vrai… »

« Gwen. »

Sa fille décida de partir dignement et rejoignit sa mère.

« Allez, arrête de jouer. »

« Mais p’pa ! J’peux pas arrêter maint’nant ! J’suis en train de… »

Pendant une seconde, le regard de l’enfant avait quitté l’écran pour croiser celui de son père. Et du coup, il comprit qu’il ne fallait pas insister. Après avoir soigneusement sauvegardé, il éteignit la console.

« On va bientôt manger. »

Le repas se passa sans aucune particularité. La soirée fut relativement tranquille, jusqu’à ce que Pierrick et Gwenaëlle aillent se coucher. Le couple resta dans le salon, devant la télé –une des nombreuses caractéristiques moldues présentes dans la maison- à regarder un DVD, Love Actually. Le film arriva à terme.

« On va se coucher ? » demanda Kael.

L’événement imprévu de la journée avait été relégué dans un coin de sa tête, il voulait simplement profiter d’être avec June.


« Non… » répondit-elle, alors qu’ils s’étaient déjà levés.

Elle lui prit la main et l’entraîna avec elle. Ils traversèrent leur chambre pour aller dans la salle de bain. Ils restèrent une bonne demi-heure l’un contre l’autre sous l’eau chaude de la douche. Et le Celte se sentit lavé. Jamais, plus jamais il ne céderait ainsi, plus jamais il ne craquerait.

Et c’est avec le sourire qu’il s’endormit, son épouse à ses côtés. Si jamais Précieuse refaisait son apparition, il la chasserait sans ménagement. Il ne pouvait se permettre de commettre cette même erreur impardonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Ven 3 Avr - 20:30:19

Chapitre 5



« Elle a été surprise, comme je l’attendais, mais très heureuse, et surtout désireuse de montrer de quoi elle est capable. »

« Très bien, très bien. »

« Bonne journée, monsieur le Ministre. »

« Bonne journée à vous aussi. »

Mark Benson quitta la cabine à son étage, et l’ascenseur poursuivit sa course. Kael rejoignit directement son bureau, il préférait toujours commencer par la paperasse et toutes les tâches administratives, au moins il en était débarrassé. Le Celte salua sa secrétaire et s’installa. Il passa une bonne heure à lire des parchemins et à les signer. Lorsqu’il eut terminé, il décida d’aller faire un petit tour du côté du bureau des Aurors. Il y croisa McMillan, relégué désormais au simple poste de chasseur, et rejoignit le bureau de Page. Où elle n’était d’ailleurs pas !

« Ah ! Applegate ! »

Bangkok, de son prénom.

« Monsieur le directeur ? »

« Vous avez vu McHenry ? »

« Elle est sortie, une histoire de magie noire dans je ne sais plus… »

« Sortie ? Et bien, je savais qu’elle ne tenait pas en place, mais je ne pensais pas qu’elle continuerait à être hyperactive avec ses nouvelles fonctions ! »

« Que voulez-vous ! Elle n’est pas prête de changer ! »

L’ancienne Gryffondor retourna à ses occupations. Et Kael à son bureau. La matinée avança tranquillement, et Page se présenta d’elle-même à son retour, sur les coups de midi.

« Ah ! Page ! Je me demandais où tu était passée ! » lui lança le Celte après qu’elle eut refermé la porte.

« Désolée, j’ai reçu un message, une collection d’objets ensorcelés à la magie noire, j’me suis dit que ça serait bien que j’y aille ! »

« On peut pas dire que tu ne mets pas de bonne volonté dans ton travail. »

L’Irlandaise parut gênée, puis elle éclata de rire, et Kael se joignit à elle.

« Et pour hier soir, je suis désolée, mais… »

« Ne t’inquiète pas, ce soir, ça sera très bien ! »

Quelques minutes après la sortie de Page, Hannah vint frapper à la porte. Elle tenait à la main un… magazine, « Magic People », spécialisé dans les ragots et scoops du monde magique. Et il avait une particularité, il sortait en milieu de journée.

« Monsieur le directeur… »

« Oui ? »

Hannah lui tendit la revue. Et il resta bouche bée après avoir vu la couverture. Précieuse McLane, vêtue de la même tenue que la veille, avait relevé son voile et sortait du Ministère. En gros était inscrit « Scandale à la justice ».

Citation :
Précieuse McLane, le célèbre mannequin, a été surprise alors qu’elle quittait le bureau du directeur du Département de la Justice magique, Kaelir Gammach. A lire p.6.

Le Celte, d’un geste de la main, chassa sa secrétaire et feuilleta le magazine. Il passa sur un article relatant l’histoire d’amour mouvementée en Isaac Deniel et Orion O’Neill, et trouva la page. Un témoignage anonyme certifiait que Précieuse McLane avait passé près d’une heure en tête à tête avec Kaelir Gammach, dans son bureau. Désespéré, l’ancien Poufsouffle jeta le journal et appela sa secrétaire. Mais lorsque la porte s’ouvrit…

« Bonjour, Kaelir. »

Précieuse ! Elle, encore ! Et suivie de près par Hannah.

« Tu as lu l’article de Pénombre Craft ? » demanda la serpentesque jeune femme.

Son regard était tombé sur le « Magic People » chiffonné dans un coin de la pièce.


« Oh, celui-là ne doit plus être très lisible. Ca ne fait rien, j’en ai apporté un. »

Et elle sortit le même magazine de son sac, avant de le poser sur le bureau. Elle se tourna vers Hannah et lui indiqua qu’elle pouvait sortir. Le Celte adressa un regard noir à sa secrétaire avant que la porte ne se soit refermée.

« J’imagine que tu as besoin d’un remontant, après ces émotions. »

« Ces… émotions ? Ma carrière, ma réputation, tout, en l’air, à cause de toi ! »

« De moi ? Tu n’as pas dit non, je te rappelle. » rétorqua, gentiment, en sortant du même sac un verre et une bouteille de vin.

Elle tendit une coupe pleine au Celte puis se mit à parcourir l’article.


« Mariée à June Galdwin, son passé jusque là irréprochable se trouve à présent entaché d’une bien surprenante bêtise. »

« Bêtise ? Ca, pour une bêtise… »

Inconsciemment, le directeur but une gorgée de vin. Pendant que Précieuse poursuivait la lecture.

« … certifie avoir vu le mannequin sortir du bureau après presque une heure passée seule avec lui… »

« Mais oui, mais oui… »

L’ancien Préfet-en-Chef était blasé, à présent. Il avait touché le fond, alors, à quoi bon ? Il vida la coupe d’un trait, et la blonde s’interrompit.

« Mais… que t’arrive-t-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Sam 4 Avr - 14:10:55

Chapitre 6



Le Celte venait de se prendre le visage dans les mains, penché sur le bureau.

« Kaelir ? » demanda doucement Précieuse, qui cependant affichait un petit sourire.

Elle s’approcha de lui, s’asseyant devant lui comme la veille, et plaça une main sur son menton pour lui relever la tête.


« J’ai… la tête qui tourne. »

« Mon pauvre. »

Le ton employé avait été léger. L’ancienne Serpentard se dirigea vers un meuble, dans un coin du bureau, et ouvrit un tiroir. Elle en tira trois dossiers, qu’elle alla poser devant Kael. De chacun elle sortit un parchemin, intitulé « Ordre de libération ». Elle se saisit d’une plume, d’une bouteille d’encre et s’adressa au directeur.

« Tu dois être dans de bonnes dispositions… pour signer. »

Cyanur Dedrak, Morgan Kharante, Ultan Bower. Les trois anciens élèves de la maison de Salazar Serpentard étaient à Azkaban depuis quelques mois. Les Aurors les avaient arrêtés alors qu’ils torturaient des proches de Page, sa sœur Helen et son ami Caleb.

« Je… pour signer… oui… »

Précieuse lui mit la plume dans la main, l’air innocent, et le Celte s’exécuta. A peine son paraphe apposé au bas des trois documents, elle roula les parchemins. Mais avant qu’elle n’ait eu le temps de les ranger, on frappa à la porte.

« Monsieur le directeur ? »

Précieuse se mit à paniquer. Elle ne s’était pas attendue à ce que McHenry se présente. En tout cas pas si tôt.

« Kael ! Tu viens déjeuner ? » demanda l’Irlandaise en ouvrant la porte.

Elle resta figée en voyant qui se trouvait là. Son premier réflexe fut de sortir sa baguette, et celle du mannequin sauta, avant d’arriver dans la main de l’Auror.


« Qu’est-ce que tu fais là ? Tu crois pas que tu as fait suffisamment de dégâts comme ça ? »

Précieuse glissa les parchemins dans son sac.

« Je m’en vais, ne t’inquiète pas. J’ai ce qu’il… »

« Qu’est-ce que c’est ? Kael, qu’est-ce que..? »

L’ancien Poufsouffle s’était levé, mais il perdit l’équilibre et retomba dans son fauteuil. Pendant ce temps, la jeune femme blonde s’était jetée sur sa baguette. Encore une fois, Page fut plus rapide, et un éclair rouge frappa le mannequin. L’Irlandaise se précipita vers son directeur, puis son regard tomba sur la bouteille, que Précieuse n’avait pas rangée. Grâce à un sort, elle découvrit que le vin contenait une potion qui rendait celui qui la buvait facilement manipulable.

« Non ! »

Puis elle trouva les parchemins, et vit les signatures.

« C’est pour ça qu’elle était là ! »

La directrice du Bureau des Aurors détruisit les trois parchemins, puis elle exécuta un mouvement compliqué du poignet. Un patronus souris en sortie, puis disparut.

« Kael… J’ai envoyé un message à Sainte-Mangouste, ils vont s’occuper de toi. »

Le Celte avait le regard vitreux.

« Ah ! Et autre chose… »

Une nouvelle petite souris partit vers une destination particulière. Page quitta le bureau quelques instants, puis elle revint, accompagnée de Bangkok et Tobias Aegis.

« Emmenez-la dans mon bureau. »

Les deux Aurors s’approchèrent du corps inerte de Précieuse.

« Suis-je attendue ? »

Page pivota. Pénombre Craft se tenait dans l’encadrement de la porte.

« Bonjour, Pénombre. Oui, j’ai un scoop… »

La journaliste eut un petit sourire, puis elle sortit de quoi écrire. Une femme blonde, aux cheveux attachés en une queue de cheval, arriva à son tour, légèrement essoufflée, une sacoche à la main.

« J’ai fait aussi vite que j’ai pu… »

« Neoki ! Ca fait plaisir de te voir ! »

L’ancienne Préfète-en-Chef était devenue Médicomage et dirigeait aujourd’hui le service des empoisonnements par potions et plantes. L’Irlandaise lui exposa la situation, puis elle rejoignit son bureau, en compagnie de Pénombre et de Précieuse, escortée par les deux Aurors.

Une heure plus tard, Kael était de nouveau sur pieds. Neoki lui avait donné un antidote puis était restée pour avoir des explications, avant de donner de ses nouvelles. Page, de son côté, avait raconté la vérité à Pénombre, qui tenait un article qui ne manquerait pas de détruire la carrière de Précieuse. D’ailleurs, la journaliste fit en sorte que le magazine du jour ne soit plus produit et elle s’attela à une nouvelle édition pour le jour même.

Précieuse fut condamnée à une forte amende. L'article remporta un franc succès et acheva la réputation du mannequin. Kaelir conserva donc sa dignité, tout en se promettant de ne plus jamais céder à qui que ce soit dans de telles conditions.


Dernière édition par Kaelir Gammach le Sam 4 Avr - 22:49:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Kaelir Gammach
    • Nombre de messages : 1326
    • Age : 28
    • Date d'inscription : 26/07/2006

    • Pensine
      Statut sanguin: Né-moldu
      Baguette magique: Houx, flexible, 35 cm, poil de Porlock, gravures runiques
    avatar
  • Auror Auror
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   Sam 4 Avr - 14:11:20

Epilogue



« Merci… Sans toi, je crois que ça aurait été une catastrophe… En plus de ma carrière brisée, j’aurais perdu mon épouse et on aurait eu trois mages noirs en liberté… »

« Qui aurait cru que pour les voir dehors, Précieuse serait venu te voir directement et aurait abusé de toi ? »

« Oui, qui aurait cru… »

« Et puis Hannah... »

« Je l'ai renvoyée... Elle m'a vraiment déçu... »

Dans le salon des Gammach, la bande d’amis discutait des événements de ces deux jours. Page et Helen McHenry était assise de part et d’autre de Caleb Elwin. Face à eux, June tenait la main de son époux. Elle lui avait pardonné. Car Précieuse avait utilisé de terribles moyens de persuasion pour se jouer de lui.

« On passe à table ? » demanda-t-elle, en se levant.

Et la petite troupe suivit le mouvement. L’histoire McLane ne serait plus qu’un souvenir, désormais.



[total = environ 4500 mots Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  • Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Thème 5] Scandale à la Justice [Mis]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir du Riséd :: Hors-Jeu :: Archives :: Marathon des fanfics-